Choix d'une potence à chasser

  • Auteur de la discussion Ménu
  • Date de début
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #31
Bonsoir à toutes et à tous

Jef, je connais le compas Bergeon, mais je ne l'ai jamais utilisé.
Par sa conception, il me semblait qu'il serait moins précis et surtout moins facile à réaliser précisément, que le système pivotant car le déplacement ce fait sur une règle de guidage ou ce déplacent les deux U de mise en position des engrenages, il y a donc un assemblage des deux U sur la règle qui doit être parfaitement perpendiculaire à l'axe des engrenages et ces deux U doivent avoir des perçages parfaitement concentriques par rapport à leurs faces d'appuis.
Le système pivotant permet d'usiner les V de guidage des axes de centrage des engrenages et les V de centrage des goupilles de pivot (charnières), ensembles en les bridant sur la table de la fraiseuse; ce qui assure un parfait alignement des deux axes.
Voilà, je pense que je vais commencer les plans de détail.
Merci pour ta réponse.

@+
 
J
Jef
Apprenti
11 Déc 2010
89
Belgique
Bonjour,

Que comptes-tu utiliser comme goupille de pivot ?

Je pose la question car j'ai régulièrement des tiges de piston pneumatique qui se prêteraient bien à cela : excellente finition, difficile à faire mieux, même avec un bon tour.

Concernant les pièces coulissantes : je suis d'accord avec toi, dans l'hypothèse ou tu construis le compas de a à z. Comme je n'ai pas de fraiseuse moi-même, je prends l'habitude de travailler avec des pièces de récupération. Cela peut faire gagner du temps mais je reconnais que cela fera sans doute une moins belle pièce à la fin.

meilleures salutations,

Jef.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut Ménu,

Je te prie d'excuser ma réponse tardive. J'ai beaucoup d'occupations en ce moment.

Mon gros compas a un écartement minimum d'environ 10 mm.
L'autre 3 pouces à un écartement d'environ 4,20 mm.



Le grand va bien pour des comtoises, et le moyen, sur la photo, va très bien pour les montres de poches.
Le petit est pour les montres bracelets.

A mon avis, pour travailler confortablement sur de la pendule de Paris, il faudrait une taille entre le grand et le moyen.

Ici une photo ou l'on voit les traces du compas, à la construction de cette horloge forêt noire :


Ici sur sur une montre de poche début 19è :



@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #34
Salut à tous

Jef,
Pour les goupilles de pivots, j'utilise des goupilles cylindriques, trempées rectifiées, que l'on utilise pour la fabrication de posages ou d'outillage, mais un morceau de tige de vérin aurait très bien pu convenir.

JC,
Ne t'excuses pas, on à tous nos petites obligations.
Merci pour les renseignements concernant les entraxes.
Je ne sais pas si tu as vu mon plan d'ensemble, je pourrais peut-être diminuer la distance entre les tiges de centrages des engrenages?

@+
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut Ménu,

Ton plan me semble très bien. Je me demande toutefois si tu n'aurais pas intérêt à descendre au maximum la vis de réglage de l'écartement et à arrondir
le tour de cette même vis.

La distance entre deux pointes pour la même roue dépend de la roue la plus longue à tester. En l'occurrence il s'agit de la roue de centre.
Je rentre d'un W-E dans la région de Nîmes. Demain, à l'atelier, je vais essayer de faire quelques mesures.

Sur un compas 3 pouces, on peut tester le rouage d'un Mvt de Paris, sauf la roue de centre et la roue à chaperon, trop longues :



Il faudrait que tu nous dises sur quels types de Mvts tu souhaites travailler.
Le compas universel n'existe pas !

On trouve facilement de petits compas sur eBay, mais rarement des 3 pouces ou plus.

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #36
Salut JC,

J'ai implanté ma vis de réglage à cette hauteur parce que je voulais utiliser des ressorts de traction suffisamment fort pour pouvoir garder une pression suffisante pour que les deux parties du compas reste bien plaquées entre elles, et si je descends ma vis trop bas je crains qu'elle ne soit trop dure à régler, donc moins précise (à voir??)
Le type de Mvts que je répare le plus souvent sont ceux de Paris ou des tableaux Comtois.
Quand je passerais à des Mvts plus petits, je m'en fabriquerais un autre.
J'aime bien ton porte Mvts maison :) .

@+
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Ménu,

Le fait de descendre la vis permettrait de libérer de l'espace utile.

Sur ce compas moderne, que j'utilise beaucoup, il n'y a pas de ressort. Une simple pression manuelle fait très bien l'affaire :

compas2.jpg


Pour les porte-mouvements les tubes de PVC vont très bien et c'est pas cher !
On peut ainsi y faire des découpes sans regrets afin de les adapter aux divers Mvts.

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #38
Ok JC,

Si j'ai bien compris, tu tiens ton compas en pression avec les engrenages dedans en même temps que tu trace sur ta platine?
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut Ménu,

C'est exactement ça !

Tu exerces aussi une légère pression manuelle lorsqu'a l'aide de la molette, tu recherches la meilleure distance des centres. Cette pression est naturelle puisque qu'elle permet, de la main gauche (pour un droitier), de tenir le compas.

Les ressorts des anciens compas sont très puissants et une mauvaise manipulation peut facilement casser un petit pivot.

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #40
Salut JC,

Je pense que je vais conserver mes ressorts, sinon les deux parties de mon compas ne seront plus solidaires.
Les goupilles qui servent de pivot sont juste positionner dans les vés et ne sont maintenues en position que grasse à la pression des ressorts.
J'ai voulu garder se positionnement simple pour garder le maximum de précision entre l'axe de pivotement du compas et les axes de guidage des pivots.

Je peux peut être rapprocher l'axe de ma vis de réglage et l'axe de pivotement du compas.

@+
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #41
Oups :oops:

"sont juste positionn ées[/color]"
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Ménu,

Je viens de faire quelques relevés et je constate que la longueur maxi des roues de centre pour Mvt de Paris et horloges tableaux ne devrait pas excéder 75 mm.

Je trouve donc que ton compas est un peu grand. Perso, je le réduirais à 75 %, cela permettrait ainsi de l'utiliser sur des Mvts plus petits genre pendulettes de voyages etc... Un poil plus grand que l'impression A4 de ton plan serait parfait.

Le problème est que ton entre-axe mini est de 9 mm. C'est, à mon avis un peu trop. En mettant des broches de 3 mm, tu gagnerais 2 mm, voir plus en réduisant l'épaisseur des plaques de maintien.

S'il y a des ressorts, c'est pas plus mal ! Je voulais simplement dire que ce n’était pas une obligation.

Une question : Si je fais faire des "flasques" en laiton, par un fondeur, est-ce que cela t’intéresserai de me les usiner ?

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #43
Salut tout le monde,

Merci JC, je pense que tu as raison pour la taille du compas.
Je vais modifier mon dessin et voir ce que cela donne.
Pour l'usinage de tes flasques, ce serait pour faire le même compas ou pour un autre type et pourquoi en laiton?
Mais il n'y a pas de problème pour que je te les fasse.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Ménu,

Ce serait pour le même. en changeant peut-être un peu le désign.

Voici le look que j'aimerais :



J'ai réalisé ce croquis vite fait en mettant un calque sur ton dessin. En gardant les mêmes proportions et avec des broches de 3 mm, ce serait très bien, il me semble.

Je préfère le laiton à l'alu. C'est plus noble et plus dans la tradition horlogère.
L'alu a été utilisé en horlogerie pendant la dernière guerre car les alliages à base de cuivre était rares et confisqués
pour l'armement, il me semble. On voit des Mvts de carillons et pendules de cette époque avec des platines en alu, mais avec des bouchons en laiton.

Toutefois il est vrai que depuis quelques décennies, Bergeon utilise de plus en plus l'aluminium pour l'outillage, pour des raisons économiques.

Pour mon compas, ce ne sera certainement pas avant l'automne. Il faut que fasse un modèle en bois pour le donner à un fondeur près de chez moi.
J'emmène une bande de copains retraités naviguer en Croatie le 8 juin pour 15 jours. Il faut savoir se dévouer... Et j'ai plein de trucs à préparer avant (itinéraire, matos de pêche etc ), et après il y a les vacances :wink:


Si cela t'intéresse, il faudrait trouver à faire faire un fichier en 3D puis une impression 3D qui servirait à faire le moule en sable et après on peut en sortir autant qu'un curé peut en bénir, à la demande ! Restera l'usinage pour le rainurage et autres.

J'ai peut-être un copain qui pourrait me faire le fichier 3D et s'occuper de l'impression 3D.

@+

JC
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #45
Salut à tous

Bon, il fait enfin beau et je ne passe pas beaucoup de temps devant mon PC.
JC,
j'avais pensé à l'alu par un souci de poids et de maniabilité, mais vu que je ne me suis jamais servi d'un compas aux engrenage en laiton,ou autre, il est difficile pour moi d'être suffisamment objectif.
Un alu anodisé noir ou doré avec des vis de réglage en laiton pourrait anoblir la chose, ou alors il y a encore la titane que j'ai travaillé plusieurs années, un TA6V pourrait très bien convenir, par contre il faudrait que je me renseigne pour les prix.
Pour une impression 3D, je n'ai pas de connaissance qui pourrait nous aider.
Sympa la petite sortie pêche avec les potes :partyman:

@+
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Ménu,

L'alu c'est très bien, surtout anodisé. Mais perso, je préfère le laiton, à mon avis plus noble et plus traditionnel en horlogerie ancienne.

C’est aussi bien de faire un premier modèle en alu, pour validation.

Je vais prendre contact avec mon pote afin de savoir s’il peut me consacrer un peu de temps pour me faire une maquette 3D qui servira ensuite au fondeur.
Seriez-vous éventuellement intéressé par les tirages en laiton ?

Concernant la pêche à la traîne, les poissons n’ont pas grand-chose à craindre, avec nous. En vingt ans, j’ai juste pris un petit baracuda en mer des Caraïbes et une petite bonite entre Giens et Porquerolles !
Mais cette année, je me suis sérieusement documenté et équipé…

Ci-dessous, la bête que nous avons loué :

big_bavaria-50-crui-main7623.jpg


@+

JC.
 
lapenduledargent/finemeca
lapenduledargent/finemeca
Ouvrier
19 Sept 2008
379
Walcourt en Belgique
Bonjour à tous, bonjour J-C,

Si vous ne trouver personne, je peux peut-être m'en occupé. Je fais un peu de fonderie d'alu ou de laiton et j'ai les cnc pour usiner.
Mais pas avant fin 2013 car je suis fort occupé sur les préparatifs de ma production de mécanismes.

Pour J-C, bonne vacances... la voile est un superbe loisir :wink:

Bon dimanche.

Pierre
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Bonjour Pierre,

Merci beaucoup pour votre proposition.

J'aimerais beaucoup construire une machine à tailler avec un IPN, comme la vôtre ;



et l'équiper d'un diviseur numérique.

Pourriez-vous me faire un devis pour la partie mécanique ?

Merci d'avance.

JC.
 
lapenduledargent/finemeca
lapenduledargent/finemeca
Ouvrier
19 Sept 2008
379
Walcourt en Belgique
Bonjour,

J-C, peux tu svp m'envoyer tes coordonnées téléphonique en MP ?

Bonne journée

Pierre
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #51
Salut à tous

Superbe machine à tailler et surement très rigide pour un usinage des plus fin.

JC,

Je comptais réaliser mon compas en Alu par un souci de maniabilité mais si le fait qu'il soit en laiton ne nuit pas, je pourrais réaliser mes flasques dans de la plaque laiton.
En y ajoutant quelques rayons et courbures pour rester dans la tradition horlogère ancienne :wink: .
Sinon je serais intéressé par les tirages en laiton, si c'est plus intéressant que de le faire dans de la plaque.

Très joli bateau, quelle chance, c'est toi le Capitaine?

@+

Mimi[/size][/size]
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut Ménu,

Il me semble que c'est plus simple, plus économique et plus rapide de rectifier une pièce ébauchée que de tailler dans la masse. Est-je tort ?

Je vais essayer de joindre mon pote cette semaine, pour voir ce qu'il peut faire.

Je trouve que c'est formidable de réaliser un projet en commun grâce au net ou chacun apporte une idée ou un savoir faire.

C'est moi le skipper du bateau. C'est une de mes nombreuses autres passions. Ici quelques photos d'un cata de 44 pieds tout neuf que j'ai emmené de la Rochelle à Hyères, en 2008 : http://ketzal-lagoon440.blogspot.fr/

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #53
Salut JC,

Tu as raison, une pièce moulée sera plus simple à usiner et en plus elle sera plus stable q'une pièce taillée dans la masse, ou on coupe les fibres du métal dans tous les sens.
Pour l'impression 3D, je ne sais pas ce qu'il faut comme type de fichier pour la réaliser, je vais me renseigner au bureau demain.

Sinon, ça doit être vraiment le pied de convoyer ce genre de bateau.

@+

Mimi
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Bonjour,
J'attire votre attention sur le fait qu'il est souvent difficile de faire des usinages en reprise sur une pièce moulée à laquelle on a donné des formes "harmonieuses" car les formes en question plus les angles de dépouille indispensables souvent en moulage font que l'on ne sait pas comment la tenir sur la machine outil.
Stan
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Bonjour à tous,

Stan, je suis complètement novice en usinage (avec des machines-outils).
Dans le cas présent, nous avons à faire à 2 surfaces // et sensées être plates. Je pense naïvement qu'un léger surfaçage de la partie opposée, avant l'usinage
des gorges en V, destinées à recevoir goupilles et broches, devraient se faire dans de très bonnes conditions.

Cette façon de faire me semble plus économique, plus rapide et facilement reproductible, contrairement à celle qui consiste à tailler dans la masse.
Mais je me trompe peut-être...

Ménu,

Si tu veux naviguer pour pas cher, tu cherches bourses aux équipiers sur Google. Il y a souvent des demandes d'équipiers novices pour le convoyage de voiliers.
Il y a quelques années j'ai été équipier sur un 55 pieds pour un convoyage de Toulon à Athènes. Juste la nouriture et le voyage à payer. Mais c'est quasiment 8 jours de mer non-stop !
Juste une petite halte à Lipari pour le Fuel. Mais c'était super. Crose, Sardaigne, détroit de Messine et le canal de Corinthe, puis vistite d'Athènes en attendant l'avion du retour.

JC
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #56
Salut à tous

Stan,
Je pensais réaliser mon usinage comme quand on dégauchit une pièce brute de laminage, c'est à dire, en usinant une première face de référence, dans ce cas la partie extérieure d'une des flasques du compas et ensuite serrer la partie usinée sur le mors fixe avec un morceau de rond sur le mors mobile pour dégauchir la deuxième face perpendiculaire à la première, bref, les trucs de base.
Par contre, il faut garder deux surfaces parallèles, sur les chants haut et bas pour pouvoir se prendre dans les mors de l'étau de la fraiseuse et éviter le rayon sur le haut des flasques comme sur le croquis de JC.
Il y a un autre point que je ne connais pas, c'est la qualité de l'impression 3D, il faut quelle soit suffisamment propre pour avoir un résultat de fonderie correct.
Merci d'avoir attiré notre attention sur ce point.
Si il y a d'autres personnes qui on de l'expérience sur ce type d'usinage, elles seront les bienvenue.

JC,
Il faudrait que tu te renseignes sur les dépouilles de moulage auprès de ton collègue qui réalise la fonderie pour la réalisation du plan de l'impression 3D.
Merci pour le tuyau de la navigation, c'est quelque chose qui pourrait être très intéressant.

@+

Mimi
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Bonjour,
J'ai seulement attiré votre attention sur une EVENTUELLE difficulté. Je n'ai pas dit qu'il n'y a pas de solution. C'est justement pour le premier usinage que l'on risque d'avoir du souci.
C'est pour dire de façon diplomatique à JC que la solution pièce de fonderie n'est pas de façon évidente plus rapide que la solution découpe dans la masse même si les formes finales seront différentes mais est ce important ?.
Personnellement j'opterais pour une découpe dans de l'AU4G (2017A) si possible en CNC car le poids de cet outil est un point important à première vue.
Par ailleurs le laiton s'oxyde de façon très peu esthétique et surtout s'il est manipulé par certaines personnes dont la sueur est très agressive (pour leur plus grand malheur) J'ai eu un collègue qui s'il prenait un pied à coulisse en main et nous le laissait sans que l'on s'en aperçoive, le faisait rouiller bien que ce soit de l'inox. Certes ce n'est pas de l'inox choisi pour son inaltérabilité.
Mais ce que j'en dit c'est histoire de causer.
La fonderie reste un procédé inventé surtout pour faire de la série.
Stan
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Merci Stan pour toutes ces précisions et conseils.

Combien coûterait la fabrication d'un compas en CNC ?
Peux-tu t'en charger ?
Quelle différence de prix entre le métal que tu proposes et le laiton ?

L'esthétique n'est pas primordiale, mais c'est très important en horlogerie de qualité.

"Quand c'est beau ça fonctionne mieux".

La pratique de l'horlogerie est incompatible avec une "humeur" acide. L'horlogerie c'est beaucoup de laiton et d'acier !

Lorsque je me suis présenté, en 1963, à mon maître d'apprentissage, pendant notre discussion, il m'a demandé de "tripoter" un morceau d'acier
qu'il ma remis. A la fin de notre entretien, il m'a tendu une enveloppe, m'a demandé d'écrire mon nom dessus de mettre le morceau d'acier
dedans et de la sceller. Il m'a alors dit " Tu reviens dans une semaine, on ouvre l'enveloppe ensemble. S'il n'y a pas de trace de rouille sur le morceau d'acier, on signe le contrat d'apprentissage".

@+

JC.
 
Ménu
Ménu
Nouveau
19 Mar 2013
42
Eure et loir
  • Auteur de la discussion
  • #59
]Coucou,
Je sais, ça a été un peu long, mais bon, j'ai réussi a le faire mon compas.
il me reste à faire deux autres broches avec des points de centres moins creux pour les pivots plus courts et aussi les traitements de surface : Anodisation pour l'alu et brunissage pour l'acier (sauf les broches, ou il faut que je fasse un traitement thermique.)
Après je vais pouvoir l'utiliser.

[attachment=0]DSC_7148.JPG[/attachment

DSC_7148.JPG
Compas aux engrenages
 
françois44
françois44
Modérateur
2 Fev 2008
2 633
FR-44Rezé
A l'occasion d'un déménagement, j'ai retrouvé, plusieurs boites contenant du matériel d'horloger, des pignons, des verres (pas tous en verre!), des outils que j'ai pu enfin identifier (tour à pivoter, compas etc...) et cette boite pour laquelle ce post m'a donné la réponse, et dont j'ignorais tout!!
 
Haut