Curer un puits

Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
510
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Les esprits chagrins vont trouver que ce sujet n’a rien à faire sur un site qui parle surtout d’usinage :wink: quoique…

Pour curer un puits, donc, il y a plusieurs solutions.
La première c’est de faire appel à un pro, mais comme les puisatiers, ça ne court pas les rues, comme ça pouvait être le cas, il y a de nombreuses décennies, et que le principe d’aspiration des vidangeurs de fosses diverses ne permet pas de descendre très profond, je n’ai pas retenu.

La deuxième solution, c’est de retrousser les manches et de descendre dans le puits (après une petite bougie, œuf corse) et de remplir un seau qu’un copain remonte avec une ficelle. Quand on est jeune, ça ne pose pas de problème, mais les années passant, on n’a moins envie de faire l’acrobate :???:

La solution que j’ai retenue, c’est la benne de curage.
Mais bon, si vous tapez "benne de curage" (ou benne preneuse ou Clamshell Bucket) dans votre moteur de recherche préféré, vous n’aurez pas des masses de réponses intéressantes.
Tout ce que l’on peut trouver dans le genre est trop cher, et surtout beaucoup trop grand pour descendre dans un puits. :spamafote:
Il restait la solution du sur-mesure.

Alors en faisant le tour de mes CPS, j’ai trouvé quelques chutes de tube carré de 300, des morceau de U, quelques bouts de profilés divers, un vérin, un distributeur hydraulique etc…

Tube de 300.JPG


Après une étude approfondie en trois D avec Catia. . . nan je déconne :mrgreen: j’ai fait un vague crobard papier crayon, pour la cinématique, et j'ai attaqué la réalisation.
Disqueuse, soudure, quelques axes, assemblage, ajustements, essais statiques puis en vraie grandeur, et ça marche nickel.
Je n’ai pas fait de photos pendant la fabrication, mais en voyant la bête finie, ça ne sera pas difficile de faire la même chose si quelqu’un a envie de s’en inspirer.

En position.JPG


Remontée pleine.JPG


J’ai pendu ça à une potence de récup montée sur le trois points d’un tracteur, mais un petit treuil monté sur une chèvre, et une petite centrale hydraulique, ça marcherait pareil.

Voilà, je ne sais pas si ça peut intéresser quelqu’un, mais s'il y a des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Bonne journée.
 
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
510
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour le compliment :wink:
Si, effectivement il existe des gros aspirateurs, mais j'ai posé la question à un pro, et si en théorie on peut aspirer à 8 - 9 mètres, en pratique le maxi c'est guère au delà de 4 mètres...
 
Denim
Compagnon
3 Février 2009
675
FR-67750
Belle curette que voilà. j'imagine a quel point c'est pratique
]

Il n'y a pas des gros aspirateurs chez les paysans pour le lisier ?


Faudrait d'abord émulsionner le fond de puits et au delà de 6 ou 7 mètres l'aspiration devient problématique

Grillé !!
 
Dernière édition par un modérateur:
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
510
FR-18
  • Auteur de la discussion
  • #5
D'après le pro que j'ai interrogé (il est dans le métier depuis une trentaine d'années) même en émulsionnant un max, c'est à dire en envoyant beaucoup d'eau, à partir de 4 - 5 mètres, tu remonte surtout... de l'eau.
 
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
1 388
Flers 61100
Superbe réalisation!!!
Pour l'aspiration, les lois de la physique disent 10,33m environ, modulé par la pression atmosphérique du jour. Pour la réalité, c'est la moitié.
De nouveau toutes mes félicitations.
Salutations.
 
MARECHE
Compagnon
6 Février 2011
2 683
Nancy
Bonjour,
Descendre une pompe à merde et la faire marcher en bas est assez problématique. En plus elles ne refoulent pas fort.
Salutations
 
Haut