Général fraise cermet Vs fraise CW revetues -> pour metaux tres dur

W
whisper
Apprenti
26 Sept 2020
66
FR-35 Rennes
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je pose ma question ici, car mes recherches restent veines, (je m'y prend peut etre mal dans la syntaxe)
Je dois usiner un acier inox et du titane gr5 (ta6v) avec ma petite fraiseuse (weiss vm18L), dans de tres petits volumes de matière (dans du rond plein diamètre 25mm, longueur 30mm.
Ce travail ne requiert pas de finitions exemplaires car je terminerai ma sculture à la lime, riffloir et papier grain > 2000
Je recherche surtout la capacité d'ébauche pour bien dégrossir ma forme apres cubage.

Carbure tungstene revetu
Pour ce faire, j'ai preféré conserver mes fraises actuelles pour les aciers doux et mi dur, et j'ai commandé des fraises au carbure de tungstene revetue au grain nano bleue pour des metaux jusqu'a 65hrc de dureté, ravageuse et finition, dont un set à 45° d'helice (pour titane) et un autre à 35° pour l'inox.

Cermet
Entre temps, je suis tombé sur des fraise "cermet" (carbure cémenté ?), qui sont donné pour les usinages difficiles (acier austéniques notamment), de ce que je comprend pour semi et finition.
Voici le lien:
Je n'en trouve pas pour l'ebauche.
La fournisseur indique amusément 65 à 82hrc... autant que je sache l'echelle s'arrete à 68, mais j'imagine au c'est pour donner un ordre de grandeur qui aurait pu être donné en Vickers.
Angle d'hélice à 45°


Ma question: quelle différences entre les deux ?
Si j'en crois les articles sur internet, les cermet, resistent mieux à l'échauffement et ne subissent pas de choc thermique à lubrification et ont une dureté de surface plus importante ?

- Est-ce que ces fraises au cermet sont judicieuse pour usiner les metaux cités (inox 304, titane TA6V), en tenant compte bien sur des parametres de coupe et d'avance de chacun ?
- Ou bien devrais-je rester sur du CW ravageuse ?
- question optionelle, serait il idiot d'utiliser le cermet sur des aciers fortement alliés (55NCDV7, Z160...) ?

En vous remerciant !
 
relax
relax
Compagnon
3 Mar 2011
1 913
Bonjour,
Dans les matières que tu veux usiner ta6v et 304l oublis le cermet, une bonne fraise carbure avec de la coupe et non revêtu c'est mieux pour le titane sur des petites machines même du hss passe très bien dans le titane avec des VC de l'ordre de 10 mètres.
Condition indispensable, le lubrifiant, sans lub faut oublier le titane et l'inox.
 
W
whisper
Apprenti
26 Sept 2020
66
FR-35 Rennes
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Relax,
merci du conseil (c'est ce que je m'imaginais).
Cependant, je devrai obligatoirement passer sur une lub automatique ? (pour le titane j'imagine que oui, vu sa conductibilité thermique..)

- Mais du coup, dans quel cas de figure emploit-on le cermet ?
- L'angle d'hélice à 45 pour le titane, c'est vraiment nécessaire ? (en hss, je n'en ai pas encore trouvé avec cet angle)
 
B
blondin21
Apprenti
10 Juil 2014
115
Dijon (21000)
[EDIT] Bonjour
Petite définition pour la culture générale:
Un cermet est un matériau composite composé d'un renfort en céramique (Cer) et d'une matrice métallique (Met). Ils appartiennent à la famille des composites à matrice métallique. (Wiki)

C'est à réserver pour l'usinage de matériaux traités genre roulements et s'utilise à sec à grande vitesse.
J'ai quelques plaquettes de tournage en cermet et sur les cages de roulements, ça va très bien.
Par contre à l'usage, c'est tout le contraire de ce que l'on fait d'ordinaire en conventionnel.
La seule fois où j'en ai eu besoin, j'ai mis le tour à 900 rpm pour tourner une cage extérieure de roulement de 32mm de diamètre.
ça faisait des étincelles et des grands copeaux rouges. impressionnant mais état de surface impeccable.
j'en revenais pas.
En ce qui concerne l'usinage du titane, jamais fait donc je ne peux pas dire.
 
W
whisper
Apprenti
26 Sept 2020
66
FR-35 Rennes
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci Blondin pour ces précisions.
J'en conclu que je peux réserver le cermet à la rectification légère de mors d'etau traité en acier haut de gamme, par exemple.
 
T
tatave
Ouvrier
12 Août 2011
415
Le cermet ne tient pas trop aux chocs mécaniques...
Tu peux essayer dans les mors, mais j'ai un doute...

[Édit] je parlais des mors de mandrins

Pour l'inox, fraises hss croqueuses petite vitesse, grosses passes et bonne avance, ça va bien aussi...

Le titane, il faut un outil qui coupe bien ( ça s'usine aussi au hss, mais ça dure pas longtemps...)

J'utilise aussi les fraises revêtues bleues ( de chez Hoffmann) pour usiner les soudures et les bords de tôles découpées au laser/plasma : la tenue dans le temps est très correcte et l'État de surface aussi
 
B
blondin21
Apprenti
10 Juil 2014
115
Dijon (21000)
Bonsoir,
En effet, pas de chocs. Cela reste une céramique comme le verre par exemple.
C'est plus ductile que le verre mais il ne faut pas pousser au delà des limites.
 
W
whisper
Apprenti
26 Sept 2020
66
FR-35 Rennes
  • Auteur de la discussion
  • #8
Je me suis donc laissé "enduire" avec de l'erreur en lisant les recommandation fournisseur, qui les décris conçu pour usinage "difficile".
Betement j'ai pensé que ça influait sur la dureté de la pièce à usiner, alors que par essence la céramique est dure mais fragile.
Donc en résumé, c'est suffisemment dure pour rectifier des metaux traité en passe très légères pour finition à sec ?
 
N
nanar0512
Apprenti
23 Fev 2010
63
bonjour, un paramètre très important a prendre en compte c'est aussi la rigidité de la machine c'est elle , plus que l'usinage en lui même qui
va générer des vibration , car en plus, ce genre de plaquettes pour le dur , n'on pas beaucoup d'angle de coupe et du coup c'est la machine qui encaisse tout et si sa vibre les plaquettes ne tiennent pas le choc et se cassent
 
W
whisper
Apprenti
26 Sept 2020
66
FR-35 Rennes
  • Auteur de la discussion
  • #10
Plaquettes ? C'est surement pour ça que je ne trouvais pas de post a propos de fraise monobloc.
Pour les plaquettes de tourteau d'accord. Mais l'angle de coupe sur une fraise deux taille est identique ?

Pour la rigidité, il y a nombre d'usinage que je ne tenterai pas avec ma petite machine, a moins de fixer sa colonne au mur avec une poutre IPE...
Je prend toujours des avances plus faible que sur abaque par précaution sur les acier mi dur par ex.
Pour le titane, j'ai lu qu'il ne faut surtout garder une avance régulière et constant, car en cas d'arret c'est la que les vibrations sont les plus fortes du fait l’élasticité du materiaux. Il y a du vrai ?
 
Haut