Alimentation pour laser HeNe

  • Auteur de la discussion Jmr06
  • Date de début
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour.
J'ai un projet futur qui utiliserait un laser Hélium Néon.
Je poste ma demande dans ce forum, bien que pour le moment, elle ait un lien relativement lointain avec l'usinage. Par contre le projet final, oui.
Ce serait pour faire un interféromètre permettant de mesurer des déplacements au micron près sur 300 mm de longueur.
Un laser complet coût un peu cher, j'envisage d'acheter un tube comme cela (il y en a pour 45 € environ) :
et de réaliser l'alimentation haute tension pour le laser.
Par exemple, j'ai trouvé ce schéma simple :
1602439150385.png


Est-ce que certains d'entre-vous se sont déjà lancés dans ce genre d'aventure ? Qui a une expérience avec ces lasers HeNe ?
De manière générale, qu'en pensez vous ?
J'ai l'impression que c'est relativement aisé de réaliser l'alimentation pour quelqu'un qui a quelques connaissances en électronique et en HV.
La haute tension est relativement basse, (2,5 kV) on ne craint pas d'effet corona sévère. Mais est-elle adaptée à ce type de tube ?
Merci pour votre aide.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 824
Nancy
Bonjour,
J'en ai eu un dans le temps acheté au marchand d'électronique de la rue Claude Bernard à Paris. Le transformateur (introuvable) peut être remplacé par un transformateur d'ancien poste de radio a lampes pour un fonctionnement direct sur secteur. Diodes et condensateurs de type haute tension. Résistance série fractionnée, au moins 5 ou 6 résistances en série de 2 w chacune. Valeur à ajuster suivant l'intensité nominale du tube.
Salutations
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour.
Oui, depuis mon premier poste, je me disais que le plus simple était de partir d'un transfo puis quelques étages de multiplication diode/capacité. C'est plus simple de mise au point que le schéma du premier poste.
Merci pour l'idée du transformateur pour lampe triode. Je vais regarder cela.
Bonne soirée.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 824
Nancy
Bonjour,
Ces tubes ont une durée de fonctionnement limitée, les fenêtres étant collées sur un tube en silice l'hélium finit par fuir. Une vague lueur bleutée signifie que l'on s'approche de la fin de vie. Il ne faut pas le laisser allumé pour le plaisir.
Salutations
 
F
f6tem
Compagnon
16 Fev 2011
630
Bonsoir
LGR 7641 "on air" https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Small-HeNe-laser.jpg?uselang=fr
le module alimentation "pourrait" exister (cf photo). valeur HT (jusqu'à 10 kV) dépendant du tube et de son état comme le remarque justement MARECHE.
Courant faible, transfo de tube CRT utilisable. Poser la question spécifique chez électropuces /banlieue Nantes
avantage du HeNe: pas trop de divergence faisceau émis à lambda =630nm soit dans le rouge, P cw ds la gamme 1 à 10 mW typ.
attention quand même aux yeux et aux reflets. Le point de départ pourrait être amha les caractéristiques de ce LGR 7641 (il faut bien commencer) Bonnes manipes
Cdlt
 
G
greg_elec
Apprenti
24 Jan 2019
91
Et avec un transfo de four à micro onde ça marcherais ?
 
M
metalux
Compagnon
11 Jan 2009
5 504
nord
bonjour

il fut un temps lointain j'ai bricolé sur ce genre de tube laser, provenance des toutes premières mécaniques de lecteurs laser Phillips, une véritable usine a gaz..
visiblement prototype avorté, il y en avait un stock vendu chez les ets Decock a Lille (repris par Conrad) pour ceux qui ont connu.

ce type de tube s'alimente très facilement a l'aide d'une source tht, et pour cela il faut trouver un transfo qui délivre une tension élevée a son secondaire, le tout sera suivi par un doubleur ou tripleur de tension (diodes condos)
On pourrait très bien prendre un banal transfo 220/380,
pas de transfo de micro ondes ou d'alim d'enseigne tube fluo ou m^me d'allumage de chaudière fuel ,la tension au secondaire est trop elevée, quand au transfo fly back de crt c'est idem, ce n'est pas des tubes CO2 qu'on rencontre dans les machines de gravure.
Le mien était alimenté a 1.5kv , mais ne pas espérer une puissance lumineuse élevée, tout au plus quelques milliwatts avec le tube en photo.
et attention ou l'on met les mains avec ce genre de montage (mais aussi les yeux) :!:

mais pourquoi partir sur un tube alors qu'il existe tant de modelés de diodes laser oh combien plus souples a mettre en oeuvre?
 
Dernière édition:
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #8
mais pourquoi partir sur un tube alors qu'il existe tant de modelés de diodes laser oh combien plus souples a mettre en oeuvre?
Pour la longueur de cohérence.
Les diodes laser, à ma connaissance, ont une longueur de quelques centimètres, ce qui est trop juste. Mais je les connais mal. Si quelqu'un avait des info sur la cohérence des diode laser, je suis preneur.

C'est pour faire un interféromètre, donc la puissance de qqe mW, typique de ces tubes suffit. Par contre la pureté spectral et la durée ou longueur de cohérence est fondamental.

En fait, à l'approche de la retraite, je retourne un peu au début de ma carrière où je développais des lasers. À l'époque, on parlait de diode laser mais en théorie, on n'arrivait à les fabriquer. J'ai uniquement travaillé sur des lasers à gaz.

L'interféro, si l'analyse que je suis en train de faire va bien, ce serait pour étalonner les vis à billes, les régles optiques ou magnétiques. L'idée serait d'en tenir compte dans un post-processeur pour des CNC super précises. Mais c'est un projet à long terme. Dans un premier temps, j'étudie la faisabilité de l'interféromètre, d'où mon poste pour récupérer des idées en plus des miennes.
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #9
pour cela il faut trouver un transfo qui délivre une tension élevée a son secondaire, le tout sera suivi par un doubleur ou tripleur de tension (diodes condos)
J'arrive aussi à cette conclusion.
J'ai regardé les transfo d'isolement 400V / 230 V. Je pense que cela irait, mais je les trouve un peu cher. Je continue à chercher.

Si non, l'autre solution serait d'utiliser une ferrite et un découpage à 10 kHz. Je sais faire et j'ai ce qu'il faut au labo, mais c'est un peu compliqué pour un problème simple !
 
C
Chipotte88
Ouvrier
3 Déc 2016
441
Bonjour, quel est le courant demandé par le tube HeNe ?
 
M
metalux
Compagnon
11 Jan 2009
5 504
nord
Bonjour, quel est le courant demandé par le tube HeNe ?
Bonjour
c'est assez faible vu que c'est l'amorçage d'un gaz,un peu comme un tube fluo pour faire simple, mais te dire combien de mA ..

on peu trouver sur ebay des transfos alim pour ampli a tubes délivrant de la tht, les chinois etant friands de ce type de montage
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour, quel est le courant demandé par le tube HeNe ?
4mA environ, disons de 2 à 10mA selon le tube.
La résistance du tube étant très non linéaire (elle baisse quand le courant augmente), il faut une grande résistance ballast en série avec l'alim, pour réguler le courant.
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 023
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #14
caractéristiques similaires ici ..... start voltage, current
Merci pour le lien, c'est toujours intéressant.
La tension de démarrage me paraît élevée, j'avais plutôt 5 kV que 10. Je vais aussi regarder cela.
 
Sujets similaires Forum Date
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Électricité/électronique (Hors usinage)
Fraiseuses CNC industrielles de type portique
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electronique spécifique CNC
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Informatique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Électricité/électronique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Heidenhain
Électricité/électronique (Hors usinage)
Haut