Conseil étanchéité presse injection plastique manuelle

  • Auteur de la discussion Charles MONIOT
  • Date de début
C
Charles MONIOT
Apprenti
Bonjour, je viens de finir la conception de ma petite presse à injection plastique manuelle (30cm3), et j'ai une question en suspend, comment se fait l'étanchéité entre le piston et le corps de chauffe ? Il s'agit d'un ajustage mécanique ou un joint torique spécifique ?

En photo mon projet,

Merci d'avance !

presse manuel.png
 
gégé62
gégé62
Compagnon
bonjour
Je pense qu'il n'y a pas de joint, le jeu doit être faible, et comme la matière reste très visqueuse, la fuite vers l'arrière devrait rester faible. Cela dit à chaque injection il doit y en avoir un peu plus....
Si tu veux essayer un joint torique, il faut du viton dureté shore relativement élevée, pour tenir en température à pression assez élevée.

les "vraies" machines d'injection ont une vis "genre d'Archimède" qui en tournant pousse la matière vers l'avant, il n'y a donc pas (en principe) de fuite vers l'arrière, juste une sorte de recyclage interne de la matière sur la vis, qui participe d'ailleurs à la plastification.
 
C
cancer49
Compagnon
- bonsoir
- j'ai bossé sur de "vielles mémères "des années 50 (DUPLEX s'il reste des connaisseurs ! ) ces machines travaillait à partir d'un simple piston
( pas de vis ni de clapet de tête de vis ) l'étanchéité se faisait uniquement par l'ajustage piston /cylindre et aucun problème de retour de matière entre piston et cylindre
- ces machines devait "pousser" une cinquantaine de grammes on les utilisait pour mouler des boutons en PEHD et des "cales/talonetes " pour intégrer dans les talons de chaussures pour économiser le matériaux et alléger les semelles de chaussures ( les presses bi matières n'en n'étaient encore qu'à leurs début )
- évidement ce n'était pas des machines aussi performantes que ce qui existe aujourd'hui
 
C
cancer49
Compagnon
- Pour "Charles MONIOT"
- regarde aussi sur "GOGOLE C TOUT " <"presse à injecter SMOP " > c'est une "minibatteuse " avec un simple piston comme ton projet mais actionnée par un bon gros vérin pneumatique et ça fonctionnait "super-bien" pour des petites pièces (5/15 Gr ) on moulait du PEHD ,du PP du PS et même quelques trucs en polyamide (bon ,OK, c'est pas "NETSTAL" ou "BILLION" !!)
- Bravo pour le projet !
 
C
Charles MONIOT
Apprenti
- regarde aussi sur "GOGOLE C TOUT " <"presse à injecter SMOP " > c'est une "minibatteuse " avec un simple piston comme ton projet mais actionnée par un bon gros vérin pneumatique et ça fonctionnait "super-bien" pour des petites pièces (5/15 Gr ) on moulait du PEHD ,du PP du PS et même quelques trucs en polyamide (bon ,OK, c'est pas "NETSTAL" ou "BILLION" !!)

Alors je n'avais pas vu ton message mais le hasard a frappé et j'ai acheté 2 presses SMOP sur leboncoin il y a plus d'un mois ! elle marche super bien et je suis impressionné de la qualité des pièces que l'on peut sortir avec !!

Image1.png
 
C
cancer49
Compagnon
-Bonsoir "Charles MONIOT"
-Elle est mignonne la "tite" SMOP , mes jeunes années de dépanneur/régleur qui remontent à
à la surface ! C'est vrai que les résultats sont étonnants - je crois que celle que mon patron avait acquit servait ,à la base, pour fabriquer des pièces pour les machines à souder "ARO"
- Si ce n'est pas secret pouvez vous mettre une photos des pièces réalisées : ça va en "scier" plus d'un !
-à quand l'achat de la "NETSTAL" multimatière?
-Bon moulage !
 
C
Charles MONIOT
Apprenti
Bonsoir, merci ! Je suis encore étudiant en licence 3 en science pour l'ingénieur en mécanique et avec le confinement j'ai crée avec un ami notre société retro car concept ( https://retrocarconcept.fr/ ) Nous refabriquons des pièces de vieilles voitures sous plusieurs procédés : Usinage, injection plastique, impression 3D résine et par dépôt de filament mais aussi fonderie. Nous faisons ça sur notre temps libre, entre 2 travaux dirigés !
Promis, demain je vous met des photos des pièces qui sortent avec cette machine !
 
C
cancer49
Compagnon
-Bonsoir "Charles MONIOT"
- Chapeau ! je vois que vous êtes des passionnés !
- je crois me souvenir aussi que vous cherchiez de la matière pour vous "entraîner" et je n'ai pas percuté à l'époque ; il existe une super source de matière "gratos " c'est le vieux mobilier de jardin qui est généralement du polypropylène , une fois passé au broyeur ,la SMOP va le digérer un inconvénient malgré-tout : le "broyat " étant moins compact que la matière vierge la régularité des pièces sera plus difficile à obtenir sur cette machine basique
- Bonne soirée et encore bravo
 
Haut