Coulage de lopins en plomb

FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 076
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

J'aurais besoin de l'aide de spécialistes en fonderie, et plus particulièrement pour réaliser des lopins en plomb.
J'ai déjà une petite expérience dans le coulage du plomb car j'avais fabriqué des masses pour mettre à l'avant d'un micro-tracteur. Mais là il suffisait de remplir des formes en acier.
Maintenant je souhaiterais réaliser un ou des moules pour obtenir des petits lopins de Ø 27mm et 150 mm de longueur.
Il serait bien que je puisse en couler au moins 5 ou 6 à la fois, car il devrait y avoir une trentaine de pièces à réaliser.
Mes questions sont donc les suivantes :
- en quoi réaliser les moules ?
- dans un tube coupé en 2 puis réassemblé pour le coulage ?
- dans du carré plein percé au diamètre 27 mm dont la partie inférieure serait fermée pendant le coulage ?
- est-il nécessaire de prévoir une dépouille ou bien le plomb n'adhère pas sur les parois du moule ?
- Y-a-t-il du retrait après refroidissement ?
Je remercie d'avance tous les spécialistes qui pourront me donner des conseils.
 
PGL
Compagnon
29 Septembre 2014
1 327
Toulouse
Il faut de la dépouille car le plomb contrairement à la majorité des métaux n'a pas de retrait, au contraire il gonfle en refroidissant.
 
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 346
Pour la matière, je coule mes lingots dans des moules en alu, et ca ce passe très bien.
 
ferdi26
Compagnon
13 Octobre 2014
768
drome
J'en ai fait en plâtre quand j'étais gamin ça marchait très bien mais c'était pour des petites figurines de 5cm de haut .
 
FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 076
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour à tous,
Je vais plutôt utiliser du métal pour faire le moule car il me semble difficile de faire des trous de Ø 27 mm dans du plâtre.
Merci pour vos conseils.
 
Albert le Belge
Compagnon
5 Janvier 2013
2 614
Tirlemont Belgique
Bonjour,
tu peux réaliser un moule en plâtre en appliquant les mêmes principe qu'avec le sable de fonderie. (demi coquille sur mandrin du bon diamètre)
 
MARECHE
Compagnon
6 Février 2011
2 693
Nancy
Bonjour,
Oui mais le platre doit être sec et propre, autrement il y aura des bulles.
Salutations
 
Vergobretos
Compagnon
31 Octobre 2008
1 993
Aindien
Il faut de la dépouille car le plomb contrairement à la majorité des métaux n'a pas de retrait, au contraire il gonfle en refroidissant.
Hello,
je pensais que le plomb avait un coef. de dilatation pour 1°centésimal égal à 0.0028490...:opus_dei:

Slts
 
PGL
Compagnon
29 Septembre 2014
1 327
Toulouse
je pensais que le plomb avait un coef. de dilatation
C'est pas pareil, le coef de dilatation c'est quand tu passes d'un métal à 20°c à 80°c par exemple la longueur d'une barre va être plus longue à 80°c qu'a 20°c.

Et c'est la formule que tu cites qui va te permettre de calculer la différence de longueur.

Dans d'une pièce de fonderie on passe d'un état liquide à un état solide, et pour le plomb la densité à l’état solide est plus faible qu'à l'état liquide, comme l'eau qui fait qu'un glaçon flotte à la surface. Si tu appliques la formule de dilatation sur de la glace, le glaçon devrait couler dans le verre.

En fait j'ai constaté cela et visitant l'atelier d'un artisan qui fabriquait des soldats de plomb coulés dans des moules en acier et c'est lui qui m'a dit que le plomb se dilatait en refroidissant.
 
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 346
D'après les formules que j'ai trouvées sur le net de la masse volumique du plomb solide et liquide en fonction de la température, le plomb solide a bien une masse volumique plus grande que sous l'état liquide. D'ailleurs mes moules sont sans dépouille, et je démoule sans problème. Peut être que certains alliage de plomb en revanche ont cette caractéristique de gonfler lors de la solidification ?
 
PGL
Compagnon
29 Septembre 2014
1 327
Toulouse
Oui ça gonfle un petit peu mai je ne sait pas de combien, ça ne doit pas être énorme, voire même très faible.

L'avantage, c'est que l'on peu faire le modèle à la bonne taille.
 
metalban
Compagnon
24 Février 2011
1 286
bonjour,
quand je fais mes plombs de pêche , j'utilise du plâtre à modeler ( pas cher ) .
je peux couler ainsi une dizaine de cuillères avant qu'il se dégrade.
quand je veux faire durer le moule, les parties qui seront en contact avec le chaud, seront faites plâtre + résine polyester ( en gsb cast..)
Si le moule n'est pas bien sec, pas d'explosion ( sinon j'srai déjà mort ) mais travail de brun, ça bulle, déborde, ça crache ....
faire bien chauffer le moule au four à madame pour sécher le plâtre.
 
Albert le Belge
Compagnon
5 Janvier 2013
2 614
Tirlemont Belgique
Bonjour,
Quand je dis "explosion" il ne s'agit bien sûr pas d'une déflagration comme avec le gaz.

Si du plomb liquide donc à plus de 327° entre en contact avec un objet mouillé ou humide, l'eau contenue se transforme instantanément en vapeur on a donc une montée en pression instantanée capable de briser le moule et de projeter le plomb fondu dans toutes les directions.

Si comme tu le décris, "ça bulle déborde, ça crache" c'est que ton moule n'est que très légèrement chargé d'humidité.
Je ne conseille pas de tenter l'expérience avec un plâtre récent qui n'est pas passé au four suffisamment longtemps.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut