Motorisation du levage de la tête d'une fraiseuse ZX30

JPDB 15
Ouvrier
3 Février 2009
317
FR-15000 Aurillac
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour. Il y a presque 10 ans , Miloda avait créé une discussion "amélioration d'une fraiseuse d'établi" dans laquelle il évoquait un dispositif de blocage rapide de la tête de fraiseuse et dans laquelle Troispattes présentait son système de compensation de poids par poulies et contre-poids. A cette époque, j'avais évoqué la motorisation de la manivelle de montée-descente. (je ne sais pas mettre un lien vers cette discussion) ici
Voilà , c'est fait, il ne m'a fallu que 10 ans .......
Mon dispositif utilise un motoréducteur 24V de récupération (portail coulissant) . Outre le moteur j'ai récupéré une petite poulie crantée de 25 dents et une petite poulie tendeur.
La plaque du motoréducteur indique : couple 2,5 Nm Puissance 92,1 W A vide, j'ai mesuré une vitesse de 352 trm.
Après avoir mesuré le couple nécessaire à exercer sur la manivelle pour faire monter la tête, et après quelques calculs j'ai conclu que ce moteur devait pouvoir faire le travail ; pour peu que l'on réalise une démultiplication de l'ordre de 1/2.
Le moteur est fixé sous la tête, au moyen d'une simple plaque d'acier de 8 mm d'épaisseur portant elle même une platine en tôle de 3mm , le tout assemblé au moyen de vis.
La poulie de 25 dents est clavetée sur l'axe moteur. La poulie réceptrice de 57 dents est claveté sur l'axe existant de la manivelle.
J'ai réalisé cette poulie dans une plaque d'alu d'environ 15mm d'épaisseur . Le taillage des dents étant effectué avec un outil et un porte outil , réalisé pour l'occasion . La division étant effectuée au plateau diviseur .
Entre les deux poulies, une courroie crantée XL large de 9 mm assure la liaison . Courroie maintenue tendue par une petite poulie lisse et folle.
Finalement le plus délicat pour moi , a été la réalisation du carter de protection en tôle de 1 mm .
Le moyeu de la manivelle a été raccourci de l'épaisseur de la poulie réceptrice.
L'alimentation électrique est réalisée au moyen d'une alimentation 24V 13A et passe par un ensemble de relais 24V destinés à inverser le sens de rotation.
Deux boutons poussoirs situés sur une petite platine fixée à l'extrémité du levier assurant le blocage de la tête permettent de commander la montée ou la descente.
Tout marche parfaitement . FINI LES DOULEURS D'EPAULE ....
Maintenant les photos :

DSC_0008_redimensionner.JPG


DSC_0009_redimensionner.JPG


DSC_0011_redimensionner.JPG


DSC_0020_redimensionner.JPG


DSC_0021_redimensionner.JPG


DSC_0022_redimensionner.JPG


DSC_0023_redimensionner.JPG


DSC_0024_redimensionner.JPG
 
Dernière édition:
JPDB 15
Ouvrier
3 Février 2009
317
FR-15000 Aurillac
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonsoir
Superbe réalisation.
Maintenant, la manivelle est là pour tromper l’ennemi car avec le moto réducteur, je pense qu'elle ne peut plus faire bouger la tête.
Le moteur fait bouger la manivelle mais pas l'inverse ?
Me trompe Je ?
Bonsoir
Non tu ne te trompes pas.
La manivelle est sur la photo pour montrer que la conversion est réversible . Maintenant , tel quel , il est possible de tourner la manivelle à la main, ça résiste un peu plus . Mais l'idéal est bien de démonter la manivelle et de la remonter que quand la courroie est déposée.
Il faut dire que les frottements mécaniques de la commande manuelle sont énormes (fonte sur acier avec état de surface déplorable) . J'ai interposé une bague en bronze , mais une butée à bille serait préférable.
 
Dernière édition:
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 393
Bonjour
Le moteur est fixé sous la tête, au moyen d'une simple plaque d'acier de 8 mm d'épaisseur portant elle même une platine en tôle de 3mm , le tout assemblé au moyen de vis.
Il vous a fallu percer la tête de la fraiseuse (démontage ou perçage à la perceuse retournée sous la tête de la fraiseuse) ou les trous étaient déjà disponibles ?

Le moteur tel qu'il est placé pourrait vous empêcher de faire l'usinage d'une pièce embarrassante haute et profonde telle que le moteur butterait dedans et que la course du transversal conjointement au col de cygne seraient tous les deux insuffisants, mais cela reste peut être exceptionnel dans votre cas.
cdlt lion10
 
Miloda
Apprenti
5 Décembre 2008
183
Yvelines
Bonjour,
Très belle réalisation qui implique jusqu'à la fabrication d'un outillage spécial pour le taillage d'une poulie crantée
Avec ces petites machines on n'est jamais désœuvré, on trouve toujours quelque chose à faire pour les rendre plus pratiques, plus précises, plus agréables à utiliser.
Cordialement
 
JPDB 15
Ouvrier
3 Février 2009
317
FR-15000 Aurillac
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour

Il vous a fallu percer la tête de la fraiseuse (démontage ou perçage à la perceuse retournée sous la tête de la fraiseuse) ou les trous étaient déjà disponibles ?

Le moteur tel qu'il est placé pourrait vous empêcher de faire l'usinage d'une pièce embarrassante haute et profonde telle que le moteur butterait dedans et que la course du transversal conjointement au col de cygne seraient tous les deux insuffisants, mais cela reste peut être exceptionnel dans votre cas.
cdlt lion10''
Bonjour

Effectivement il m'a fallu percer et tarauder la tête. Je l'ai fait , la tête en place, en utilisant la platine comme guide de perçage. La bas de la tête est très massif, environ 25mm d'épaisseur de fonte. J'ai utilisé trois vis de 6mm pour la fixation. En montant ta tête au sommet de la colonne c'est relativement simple à faire.
En ce qui concerne la limitation d'usage , elle est certainement très limitée. Dans le sens de la descente, le moteur peut venir en conflit avec le socle de la colonne. J'ai installé une butée de descente pour éviter un coincement. En buté basse le nez de broche est à 17 cm de la table. Sans la butée elle serait à 14 cm. La partie réducteur du servo- moteur est à 158 mm de la table . Ayant installé une règle de DRO sur l'arrière de la table j'ai limité mon mouvement en Y d'environ 35mm. Dans cette configuration, la table à fond arrière, l'avant du motoréducteur se projette sur le bord de la table.
Je pense que la limitation des caractéristiques de la machine est très acceptable.
Je reste à ta disposition pour faire d'autres mesures ou d'autres photos.
Jean-paul

Vue latérale_redimensionner.JPG
 
JPDB 15
Ouvrier
3 Février 2009
317
FR-15000 Aurillac
Bonjour,
Très belle réalisation qui implique jusqu'à la fabrication d'un outillage spécial pour le taillage d'une poulie crantée
Avec ces petites machines on n'est jamais désœuvré, on trouve toujours quelque chose à faire pour les rendre plus pratiques, plus précises, plus agréables à utiliser.
Cordialement
Tout à fait , mais il faut du temps .... pratiquement 10 ans entre la publication de ton dispositif de blocage et l'adjonction de deux petits boutons poussoir. Le progrès est lent....
Cordialement Jean-Paul
 
jojomouth
Apprenti
10 Septembre 2012
79
Franche comté
Bonjour les bricolos,

vous faites de super amélioration sur vos machines!
ayant le même besoin sur ma BF 45 qui a une tête très lourde j'en suis arrivé à ne travailler qu'avec le cabestan tellement j'en avait marre de mouliner pour monter la tête ce qui n'est pas idéal en terme de rigidité.
Un jour je me suis dit il faut le faire et j'ai fouillé tous les recoins de cps et trouvé une perceuse
240v premier prix dont le réglage de vitesse étais hs et une meuleuse grillée.
C'est parti qque heures de bricolage et j'ai assemblé tout ce qui était utile sans souci d’esthétique
et sans savoir ce qu'il en est de la démultiplication on verras bien ça ne coute que le prix d'un bouton poussoir.


3.jpg


Eh bien ça marche nickel j'ai une nouvelle machine qui redonne envie d'usiner.
Pour info je ne connait pas le rapport de démultiplication mais la perceuse faisant 800w je pense qu'une 500w n'y arriverait pas avec mon montage.
L'avantage aussi c'est qu'il n'y à pas besoin d'alime (je recherche toujours la simplicité).
 
Dernière édition:
JPDB 15
Ouvrier
3 Février 2009
317
FR-15000 Aurillac
Bonjour Castor24
Bonne question . Je viens de faire les mesures.
Pour monter de 15 cm il faut 15 secondes et 16 centièmes soit pratiquement 1cm par seconde
Pour descendre de 15 cm il faut 10 secondes et 65 centièmes .
Pour les essais, la tête était équipée d'un mandrin de perçage uniquement
Avec ces vitesses, on se positionne facilement à 1 ou 2 mm prés .

Jean-Paul
 
Haut