Résolu Asservir un variateur de fréquence à un autre

coclo
Nouveau
13 Décembre 2017
8
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je reviens avec cette fois une interrogation un petit peu plus pointue :

j'ai la chance de posséder deux variateurs de fréquence identiques (Omron 3G3FV 5.5kw) pour piloter les deux moteurs de ma raboteuse, celui de l'arbre qui porte les fers, et celui de l'entrainement du bois (modèle excessif pour le moteur de l'entrainement, mais c'est de la récup).
J'aimerais faire en sorte que quand le moteur de l'arbre de coupe produit trop d'effort (sur certaines parties de bois dur, par exemple), celui de l'entrainement ralentisse en proportion (fréquence de l'un asservie à la quantité de courant absorbée par l'autre?), ou à défaut, s'arrête un moment le temps que l'autre reprenne son régime normal.

Après avoir lu la doc, il me semble que la deuxième solution soit faisable, bien que mon niveau d'anglais technique ne soit pas à la hauteur pour en être sûr, mais je m'interroge sur les possibilités de la première solution qui serait la plus efficace. Pour le moment, si l'arbre force trop, je dois rapidement tourner le potentiomètre qui gère la vitesse d'avance du bois, ou dans le pire des cas, l'arrêter manuellement pour une courte durée, ce qui n'est pas toujours évident quand je suis seul à raboter!

voici le schéma de branchement :
CaptureSchema.PNG


Dans la documentation, il est indiqué que je peux configurer les sorties 9 et 10 en mode "torque detection", de façon à ce que le contact s'ouvre automatiquement en cas d' "overtorque", mais je ne suis pas bien sûr de savoir ce qu'est le "torque" ; google me dit qu'il s'agit du couple, et overtorque signifierait alors grosso-modo "perte de couple", ou "couple saturé" est-ce correct? Si j'ai bien compris, il suffirait alors que je câble cette sortie sur une entrée de l'autre et que je règle correctement la valeur seuil pour obtenir l'arrêt et le redémarrage automatiques du moteur de l'entrainement du bois, mais si quelqu'un de plus compétent pouvait me le confirmer, ça lèverait mes doutes.

Quant à la première option (fréquence de l'un inversement proportionnelle au courant consommé par l'autre), j'avoue ne pas vraiment savoir si elle est pertinente ni réalisable sans ajouter de l'électronique entre les deux variateurs, mais j'ai l'impression que oui : je peux configurer les sorties analogiques 21 et 22 de manière à ce qu'elles reflètent (entre 0 et 10v) la valeur de courant absorbé par le moteur ; j'imagine donc que plus le moteur force, plus il consomme, plus le voltage aux bornes de ces sorties est élevé. Je pensais relier cette sortie aux entrées 13 et 17 de l'autre variateur, qui pilotent la fréquence, mais j'obtiendrais l'effet inverse de celui escompté, à savoir une augmentation de vitesse au lieu d'une diminution (et est-ce valable sur le plan électrique?). Je suis donc bloqué à cette étape, et je ne vois pas comment aller plus loin...
Au besoin, je peux fournir la doc (en anglais), si quelqu'un a la motivation de la parcourir.

Je remercie d'avance toute personne charitable et compétente qui pourrait lever mes incertitudes sur cette manip.

Corentin.
 
Dernière édition:
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
637
gers
je ne connais pas les vario omron mais schneider et la...oui, on peut faire.
mais omron c'est possible TRES certainement.
pour cela tu dois prendre la sortie "multi function analog output 1" par exemple du variateur pour les fers et rentrer la valeur dans l'entree "multi function analog input" de celui d'entrainement du bois.
pour le vario des fers, tu programme la fonction "torque" sur la sortie analogique et sur le vario d'entrainement tu programme la frequence de sortie sur l'entree analogique (en inverse).

ensuite il reste a faire des essais pour les bon parametres de la frequence de sortie selon la valeur en entree.
je m'explique:
sur le variateur des fers, selon la valeur du couple du moteur, la sortie analogique va avoir une valeur plus ou moins grande.
je pense que c'est du 0-10V donc par exemple pour un couple nul, tu as 0V et pour le couple maxi tu as 10V
pour le variateur du bois, quand celui-ci va voir 0V sur son entree de vitesse il va donner la frequence maximum et pour la valeur 10V celui-ci va donner une frequence minimum.
c'est la qu'il va falloir faire quelques essais pour la frequence mini et maxi pour l'avancement du bois.
attention a la fonction "inverse" dans le variateur bois car en general c'est le contraire en programmation "standard" (0=Fmini et 10V=Fmaxi)
pour cela, du moins dans les vario schneider, il y a une fonction "addition" dans la consigne de vitesse avec une valeur (fixe ou d'une autre entree analogique)
dans ce cas, tu met une addition avec une valeur fixe (dans la programmation du vario) a -10V (le "-" est important) de cette facon tu inverse le signal de commande
quand tu as 0V en entree analogique, la consigne du variateur est a -10V (dan l'electronique du variateur le calcul est -10+0 soit -10V) et quand tu as 10V en entree, tu as 0V (-1+10=0)

et voila, maintenant il te reste a potasser la doc omron :)
 
coclo
Nouveau
13 Décembre 2017
8
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci pour vos réponses rapides, grâce à elles j'ai pu finaliser ce branchement, et l'avance du bois s'adapte automatiquement en fonction du courant consommé par l'autre. Il me restera à peaufiner l'étalonnage à l'usage.

@osiver :

dès que j'ai lu ta proposition, j'ai été voir dans la doc et l'atelier, et il s'avère que le software installé sur mes variateurs est trop ancien pour posséder cette fonction qu'ils ont implémentés dans une mise à jour ultérieure :???:.

@petit_lulu :

En suivant ton raisonnement, j'ai réussi à obtenir le résultat escompté :
j'ai bien envoyé la valeur "torque" sur la sortie analogique, et sur l'autre vario, j'ai mis l'entrée sur une plage de -10V à 10V, et j'ai inversé les deux fils au niveau du terminal, de façon à ce que le variateur de l'entraineur "voie" un voltage negatif ; en jouant sur le bias et le gain de l'entrée, j'ai réussi à décaler suffisamment la valeur pour passer en positif, ce qui reproduit le comportement que tu as décrit.

Résultats après essais :
- A vide, je me suis calé sur 12 m/min pour l'avance du bois
- Pour un tasseau en châtaigner, et en enlevant 2mm, je passe à 10 m/min sans changement de régime
- Pour une planche en chêne bien sec, 20cm de large, en rabotant 5mm d'un coup, ça tombe rapidement à environ 7 m/min, ce qui évite à l'arbre de trop forcer. Une partie plus épaisse a ralentie ponctuellement l'avance à environ 4 m/min (pour info, ça fait à peu près 5.9hz pour le moteur de l'entraineur...).

Améliorations que j'entrevois :
- Rajouter un potentiomètre en série entre les deux variateurs pour décaler la valeur d'avance à vide et s'adapter aux exigences et aux essences.
- Remplacer le moteur de l'arbre par un modèle plus puissant qui éviterait d'être obligé de faire toutes ces manips :o

Merci à vous deux d'avoir pris le temps de me répondre.
Bonnes fêtes à tous,

Corentin.

P.S : dois-je faire quelque-chose pour ajouter une balise "résolu" quelque-part?
 
Dernière édition:
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
637
gers
salut,
je suis content pour toi que ca fonctionne.
une derniere petite chose, une frequence de 5Hz pour un moteur ce n'est pas super car il va chauffer, ne le laisse pas trourner a cette frequence trop longtemps sinon...moteur griller, je dirais 5 ou 10 minutes maxi selon l'effort qu'il a a fournir.

bonne soiree et bonne fetes.
 
coclo
Nouveau
13 Décembre 2017
8
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci pour ce conseil, j'aimerais effectivement trouver un moteur plus lent à l'avenir parce que je n'utilise jamais le moteur actuel à plus de 20 - 25hz, ce qui est idiot, mais je n'avais que celui là sous la main. D'un autre côté, il est largement sur-dimensionné niveau puissance et je travaille rarement aussi lentement, donc en attendant...

Bonne soirée!
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut