Curer un puits

  • Auteur de la discussion Flippper
  • Date de début
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
2 692
Lorraine
eau de puits ou eau de pluie !
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 299
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonsoir,
Il y a quelques années, près de chez moi, 2 frères et un de leur beau-frère ont entrepris de nettoyer une cuve à petit lait de plusieurs M3. L'un d'entre eux est descendu et au bout de peu de temps s'est effondré au sol. Le beau-frère est descendu voir ce qu'il se passait et il y est resté aussi. Le troisième a trouvé celà anormal et a appelé les pompiers. Il en a réchappé, mais les autres sont morts.
Il y a bien 40 ans, un ancien copain de pension, bien que spéléo, est parti visiter une grotte mise à jour à la suite de travaux d'agrandissement d'une route proche de Besançon. Il en est mort, la grotte emplie de gaz carbonique.
La bougie, ou n'importe quelle autre flamme, est indispensable.

Bernard
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #34
Juste une question, pourquoi pas pneumatique ?
L'excellentissime raison, (indiscutable) c'est que j'avais un vérin hydraulique dans mes CPS :mrgreen: et de l'hydraulique sur le tracteur.
La deuxième, c'est que pour me faciliter la vie, j'ai fait travailler le vérin dans le mauvais sens :spamafote: alors si tu ajoutes les frottements parasites (je n'ai pas monté les axes sur roulements ni sur bagues en bronze) :smt082 en plus de l'effort dans le matériaux pour la fermeture... je pense qu'à 7 bars ça l'aurait pas fait.
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #35
silman
Tu es vraiment si timide pour écrire en MP :wink: je te réponds dans la discussion, car ta question peut intéresser quelqu'un d'autre...

Si j'ai bien compris, tu me dis que tu creuses en absence d'eau, mais tu préférerais le faire dans l'eau c'est logique, car dans ce cas, l'opération est possible même en dehors de la saison sèche. :mrbrelle:

Tout dépend de la composition de ton sous-sol... Dans mon "cahier des charges" il n'était pas question de creusement, mais de curage :wink: pour récupérer le fond d'origine (que je ne connaissais pas, mais quand tu y arrives, tu t'en aperçois).
Le curage consiste à gratter le sable et la "bouillasse" qui ont pu s'accumuler au fil des années, il suffit de poser la benne preneuse et de la refermer. Même en présence d'eau, ce n'est pas un souci, le matériau étant plus dense que l'eau, c'est lui que tu remonteras (comme tu peux le voir sur la troisième photo du premier post).

En revanche, le creusement nécessite un dispositif plus robuste et beaucoup plus lourd, voire même un appui, ainsi que des dents pour faciliter la pénétration dans le matériau. Si c'est du sable (ou des alluvions modernes) pas de problème, tu te retrouves dans ma configuration.
Dans le cas d'alluvions anciennes, ou matériau compact, tu vas remonter une cuillère à café à chaque fois, c'est pas vraiment rentable. (si c'est du rocher, tu peux laisser tomber à moins de disposer d'un BRH). :spamafote:

Pour la deuxième partie de ta question, tu me demandes des photos et des détails, je vais essayer de te faire ça. Je te donnerais quelques cotes indicatives, mais ce sera à ajuster à ton besoin.
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 750
Bonjour
Les esprits chagrins vont trouver que ce sujet n’a rien à faire sur un site qui parle surtout d’usinage :wink: quoique…
Le forum ici a le mérite d'être réactif et il est facile d'y mettre des images !

Pour votre usage, je m'interroge sur la facilité de curer un trou cylindrique avec votre pelle qui n'est pas en forme de disque, vous avez tourné autour de votre puits ?
Sans doute en phase de conception avez vous pensé à faire une grosse vis d'archimède et une partie telle une scie clache pour racler la circonférence du fond du puits ?
D'autre part le curage, vous permet il d'augmenter le débit ou juste d'avoir une eau plus clair et peut être plus facile à pomper ?
Pour curer vous pelleter le fond, mais ne faudrait il pas racler les parois au bas du puits par où l'eau passe par capillarité à moins qu'elle vienne du fond du puits ?
cdlt lion10
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #37
je m'interroge sur la facilité de curer un trou cylindrique avec votre pelle qui n'est pas en forme de disque
Il s'agit bien de curer, et non de creuser... Le puits est en pierres, celles-ci déterminent sa dimension. Le dispositif n'étant pas fixe en orientation, il tourne de quelques dizaines de degrés, il suit les parois.

avez vous pensé à faire une grosse vis d'archimède ?
J'avais envisagé d'adapter une vis à grain de silo agricole. Mais je pense que le jeu nécessaire entre la vis et le tube aurait laissé passer les boues et les sédiments fins, donc pas grand chose à l'arrivée.
Sans minimiser le risque de coincement avec d'éventuels graviers un peu trop gros.

D'autre part le curage, vous permet il d'augmenter le débit ?
Le problème à résoudre, c'est que le niveau d'eau stabilisé était un niveau de... merdouille. Il s'agissait donc de retrouver le fond initial du puits, en le débarrassant de la dite merdouille :smileJap:
Quant à connaitre la provenance des arrivées d'eau, il faudrait faire plusieurs sondages autour du puits pour savoir quelle est la nature des différents faciès, et leurs épaisseurs. Sachant que l'eau ne circule pas dans les argiles ou les marnes (du moins pas de façon à alimenter un puits) mais qu'elle peut circuler entre les différentes couches.

ne faudrait il pas racler les parois au bas du puits
Dans tous les cas, le but d'un curage c'est d'augmenter la réserve d'eau, pas de modifier son alimentation.
Je pense que l'on ne peut pas modifier le débit d'un puits, de façon mécanique, si ce n'est en le stimulant. C'est à dire qu'avec une pompe (d'un débit supérieur aux arrivées) on vide le puits, on le laisse se remplir, puis on vide à nouveau, et ainsi de suite plusieurs fois. Ça nettoie les arrivées.
Sinon on peut toujours tenter une acidification, mais là, on est plus dans le domaine du bricolage, vu la quantité de saloperies à balancer dans le sous sol, c'est une affaire de pro, qui ne se justifie pas pour l'arrosage d'un jardin. :spamafote:

Pour conclure, Le problème des puits dans certaines régions, c'est qu'ils fonctionnaient fort bien jusqu'au début du siècle dernier, à l'époque un seau d'eau par jour faisait presque vivre une famille :wink: (c'est une image) Aujourd'hui c'est presque un seau d'eau chaque fois que l'on va pisser :smt003
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 750
Bonjour
Ok merci pour vos réponses éclairées !
cdlt lion10
 
J
jiroo
Apprenti
16 Août 2013
186
pourquoi ne pas te faire une cuillére comme les foreurs utilisent en battage , je m'en suis fait une quand j'ai fait mon forage, c'est simple et efficace .j'avais fait le clapet avec du tapis de convoyeur , mais si on augmente le diametre du tube il faut faire le clapet en tole et faire la charniere au centre .
dans ton cas tu peux augmenter le diametre du tube .
il faut pistonner ,tu vas mettre la vase en suspension , et la remonter dans la cuillére au bout d'un moment tu auras bien nettoyer le puit et peut etre augmenter son débit ,car pistonner provoque des pressions et contre pression ,qui vont déplacer les alluvions dans la nappe.
bon courage .

P1040951.JPG


P1040952.JPG
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #40
En fait, tu as réinventé le "trépan-soupape" qui effectivement fonctionne très bien, mais pas plus facile à mettre en œuvre que mon système :wink: et à moins de faire un truc de gros diamètre, le rendement n'est pas terrible...
 
J
jiroo
Apprenti
16 Août 2013
186
j'ai seulement copier ce qu'utilisent les foreurs qui travaillent par battage , si tu as un moyen de faire des montées descente assez rapide et que tu puissent lever assez lourd , une grosse cuillére irait bien .
un tube de 300mm et assez long ne mettrai pas longtemps nettoyer le puits .
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #42
et à moins de faire un truc de gros diamètre, l
... si tu as un moyen de faire des montées descente assez rapide et que tu puisses lever assez lourd...
J'avais envisagé un instant cette éventualité, mais un treuil avec chute libre, qui puisse remonter un poids conséquent, je n'avais pas, et un tube de gros diamètre, suffisamment lourd, je n'avais pas non plus. :spamafote:alors, comme je l'ai dit dans mon premier post : "j'ai fait avec ce que j'avais dans mes CPS" et ça a très bien marché :mrbrelle:
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
2 692
Lorraine
Bonsoir,
Juste une petite question en passant : combien de temps entre le curage et la reprise de l'utilisation de l'eau (en terme surtout de pureté) car de tels travaux doivent quand même rendre l'eau peu utilisable pendant quelques temps ?
Merci et bonne soirée
PG
 
J
jiroo
Apprenti
16 Août 2013
186
chez nous ce systeme , est toujours utilisé pour alimenté des com com ,avec des trépans de plusieurs tonnes ,et plus d'1m de diametre et réduit au fur et a mesure de la descente .
Pour le particulier le rotary est bien suffisant pour y mettre une pompe de 4 pouces.
la bécane que j'ai faite pour mon forage qui ma permit de descendre a 50m en300 avec une boite de 2cv

P1010841 (2).jpg


P1010842(2).jpg


P1050673.JPG
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
797
La bougie, ou n'importe quelle autre flamme, est indispensable.
Salut
Le maintien de de la flamme suffit-il à garantir l'absence de danger ?
J'aurais tendance à croire que le corps humain est bien plus sensible aux variations du taux d'O2 qu'une bougie.

Elle est bien utile cette discussion, si un jour je descends dans un puits je prendrai un tuyau comme tuba
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #47
combien de temps entre le curage et la reprise de l'utilisation de l'eau (en terme surtout de pureté) ?
Ça dépend :wink:

Si tu as un "vrai" puits, c'est à dire un puits qui se trouve dans une nappe, c'est très rapide. Tu pompes énergiquement, l'équivalent de deux ou trois volumes de ton puits, et tu retrouves une eau claire.

En revanche si tu as un "faux" puits (comme souvent quand on est loin d'un cours d'eau) ce que tu récupères, ce sont les ruissellements de surface, en fait tu essores les couches superficielles, il n'y a pas de vraie circulation d'eau. Dans ce cas, tu vides plusieurs fois le puits qui peut mettre plusieurs jours à se remplir, ça peut être très long :spamafote:
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 299
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonjour,

Moufy, tu parles là d'eau de Lourdes:prayer:

Bernard
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 373
FR-55 Sud-Meusien
Oui Bernard, de l’eau Lourde puisqu’elle reste au fond :smt003

Plus sérieusement, pour raviver un puits tari, le pomper plusieurs fois à blanc est une très bonne solution, je l’ai fais quand on a achetés notre maison, depuis, il donne:smt023
 
E
ETI
Compagnon
7 Nov 2013
919
FR-74
Bonjour à tous et à flipper
Dans ta réalisation, il y a pas mal de mètres de flexibles hydrauliques, ça se trouve tout fait dans ces longueurs ou c'est du diy ?
Il y a combien de pression ? (je n'y connais quasi rien en hydraulique).
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #53
Tu peux les faire confectionner à la longueur et au diamètre que tu veux, dans un garage qui fait de la mécanique agricole, mais je préfère les faire moi-même, je suis équipé d'une petite presse à sertir :wink:
Le coût est très différent :smt002

Comme j'ai utilisé l'hydraulique du tracteur, je disposais de 180 bars, mais j'en avais besoin d'à peine la moitié pour faire fonctionner le système.
 
L
La bidouille
Compagnon
11 Déc 2014
728
FR-80 ou ailleurs
Bonjour,
Mon père à fait pendant près de trente ans des trous ronds (puisards) avec TY45 équipée d'une benne preneuse rectangulaire, il suffit de tourner régulièrement le godet...
Pour ce qui est de l'utilisation de la bougie bof bof, un petit mesureur de gaz est bien plus éfficace aujourd'hui et il a le mérite de ne pas s'éteindre au moindre courant d'air..
En tout cas, belle réalisation !!

Tiens la dernière foreuse que j'ai approché, a fait des puits de 7200m pour un casing de 6" :wink:
 
J
justzen421
Compagnon
8 Jan 2009
662
Troyes
Bonjour,
quelle solution pour emmancher un tube diamètre 100mm sur 6 m de profondeur dans le cas suivant:
couche de terre de 1,50m puis 30cm d'argile, puis des cailloux (appelés grève chez nous) qui sont dans l'eau à partir de 3 ou 4 m
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #56
Trépan-soupape, (que jiroo appelle cuillère au post 39) ou tarière creuse, ou rotary avec tubage à l'avancement...
Tout dépend si c'est pour satisfaire ta curiosité, ou si c'est pour une réalisation avec la b... et le couteau les moyens du bord :wink:
 
Flippper
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
700
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #58
Avec des moyens limités, c'est pas facile :smt017 Il faut quand même un minimum...
Si tu disposes d'un treuil avec chute libre (ou un cabestan) tu peux essayer de te bricoler un trépan-soupape, tout dépend de la granulométrie de ta couche de grave... si c'est de l'ordre de 20/40, c'est jouable, en revanche si c'est plus près du 150, c'est pas gagné :sad:

Mais la difficulté avec les graviers (qui sont un matériau idéal pour pomper) c'est que tu dois tuber à l'avancement. La foration est (relativement) facile mais quand tu remontes ton outil, les graviers reprennent la place de l'outil, tu ne peux plus descendre ton tubage :spamafote: il faut descendre le système de foration dans un tube, en acier, qu'il faut faire suivre à mesure par battage (ou vibro-fonçage).
En outre, il faut que le tube acier soit d'un diamètre largement supérieur à ton tubage crépiné, puisque celui-ci devra descendre dedans, et ne pas remonter quand tu enlèveras ton tubage provisoire.
Pas facile à mettre en œuvre avec les moyens du bord...

une autre solution, comme tu as l'eau à 3 / 4 m : le puits busé...
Tu poses une buse au sol, et tu creuses au milieu (soit avec un système comme le mien, soit pelle, pioche, seau) et la buse descend toute seule par son poids. Quand elle est descendue, tu poses une autre dessus, et ainsi de suite :mrbrelle: pour une faible profondeur, c'est jouable. En revanche, pour des profondeurs plus importantes (et selon les matériaux traversés) ça ne descend plus à cause du frottement.

La dernière solution (à mon avis, pas forcément la plus mauvaise) c'est de voir s'il y a une petite entreprise de forage, équipée d'Odex, pas trop loin de chez toi, et de négocier :wink: pour faire ça un samedi.
Je dis "pas trop loin" parce que l'amené-repli représente un gros morceau de la note dans le cas d'un forage peu profond...

Bonne journée
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
2 692
Lorraine
En revanche, pour des profondeurs plus importantes (et selon les matériaux traversés) ça ne descend plus à cause du frottement.
Ne pas faire l'idiot ! Pas d'huile sur les buses (j'ai vu un agri le faire pour un parc à vaches !) merci pour le lait et la viande...
 
Haut