Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?

  • Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
11 Novembre 2010
62
Caen (14)
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#1
Bonjour,

Je remonte ce sujet très intéressant pour avoir les conseils de ceux qui ont fabriqué et démarré leur petit mange-flamme.

Je viens d'assembler mon propre moteur. C'est une première, pour moi. Je découvre...
C'est un petit monocylindre en laiton et dural. J'ai prévu un maximum de réglages possibles, mais depuis une demi-semaine qu'il est en ordre de marche, pas moyen de le démarrer.

Les photos :
mange-10.jpg

mange-11.jpg

mange-12.jpg

mange-13.jpg

mange-14.jpg

mange-15.jpg

mange-16.jpg


Quelques éléments auxquels j'ai fait attention :

-J'ai soigné la liberté des mouvements.
-Le ressort de came est réglé au plus faible pour ne pas entraver la rotation.
-Le cycle est comme décrit dans le tout premier message de ce sujet.
-La flamme est celle d'un alcool 95%, donc très propre, plutôt bleue et pratiquement sans suie. A la dépose de culasse, pas de saleté noire dans le cylindre.
-Le cylindre est pré-chauffé avant les tentatives de démarrage : eau chaude dans le "ventre" autour du cylindre + je promène une torche à gaz pendant une minute.
-Lubrification par juste une trace d'huile 5W50 dans le cylindre (même pas une goutte).

Le cylindre est en laiton, le piston également. Jeu au diamètre : 2/100 pour un alésage de 20mm. C'est trop ?
Les rayures de glissement sont homogènes et bien réparties tout autour du piston.
Cela dit, à l'aspiration, l'air passe quand même, mais pas très vite. L'étanchéité me semble acceptable mais je me trompe peut-être ?

Si vous voulez bien m'aider, je pense que ce petit moulin mérite de vivre.:wink:
 
Dernière édition:
11 Novembre 2010
62
Caen (14)
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#3
Merci Roland88,

Je viens d'ajouter les photos.
Diamètre d'alésage : 20mm
Course : 22mm
Pour ce genre de culasse, je ne crois pas qu'il y ait un angle d'admission. L'orifice d'admission est diamètre 8mm, mais l'obturateur réglé à fond ne l'ouvre pas complètement.

Les réglages possibles :
-Course d'ouverture de l'obturateur (le levier vertical, sur les photos).
-Angle de la came.
-Longueur du bossage de la came (ce bossage provoque l'ouverture de l'obturateur).
-Ancrages du ressort pour modifier la valeur du moment de rappel.
-Pré-contrainte de ce ressort.
-Distance (horizontale) de la mèche devant l'obturateur.
 
9 Octobre 2013
437
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#4
bonsoir
wouah super ton moteur,la flamme doit etre positionné plus pres du trou et plus basse aussi.
en le lançant ou en fonctionnement on doit voir le haut de la flamme etre aspiré.
mets plutot une goutte de white-spirit que de l'huile.
en le tournant dans son sens inverse de fonctionnement il doit y avoir un effet ventouse signe d'une bonne etancheité
 
9 Juillet 2009
1 708
Seine et Marne
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#6
Bonsoir Hagar,
votre moteur a une cinématique bien compliquée, difficile a comprendre sur les photos...
L'avez vous acheté en kit ou fabriqué vous même ?
J'ai lu que vous avez bien soigné tous les mouvements.
L'ajustement de 2/100 est excellent, malgré que le frottement de deux matériaux identiques n'est pas conseillé.
Toutes les précautions prises sont corrects, rien a redire.

Le diamètre de l'orifice d'admission est correct aussi.
Alors les conseils ( modestes )

1) revoyez votre distribution, l'angle d'admission pris sur le vilebrequin est environ de 130 - 140 ° varie suivant le modèle ( trés important )

2) lorsque vous tournez votre moteur a froid a la main il y a un moment seulement ou le piston a envie de reculer ( le moteur a envie de tourner en sens inverse )
ce qui traduira une bonne étanchéité de votre clapet d'admission lorsqu'il est fermé. a vérifier...

3) La flamme de votre brûleur comme vous l'avez indiqué doit avoir la forme d'un dar bleu et en plus être parfaitement centré par rapport a l'orifice d'admission. ( aussi trés important )

3) la température du cylindre avant démarrage devrait avoisiner les 100° ( peut être ne chauffez vous pas assez )

En attendant vos réponses,
Bonne soirée.
Roland88 ( j'ai failli m'arracher les cheveux avant que le mien se mette a tourner...c'était une conception personnelle )
 
11 Novembre 2010
62
Caen (14)
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#7
Merci pour ces conseils. Toute expérience est bonne à prendre.

Pour la gravure, comme pour pas mal de pièces de ce moteur, c'est réalisé avec un petit portique de fraisage CNC. Une pointe à graver 60° carbure en guise de fraise et une profondeur de 0,15mm.

Je l'ai conçu et fabriqué moi-même, sur l'étude des différents moteurs que j'ai vus sur le net. C'est vrai qu'il est complexe à première vue. En fait, pas tant que ça. Pour ne pas faire le même que les autres, j'ai choisi un volant coplanaire à l'axe du cylindre, ce qui implique une bielle en "S". Le palonnier est imbriqué dans le bâti et la came est intégrée dans le volume du volant, à la manière d'un disque de frein de moto.

Pour l'angle d'admission, je suppose le calage de la came à la fermeture de l'obturateur, je laisse environ 30° avant le point mort, piston côté volant. Ca fait 150°. Mais j'ai essayé plein d'angles voisins.
La température de pré-chauffage, c'est certain que je suis loin des 100°. Je ne pensais pas qu'il fallait monter si haut. L'eau de refroidissement doit donc bouillir dans sa marmite. A voir, donc.

Pour les 2/100, c'est ce que j'ai vu sur mon pied à coulisse. Mais même avec un bon instrument à bec, contrôler au 1/100 un alésage, c'est quasi-impossible. Et le prix d'un alésomètre à 3 points m'a convaincu de faire sans.
Pour le couple laiton/laiton, je suis du même avis. J'ai choisi la facilité. Pas forcément le meilleur choix.
Je vais refaire le piston dans un barreau de fonte GJL qui traîne dans mes bruts.

L'étanchéité de l'obturateur est très difficile à assurer. Là aussi, on a un couple laiton/laiton. Je ne sais pas quoi prendre comme autre matériau. Une lame d'inox, sans doute mais je n'ai pas ça sous la main.

En tous cas, merci pour m'avoir répondu.
 
9 Juillet 2009
1 708
Seine et Marne
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#8
suite...avant d'aller faire dodo..
mes félicitations pour la construction...super.

pour le calage, là aussi c'est bon ,surtout si vous avez essayé plein d'autres angles.

Pour le mien, oui, l'eau est a ébullition au moment du démarrage.

Le piston doit être en ajustement glissant juste, là aussi vous êtes bon.

L'étanchéité de l'obturateur doit être parfaite...sinon, il ne tournera jamais...( étanchéité entre piston et cylindre et entre obturateur et cylindre, impératif )
cette étanchéité se vérifie comme indiqué a mon numéro 2)...

A+ Roland88.
 
4 Janvier 2011
350
Essonne
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#9
L'eau de refroidissement ne sert à rien à mon avis.
l'ajustage doit être très libre mais étanche, en fermant l'ouverture à l'arrière, on doit sentir une forte compression et un effet ventouse en bougeant le piston.
la flamme est aspirée quand le piston va vers le pmb, ça doit se voir. l'obturateur est 100% fermé avant le pmb, disons 15°, à ce moment on doit avoir soit un franchissement du pmb et donc la rotation soit un rebond brutal vers le pmh sans franchissement du pmb. il faut alors refaire le calage.
Si tu ne sens pas ça, il n'y a pas d'étanchéité, ça ne tournera pas, il faut régler ce problème d'abord.
il faut pas mal s'acharner...c'est normal avec ce type de moteur !
 
29 Mars 2013
353
82100
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#10
:wavey:"Hagar" et tout le monde
Ce n est pas un moteur mais une œuvre d art :prayer:,j avoue que tout ces embiellages sont difficiles à interpréter (pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer:wink: ) et surtout demande des efforts mécaniques supplémentaires ,je ne reviendrais pas sur la température du moteur lors du démarrage :nono: ,qu elle est la fonction du levier avec la poignée noire:?:
Pour t aider je peu te proposer un bout de graphite pour faire le piston ,ainsi qu un peu d inox pout le clapet :wink:
Bonne suite .@+++.Henry.
 
9 Juillet 2009
1 708
Seine et Marne
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#11
Bonjour Hagar,
pour le couple cylindre et piston, laiton et fonte vont-ils bien ensembles ?
Le laiton n'est pas un matériau de friction.
J'ai eu des problèmes avec le graphite qui ne supporte pas l'humidité de condensation au moment du démarrage.
L'eau de refroidissement atteignant environ 100°et ne la dépassant pas permet d'avoir une température constante
de l'extérieur du cylindre.
Utile ou pas, a voir lorsque le moteur tourne sur une période plus longue...là je n'ai pas de retour...

Le début dans ce type de construction, n'est facile pour personne, il faut s'accrocher et encore s'accrocher...
Un membre d'un forum Allemand avait ecrit que la dépression dans ce type de moteur
" est aussi faible que celle provoquée par le vol d'un papillon "

A+ Roland88.
 
26 Février 2013
2 263
Harnes (Pas de Calais)
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#12
Belle réalisation en tous cas, ce moteur mérite de tourner !

Merci
@MOTORIX , @roland88 , @Gedeon Spilett , pour vos réponses de décembre, que pour une raison "x" je n'avais pas "captées"

c'est assez rare pour être signalé, la mesure de puissance sur ces petits moteurs à "air" chaud. Oui 1/3 W ça parait peu, mais 1 W c'est quand même lever une charge de 1 N sur une distance de 1 m à chaque seconde....c'est pas rien et beaucoup de "petites" applications ne nécessitent pas plus.
 
Dernière édition:
11 Novembre 2010
62
Caen (14)
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#14
Impressionnant, ce moteur !
Il tourne bien et vite. Un vrai rêve !

Le piston version V2 en fonte est en cours de fabrication. Un bon ou un mauvais choix, la fonte ? On saura ça bientôt.
Ca reste un simple jouet pour un vieil enfant. Rien de vraiment grave si ça ne marche pas. J'essaierai une autre solution, dans ce cas.
En tant que modéliste, j'ai la détermination patiente et l'esprit combattif tranquille.:smt015

L'obturateur me préoccupe un peu plus. J'ai vu pas mal de mange-flammes fonctionner avec ce système d'obturateur pivotant plaqué par un ressort. Mais maintenant que j'ai fait le mien, je vois que l'étanchéité est loin d'être convaincante. Un peu d'huile moteur améliore la situation mais bon...
Je pense à une lame flexible, genre ce qu'on trouve dans un jeu de cales.

Le levier sert à régler l'ouverture de l'obturateur pendant le fonctionnement (s'il veut bien démarrer:siffle:). Je ne sais pas vraiment si cela fera une différence. Peut-être le régime, comme la position de la flamme. Par curiosité, j'ai prévu ce levier.
Un autre levier (non installé encore) va contrôler la pré-contrainte du ressort de rappel de galet. Je ne m'explique ni pourquoi ni comment, mais j'ai vu des vidéos de mange-flammes dotés de ce système qui leur permettait de varier leur régime. C'est très bizarre et je n'aurais pas parié un kopeck là-dessus si je n'avais pas vu ces vidéos.

Où trouve-t-on des barreaux graphites pour faire des pistons ?
 
9 Octobre 2013
437
- Moteur mange-flammes perso - Démarrera-t-il enfin ?
#15
bonjour
le piston en fonte j'en ai deja fait ça marche mais le probleme est qu'il rouille avec la condensation.
pour avoir un ajustement au top il faut faire le Ø legerement serrant et finir en le rodant avec du mirror.
la depression dans le cylindre va plaquer l'obturateur il peut donc etre un peu libre
pour le graphite https://www.bengs-modellbau.de/material/halbzeuge/graphit-rundmaterial