c'estquoi?

  • Auteur de la discussion marktwo
  • Date de début
marktwo
marktwo
Apprenti
j'ai recupéré ce truc bizarre sur roulettes,il faisait parti d'un lot de materiel que j'ai acheté avec un copain
,les 2 manettes pivotent sur des axes,on peut les changer d'emplacement,on doit pouvoir serrer qqchose avec
il manque peut etre une pièce sur l'axe horizontal
qqun sait il a quoi ça sert?

011.jpg


009.jpg
 
M
michel19
Compagnon
J'ai la même mais complète à la maison.
Cette machine était appelée par certains "refouleuse".
Il manque le cabestan ou le grand volant ainsi qu'une deuxième paire de pinces.
La manoeuvre du volant provoquait le rapprochement des 2 paires de pinces.
On introduisait entre ces dernières un morceau d'acier préalablement chauffé à la forge et par compression on obtenait un bossage ou une sur-épaisseur entre les pinces.
Je suppose qu'il était aussi possible d'étirer.
Si j'y pense, je vous fait une photo de la machine complète.
Il devait y avoir d'autres applications dans le domaine de la forge, je demanderai à mon paternel qui a du voir fonctionner ça en vrai.

Edit: en y réfléchissant, il n'y a pas 2 paires de pinces, mais une pince sur chaque partie de la machine (fixe et mobile) qui vient serrer contre l'épaulement qui doit être cranté (on voit les touches sur la photo).
 
L
lucien40
Nouveau
Bonjour,

Je ne saurais pas donner le nom exact, mais elle servait pour le cintrage des fers de roues de charrettes. Il manque effectivement le volant qui entraine une grande roue dentée manquante elle aussi.

Cordialement.
 
A
Anbantoine64
Compagnon
Moi à première vue j'aurai dit une sorte de petite lamineuse
 
M
michel19
Compagnon
Réponse mon ancien:
La machine servait entre autre en serrurerie pour augmenter localement l'épaisseur d'un profilé pour pouvoir effectuer un percage pour y loger des barreaux.
La machine pour le cintrage des cercles de roues est en photo dessous.

Cintreuse 002.jpg
 
marktwo
marktwo
Apprenti
Michel19 c'est vraiment super ,j'ai tout compris je savais que ce n'etait pas une rouleuse car j'en ai vu une chez un charron,dommage qu'il me manque l'essentiel,moi qui forge et fait du damas j'aurai pu trouver une application à cette relique et la faire revivre
elle finira en contrepoids sur le 3 points de mon tracteur au moins elle ne sera pas enterrée!
 
M
michel19
Compagnon
Celle de la photo sert de support pour les pots de fleurs de ma maman.
Il a d'ailleurs fallu en virer un pour la photo.
Elle pourrait fonctionner avec un petit coup de dégrippage mais c'est pas au programme pour le moment.
 
S
sapete1
Compagnon
Bonsoir à tous,

Je pense que c'est un engin moyennageux servant à émasculer les prétendants au retour des croisades!!! :s139zq2: :s139zq2:

Courage!!

A+


sapète1
 
G
gaston48
Compagnon
Je pensais à quelque chose comme ça, pour faire boire à la paille
les chameaux aussi

le refoulage est très courant en barreaudage, le renflement est percé à la forge
pour permettre l’assemblage à 90 ° des barreaux.
Maintenant c’est découpé au plasma, j’ai vu ça sur des grandes grilles de jardin
public
 
M
michel19
Compagnon
Tu as fait une faute Gaston48. Il fallait écrire:"le refoulage ETAIT très courant"
:wink:
 
M
michel19
Compagnon
Pour se servir de cette machine, on utilisait un alliage ferreux appelé gauzié et on disait du forgeron:

Il refoule du gauzié.... :rirecla:
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
C'est bin vrai ça mon gars et le soudeur lui quand il se plante avec son chalumeau, il claque du bec!
:rirecla: :rirecla: :rirecla:
Bonsoir tout le monde!
 
F
fredo64
Nouveau
Re:

lucien40 a dit:
Bonjour,

Je ne saurais pas donner le nom exact, mais elle servait pour le cintrage des fers de roues de charrettes. Il manque effectivement le volant qui entraine une grande roue dentée manquante elle aussi.

Cordialement.

bonsoir,
en fait, non, le charron ne s'en servait pas pour cintrer, mais pour souder les extrémités du cerclage après avoir ajusté le diamètre de celui-ci à celui de la roue.
je m'explique:
la refouleuse est constituée de deux tables, l'une fixe, solidaire du bâti, l'autre mobile, commandée par la manœuvre du cabestan, chacune supportant une pince de serrage.
après que le cerclage ait été formé (avec une cintreuse), et que ses deux extrémités aient été chauffées, il est placé sur la refouleuse et immobilisé grâce aux pinces; les extrémités du cerclage sont placées sur la table fixe de la machine, qui servira d'enclume. on peut alors ajuster le diamètre intérieur du cerclage par rapport à la côte voulue en jouant du cabestan (le diamètre est extrapolé de la mesure prise directement sur la roue grâce au fameux calibre de charron). alors, il ne reste plus qu'à forger la soudure du cerclage.

de même, après un certain temps d'usage, le cerclage a tendance à augmenter de diamètre, en même temps que le boisage de la roue travaille. il faut donc décercler la roue et passer son cerclage à la refouleuse de façon à ramener son diamètre à une côte fonctionnelle. on dit alors que l'on rechâtre la roue (je ne sais pas si le terme rechâtrage existe).

espérant avoir été suffisamment clair,
cordialement,
Fred.
 

Sujets similaires

T
Réponses
1
Affichages
4 567
thierry74
T
R
Réponses
15
Affichages
2 463
gerard crochon
G
M
Réponses
10
Affichages
710
mvt
Andoche
Réponses
136
Affichages
4 043
Andoche
Andoche
claude74
Réponses
14
Affichages
6 990
claude74
claude74
F
Réponses
7
Affichages
1 087
francois3
F
Eric29
Réponses
29
Affichages
8 143
Eric29
Eric29
T
Réponses
31
Affichages
4 085
touramoto
T
F
2
Réponses
51
Affichages
4 990
Fritzbaraka68
F
Haut