module mosfet airsoft

  • Auteur de la discussion monsavon
  • Date de début
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir tout le monde.

Je viens vers vous ce soir car j'ai une idée en tête pour amélioré ma réplique d'airsoft.

Pour vous situer la chose, dans une réplique d'airsoft, la bille est propulsé dans le canon par un piston. Il est généralement actionné par un moteur (avec cascade de pignons) qui le remonte en compriment sont ressort interne. En fin de cycle le piston est relaché d'un coup,ce qui propulse la bille.

Le but n'est pas de modifier le principe de fonctionnement, mais d'améliorer la gestion électronique des cycles du moteur.

Le principe d'origine est simple. Une batterie, un moteur, un contacteur.

Ce que je voudrais réalisé et mettre en place dans ma réplique est basé sur des choses qui ce fond déjà en airsoft. http://www.france-airsoft.fr/forum/index.php?showtopic=129180&hl=mosfet


Alors maintenant rentrons dans le détail. Je voudrais donc un circuit de commande pour mon moteur, qui soit intelligent, c'est à dire qu'il soit capable de "lire" les cycles de la mécanique, qui est plusieurs mode sélectionnable.

Mon idée:
-le schéma de base=batterie>module de commande>moteur.

Sur le module de commande vienne ce connecter en plus:
-un capteur "B" type poussoir qui sera placer sur la mécanique pour détecté les cycles
-un bouton poussoir "A" qui sera relié à la gachette
-un sélecteur "1" qui permettra le choix du mode de tire (semi-auto/mode 2)
-un sélecteur ""2 qui permettra la configuration de mode 2 (tap-burst/full auto)
-pas besoin de mode safe qui sera géré mécaniquement sur la gachette.


Maintenant venons en à ce que je voudrais que module réalise.
-déjà il doit être capable de transmettre la puissance de la batterie (une LiPo 7,4 capable de sortir 30amp en pic) pour alimenté le moteur
-détection des cycles de la mécanique par le biais du capteur B
-quand réception d'une impulsion sur le poussoir A, faire tourner le moteur jusqu'à réception du signal de fin de cycle.
-suivant la position du sélecteur "1" géré 1 cycle ou plusieurs
-suivant la position du sélecteur "2", mode tap-burst (rafale comme sur un famas) 1 impulsion= 3 cycle mécanique, mode full auto=cycle continue tant que la gachette est actionné et arrêt en fin d'un cycle au relachement.
-lors de l'arrêt en fin de cycle envoyer un courant de blocage (actif breaking) dans le moteur pour avoir un arrêt rapide de la mécanique et éviter les effets d'inertie.


Bien sur vous aurez compris que tout cela dois avoir la taille la plus réduite possible. Sans parler de limiter au maximum le prix de reviens.


Voila, si vous avez des idées je vous en serais grandement reconnaissant.


Monsavon aka Cédrik

airsofteur en herbe en plus d'être forgeron.
 
Dernière édition par un modérateur:
nopxor
nopxor
Compagnon
27 Mai 2010
1 412
Yvelines
Bonjour,

Félicitations, voilà un cahier des charges qui tient la route.
Tout est clairement exposé. Boulot sérieux.
Compte tenu des souhaits, il me semble qu'un microprocesseur soit pratique pour gérer l'ensemble.
Le choix est vaste. Personnellement je ferais un proto sur une base genre Arduino Uno.
Une fois le programme du module au point, il sera possible de miniaturiser l'ensemble sur un circuit dédié.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 331
FR-57330 Moselle
Bonjour
nota: le lien ne fonctionne pas
Dit moi si j'ai bien compris:
Tu veux :
un tir en rafale tant que tu maintiens le doigt sur la détente
un tir de 3 billes tant que tu maintiens le doigt sur la détente
un tir coup par coup
un arrêt du moteur dès que tu relâches la détente
J'ai pas compris ce que signifie le "mode SAFE"

Le temps de cycle est il constant ou à peu prêt ?
Si tu lâches un tir de 3 billes, est ce grave si il y en 4 qui partent ?

L'idée = gérer la rafale de 3 coups avec une temporisation

Si tu peux me répondre ....
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #4
je ne connais de l'électronique ce de vieux souvenir d'un CAP dépannage télé hifi vidéo.

je ne suis donc pas capable de concevoir quoi que ce soit.

alors tu es pas loin Charly.

sur une réplique d'airsoft c'est comme sur une arme,sur une M16 par exemple, tu a un sélecteur mécanique qui permet d'avoir 1= la sécurité (mode safe), le semi auto( coup par coup) et full auto (rafale). sur certaine arme le mode full auto est remplacer par un burst ( 3 coup) comme sur le famas.

ce qui serais le mieux serais une détéction mécanique et non pas une temporisation, car suivant la charge de la batterie ou même son type ( 7.4v 8.6v 9.6v) la cadence moteur ne sera pas la même et donc le délai ne correspondra plus au nombre de bille voulu.

pour ce qui est du lien il dirige simplement vais le tuto de réalisation d'un circuit de puissance réalisé avec un mosfet IRL1404.

donc je voudrais un système permettant la sélection entre 2 programmes et deux sous programme.

-prog 1 = appuis sur détente>alimentation moteur>réception signal fin de cycle mécanique> coupure moteur avec courant de freinage.
-prog 2 = -Sub 1 = appuis sur détente>alimentation moteur>coupure moteur après réception de "3" signaux de fin de cycle.
-sub 2 = alimentation moteur tant que maintiens de l'action sur la détente>coupure moteur en fin de cycle quand plus d'action sur la détente.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 331
FR-57330 Moselle
Bonsoir

Visiblement la proposition de temporisation ne satisfait pas ton cahier des charges, c'est dommage car à mon avis ça aurait été de beaucoup le plus simple avec un NE 555, robuste et pas géné par des tensions d'alim "non stables".
Tu sembles tenir au fait de [glow=red]compter[/glow] exactement les 3 billes.
Pour compter, je pense qu'un registre à décalage pourrait faire l'affaire mais il faudra gérer les rebonds des capteurs de position de la détente et du cycle moteur. La tension de la batterie ne va pas simplifier le circuit !!
Pour les sélecteurs, pas de pb, un peu de câblage avec une ou deux diodes et on s'en sort.

A voir ...
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #6
si la réalisation avec une temporisation est bien plus simple, pourquoi pas, si il y a possibilité de faire un réglage facilement dessus c'est aussi une bonne solution si l'on conserve le principe de l'arrêt en fin de cycle.

existe t'il des programmes de conception électronique qui ne sois pas des usines à gaz ?

une idée, même vague du type de composent qui pourrais être employé ? que je regarde ça.

pour ce qui est de la batterie, oui j'imagine que ça dois complexifier la chose de prévoir pour une possible variation.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 331
FR-57330 Moselle
monsavon a dit:
si la réalisation avec une temporisation est bien plus simple, pourquoi pas, si il y a possibilité de faire un réglage facilement dessus c'est aussi une bonne solution si l'on conserve le principe de l'arrêt en fin de cycle.

existe t'il des programmes de conception électronique qui ne sois pas des usines à gaz ?

une idée, même vague du type de composent qui pourrais être employé ? que je regarde ça.

pour ce qui est de la batterie, oui j'imagine que ça dois complexifier la chose de prévoir pour une possible variation.
- l'arrêt en fin de cycle sera présent quelle que soit la position des selecteurs.
Redonne le lien de commande avec MOSFET pour voir.
- un registre à décalage qui peut être câblé en diviseur par 3 : le 74LS194A
- des anti rebond ( voir wikipédia) avec des portes NAND
- pour la temporisation : NE 555
Pour le module ARDINO, je ne connais pas ...

A suivre..
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #8
pour le lien y a de grande chance qu'il faille être inscrit.

je vais faire un Quote du message original, mais les photos ne marcheront surement pas.

je vais voir à trouver le schéma.



Tutoriel: Fabrication d'un mosfet AB

Bonjour a tous, ce tutoriel, comme son nom l'indique, va vous montrer comment fabriquer par vous meme un mosfet AB, et donc éviter de payer ca $30fdpout !

Premiere chose a signaler, je ne suis pas l'auteur de ce circuit. Ce circuit est basé sur celui de la firme Extreme-fire, et a été simplifié par l'auteur de ce tuto. Vous pourrez remarquer que mon tuto ressemble énormément au sien, et pour cause, on peut considerer le mien comme une traduction améliorée !

En second lieu: la on va toucher au circuit électrique de votre aeg. Un aeg est alimenté par des batteries relativement puissantes, qui ne doivent en aucun cas etre court-circuitées, sous peine de les faire cramer, et de faire cramer votre aeg au passage. Je vous demande donc de prendre le plus grand soin lors de la réalisation de ce mosfet, pour ne pas commetre une petite faute d'inattention qui pourrait anéantir vos efforts.

Attention: l'active-breaking ne supporte pas les batteries Li-Po 11v ! Avec ce type de batterie il provoque un échauffement tres rapide des charbons et des cables électriques, qui peut conduire a des dommages sur l'aeg. La sécurité anti surchauffe pousse une gueulante toutes les deux secondes.
Donc utilisez un mosfet simple pour ces batteries
Le circuit est le meme, mais en supprimant le transistor IRF4905, ainsi que la résistance 100ohm qui vient avec:


Allez hop c'est parti, j'y reviendrais au cas par cas.

1-Mos-quoi ?

a/ Description générale

Voyons tout d'abord ce qu'est un mosfet. Un mosfet est un type de transistor a l'origine, mais par abus de language, en airsoft ce terme va désigner tout le circuit.
C'est un circuit donc, qu'on va monter dans notre aeg, pour améliorer son fonctionnement.

A l'origine, un aeg, c'est une batterie, un moteur, et un interrupteur contre les deux. Le plus souvent tout ca est raccordé par des longueurs de cables inutiles qui rajoutent un max de resistance au circuit.
Ou est le probleme ? On l'a vu, les batteries sont puissantes, et lorsque le moteur n'est pas encore lancé, on est en présence d'un court-circuit (tres bref évidemment), qui va bouffer les contacteurs de la détente.

Le mosfet est un circuit qui va faire le contact a votre place en fait. Lorsque vous allez appuyer sur la détente, cela lui signifiera seulement que vous voulez tirer. Lui, il va faire le contact entre la batterie et le moteur avec ses petits bras musclés. Ca fait que votre détente ne prend rien dans les dents, et que le gros du courant passe par le mosfet directement, donc votre circuit est raccourcit en plus. Et fort comme il est, il ferme le circuit bien plus rapidement que vous ne le faites lorsque vous appuyez sur la détente

En fait vous l'aurez compris, ca vise a supprimer tous les petits problemes résistifs qu'on peut avoir dans l'aeg, vous apportant:
- une meilleure réactivité
- une meilleure cadence
- une meilleure durée de vie du matériel
- autonomie plus élevée ? (comme il y a moins de pertes par effet joule)
Magique pour ce prix la, nan ?

b/ Modele AB

Vous l'aurez peut etre remarqué, je parle de mosfet AB dans le titre, c'est en fait le type de mosfet que l'on va fabriquer.
AB signifie active-breaking, c'est un systeme inversé, qui va balancer un petit coup de jus négatif dans le moteur lorsque vous cessez le tir, si bien que le moteur va etre bloqué sur place !

C'est quelque chose de tres interessant, notamment pour les utilisateurs du semi auto.
En effet si vous avez une batterie tres puissante, lorsque vous tirez en semi auto, il arrive parfois que l'inertie suffise a entrainer une deuxieme fois le piston, alors que le moteur n'est plus alimenté ! C'est le double-tap.

En bloquant le moteur, vous bloquez aussi le cycle des gears. En temps normal, lorsqu'on cesse le tir, les gears ont tendance a garder de l'inertie, et continuent a tourner, ce qui est tres mauvais pour eux, ca les fait forcer !

Enfin, a la fin d'une partie, il suffit de tirer un coup en semi-auto, et vous serez sur et certain que votre piston n'est pas resté a moitié armé la dedans !

2-Le matos nécéssaire

Un mosfet AB n'est pas compliqué, c'est composé de 2 transistors, et de 2 resistances ! Fastoche !
Voici la liste des trucs a commander:

- 1x transistor IRL1404 ou 1x transistor IRL3803 ou 1x transistor IRL7833
- 1x transistor IRF4905
- 1x resistance 100ohm 1W
- 1x resistance 33Kohm 1W


- 1m de cable noir 1,25mm²
- 1m de cable rouge 1,25mm²

Vous pouvez prendre un peu plus gros si ca vous chante, mais ca sert a rien de taper dans le 2.5mm²....

Tout est disponible dans un pack ici:
http://www.hobbyelectro.fr/shop/packs/327-...-mosfet-ab.html



En plus de ca, vous aurez besoin de quelques outils standard:

- Fer a souder + etain
- Cutter
- Pince plate
- Pince coupante
- De quoi isoler: chatterton, ou gaine thermique de préférence

Je vous conseille de prendre une paire de chaque transistor, et 4 resistances de chaque.
On sait jamais, ce serait dommage ! Et puis si y'a pas de probleme vous aurez de quoi en faire un pour un pote !

3-Réalisation

Ready ? Allez hop c'est parti !
Voila ce que vous devez avoir devant vous (j'ai oublié la pince plate...)



On va commencer par s'occuper du transistor IRL1404, il faut tordre se pattes comme ceci...



... de maniere a ce que lorsque vous le posez sur le deuxieme, les deux pattes de gauche touchent leurs homologues du dessous:



Mettez de coté l'IRF4905, pour l'instant on n'y touche pas.
Maintenant, isolez la partie supérieure et le dos de l'IRL1404 comme ceci:



IMPORTANT: Ce circuit supporte des courants avec un important ampérage. Ca a pour résultat que si jamais il y a le moindre court circuit, ca peut se mettre a cramer dare dare ! Si jamais vous n'avez pas bien isolé un composant, le mosfet peut se mettre a cramer a l'intérieur de votre AEG sans que vous n'ayez rien fait, donc ne lésinnez pas sur l'isolant !!!
Dans ce tuto je n'ai utilisé qu'une seule épaisseur de chatterton a certains endroits: c'est bien trop peu !

Prenez une résistance de 33Kohm, c'est celle avec les bandes oranges, et soudez la entre la patte de droite, et la patte de gauche, comme ceci:



Assurez vous de bien la caler dans cette position, et vérifiez surtout que ses pattes ne touchent rien d'autre que la ou vous avez soudé.
Maintenant, coupez une section de 5cm de fil noir, et soudez le sur la patte de droite du transistor, comme ceci:



Voila pour la premiere partie, mettez ce petit assemblage dans un coin, et on passe a l'autre transistor !
Prenez donc le transistor IRF4905 (on aura pas besoin tout de suite de la resistance).



Pliez légerement sa patte de droite, de maniere a ce qu'elle dépasse par rapport au corps noir, comme ceci:



Prenez une section de fil rouge de 10 bons cm, et dénudez en un bout, vers les 2/3, comme suit:



Soudez la patte que vous venez de tordre la dessus:



Et isolez bien la jonction, et le corps du transistor !



Voila pour la deuxieme partie. Maintenant, on passe aux choses serieuses, on va assembler les deux parties.
Ca consiste juste a positionner le premier assemblage, au dessus du deuxieme:



Vous devez souder les deux pattes de gauche, et les deux pattes centrales ensemble, comme ceci:



C'est tout ! Verifiez qu'il n'y ait aucun contact malencontreux, et soudez une petite section de fil noir sur la jonction des pattes centrales:



Isolez la partie principale, car on va devoir rajouter la deuxieme resistance au dessus de la premiere:



La, faites bien attention, c'est pas bien compliqué, mais ca peut etre source d'erreurs.
Il faut tout simplement souder la resistance de 100ohm sur la jonction des deux pattes de gauche.
Le truc c'est qu'elle va nous gener si on la met au bout comme ca, donc on va la placer au dela de la premiere, pour qu'elle bouge pas. Notez que je l'ai faite passer, du coté droit, entre les deux cables rouge et noir qui vont vers le haut, pour la stabiliser.

Je suis allé un peu vite en besogne j'ai pas pris de photo intermédiaire. Apres avoir soudé la resistance, coupez une partie de la patte centrale, vaut mieux la raccourcir, et soudez une petite section de fil noir a la suite de la resistance:



Voila, maintenant il ne reste plus qu'a isoler et....



... TADAAAM ! Un mosfet AB cheap de chez cheap ! Mais qui marche impec' !
Vous avec sur cette image donc, les indications pour le connecter.

En haut la batterie donc, en bas a gauche un des contacts de la détente, en bas au centre la borne - du moteur, et en bas a droite un peu plus compliqué a brancher, le + du moteur et la détente.

Normalement dans l'aeg le + du moteur et la détente sont en série, donc il vous suffit de faire un raccord entre les deux, mais j'y reviendrais plus bas...

4-Installation dans un AEG

La ca se corse... Ben oui vous avez fait votre mosfet, mais flute, maintenant en plus de ca faut ouvrir l'AEG et faire encore des soudures, pffff !!!

Alors cette partie est un peu moins rigoureuse, déja parce que j'ai a moitié foiré l'installation, et puis parce que ca dépend de votre réplique quoi.
En tout cas, je vous le dit cash: sur les gearbox avec connectique a l'arriere, c'est bien relou, parce que les cables passent a l'intérieur de la gearbox............

Voici le schéma du montage de notre mosfet AB dans un aeg simplifié:



Une autre version faire par nako81, peut etre plus explicative:



Nouveau: Installation dans un G36K, par ZupperMike

Installation dans un Famas par LePoulpe556:
http://xavier.r.free.fr/Bricolages_divers/...lpe556_09_m.JPG
http://xavier.r.free.fr/Bricolages_divers/...lpe556_08_m.JPG
http://xavier.r.free.fr/Bricolages_divers/...lpe556_07_m.JPG

Schémas du cablage pour Famas, par LePoule556:

©LePoulpe556


Voici quelques schémas, pour aider les éventuels motivés qui ne seraient pas encore passés par "la case modif", qui expliquent le câblage d'un mosfet sur un .... FAMAS ! (qu'il soit MARUI ou Cybergun )

Voici le câblage d'origine pour la version Marui, on peut facilement se rendre compte que :
- le câblage "+" va sur le fusible puis passe par le bloc "TRIGGER" avant d'aller sur le MOTEUR
- le câblage "-" passe par le bloc "SELECTEUR" avant d'aller sur le MOTEUR


Voici le câblage d'origine pour la version CYBERGUN, on peut facilement se rendre compte que :
- le fusible n'est pas là puisqu'il se trouve dans le garde main à côté de la batterie
- le câblage "+" part directement sur le MOTEUR
- le câblage "-" passe par le bloc "TRIGGER" ET le bloc "SELECTEUR" avant d'aller sur le MOTEUR




------------------- AVEC MOSFET -------------------



Voici le montage du MOSFET SUR GB MARUI en gardant au maximum le câblage d'origine MARUI ... le plus simple / rapide mais pas le plus optimisé.
Personnellement j'ai déplacé le fusible à côté de la batterie dans le garde main, car c'est plus pratique et à mon humble avis c'est là qu'il aurait dû être d'origine.



Voici le montage du MOSFET SUR GB CYBERGUN, mais il est parfaitement possible d'adapter ce câblage à la version MARUI ... pas la solution la plus rapide à effectuer (quoi qu'il faille relativiser le temps qu'on passe à effectuer ces modifs, c'est pas la mort du p'tit ch'val non plus ) mais c'est par contre le plus optimisé !! Puisque c'est avec ce circuit que la courant rencontrera le moins de résistance (le bloc sélecteur engendre forcément une certaine résistance).
Donc avec cette solution le jus va directement là où il doit aller : au moteur !



J'espère que ces schémas pourront vous aider

LP556.


©LePoulpe556

Bon enfin allons-y, on va mettre ca dans un HK416:



Premiere chose a faire, et de loin la plus facile: coupez le connecteur de votre aeg, et soudez le sur le mosfet:



Ensuite c'est la partie ou j'ai foiré....
On a trois trucs a brancher, et seulement 2 fils qui nous viennent de la gearbox, zut ! Il va falloir en rajouter un.
Ce fil, comme je l'ai dit plus haut, vous allez devoir le greffer sur le fil rouge entre la détente et le + du moteur.

Sur une gearbox avec connectique avant ca va tout seul, c'est apparent, c'est reglé en 5sec.
Sur une gearbox avec connectique arriere, vous allez devoir ouvrir la gearbox, et greffer votre fil a l'intérieur !



Je sais, on voit pas grand chose mais bon...
Et evidemment il faut isoler le fil pour pas qu'il y ait un court circuit avec la carlingue, ce serait embettant.
Tassez ca bien a mort, parce que je vous rappelle que l'axe du moteur passe dans le coin, et qu'il va vous défoncer votre cable si ca dépasse trop !

Alors, il y a peut etre une autre facon de faire, on peut greffer ce fil au niveau du fil qui sort de la gearbox vers le moteur, seulement voila il n'y avait tout simplement aucune place pour faire passer mon fil !
Voila une fois refermée:



Ayé c'est bon j'ai 3 fils !
Maintenant raccordez ca au mosfet. Le cable noir d'origine est le - du moteur, le cable rouge d'origine est la détente, et le cable que vous venez de rajouter est le + du moteur ainsi que la détente.

C'était pas de la tarte ca, m'enfin bon c'est fait ^^



Voila, c'est fini !

5-Le mot de la fin

Avec ce mosfet, j'ai passé l'aeg de mon pote de 9~10rps, a 13~14rps, pas mal
La réactivité est sensiblement plus élevée, ca tire plus vite, bref, c'est un petit plus dont on ne peut pas se passer une fois qu'on a testé !

Meme si le circuit n'est pas ma création, ce tuto l'est, c'est du boulot, ca m'a pris du temps.
Si vous voulez le faire tourner, le mettre sur le forum de votre asso, contactez moi auparavant, je mords pas

Enfin, prenez soin de votre aeg, je le rappelle, un court circuit c'est vilain avec ces batteries !
A la premiere utilisation, n'appuyez qu'un tout petit coup sur la détente. S'il ne se passe rien, y'a un souci quelque part, démontez et vérifiez, parce qu'il suffit de quelques secondes de court circuit pour bousiller les transistors.

Ce mosfet ne consomme pas de jus a l'arret normalement, mais ce n'est certainement pas une raison pour laisser votre batterie connectée ! En la débranchant systématiquement vous etes sur de n'encourir aucun risque.



PS: Un grand merci a sonic4664 qui m'a permis de récuperer les images de ce tutoriel, perdues a cause d'une fermeture d'hébergeur ! (27/06/2012)

Ce message a été modifié par RaZieL_91 - 29/10/2012, 19:58.
 
Dernière édition par un modérateur:
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #9
bon en relisant tout le poste, j'ai retrouvé des messages de quelqu'un qui à réalisé une partie de ce que je cherche à faire.

Pour repondre à des question qui m'ont été posées par MP, voici le schema mis à jour du cablage que j'ai réalisé:


La base que j'ai utilisé et quelques explications sur le fonctionnement du systeme: http://www.nokytech.net/variateurs_pour_ve...31-717-d-p.html
Et oui je suis parti d'un variateur pour ventilateur!!! j'ai bien galéré, en plus je suis une quiche en elec!!
Quelques explications:
- Le swich doit etre cablé en // de la resistance R2. Si la resistance est nulle, la tension moyenne est de 100%. Le site que j'ai utilisé pour calculer mes frequences: http://users.telenet.be/h-consult/elec/ne555.htm

- La frequence d'ocillation ne doit pas etre trop elevée, trop de commutations au niveau du mosfet le font chauffer (C1=50nF est un bon compromis)

- il est possible plutot que d'avoir un mode faible cadence d'avoir un mode burst en remplacant C1=50nf par un condo de qques µf. La durée du burst correspond au temps haut calculé sur le site ci dessus

-R2=4700 Ohms permet d'avoir 75% de la cadence initiale. Plus cette valeur est faibleplus la cadence augmente. Il est possible de la remplacer par un potar de 10kOhms pour jouer sur la cadence

- Dans mon cas (sur la photo) j'ai associé deux irl1404 en // c'est pour limiter la chauffe et etre moins sensible aux pics d'intensité (config M170 / lipo 11,1)


- La diode en // du moteur est indispensable. Moi je l'ai cable au niveau d'un connecteur c'est plus simple

- Pour ce qui est des composants, prendre ceux cités ds le schéma, j'a tout commandé sur Gotronic + une plaque d''essai et de la gaine thermo. Il vaut mieux remplacer la diode en // du moteur par une diode Schottky, plus rapide.
et voici le schéma mis au propre.

http://img11.hostingpics.net/pics/963297MOSFETCadence.png

donc en faite une grande partie du travail est déjà faite, juste à modifier pour avoir 2 montage d'un condensateur en // avec sélection.
il faudrait voir aussi comment gérer l'arrêt en fin de cycle et non au relachement de la détente.
 
Dernière édition par un modérateur:
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #11
le trigger c'est la détente

sinon moi aussi j'ai fais quelque recherche de plus, et grasse au WIKI sur le NE555 j'ai commencé à concevoir un circuit qui pourrais me convenir. j'en ferais un schéma prochainement.

dit moi, le NE555 n'a pas besoin d'avoir la consigne pendant tout le temps de sont cycle ? une simple impulsion suffit ?
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 331
FR-57330 Moselle
monsavon a dit:
le trigger c'est la détente

sinon moi aussi j'ai fais quelque recherche de plus, et grasse au WIKI sur le NE555 j'ai commencé à concevoir un circuit qui pourrais me convenir. j'en ferais un schéma prochainement.

dit moi, le NE555 n'a pas besoin d'avoir la consigne pendant tout le temps de sont cycle ? une simple impulsion suffit ?
Oui pour le NE555.

Au fait, dit moi si ça existe déjà dans le commerce un système qui ne lâche que 3 billes ???

Bon week end
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #13
oui, il existe plusieurs système dans le commerce. mais ceux avec capteur mécanique et compter ne sont pas compatible avec ma réplique. il existe d'autre modèle basé sur une temporisation aussi, que je pourrais adapter mais toute ces choses la coûte mini 60 euros.

et puis le fait d'avoir quelque chose de personnalisé voir même conçu par moi est encore plus jouissif que de juste sortir la CB.


ok super pour le NE555, ça fonctionnerais presque exactement comme je le voudrais.

encore quelque ajustage sur le schéma et une mise au propre et je vous soumet ça.
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #14
voila le point ou j'en suis.

je ne comprend toute fois pas l'utilisé de R3.

et je sais pas quel valeur mettre à R1 pour limité le courant de commande du NE555 et donc limité les arc sur le contacteur électrique de la détente.

avec cette configuration j'aurais deux mode dispo, le coup par coup avec arrêt en fin de cycle (RV1+SW) et un burst réglable (RV2) le tout dans un délais de rien à environ 5sec max.

déjà la en l'état ça me plait beaucoup, mais j'aimerais trouver une possibilité pour avoir un full auto

burst-airsoft.jpg
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #16
oui oui y en a, mais ce n'est pas exactement ce que je recherche à faire, et ce n'est pas totalement compatible avec la mécanique de ma réplique donc le principe de contacteur et de sélecteur de tire n'est pas pareil.

merci en tout cas à toi pour tes quelques infos et conseils.
 
Dan 63
Dan 63
Apprenti
25 Mai 2013
52
Bonjour

Si vous avez besoins de photos de mosfet normaux et/ou programmables je peux vous en faire en détails prise de prés avec un bon grossissement .
On ne sait jamais , sa peut toujours aider .
Je dois peut être pouvoir chopper les schémas des constructeur ... a voir .

PS : je travails uniquement avec les Mosfet GATES , et c'est plutot bien conçu ^^

Bonne AM
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour,

Je reviens vers vous pour une interprétation de schéma.

Je change de concept pour faire une conversion de ma réplique en HPA.

Je vais suivre le principe donné dans ce site http://kuba-t1000.com/minigun/index..._conversion_mod_drop_in_gearbox_specification

Simplement je m'y perd un peu dans le schéma électronique, j'ai comme l'impression que c'est pas clair et qu'il manque des infos.

diagram_fire_control_unit_aeg_to_hpa_drop_in_final_version.png


Le JP1 est en fait un micro switch.

Mais mon principal problème, c'est que je ne vois pas ou viens ce connecter le trigger. Je n'ai peu être aussi rien compris et en faite ce système ce brancherait en ligne entre le trigger et l'electrovanne.

+12v > trigger > contrôle > electrovanne > -12v

Si vous aviez l'amabilité de m'éclairer, voir de refaire le schéma, sachant qu'il y a une entrée 12v, que POT1 control le temps d'ouverture, que POT2 le temps de fermeture entre 2 cycle.
 
Dernière édition par un modérateur:
BBenj
BBenj
Apprenti
21 Déc 2010
174
Picardie
monsavon a dit:
Le JP1 est en fait un micro switch.

Mais mon principal problème, c'est que je ne vois pas ou viens ce connecter le trigger. Je n'ai peu être aussi rien compris et en faite ce système ce brancherait en ligne entre le trigger et l'electrovanne.

+12v > trigger > contrôle > electrovanne > -12v
Tu appelles "trigger" le système complet c'est bien ça ?

C'est pas compliqué, +OUT et -OUT se branchent sur l'électrovanne (à vérifier s'il y a un sens), -IN sur le négatif de la batterie, +IN sur le positif de la batterie, et JP1 est la gâchette. C'est tout...

Pour les deux POT, connecte les pin 2 et 3 ensemble sur chacun, pour éviter une patte en l'air.
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #21
merci mais visiblement non c'est pas comme tu dis

le trigger c'est pas l'ensemble du système, mais la gâchette de la réplique airsoft, ou tout autre actionneur.

JP1 est en fait un sélecteur utilisé pour le mode de tire, ou plus simplement pour avoir ou non la boucle de réamorçage du ne555d active ou non.

et c'est la que ce pose la question de ou ce situ la gâchette dans ce schéma.

sur le site il y a un PCB pour la réalisation du truc, mais je voudrais en faire un à ma sauce sans composent SMD
 
BBenj
BBenj
Apprenti
21 Déc 2010
174
Picardie
Ah effectivement sans détails c'est pas évident :p
En fait le 555 est monté en astable, et le micro switch alimente le montage (selon moi, c'est pas précisé explicitement, mais c'est la seule solution).
Donc le micro switch est monté en série avec la batterie, au côté positif.

Et donc : -IN sur le négatif de la batterie, -OUT sur l'électrovanne, +IN et +OUT sur le switch, positif de la batterie sur le switch. Et ça devrait fonctionner...
 
M
monsavon
Apprenti
23 Juil 2011
83
88
  • Auteur de la discussion
  • #23
merci de ton aide, je comprend un peu mieux
 
Haut