Chaleur dégagée lors du fraisage

  • Auteur de la discussion James Carter
  • Date de début
J
James Carter
Nouveau
30 Mar 2017
1
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous (et a toutes),

j'aimerais savoir si certains d'entre connaissent des calculs afin de déterminer la chaleur de la fraise pendant le fraisage. En fait je compte installer un capteur de température afin de contrôler la température et éviter la surchauffe mais je ne sais pas comment déterminer la chaleur normale.

Merci a tous,
James
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
bonjour à toi

tu as quelle(s) machine(s) ? et à quel type de capteur penses-tu ?
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
que veut tu dire par chaleur ? energie ou temperature ?

pour moi chaleur veut dire energie , ça date de l'epoque ou l'on mesurait l'energie thermique en calorie , maintenant on mesure en joule ou en kwh n'importe quelle energie thermique ou mecanique

l'energie thermique produite par la fraise est assez proche de l'energie mecanique produite par la moteur car en general le rendement de la transmission est assez bon : donc quand la fraise coupe moins bien ça augmente la puissance mecanique demandé au moteur , et ça augmente la puissance thermique produite par la fraise

mesurer la temperature est dificile et presque inutile : quand c'est trop chaud il est trop tard le mal est fait

quand la puissance thermique augmente brutalement la temperature monte progressivement : un alarme sur la puissance du moteur peut couper avant surchauffe

je n'ai jamais vu d'alarme sur la puissance des moteur ... sur mes vieilles machine c'est plutôt le bruit des engrenage qui indique une anomalie : quand le bruit augmente c'est que la puissance augmente

sur certain tour j'ai vu un amperemetre qui indique la consomation du moteur
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 403
F-69400 villefranche sur saone
Quel drôle de question c'est la première fois que je vois ce genre de question. en général c'est la matiere de l'outil et de la pièce qui déterminent les vitesse de coupe qui évitera de dépasser les températures de détérioration de l'outil
C'est pour déterminer quoi?
Pour connaître les températures maxi d'utilisation il faudra faire des recherches sur les condition d'utilisation des aciers rapides
J'ai trouvé ce texte, lien , par contre on n'y parle peu des acier rapides

Je pense a un truc
Les travaux du commandant Denis qui a fait des études sur la durée de vie des outils, a l'époque on ne parlait pas, il me semble, de carbure métallique
D'après mes souvenirs , il ne parle jamais de température
Il fait simplement des analyses sur la durée de coupe des outils entre deux réaffutages, avec une profondeur de passe et d'avance déterminée
Et du débit de copeaux pendant un temps déterminé ( volume copeaux / heure)
Ensuite il fait varier l'avance , la profondeur de passe et la vitesse de coupe pour faire des comparaisons, bon d'accord c'est un peu vieillot....
 
Dernière édition:
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 953
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonsoir,
la température de l’arête de coupe peut dépasser de plusieurs centaines de degrés celle du corps de l'outil. La pointe au rouge( et meme fondue), la queue peut être froide!
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 811
Nancy
Bonjour,
La façon la plus sure de se donner une idée de la température est le thermomètre infra rouge. Installer un capteur est un bagne et ramener les fils une gageure: la fraise tourne, il faut des contacts tournants bas niveau (en or) et les protéger du liquide de coupe. Pense plutôt outil carbure, ca tient à la température.
Salutations
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Jan 2016
1 642
Un gars de Bezons
les copeaux sortants d'une fraise carbure , sont souvent bleues.
a partir de la on peut en déduire approximativement la température !...
avec une caméra thermique cela serait joli a voir ...
mais bon.
même les copeaux sortant d'une " bête a corne " avec de l'alu sont chaud ...
mais je ne vois pas trop l'utilité a en faire ...
bonne soirée.
A+
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
le lien de dodore est très instructif
http://webserv.lurpa.ens-cachan.fr/~bourdet/doc_poly_diaporamas/Poly-Coupe des metaux.pdf
il ne concerne que les outil carbure ou autre encore plus moderne , rien pour l'acier rapide

pour l'acier rapide c'est plus simple : la temperature est instantanément destructive même si ce n'est que les quelques premieres molecule de l'arrete qui chauffent : une seule solution : utiliser la bonne vitesse de coupe ! inutile de mesurer la temperature pour savoir si on tourne trop vite ! si on tourne trop vite l'outil en acier rapide est instantanément bon a réaffuter

et avant l'acier rapide c'etait encore pire : on n'avait que des outils en acier au carbone qui perdent leur dureté a une temperature encore plus faible , et il fallait usiner avec des vitesse de coupe très basse , ce qui rendait les usinages très long , donc très couteux ... ce qui faisait aussi les machine d'avant 1900 , basse vitesse et faible puissance
 
D
Doug
Ouvrier
22 Oct 2008
269
Nord-59
En UGV la majeur partie de la chaleur part avec les copeaux.
 
Haut