Arrêt de broche sur un chinois

PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 565
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

J'ai découvert ce truc par hasard et nul doute qu'il peut rendre service à tous les possesseurs de "chinois"
car je suppose que le fonctionnement de la carte de contrôle de vitesse est le même pour tous !
Je ne m'explique pas comment "ça marche", mais c'est efficace. Une courte vidéo vous le montrera :
A plusieurs vitesses, dans un premier temps de arrêtant le tour "normalement" et dans un deuxième temps
en inversant le sens de marche avec le commutateur. Le passage à "0" ayant coupé l'alimentation du moteur,
je ne pense donc pas qu'il y ait un risque pour celui-ci. Les spécialistes nous le diront de même que le principe qui fait que ...

http://youtu.be/XGfZHfjelNc

Cela doit être réalisable soit avec un contact "NO" en parallèle sur l'AU, soit avec un bouton dédié à l'arrêt instantané (AU+)
en câblant un inverseur qui, en plus, arrêtera le moteur :

Câblage arrêt.JPG

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition par un modérateur:
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
5 026
FR-57330 Moselle
Bonsoir

Il doit y avoir une diode de roue libre en sortie de la carte de vitesse,(sur ton schéma, juste avant l'inverseur).
Si c'est bien çà, et que cette diode est bien dimensionnée, je ne vois pas de soucis pour ce système de frein.

Si tu peux faire une photo de la sortie de ta carte de vitesse, et si tu nous donnes les caractéristiques de la carte et du moteur, on pourra affiner la durabilité "sans risque" de ta manip de freinage ....

Nota: Je ne suis pas "spécialiste" !!! Juste quelques vieux restes d'électromécanique ...
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 565
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour,

Voilà les photos :

Face.JPG

1 = réglage vitesse maxi
2 = réglage accélération
3 = réglage vitesse mini
4 = compensation de charge
5 = réglage courant limite

Pile.JPG

Ref.JPG

S'il y a besoin de mesure ou de références à trouver ou un détail de cheminement de piste, dites le moi, je dispose de l'ancienne carte (car j'ai du la changer).

Édit : les photos du message
http://www.usinages.com/tours/tour-panne-t58300.html
Sont plus nettes.

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition par un modérateur:
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
5 026
FR-57330 Moselle
Bonsoir Pussy

J'ai regardé de prés les docs jointes dans ton autre post. J'ai vu le schéma électronique.
Je n'ai pas vu de diode positionnée de façon évidente pour freiner ton moteur. (diode qui laisserai passer le courant de "A+" vers "A-")

Conclusion: A ta place, je ne poursuivrais pas la méthode que tu utilises pour freiner ta machine car je ne suis pas certain que la carte le supporte durablement.

Si tu veux un freinage efficace et sans risque, je ferai un système supplémentaire soit mécanique, soit discrètement avec un relais qui introduit une diode lorsque l'alim moteur est coupée ....

Encore une fois, je ne suis pas spécialiste ....
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 565
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour,

J'ai bien dit que j'avais découvert ce phénomène. C'est bien dommage de ne pas pouvoir utiliser cette méthode.
Il y aura peut-être un autre avis (plus) éclairé ?

Charly57 propose une diode entre les bornes du moteur. Y a il un sens pour placer cette diode (pour faire un essai) ?

Cordialement,
PUSSY.
 
Nikass
Nikass
Compagnon
24 Mars 2009
2 359
Montpellier
Salut !

Oh, j'admets parfaitement que ça paraît idiot, ce que j'ai dit, sans justification. Maintenant, ce qui se planque derrière, c'est certainement ce qu'on appelle un "quatre quadrants", selon toute probabilité, ce qui veut dire possibilité de freinage par réinjection au réseau (y'a même quelques locomotives qui utilisent ce principe :smt003 :smt003 ).

Ce qui me chagrine, dans l'application, c'est... que ça marche mais que ça m'étonnerait que ça soit dimensionné pour. Si j'ai raison, ce n'est pas qu'une histoire de diode, c'est bien plus complexe que ça.

Pour faire simple, si j'avais à parier, je dirais que c'est un effet de bord par conception limite, pas une fonction normale (ce que ça aurait pu être)...

a+
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 565
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour,

J'ai retrouvé la notice d'utilisation de la carte, mais ayant des connaissances limitées en anglais technique et
surtout nulle en commande de moteur, je n'ai rien vu concernant ce phénomène.
Y a il quelqu'un pour me dire si, ce qu'il y a en page 20 (FIGURE 9. DYNAMIC BRAKING CIRCUIT ) correspond à ce que je cherche ?

Voir la pièce jointe kbic_manual.pdf
Si oui, comment le mettre en œuvre ?

Cordialement,
PUSSY.
 
Nikass
Nikass
Compagnon
24 Mars 2009
2 359
Montpellier
Salut !

Ah, les symboles sont bizarres...

Quand tu utilises un moteur à aimants permanents ("PM"), tu peux inverser son fonctionnement: si tu le fais tourner par un entraînement extérieur, il devient générateur. Si tu le fais débiter sur une charge ("Rb"), il va convertir cette énergie mécanique en électricité.

Si tu veux "freiner" un moteur, en réalité, ça signifie que tu vas vouloir évacuer l'énergie cinétique de ce qui tourne dans une résistance. "NO" et "NC" sont les contacts du relais; l'idée, c'est qu'en fonctionnement normal le drive alimente le moteur (Rb déconnectée) et qu'en freinage, le drive est déconnecté et le moteur débite sur la résistance. Comme ça revient à déconnecter le drive "au vol" il faut le coupler avec l'information d'"inhibit" I1/I2 pour que tout se passe bien.

Bon, voilà pour la théorie. La valeur de la résistance c'est pas expliqué, c'est une faible valeur de grosse puissance en général, je crains qu'il ne faille faire des essais. Le reste du câblage est clair, qu'est-ce que tu ne comprends pas ?

Par contre, c'est probablement pas du tout la même chose que ce que tu as constaté, sauf si y'a encore de la logique supplémentaire dans ta boîte mais on ne peut pas le savoir... mais ce schéma, lui, est logique et le fonctionnement rationnel.

a+
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
5 026
FR-57330 Moselle
Bonsoir

J'ai besoin de confirmations avant d'aller plus loin (il faut que je comprenne mieux)
Peux tu, s'il te plait, répondre points par points à mes questions (bêtes):
1°) As tu bien 4 fils qui arrivent à ton moteur ?
Pour la commande de ton moteur as tu :
2°) un inverseur de sens de marche ?
et aussi
3°) un bouton de mise en rotation du moteur?
et aussi
4°) un bouton arrêt rotation moteur?

Lorsque tu expliques :
A plusieurs vitesses, dans un premier temps de arrêtant le tour "normalement" et dans un deuxième temps
en inversant le sens de marche avec le commutateur. Le passage à "0" ayant coupé l'alimentation du moteur,


Est ce que je comprends bien en disant que:
tu donnes un ordre d'arrêt sur la commande du moteur
puis
tu actionnes l'inverseur de sens de rotation
sans
redonner d'ordre de marche au moteur?

Pour te donner mon avis sur le montage de la figure 9, ce doit être un système de protection contre la perte et le retour de tension DPRT en français (Dispositif de Perte et Retour Tension) marqué DPDT sur la doc.
La fonction est de ramener tous les ordres de ta carte à zéro et de freiner le moteur sur perte tension, pour que l'on ne casse rien si la tension revient rapidement. il faut alors redémarrer le moteur avec une action manuelle. (C'est pour çà que la bobine du relais est directement alimentée par le réseau.

Ce système assure le freinage ( réellement c'est un ralentissement) du moteur. Il utilise une résistance ou moi je voyais une diode, en fonction du moteur, ça peut revenir au même.

Une dernière question, as tu un multimètre pour faire des mesures électriques ?



Enfin
 
M
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
dans le schema de pussy il n'y a que 2 fils au moteur : on peut en conclure que c'est un moteur a aimant permanent

pour faire freiner brutalement un moteur dc a aimant il suffit d'un seul relais inversseur qui deconecte le moteur de l'alimnetation et le court circuite

c'est plus compliqué pour les moteurs universel , 4 fils 2 pour le rotor et 2 pour l'exitation : en fonctionnement normal il sont en serie : si on court circuite l'ensemble ça ne freine pas : pour que ca freine il faut inversser le sens de branchement rotor stator et court circuiter l'ensemble ... mais ce n'est pas le cas de ce sujet
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 565
FR-17800 Charente maritime
Charly 57 a dit:
Bonsoir
J'ai besoin de confirmations avant d'aller plus loin (il faut que je comprenne mieux)
Peux tu, s'il te plait, répondre points par points à mes questions (bêtes):
1°) As tu bien 4 fils qui arrivent à ton moteur ?
Non, 2 fils seulement?
Pour la commande de ton moteur as tu :
2°) un inverseur de sens de marche ?
Oui.
et aussi
3°) un bouton de mise en rotation du moteur?
Oui.
et aussi
4°) un bouton arrêt rotation moteur?
Oui (l'arrêt d'urgence).
Lorsque tu expliques :
A plusieurs vitesses, dans un premier temps de arrêtant le tour "normalement" et dans un deuxième temps
en inversant le sens de marche avec le commutateur. Le passage à "0" ayant coupé l'alimentation du moteur,

Est ce que je comprends bien en disant que:
tu donnes un ordre d'arrêt sur la commande du moteur
puis
tu actionnes l'inverseur de sens de rotation
sans
redonner d'ordre de marche au moteur?
Dans le premier temps, pour faciliter la manipulation, je bascule l'inverseur de "Forward" à "0" (de "Réverse" à "0" dans la deuxième partie) et dans le deuxième temps, je le bascule de "Forward" à "Reverse" (et vice et versa dans la deuxième partie).
Le passage à "0" équivaut à l'appui sur "arrêt" et m'évitait de faire le tour de la caméra !
Pour te donner mon avis sur le montage de la figure 9, ce doit être un système de protection contre la perte et le retour de tension DPRT en français (Dispositif de Perte et Retour Tension) marqué DPDT sur la doc.
La fonction est de ramener tous les ordres de ta carte à zéro et de freiner le moteur sur perte tension, pour que l'on ne casse rien si la tension revient rapidement. il faut alors redémarrer le moteur avec une action manuelle. (C'est pour çà que la bobine du relais est directement alimentée par le réseau.

Ce système assure le freinage ( réellement c'est un ralentissement) du moteur. Il utilise une résistance ou moi je voyais une diode, en fonction du moteur, ça peut revenir au même.

Une dernière question, as tu un multimètre pour faire des mesures électriques ?
Enfin
Oui, j'ai un multimètre numérique.

J'ai envoyé un mail au fabricant avec le lien sur la vidéo. Je verrai bien ce qu'ils en disent !
 
Nikass
Nikass
Compagnon
24 Mars 2009
2 359
Montpellier
Charly 57 a dit:
Bonsoir

Pour te donner mon avis sur le montage de la figure 9, ce doit être un système de protection contre la perte et le retour de tension DPRT en français (Dispositif de Perte et Retour Tension) marqué DPDT sur la doc.
La fonction est de ramener tous les ordres de ta carte à zéro et de freiner le moteur sur perte tension, pour que l'on ne casse rien si la tension revient rapidement. il faut alors redémarrer le moteur avec une action manuelle. (C'est pour çà que la bobine du relais est directement alimentée par le réseau.
Je ne pense pas. En anglais, ça signifie Double Pole, Double Throw, bref, 2RT chez nous... non ?

J'irais même jusqu'à dire qu'il y a un relais (pour le switch drive/ballast) et un interrupteur qui fait la fonction dont au sujet de laquelle on cause ! Ca marcherait bien, hein...

Pourquoi penses-tu que c'est la même limonade ?

a+
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 172
planète terre
bonjour,

on peut freiner un moteur C.C
-soit en le faisant débiter en génératrice dans une résistance de faible valeur (qui dissipera toute l'énergie cinétique du moteur en chaleur, ce qui suppose une grosse résistance ..;et ce qui comporte l'avantage de freiner sans risque d'inverser le sens, mais une fois l'arrêt obtenu ça ne freine évidemment plus)
- soit en inversant momentanément les polarités d'alimentation d'induit (freinage plus efficace et énergique, mais qui nécessiite que l'électronique qui pécède soit prévue pour, et qui suppose d'arrêter le freinage juste au moment ou la vitesse devient nulle, sinon ça repart dans l'autre sens !)

ces 2 procédés étais couramment utilisé sur des tours dans l'industrie , il y a bien 40 ans de cela, à l'époque ou on ne savais pas encore faire de variateurs 4 quadrants avec réinjection du courant de freinage, et on utilisais alors des contacts mécaniques (en général de gros contacteurs) pour réaliser ce freinage ...

J'ai rencontré le procédé de freinage par débit en génératrice sur une résistance , sur un vieux tour automatique hernault "pilote" (un gros contacteur sur barreau commutais l'induit , et le faisais débiter , en freinage, sur une énorme résistance bobinée analogue à celle d'un ancien convecteur électrique "grille pain" , résistance de quelques ohms et plusieurs kilowatts )
j'ai rencontré le procédé par inversion du courant d'induit + relais de vitesse nulle sur un tres vieux tour CN Max Muller MDW13 , l'inversion se faisais par deux gros contacteurs siemens tenant une centaine d'ampères chaque , faisant marche avant- marche arrière , et un relais à minima pourla détection de vitesse nulle pour arrêter le contacteur marche arrière juste assez tôt pour ne pas repartir dans l'autre sens (les contacts étais balèses, et la machine, qui avais un ampèremètre, affichais des pointes à plus de 80A lors de la manoeuvre ...)

ces procédés marchais, et étais fiable, mais avec du matériel largement dimensionné , je doute qu'ils soient applicable à un petit tour chinois (et je pense non seulement à l'électronique et au commutateur , qui risquent de ne pas résister longtemps ...Mais aussi au moteur et à la chaine cinématique de la machine , les arbres, pignons, paliers, etc , sont ils prévu pour supporter ces freinages brutaux ? !)

P/S/Z
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut