Comment assembler des tubes carrés

JLH974
Nouveau
25 Septembre 2008
48
Saint Denis Réunion
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous
Je voudrais vous faire partager ce "truc" un peu compliqué mais qui m'a permis d'assembler des tubes carrés galvanisés de 30 ou 20 mm que je n'arrivais pas à souder sans faire fondre les bords des tubes coupés.
J'ai essayé toutes les dimensions de baguettes de la 3.2 à la 1.8, tous les réglages d'intensité. Rien à faire. Je voyais les "pros" souder n'importe quoi sans jamais créer de crevasses et en donnant des conseils que je n'arrivais jamais à appliquer. Bref c'était l'impasse.
J'ai cherché longtemps et je me suis finalement résigné : J'étais définitvement classé dans la catégorie "Gros doigts". Je pouvais souder des cornières de 80 des IPN de 100 mais les tubes carrés de 30 ou de 20 m'étaient définitvement interdits.
J'ai quand même fini par comprendre que je créais des crevasses en faisant fonde les bords minces des tubes mais que j'arrivais parfaitement à souder sur les parois. J'arrivais également à souder les bords des cornières de 30 sans créer de crevasses. Bref j'ai trouvé ce système : Souder non pas les tubes carrés eux mêmes mais des morceaux de cornière de 30 (ramenés à 26,5 mm pour pouvoir entrer à l'intérieur des tubes carrés).
Je ne cacherais pas que pour y arriver il a fallu que je bricole un dispositif pour brider les bouts de cornières sur le plateau de tournage. Ma fraiseuse était vraiment trop lente.
Ensuite il m'a fallu construire deux "présentoirs" pour amener les différents éléments à souder dans les deux sens et pouvoir systématiquement placer les rivets pop sur les faces non visibles de l'assemblage.
En fait mes explications ne sont pas très claires il faut utiliser le système pour s'aperçevoir très vite qu'un seul dispositif dans un sens ne suffit pas et qu'il lui faut son symétrique pour pouvoir réaliser toutes les soudures.

Ma longue histoire fera rire les "pros" qui arrivent à souder sans faillir ces tubes carrés mais après tout mon assemblage n'est pas trop moche (à l'extérieur) et il est solide et précis. Donc.... :-D

Jean-Luc

Sans titre - 7 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Les deux "présentoirs" sur mon établi[/arrow][/div]

Sans titre - 8 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Il faut pouvoir souder les cornières dans les deux sens pour pouvoir cacher les rivets pop d'assemblage à l'intérieur du cadre[/arrow][/div]

Sans titre - 5 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Un des deux "présentoirs" pour souder les cornières sur les tubes carrés[/arrow][/div]

Sans titre - 6 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Le dispositif de bridage pour "fraiser" sur le tour les bouts de cornières à 26,5 mm en hauteur[/arrow][/div]

Sans titre - 4 - copie.jpg
[div=initial][arrow]La jonction est parfaite, clean et solide[/arrow][/div]

Sans titre - 3 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Soudure efectuée pas très belle mais solide. Elle peut déborder un peu puisqu'elle est à l'intérieur du tube[/arrow][/div]

Sans titre - 2 - copie.jpg
[div=initial][arrow]La "clame" intérieure non encore soudée et les deux tubes carrés[/arrow][/div]

Sans titre - 1 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Le principe du procédé : souder un morceau de cornière sur la paroi mince d'un tube carré, insérer et riveter l'autre tuyau[/arrow][/div]
 
tranquille
Compagnon
12 Avril 2008
5 371
FR-12320 - Aveyron - Conques
L'important, c'est d'y arriver !

Je pense que ton problème vient du fait que tes tubes sont galvanisés

meuler le tube pour enlever le galva aurait pu te permettre de faire une soudure plus facilement

En chauffant, le galva s'enlève, mais perturbe ton procédé de soudage

NB1 : si tu veux conserver une bonne protection avec ton système, pulvérise un peu de galva en bombe à froid sur ta soudure et aux abords immédiats

NB2 : attention aux fumées de zinc nocives

NB3 : Les rivets POP ne procurent pas un assemblage très résistant
 
JLH974
Nouveau
25 Septembre 2008
48
Saint Denis Réunion
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonsoir Tranquille
C'est vrai que les rivets ne sont pas très résistants d'habitude mais en fait dans ce cas précis ce sont les bouts de cornière soudés qui sont les éléments de maintien. Les rivets empêchent juste les tubes carrés de se dégager.
Par contre, question soudure je n'insiste plus. Les bords des tubes à parois minces ce n'est pas pour moi.
La photo jointe montre une réalisation sur ce principe d'assemblage.
Me femme me dit que c'est une niche antisismique mais à mon avis c'est pour rigoler :???:
Au moment où j'ai pris la photo il manquait les deux derniers "rampants" du toît mais on voit les cornières sur lesquelles ils viendront s'enficher.

Jean-Luc

Sans titre - 10 - copie.jpg
[div=initial][arrow]Une niche de 1m50 de long pour "monstre" genre mâtin de Naples[/arrow][/div]
 
TREBOR_7
Compagnon
24 Avril 2008
1 459
Saint Martin de Crau (13)
Bonsoir à tous,
JLH, tu t'es bien débrouillé pour cette fois,mais il ne faut pas abandonner la soudure.....
Dans ton cas, après un coup de meuleuse pour enlever le galva, je soude...mais dis nous quelle baguette tu utilises...
entraines toi à souder en descendant (pour des soudures peu chargées)..appren, à "lire" dans le bain de ton métal en fusion...arretes avant de percer...
Bref!!! insistes ! tu dois y arriver!!!
A+
Robert
 
JLH974
Nouveau
25 Septembre 2008
48
Saint Denis Réunion
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci Trebor 7 pour tes encouragements.
Je vais quand même continuer un peu à tester les soudures de "bouts"
J'allais dire que c'est juste une question de "tour de main" mais c'est justement ce qui fait la différence entre un pro et un amateur.

Jean-Luc
 
ordinerf
Compagnon
15 Février 2008
3 990
aube
parfois dans ce genre de montage on soude des cubes en acier percer et taraudé, ensuite on emmanche les autres tube percés dans les cubes et on fixe avec une vis de chaque coté.
 
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
David2512 a dit:
Si vous n'aimez pas la soudure vous pouvez aussi utiliser des raccords comme ceux que l'on trouvre sur [glow=blue]ce[/glow]...[glow=black]notre[/glow]site. Il y a des raccords carrés et ronds : .......
Bonsoir,

quitte à battre des records de déterrage (effectivement 6 ans c'est pas mal déjà)
pour des motifs purement commerciaux alors autant l'assumer en toute transparence dans votre message,
voir correction plus haut :roll:

et plutôt que votre pub déguisée, exemple à ne pas suivre,
on attend volontiers votre message de présentation de société dans le forum adéquat;
si il montre des exemples d'usages de vos produits ainsi qu'une offre spécial membres d'usinages.com
il sera encore plus digne d'intérêt...

un peu de lecture que je vous conseille fortement avant de passer du bureau étude au service commercial;
notamment le chapitre qui dit en gros: "il faut éviter de prendre les prospects/clients pour des pigeons ils apprécient rarement et vous le feront regretter un jour au centuple"

noter que l'entreprise n'est pas la mienne pas plus que le livre :wink:

bonne continuation,
Phil
 
vassi974
Apprenti
31 Juillet 2012
53
Salut à tous !
re-deterrage !!!
Pour ceux qui serait dans le mêle cas que l'auteur du post (compatriote de surcroit) voici ma maigre experience.
Un ami m'a mis dans les main un poste "inverter" et un masque à cristaux liquideet des gants de soudure. Il m'a dit prend la baguette comme un crayon avec une main et dans l'autre du tient la pince. Du coup je tiens la baguette à environs 4cm de l'arc. Elle ne tremble plus et mes soudures sont précises, même quand je ne prend pas la peine de meuler le galva.
 
ISL
Compagnon
2 Mai 2010
731
FR-70Lure
Ce ne serait pas plutot 4 mm entre la baguette et la pièce car 4 cm , ce n'est plus un arc mais éclair.
 
Roll
Compagnon
7 Décembre 2008
663
89
Ce que veux dire Vassi, c'est qu'avec la seconde main libre (grâce au masque électronique), il est possible de guider l'électrode au plus près de l'arc (à 4 cm du bas de l'électrode) et ainsi d'obtenir une grande précision et surtout d'éviter tout tremblement...

PS: à la première lecture, j'ai eu aussi un sursaut, mais il faut lire qu'une main tient le porte-électrode (et non la "pince", terme vague) et l'autre l'électrode.
 
Dernière édition:
laurent74100
Apprenti
10 Avril 2013
248
PS: à la première lecture, j'ai eu aussi un sursaut, mais il faut lire qu'une main tient le porte-électrode (et non la "pince", terme vague) et l'autre l'électrode.

:mrgreen: compris la meme chose !

Si on parle bien d'inverter (soudure à l'arc) je veux bien comprendre comment d'une main tu tiens la pince et de l'autre la baguette pour souder ...

La couche de Galva, c'est surement ca qui genait le plus l'auteur du départ .
 
Roll
Compagnon
7 Décembre 2008
663
89
Le terme "pince" évoque plutôt la pince de masse que le porte-électrode...
Le zinc est une gêne, mais celui qui a initié ce fil ne devait certainement pas bien maîtriser les autres paramètres.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut