Identification d'un alésoir ?

  • Auteur de la discussion mvt
  • Date de début
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Dans un lot d'outillage récupéré il y a un moment, j'ai trouvé ces deux outils qui me font penser à un alésoir.
Le premier est marqué 12mm, le second 22mm
Si, sur le premier, le "couteau' glisse bien du début à la fin, le second est cassé au niveau de la bague de réglage. C'est peut-être réparable par brasage ?
Par avance merci.

Alesoir01.jpg


le petit est en CM1, le second en CM2. Le "bas" de l'outil est gradué sur 4 cm. Je n'ai pas vérifié le déplacement sur 1 tour de bague (la bague du bas permet de se repérer sur le "vernier" (par 1/10e ?))

Alesoir02.jpg

La partie entre le 0 et le 1 est normalement relié à la lame. Sur celui du bas, elle est cassée, la lame ne coulisse donc plus qu'en descente.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 350
F-69400 villefranche sur saone
Oui ça ressemble beaucoup à dès alésoir extensible à lames
Par contre c’est la première fois que j’en vois de ce modèle
Je pense qu’une réparation est possible si l’alesoir comporte 3 lames par contre s’il en a plus tu risques d’avoir un décalage entre les lames
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 253
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Se sont des alésoirs extensibles. le fond de la rainure est pentée c'est pour régler le Ø pile poil

@ +
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonsoir,

Merci à vous deux.
Je n'ai que ces deux modèles, un 12 et un 22mm.
Je démonterai de nouveau le 22 pour vous montrer un état de la chose, et le 12, si j'arrive à enlever la lame sans soucis pour vous montrer la forme générale. Elle ne sort pas par le haut, enfin, au premier essai.
Il faut que je classe tous les autres alésoirs récupérés, expansibles ou non.
Je pense que certains sont à réaffuter, encore un autre projet.
Vivement qu'il fasse meilleur que je puisse repeindre l'affûteuse Mape. Il me restera à trouver/faire le support nécessaire pour les forets et les fraises, mais ce sera une autre histoire :) )
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 203
FR-17800 Charente maritime
Je pense que certains sont à réaffuter, encore un autre projet.
Affûter un alésoir, c'est le déclasser :
il ne pourra usiner qu'un diamètre inférieur à celui pour lequel il était prévu !
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci Pussy
C'est bien ce qu'il me semblait, mais comment lui redonner du "coupant", si tant est que cela se fasse ?
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 203
FR-17800 Charente maritime
S'il "coupe" encore, je suis partisan de le garder tel quel.
Et il me parait plus délicat d'affûter un alésoir qu'une fraise 2T en périphérie !
Est ce le jeu en vaut la chandelle ?
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #8
Je ne pense pas. J'ai fait un premier tri, il y a toutes les tailles, réglables ou non (expansibles), pour certains, j'hésite entre forêt et alésoir...
Je ferai un petit topo ultérieurement pour identifier précisément ce sur quoi j'ai des doutes, à la suite d'ici
 
B
bonneton
Compagnon
14 Juil 2010
738
ardeche
Bonjour
C'est des alésoirs expansible ou réglable .
pour moi mais ce n'est pas une certitude, pour les alésoirs expansible le réglage se fait par déformation et sur les réglable par déplacement des lames.
Les tiens sont affûtable ( jusqu’à un certain point ) puisque ils sont réglable sur une plage de relativement grande
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 912
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
mais comment lui redonner du "coupant", si tant est que cela se fasse ?
Çà se fait, mais faut être équipé ! (très bien équipé). Et c'est vraiment à voir au cas par cas, les réglables sont réaffutables un "certain nombre" de fois, les autres, ça dépend de leur état (et de l’affûteur)
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Bonjourn

Il faudrait voir les lames démontées, mais il y a gros à parier qu'on puisse les réaffuter sur une affuteuse de lame de dégauchisseuse à dépouille réglable. Et ça c'est facile à trouver chez les "boiseux."

Autre solution : lames bien dégauchies dans un étau de rectifieuse plane. Ou en rectif plane, bridée dans des vés usinés au bon angle.

Sinon, n'importe quelle affuteuse universelle peut affuter un alésoir complet qu'il soit cylindrique ou conique. C'est pas pour rien que ça s'appelle universelle...
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonsoir,

Merci.
Je ferai le tri demain.
Pour le 12mm, pas de soucis.
Pour le 22, il faut voir avant si c'est réparable ou pas.
Je ne connais pas la marque. Sur le corps, il y a juste la dimension et l'indication "Breveté S.G.D.G".
Ça ne doit pas être tout jeune :)
Dans nos âges quoi (enfin pour certains moustachus :) )
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,

Les deux alésoirs démontés.
Alesoir03.jpg


La partie cassée du 22mm
Alesoir04.jpg


Je ne sais pas si c'est rattrapable à la brasure d'argent, c'est plutôt fin. Il faudra retremper ensuite ?

merci
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 253
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Je ne sais pas si c'est rattrapable à la brasure d'argent, c'est plutôt fin. Il faudra retremper ensuite ?
Moi je pense que c'est faisable, si c'est chauffer rapidement et brasé rapidement, il ne devrait pas y avoir besoin de retrempe.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 203
FR-17800 Charente maritime
Tu ne risques rien à essayer vu qu"elle est inutilisable dans l'état actuel, à moins d'accepter un réglage dans un seul sens et un retour manuel.
Si tu vas assez vite pour souder, il n'y a peut-être pas besoin de retremper.

Édit : grillé de quelques secondes par Brise-copeaux !
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
On ne peut pas tremper une pièce brasée, parce que la température de chauffe avant trempe est supérieure à la température de fusion de la brasure.

Moi, je crois que je procèderais autrement. Je meulerais la queue de la lame sur un tiers de son épaisseur. Localement, je meulerais un second tiers pour obtenir un épaulement. Ensuite je fabriquerais une autre extrémité qui viendrait se crocheter dans le moignon meulé pour pouvoir tirer la lame. Après essai dans l'alésoir un super dégraissage à l'ether et collage au loctite 648. Je suis à peu près sûr que ça ne bougera pas si le meulage est soigné (idéalement de la rectification, mais on fait avec ce qu'on a.) De toutes façons, c'est le crochet qui va tirer, pas la colle.

Et il faut faire ça intelligemment. La, partie meulée sur 2/3 aurait tout interêt à se trouver dans la, partie ou la lame est plus haute.
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Une autre solution : fabriquer une lame neuve en Z160CDV12 et la tremper. Le Z160 est un acier dit indéformable. Il trempe à l'air. Et la géométrie de la lame sera quasiment parfaite après trempe.

On trouve facilement du Z160 déja rectifié en petites sections. Il faut juste le découper au profil.

Chauffe étagée jusqu'à 1030. Trempe à l'air calme. Double ou triple revenu à 550 °C résultat garanti si la gamme est respectée.
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #18
Moi je pense que c'est faisable, si c'est chauffer rapidement et brasé rapidement, il ne devrait pas y avoir besoin de retrempe.
@brise-copeaux & @PUSSY
Merci.
Pour la chauffe et la brasure rapide, il va falloir que je m'entraîne...
J'ai refait un palier de moteur dernièrement, le roulement bagottait un peu de trop. J'ai refais une bague que j'ai brasée sur l'axe moteur que j'avais légèrement alésé. J'ai commencé avec de la Rolot 610, ça n'a pas tenu lors de la mise au diamètre au tour, j'ai fini avec du laiton enrobé. Là, pas de soucis au tournage (c'est le moteur de test pour l'armoire de remplacement du Celtic). Par contre, pour ce qui est de la chauffe rapide...

@TRD Pour faire comme un crochet de chaque côté ?
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #19
@TRD Merci. J'ai été trop lent :(
Pour le brasage, il faut que je réfléchisse un peu sur comment poser les pièces. C'est un peu le bo... en ce moment en bas.
Je laisse le fil ouvert pour la suite.
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #22
@TRD
Merci, c'est bien ce que j'avais compris.
A l'endroit de la cassure, la partie la plus fine fait 2,5mm de hauteur pour 4mm d'épaisseur.

Pour la brasure, je pensais éventuellement faire une petite "saignée" de chaque côté des pièces cassées et une au centre, de façon à ce que la brasure prenne l'ensemble.
J'ai encore le temps de la réflexion, je ne pourrai pas faire cela au mieux avant la fin du mois.
Je mettra à jour le post du moteur pour le palier par le même occasion.
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Quelle que soit la section, l'équation est la même. Soit on brase et au mieux, la résistance à la traction sera la limite à la rupture de la brasure multipliée par la section, soit on crochette et au mieux, la résistance à la traction sera la limite à la rupture d'un acier à haute résistance (puisque la lame est forcément en acier très dur) multipliée par la section résiduelle soit trois fois moins que dans le premier cas. Comme en gros l'acier rapide résiste trois fois plus à la traction que la brasure, les résultats vont être comparables. Donc c'est l'habileté de l'opérateur qui va l'orienter sur une solution ou une autre.

Par contre, si la température de revenu initial de la lame est dépassée (souvent 200 à 400 °C), en brasant elle perdra de la dureté. Pour braser sans revenir il faut donc être capable de chauffer très rapidement. ça implique d'avoir une grosse buse et de savoir bien manier le chalumeau pour agir vite, sans trop chauffer. Si on chauffe lentement, la chaleur aura le temps de se propager dans la lame et la lame sera revenue.

Personnellement je ne me sens pas capable de faire une "brasure-flash." Je soude au TIG, au MIG, j'ai déja fait réaliser des soudures Laser ou faisceau d'électrons, du coup, le chalumeau dort tranquillement dans le fond de l'atelier. Mais un bon braseur en est peut-être capable.

Autre solution qui je pense marchera : le soudage par étincelage. On peut assembler des outils en aciers rapides avec ça. On avait appris ça au lycée. Il faut trouver un gars équipé d'une soudeuse de lames de scie. J'en ai une et je soude (à froid) des lames de scie à ruban avec ça et ça marche bien.

Une petite vidéo d'étincelage à chaud :

là, c'est du gros calibre

<iframe width="560" height="315" src="" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 912
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonsoir,
Si tu serres toute cette partie entre deux "gros bloc d'acier (ou dans l'étau) tu pourras brasé sans risque de détremper .Ou même souder à l'arc...
1549559603538.png
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #25
Bonsoir,

merci à tous.
Pour la soudure électrique, je dois récupérer (à une date pas trop connue) un four à micro ondes. Je comptait virer le secondaire et faire un montage de type soudure par point (un seul gros enroulement) pour voir si je peux récupérer ainsi mon ruban cassé.
Le même type de montage doit pouvoir être utilisé pour la pièce ci-dessus.

Pour la brasure, je pensais faire deux rainures avant brasage comme ci dessous.

Alesoir04b.jpg


Pour le maintien des pièces, pas de soucis avec un bout d'acier. Faut que je range avant, le chalumeau est planqué dans un coin.

Pour ce qui est des alésoirs récupérés, il y en a de 3 types :

Alesoir09.jpg

Les réglables, apparemment en pas trop mauvais état
Alesoir10.jpg

Des spiralés (alésoirs ?)

Alesoir11.jpg

Et les derniers, pour lesquels (à l'exception du 6eme en partant de la droite) une partie est lisse sur environ 180°
Le plus gros est plus ou moins HS, les autres dans un état moyen.

merci à vous
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #27
Merci Serge
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 203
FR-17800 Charente maritime
Pour la brasure, je pensais faire deux rainures avant brasage comme ci dessous.
La tenue d'une brasure dépend essentiellement de l'étendue des surfaces en contact.
On ne distingue pas trop sur quelles surface tu veux faire ta rainure.
Soit tu gardes le talon et les surfaces en regard l'une de l'autre seront ce qu'elles sont, soit tu fabriques un nouveau talon et tu peux avoir plus de surface de contact.
La solution de TRD me parait "sage" (et réversible !).

Les alésoirs spiralés coniques peuvent être des alésoirs pour goupilles coniques ou des alésoir de charpentier (charpente métallique) pour (ré)aligner les trous au montage.

Cordialement,
PUSSY.
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #29
Bonjour Pussy,

Les surfaces de contact sont limitées (2,5 * 4 mm)
Alesoir13.jpg

Compte tenu du métal, je ne peux pas le percer.

Sinon, pour la partie "crochet, je pense faire comme ci dessous.
Alesoir14.jpg


Il faut que je regarde ce que j'ai comme meules de disponibles pour l'équivalent Dremm... Je peux réduire un peu pour éviter de fragiliser la pièce, 1,5 mm au lieu de 2, et laire la seconde partie avec de l'étiré classique, cette partie ne sert qu'à la traction.

L'idée est qu'un final, l'outil soit fonctionnel. Après, l'utilisation sera tellement épisodique...

Les alésoirs spiralés coniques peuvent être des alésoirs pour goupilles coniques ou des alésoir de charpentier (charpente métallique) pour (ré)aligner les trous au montage.
Ce serait logique par rapport au métier d'origine du récupérateur (démolition d'usines et charpentes métalliques)

Merci à vous
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 931
FR-91 - RER B
  • Auteur de la discussion
  • #30
Bonjour,

Quelques nouvelles du malade.
J'ai tenté la brasure. Ça n'a pas marché. La pièce s'est creusé, et le morceau s'est cassé de nouveau. Je vais chercher un bout d'acier pour refaire le couteau.
Merci
 
Haut