Moteur enrouleur

JuliusCo
Apprenti
24 Septembre 2012
227
63
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour tout le monde,

J'espère être dans la bonne catégorie car je ne savais pas trop où poster ma question !

J'utilise ce type d'appareil pour enrouler du papier ou autre :
img-6.JPG


C'est un enrouleur à la base pour mettre sur des imprimantes à étiquettes. On peut régler la tension de la bande avec un potentiomètre et le sens. La plage est assez large car au plus bas le moteur ne tourne même pas, et au max ça tire assez fort (on peut quand même arriver à le bloquer à la main).

Le montage est fait avec l'arbre directement en bout du moteur.
img-5.JPG

Le moteur est assez balaize environ 10 cm de diamètre. La machine est alimentée en 11 V AC, et il y a assez peu d'électronique :
img-7.JPG

IMG_4367.JPG

J'ai donc plusieurs questions par rapport à ce type d'appareil car j'envisageais de m'en faire quelques uns, je m'en sers à plusieurs endroits mais ça coûte un bras !
Je n'ai jamais vu ce type de moteur avant et je ne sais pas trop comment ça fonctionne, il ressemble à un moteur à courant continu mais il est très gros et la machine étant alimentée en AC peut être fonctionne-t-il en alternatif ?
Il y a peu d'infos dessus :
IMG_4368.JPG

Est-ce qu'on peut trouver ce genre de chose ?
A priori il est fait pour forcer en permanence et je peux le laisser des heures en tension sans que ça ne chauffe.
Peut être est-il d'un type particulier qui justifie le prix...

L'autre solution est d'avoir un moteur qui tourne en permanence et un limiteur de couple mais ça me semble plus compliqué à réaliser.

Merci d'avance à ceux qui pourrons m'aiguiller.:-D
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Je ne connais pas cette machine et les indications sont trop succinctes pour décrire correctement ce dont il s'agit.
Par contre si je devais faire un dispositif analogue je m'inspirerais de ce qui se faisait sur les magnétophones à bande magnétique disposant de trois moteurs. Les moteurs des bobines étaient des moteurs spéciaux (on parle de moteur à glissement) sous alimentés lorsque le magnéto est en lecture/enregistrement et alimentés normalement pour les phases bobinage/rebobinage. J'ai construit mon propre magnéto et des bobineuses pour fibre optique et pour cela j'ai utilisé des servomoteurs montés en asservissement de tension (tension de la fibre ou de la bande) Mais je pense que cette dernière solution coûtera aussi cher que l'appareil que l'on veut dupliquer.
D'ailleurs il faudrait déjà dire quelle est l'équivalence "bras" = euros pour qu'on ait une meilleure idée du prix réel.
Stan
 
JuliusCo
Apprenti
24 Septembre 2012
227
63
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci Stanloc, désolé si c'est trop succinct je pensais avoir assez détaillé, s'il y a d'autres infos que je peux te donner n'hésites pas à me demander.
N'étant pas un expert en électronique ni en électricité (ni dans rien finalement :rolleyes:) je peux avoir raté un détail important...
Ce modèle m'a coûté environ 800 € et comme il n'y a pas de pièce mécanique et pratiquement pas d'électronique je soupçonne le moteur...

J'aurai l'utilité pour 3 ou 4 de ces bestioles, je voudrai voir si c'est possible de faire quelque chose par moi-même. Ce serait aussi l'occasion de le monter dans une configuration qui m'accorde (dimensions par exemple).
Par exemple si j'utilisais un moteur classique est-ce contre-indiqué de le laisser alimenté avec l'arbre bloqué en rotation ? Va-t-il nécessairement chauffer ?

Les tous premiers prix en chinois sont aux environs de 250 € ce qui est déjà pas mal.
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Merci Stanloc, désolé si c'est trop succinct je pensais avoir assez détaillé, s'il y a d'autres infos que je peux te donner n'hésites pas à me demander.
Ce n'était pas un reproche mais un constat. Je sais bien que vous avez tout dit de ce que vous savez mais cela n'informe pas assez.
@osiver ; un moteur à réluctance variable alimenté en 11 volts CA, c'est ce qui te fait dire qu'il s'agit d'un moteur DC à inducteur à aimants permanents ??????
Stan
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 158
@osiver ; un moteur à réluctance variable , c'est ce qui te fait dire qu'il s'agit d'un moteur DC à aimants permanents ??????
Stan
Déjà trier ce que je n'ai PAS dit :
à réluctance variable
alimenté en 11 volts CA
à inducteur

:wink:
Ensuite ce sont eux qui le disent : http://www.labelmate.com/europe/wp-content/uploads/2013/10/Mailing-1-06-2014-HR.pdf

De plus il me semble assez évident au vu des photos que le circuit électronique alimente le moteur en continu (au pire, haché mais je ne vois pas de circuit de commande) :shock:

@JuliusCo , attention au composant (MOSFET ?) qui touche presque une cosse du commutateur (de sens de rotation? ) fil rouge/marron de la 4ème photo ...
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
8 999
59000
Bonjour,
A mon avis, tu enlèves l'étiquette et tu as une référence de moteur DC brush tout con.

http://www.dunkermotor.com/data/technical_data/motors/pdf/121005_GR80x80.pdf#page=1
http://www.dunkermotor.com/data/technical_data/motors/pdf/121005_GR80x40.pdf#page=1

Ici tu as une idée d'un couple permanent en fonction d'un courant permanent.
Les deux sont proportionnels avec une tension basse car il n'y a pas de fcem.
Si tu fais quelques mesures de couple avec une ficelle enroulés et un poids et pourquoi
pas un ampèremètre en série avant le moteur, tu verras certainement que c'est un
moteur du type cité plus haut qui est sous alimenté.
On le choisi de grande taille pour avoir surtout un arbre de sortie robuste.
Maxon chez mdp a de bon moteur aussi.
Et tu pourrais faire ça avec des moteur brushless aussi, l'avantage est qu'il sont mieux
naturellement ventilé car le bobinage est externe.
 
Dernière édition:
JuliusCo
Apprenti
24 Septembre 2012
227
63
Merci Osiver je vais poser la question, je n'avais pas vu les pièces détachées. Venant du même endroit j'ai un peu peur que ce soit le même tarif mais bon avant de râler je vais demander !:smt023

Pour les cosses en effet c'est un peu proche je vais faire attention. C'est moi qui ai rajouté ce bouton pour remplacer le petit inter à bascule (sur la première photo on le voit, il y en avait 2 pareil côte à côte). J'en ai grillé 2 de ce type avant de passer sur un modèle plus sérieux.
Celui-ci gère le sens (sens 1 / OFF / sens 2). L'autre permet de choisir une gamme de tension avec plus ou moins de couple, et enfin le potentiomètre pour varier.

Certains de ces appareils ont parfois un balancier qui pose sur la bande à enrouler, l'appareil gérant le bobinage en fonction de l'inclinaison du balancier.
 
JuliusCo
Apprenti
24 Septembre 2012
227
63
Gaston merci de ta réponse, je ne crois pas qu'il y ait quelque chose sous l'étiquette mais sur le principe je suis assez d'accord avec ta théorie. Je vais étudier cette piste également.
 
JuliusCo
Apprenti
24 Septembre 2012
227
63
Bon et bien c'est du rapide chez Labelmate, voici sa réponse :
Thank you for your e-mail but you need to contact your local supplier as we only sell to distributors.

Donc il me dit de contacter le revendeur et ça ne me plaît pas trop. J'ai le catalogue et je n'ai pas vu de moteur seul, par contre la moindre vis ou flasque plastique me coûte déjà l'autre bras. Donc je vais voir si je trouve un moteur CC dans ce genre de format.
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Dans cette utilisation il faut favoriser les moteurs les plus gros en diamètre (tout en restant dans la puissance de celui d'origine) et ayant beaucoup de lames au collecteur (dans le cas de moteurs DC à balais) et si possible avec 4 charbons. Le top seraient des moteurs couple en brushless mais ils vont coûter deux bras.
Stan
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 913
FR-57330 Moselle
Bonjour

L'électronique me semble très simple et très efficace.
Je vois une résistance de puissance de 5 ohm et de 30 w de puissance.
Je vois un pont de diodes , un gros condensateur continu (?? 4700 micro farad??), un régulateur de tension continue, une diode de puissance et peut être un autre transistor ( trop caché pour savoir ce que c'est. UNE PHOTO serait une aide bienvenue )
Je sais que l'alim est en 11 volts alternatif et que l'intensité nominale est de 2,6 Ampères.

Sur le principe :
Si je mets un moteur en série avec la résistance ( MP930 5.00 qui a un grand radiateur) :
Si il n'y a pas de couple demandé au moteur, la tension a ses bornes est grande.
Si il y a un fort couple demandé ( blocage à la main) le courant est grand et donc la résistance fait chuter la tension qui reste disponible pour le moteur quasi jusqu'à zéro. Le moteur a un couple car il y a du courant qui le traverse mais il ne chauffe pas car la tension à ses bornes est quasi nulle.
exemple 13 volts sortie régulateur moins (5 ohm x2,5 ampères) = 13 - 12,5 = 0,5 volts aux bornes du moteur bloqué. Le moteur dissipera donc 0,5 x 2,5 = 1,25 Watt et donc ne chauffer pas sensiblement vu sa surface d'échange avec l'air extérieur.
Ce n'est pas économe comme régulation, mais ça fonctionne.

La variation de vitesse peut être réalisée par le potentiomètre qui permet d'ajuster la tension sortie régulateur LM 338 T (lui aussi fortement refroidi). A noter que le régulateur peut aussi être monté en limiteur de courant ( ce qui, pour les puristes, ne change rien dans le raisonnement, ni dans le fonctionnement décrit ci dessus)

Un inverseur peut inverser seulement les polarités qui vont aux bornes du moteur.

Ça , c’était pour l'électronique.

Tu veux en faire l'équivalent ?
D'abord, il faut que tu dises à quelle vitesse maxi le moteur tourne à vide et le couple maxi dont tu as besoin.
Il faut aussi préciser l'encombrement maxi de compartiment moteur pour ceux que tu veux réaliser.

Ensuite, le champ des possibles sera réduit.

A te lire
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut