Résolu (difair 50l) Vilbrequin glisse en bout d'arbre moteur

N
nipil
Nouveau
Je suppose que la matière blanche, c'est de l'huile transformée en gel après plusieurs mises en température et perte de propriétés.
La matière blanche ca ressemble a du joint anaérobique, j'en ai du exactement comme ca (un peu comme un frein filet mais adapté pour l'hydro/pneumatique).
Ok merci, et bien je nettoierai tout ça bien proprement avant le remontage
Et je mettrai du ruban téflon pour le remontage de chaque raccord 1/4 et 1/8 sous pression

C'est un peu confus tout ça !
....
Ça permet de (re)démarrer le compresseur sans contre-pression. 8-)

Sur les compresseurs, il y a en général un petit levier 2 positions qui arrête la relance du compresseur lorsque la pression baisse
Une photo du circuit monté serait plus expressif. Merci.

Désolé à tous pour les photos unitaires dans les messages précédents, j'ai le nez dedans certes, mais pas vous !
C'est mon tout premier compresseur, je l'autopsie et j'apprends au fil de l'eau :-D
En tout cas c'est cool, ça confirme ce que j'avais imaginé, merci

Voilà des vues d'ensemble avec ce que j'ai identifié jusqu'ici, en espérant que ça soit plus clair :

IMG_20201216_143207_web.jpg


IMG_20201216_143310_web.jpg


Et du coup, le seul truc que je ne comprends pas c'est l'utilité de cette tige (celle du texte en rouge)
  • a priori elle pourrait être "en haut" quand le compresseur est ON (interrupteur sorti)
  • a priori elle pourrait être "en bas" quand le compresseur est OFF (interrupteur enfoncé)
  • l'extrémité est trop grosse pour rentrer dans l'orifice du dessus de la valve de dépressurisation du moteur (celle vue en bas à droite de l'image 2)
  • donc à vue de nez, elle ne peut que boucher cet orifice, quand l'interrupteur est enfoncé (si c'est bien aligné, cf. ci-dessous)
  • sinon l'orifice de dépressurisation sur le flanc de la valve semble ouvert en permanence (quand je souffle dedans ça sort direct par là)
Bref, avec ces constatations là, je vois vraiment pas à quoi sert cette tige et l'intérêt qu'elle soit liée/commandée/actionnée par le levier de l'interrupteur ... :7grat: Du coup, je me demande même pourquoi cette valve de dépressurisation est positionnée sur le pressostat, plutôt que sur le T avant l'anti-retour, mais il y a forcément une raison

PS : Ca n'empêchera certainement rien de fonctionner, mais mon petit plaisir c'est de démonter des trucs pour voir et comprendre comment ça fonctionne de A à Z ... et là j'avoue que je ne comprends pas cette dernière subtilité donc je me sens un peu frustré :-D

PPS: Entre temps, j'ai compris que la rondelle grise tordue/déchirée sur la valve de dépressurisation ,doit uniquement servir au maintien de cette valve sur le corps métallique du pressostat (lors du serrage par l'écrou en dessous) mais elle a sacrément morflé et lors du serrage la valve de dépressurisation n'est finalement pas bien verticale, donc le bout conique de la tige, ne tombe pas pile-poil sur l'orifice du dessus ... il va falloir que je trouve une solution à iso-dimensions si c'est important.
 
osiver
osiver
Compagnon
Est-ce que le levier de l'interrupteur (pour reprendre vos termes histoire qu'on parle de la même chose) n'aurait pas une sorte de bossage (ou excentrique) qui appuye sur la tige et ferme le passage lorsque la tige de l'interrupteur monte ?
 
N
nipil
Nouveau
Est-ce que le levier de l'interrupteur (pour reprendre vos termes histoire qu'on parle de la même chose) n'aurait pas une sorte de bossage (ou excentrique) qui appuye sur la tige et ferme le passage lorsque la tige de l'interrupteur monte ?

Exactement, le "levier" a un point de pivot (sur la gauche de la photo) qui devrait servir à appuyer sur la tige

Sauf qu'à aucun moment ça ne fait contact, cf. photos !

IMG_20201216_164239.jpg


IMG_20201216_164242.jpg


D'ailleurs j'ai retrouvé sur internet un ensemble de pièce de rechange qui ressemble exactement à ce que j'ai (à la rondelle grise près, remplacée par une fourche en plastique) .... ce qui est dommage c'est qu'on ne voit pas la "face supérieure" de la valve de décharge

Actuellement, le seul raisonnement logique auquel j'ai pensé est que sur le principe :
  • quand l'interrupteur est tiré (ON) alors la tige n'appuie pas sur la soupape de décompression (qui est normalement fermée, grâce à un ressort par exemple) ce qui permet de n'avoir aucune perte durant la charge
  • quand l'interrupteur est enfoncé (OFF) alors la tige appuie sur la soupape de la valve de décompression et permet au moteur de revenir à la pression atmosphérique avant son prochain démarrage
Par contre pourquoi ça ne marcherait pas ici ?
  • soit ça n'est pas la tige d'origine (plus longue et/ou plus pointue ?)
  • soit ça n'est pas la valve de décharge d'origine (qui serait "plus haute" et/ou" avec un trou "plus grand" sur le dessus)
  • soit la valve de décharge est sensé avoir son propre bout de tige qui ressors sur le dessus, solidaire de la vanne
    • la tige du pressostat appuierait sur cette tige
    • dans mon cas la valve que j'ai serait pétée car la tige serait enfoncée en permanence
    • et du coup, l'air passe en permanence ?
Si j'évoque ce dernier point, c'est parce que j'ai vu des valves de décharge qui ont des tiges qui ressortent sur le dessus de la vanne...

Dans tous les cas, la valve de décharge que j'ai ici semble cassée : après inspection, quand je la secoue, quelque chose gigotte dedans sans pour autant fermer ou ouvrir quoi que ce soit concernant l'air, qui passe tout le temps ... ressort, soupape, qui sait : ça ne semble pas pouvoir se démonter.

BREF. Maintenant que je crois avoir compris comment cette valve est sensé marcher, je ne vais pas vous embêter plus avec ce point détail, car dans l'absolu il faut déjà que j'arrive à refaire le couplage moteur/vilebrequin.

Ensuite, au mieux je pourrai tester sans changer le pressostat (et donc la valve de décharge) : avec un peu de chance cette décompression permanente va "juste ralentir" le remplissage de la cuve.

Au pire, si le moteur a moins de débit que la fuite par la décharge ( je pense que c'est ce qui arriver :rolleyes: ) alors je sais qu'il faudra que je change le pressostat complet (c'est pas cher, et j'aurai une nouvelle valve de décharge inclus dedans, donc bon)

D'ici là, je pars à la recherche d'une vis M8 à gauche, et dès que je l'ai je vois si ça fonctionne avec un serrage correct (sans que la vis ne casse !) et si le vilebrequin est entraîné correctement ... et pendant longtemps (sans que ça ne se desserre ou que quoi que ce soit ne casse)

Et seulement si ça ne fonctionne pas "tel quel" je passerai par la solution des vis pointeau dont on a parlé

Je vous tiens au courant mais à nouveau, un grand merci encore pour vos retours qui m'ont bien aidé !!
 
P
Pascaltech
Apprenti
Je ne vois pas comment est assemblée la valve de dépressurisation. Peux-tu montrer une photo avec la valve en place dans le carter du dessous, sans la platine en plastique. Merci.
Sinon, le principe est de commander le contact électrique, tu l'avais compris.
A mon avis, la rondelle cassée positionne mal la valve en hauteur.
 
O
Guest
J'espère que tu ne l'as pas payé cher ce compresseur
Neuf ça vaut 150 balles, usé plus grand-chose, alors bidouillé de partout avec des pannes improbables...

Tu devrais éprouver la cuve avant toute chose, il ne manquerait plus qu'une fois restauré il te pète à la figure.
 
N
nipil
Nouveau
Je ne vois pas comment est assemblée la valve de dépressurisation. Peux-tu montrer une photo avec la valve en place dans le carter du dessous, sans la platine en plastique. Merci.

Voilà !
IMG_20201217_235510_copy_693x579.jpg


J'espère que tu ne l'as pas payé cher ce compresseur
Neuf ça vaut 150 balles, usé plus grand-chose, alors bidouillé de partout avec des pannes improbables...

Tu devrais éprouver la cuve avant toute chose, il ne manquerait plus qu'une fois restauré il te pète à la figure.
Tu as parfaitement raison !

Je l'ai payé 15€ "pour pièces" tout en sachant qu'il y avait un moteur électrique monophasé fonctionnel et récupérable (testé sur place, et le condo permanent est ok lui aussi, à 38uF, un peu plus que sa valeur faciale de 35+5%), que les manomètres sont peut-etre encore fonctionnels (j'en ai un neuf pour comparer leur niveaux quand je les mettrai les 3 sur le meme circuit), et je récupèrerai la vannes et les raccords pour "initialiser" mon stock de bidules pneumatiques

En tout transparence, le vendeur m'avait montré sur place qu'il y avait un problème côté production d'air, donc tout était clair : c'était pas un truc "sensé marcher" !

Du coup, je l'ai acheté :
- pour démonter et apprendre
- pour le "jeu" de chercher la/les pannes
- pour voir si je trouve une manière de remettre en marche

Pour la cuve, oui, elle est dans un état déplorable : la peinture extérieure s'écaille par plaques parce qu'il y a de la rouille (superficielle) dessous, et j'ai vidé une assiète à soupe pleine d'eau quand j'ai retiré la vanne des condensats.

Depuis que je me renseigne sur les compresseurs, j'ai aussi pu découverir le principe et le processus de l'épreuve (à l'eau) des cuves, et je vais voir pour acheter une pompe à épreuve (pas besoin d'un monstre, juste un truc qui monte à 8-10 bars) et vérifier "pour voir" sur cette vieille cuve

Et même cette pompe à épreuve n'est pas "à perte" car ça me servira aussi pour tester la qualité des soudures que je ferai en brasure faible (je souhaite apprendre ça aussi, donc c'est un achat "reutilisable")

En fait, au mieux, je compte utiliser ce compresseur comme souflette pour chasser les copeaux de ma rabotteuse, pour gonfler les pneus de la voiture et des vélos, et je n'ai aucun outillage pneumatique à ce jour.

J'ai pris "plus gros" qu'un petit compresseur portatif, parce qu'il parait que quand on a gouté au pneumatique, ça donne envie de tout faire en pneumatique

Donc pour l'instant, j'ai besoin de 3 bars max : au pire avec cette cuve, je compte repositionner le tarage du pressostat pour qu'il démarre sous les 2 bars, et s'arrête à 4 (car a priori j'ai lu qu'un pressostat ça a un hystérésis de 2 bars dans tous les cas, et qu'on peut placer plus ou moins haut avec la vis de précharge)

Et sinon, il y a un mois, j'ai dû changer mon chauffe eau après 17 ans de loyaux services, et j'ai gardé le vieux ... à nouveau, mon objectif est de tout démonter et voir comment c'est fait (même raisonnement : plaisir d'apprendre et de pratiquer !).

Et vous me voyez venir, comme le balon est en matière inoxydable, pas de problème de rouille, et de plus il a subit une pression d'essai de 12bars, et a été en service à 6bars avec un groupe de sécurité taré à 7bars (et il n'y avait pas de vase d'expansion) pendant des années ... donc comme "exercice pratique" je compte déporter moteur et pressostat de la vieille cuve, vers le vieux chauffe eau (plaque signalétique ci-dessous), juste pour le fun.

IMG_20201217_200217_copy_609x538.jpg


Pour finir, j'ai prévu aussi de reconstituer/concevoir un pressostat numérique et configurable à volonté, avec une sonde de pression 5v, un arduino, une valve de sécurité, une électrovanne de décharge, et des relais, juste pour le fun d'apprendre une fois encore

Car au final, tout ça c'est "oportuniste" et du "jetable" : je n'ai pas la place (ni le besoin) ni le temps d'attendre qu'une telle cuve se remplisse. Et je n'ai pas prévu de revendre/refourguer mes bidouilles non plus : la cuve et le chauffe eau, ça finira en enceinte de forge ou en barbecue, ou toute autre connerie plus inoffensive qu'une "bombe sur patte"

D'ailleurs ma p'tite femme a déjà prévu de m'offrir un compresseur 50L neuf (garanti, en bon état de fonctionnement, et tout) au minimum pour qu'elle ait l'esprit tranquille quand elle l'utilisera elle aussi (vélos, pneus, balons, soufflette, aérographe...). Et aussi pour avoir le potentiel du 8bar, c'est donc bien pour ça que j'ai acheté cette "épave", très similaire à ce qu'elle veut nous acheter !

Bref, j'avoue que je m'amuse plus à démonter / chercher / réparer / remonter / apprendre, qu'à utiliser le compresseur pour faire d'autres "vrais trucs utiles"... ! Rétrospectivement, j'ai pu constater que c'est un passe temps chronophage et peu productif, mais allez savoir pourquoi, c'est ça comme ça que je m'éclate :oops:

Voilà, vous savez tout sur ma roadmap :-D

Désole pour le "mur de texte",
bonne nuit à tous !
 
jms
jms
Modérateur
Et avant même un quelconque clic de la clé :smt011
Bon, c'est un pas à gauche, vis huilée, donc un coup de pointeau et un foret à droite de 4, et zou elle sort facilement.
==> Je me demande si en plus du reste, durant ces 13 années de service, la fatigue n'aurait pas un peu affaibli la vis ?
Attention, toutes les clés dynamométriques ne déclenchent pas en sens anti-horaire.
J'en ai fait l'expérience........
Bien vérifier.
 
O
Guest
Oui car une vis censée être serrée à 24 (et encore, huilée) qui casse à 18, ce n'est pas normal.

Ce que tu veux faire de ce compresseur, si j'ai bien lu c'est un peu confus, en gros tu le bricoles pour le plaisir sans intention de le réparer vraiment, mais tu comptes t'en servir quand même, voire lui rajouter une cuve de 200L... :meganne:

On peut devenir accro à l'air comprimé quand on dispose d'une vraie installation disponible en permanence (et encore, personnellement : bof), mais avec un petit compresseur mobile les outils pneumatiques seront toujours d'une mise en oeuvre plus galère que l'électrique.
Dans mon garage, j'ai fait une installation air comprimé avec une puissance suffisante pour pouvoir sabler en continu (c'était le critère), et pour pouvoir utiliser la soufflette un peu partout, et gonfler les pneus.
Mais c'est tout ce que je fais en pneumatique. Clé à chocs, disqueuse etc, c'est électrique.
Sachant que pour le sablage et le soufflage il faut de l'air propre et sec, alors que pour les outils portatifs il faudrait de l'air huilé, ça simplifie l'installation. J'ai un filtre sécheur en sortie des compresseurs + 1 supplémentaire en entrée de la sableuse, et c'est tout, pas d'huileur.

Il faut savoir aussi qu'en termes d'efficacité energétique, l'air comprimé c'est une catastrophe. Rendement inférieur à 50% (contre 80 à 90% pour l'elec)
Le seul avantage, c'est l'absence d'étincelles (sécurisant en milieu ATEX)
Et peut-être aussi des outils un peu plus légers à puissance identique.
Bref

Pour l'épreuve de ta cuve, la pression c'est 1,5 x la pression de service.
Le chauffe-eau comme cuve XXL, en théorie ça doit marcher (et ça a sûrement déjà été fait par des membres du forum), mais perso j'y ferais une épreuve aussi. Ce n'est pas parce qu'il a été éprouvé en sortie d'usine qu'il est toujours dans le même état aujourd'hui. Normalement (en milieu pro), les épreuves c'est tous les 2 ans.

C'est sympa les expériences sans utilité réelle, mais gaffe à ne pas prendre de risques inutiles quand même.
Bénéfice/risque = utilité/risque...
Un compresseur 50L qui pète, ça souffle tout ce qu'il y a autour. Une cuve de 200L qui pète, ça fait exploser la baraque.

Moi je ne suis pas serein avec ça, j'ai besoin d'air comprimé pour mon boulot, pas le choix, mais j'ai mis les compresseurs dans une pièce à part (pour le bruit, mais pas que). Pas fan des bombes en puissance

Si tu veux faire un usage soutenu de l'énergie pneumatique, il te faut beaucoup de puissance plutôt qu'une grosse cuve.
La réserve d'air, par définition elle sert (pendant un temps limité) quand tu consommes plus que le compresseur ne produit.
Avec 2 compresseurs en parallèle, ou alors 1 suffisamment puissant, ce cas de figure ne se rencontrera jamais. Tu seras toujours excédentaire en production, pas besoin de réserve.
 
N
nipil
Nouveau
Attention, toutes les clés dynamométriques ne déclenchent pas en sens anti-horaire.
J'en ai fait l'expérience........
Bien vérifier.
Jamais j'aurais imaginé ça. Du coup j'ai testé à l'instant avec un boulon de 8 (à droite) dans l'étau, et elle ne click pas ... Donc je pense qu'elle est pétée :smt011 et que c'est pour ça que j'ai foiré la vis de fixation du moteur : je n'ai pas pensé à contrôler la clé dynamo avant de l'utiliser

Ce que tu veux faire de ce compresseur, si j'ai bien lu c'est un peu confus, en gros tu le bricoles pour le plaisir sans intention de le réparer vraiment, mais tu comptes t'en servir quand même, voire lui rajouter une cuve de 200L... :meganne:
...
C'est sympa les expériences sans utilité réelle, mais gaffe à ne pas prendre de risques inutiles quand même.

T'as raison je suis pas clair quand j'écris tard le soir, faut que j'arrête !

Pour faire simple:
  1. un compresseur neuf 8 bar 50L arrive pour noël quoi qu'il arrive, pour nos besoins réels et c'est celui-là que j'utiliserai
  2. là maintenant tout de suite, j'ai cette épave "similaire" que je souhaite "faire marcher" avant de le cannibaliser
  3. j'ai aussi un vieux chauffe eau et avant de le jeter j'aimerais voir si j'arrive à l'utiliser comme cuve (cintrage correctement les cuivres, trouver les bons embouts, faire une étanchéité ok ...)
Et car j'ai compris la pression dans des vieilles cuves c'est risqué, pour les tests 2 et 3, je disais que je voulais tester à 3 bars seulement par sécurité (et j'expliquais en passant que ces 3 bars, ça correspondra grosso merdo à la pression à laquelle je règlerai le compresseur neuf pour mes besoins réels qui sont "faibles")

Et à la fin des tests, je cannibalise les vieux trucs, et la cuve de l'épave servira peut-être à faire une forge, et la cuve du chauffe-eau peut-être à un barbecue

Voilià voilà j'espère que c'est plus clair
et rassurez vous ... j'ai pas prévu de jouer avec ma vie et ma maison pour économiser 200 balles :smt083

PS: Et merci pour ce que vous prenez le temps de m'apporter en termes d'expérience et de guidage, c'est super utile pour moi
 
P
Pascaltech
Apprenti
Il te manque peut-être cette pièce qui a été remplacée par cette rondelle tordue.
fourche.jpg

La tige sur le dessus doit déclencher le système en équilibre qui par une petite pichenette déclenche le mécanisme qui coupe l'alimentation du moteur. Si elle est trop courte, alors ce n'est pas la bonne. Je ne vois rien d'autre.
 
O
Guest
OK !
3 bars, ça correspondra grosso merdo à la pression à laquelle je règlerai le compresseur neuf pour mes besoins réels qui sont "faibles")
Pense quand même que 50L à 3 bars = 150L, tandis qu'à 8 bars ça fait 400L :wink:
Tu peux régler le détendeur à 3 bars tout en gardant le réglage d'origine du compresseur pour ne pas perdre en réserve.
 
N
nipil
Nouveau
Pense quand même que 50L à 3 bars = 150L, tandis qu'à 8 bars ça fait 400L :wink:
Tu peux régler le détendeur à 3 bars tout en gardant le réglage d'origine du compresseur pour ne pas perdre en réserve.
Ouais j'ai fini par comprendre que 50L à 8bars, ça fait 400L, et c'est pareil qu'un chauffe eau de 200L à 2bars. Donc oui j'ai bien prévu que le compresseur neuf je le laisse à 8 bar côté cuve :-D et par exemple 3 bars au détendeur

Ce que je disais c'est que pendant les tests avec "l'épave" et/ou le chauffe eau, c'est là que je comptais limiter la pression de cuve à 2 ou 3 bars via ressort pressostat pour pas prendre de risque avec une cuve potentiellemen faiblarde !
 
N
nipil
Nouveau
bonsoir, je voulais vous remercier pour votre aide et vous tenir au courant

je confirme qu'avec une nouvelle classe 12.9 huilée serrée à 21Nm (j'ai découvert que je pouvais retourner le carré de ma clé dynamométrique pour l'utiliser en serrage à gauche !!!!) et bien plus aucune glisse de la masselotte sur l'arbre moteur !

du coup j'ai tout remonté, baissé à minimum le réglage du pressostat, fait mes tests, il monte à 3 bars sans soucis et le pressostat coupe comme demandé :)

et je confirme aussi que ma valve de dépressurisation est bien foutue, donc à la montée en pression c'est plus lent, car elle fuite en permanence vu que le téton qui est sensé la bloquer n'est plus fonctionnel. je l'ai sciée pour voir l'intérieur et il y a bien une pièce de cassée

ensuite j'ai tout démonté pour cannibaliser le moteur, la cuve, et me débarrasser du chauffe eau, comme prévu
et j'ai acheté un compresseur neuf dit "silencieux" (55db) le prodif 50L dispo chez LM pour 170 euros, et j'en suis satisfait

bref je suis content grâce à vous j'ai pu comprendre le problème et "réparer" et faire tous mes tests, merci encore :smt038
 

Sujets similaires

Borisravel
Réponses
41
Affichages
1 063
Borisravel
Borisravel
Borisravel
Réponses
30
Affichages
3 397
anthropovergnat
A
H
Réponses
12
Affichages
775
metalux
M
F
Réponses
21
Affichages
2 335
G
F
Réponses
16
Affichages
5 457
G
jeanmichel1946
Réponses
7
Affichages
2 205
jeanmichel1946
jeanmichel1946
Haut