Acier inox ou pas ?

  • Auteur de la discussion didou
  • Date de début
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 617
31
  • Auteur de la discussion
  • #1
Comment faites vous pour juger si un acier inconu est de l'inox ou pas ?

Ma méthode c'est de le passer sur une meule, l'inox ne fait presque pas d'étincelles

Avez vous d'autre combines à part laisser tremper la barre dans de l'eau sallée pour voir si ca rouille ? Après il y a l'aimant mais bon certains inox s'aimante et d'autres non(inox amagnétique)
 
B
Berola
Compagnon
25 Oct 2008
1 896
Vallée du Rhône
Bonsoir
les inox ferritiques sont magnétiques
les martensitiques le sont faiblement
les austénitiques ne le sont pas du tout .
L' emploi de chaque catégorie est assez précis , par exemple le ferritique ne se soude pas sans une modification irrévérsible de sa structure moléculaire .Le martensitique est adapté aux efforts mecaniques importants .L'austénitique est souvent aussi appelé "alimentaire" et se soude très bien . C'est celui que je préfère .
 
T
tarquin
Apprenti
5 Oct 2008
178
Couthuin, belgique
moi, je les reconnais a la vue, au toucher... les "fibre" de l'inox sont fondamentalement différent que celle de l'acier...
ca se sent au toucher aussi!
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
431
Choisy-le-roi
Pour l'austénitique, on le qualifie d'inox réfractaire par abus de langage. En fait il tient bien aux hautes températures.
 
B
Berola
Compagnon
25 Oct 2008
1 896
Vallée du Rhône
Bonsoir
Tous les austénitiques ne sont pas forcément réfractaires !!
Il y a plus de 50 nuances différentes d'inox et les reconnaitre rien qu'au toucher comme Tarquin , il faut être bon !!! LOL!!
@+
 
T
tarquin
Apprenti
5 Oct 2008
178
Couthuin, belgique
salut,
je parlai juste différencier l'acier d'un quelconque inox! bien sur... en effet il y a un fameux paquet de différente sorte d'inox!... pour les reconnaître entre eux, en les chauffant, selon la forme de la déformation qu'il peuvent décrire (pour les non asthénique, c ceux avec un ajout de je sais plus quoi nn?). puis ont peut voir aussi avec la coloration qu'il peuvent avoir quand ont les chauffe... j'en est déjà vus devenir jaune...
a+
 
B
Berola
Compagnon
25 Oct 2008
1 896
Vallée du Rhône
Pour mes chaudières j'utilise du 304L ou du 316 L qui sont à bas taux de carbone .
Pour les grilles de foyer c'est souvent du 309 S , c'est du réfractaire qui est très sombre et légèrement magnétique..
Les feux au charbon peuvent atteindre 1400 ° !!
@+
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 727
Chartres
Bonsoir Didou

Pour voir si un acier est inox ou non, je mets dessus une minigoutte de liquide de brunissage : si ça ne noircit pas, c'est de l'inox.

Cordialement
 
taureau
taureau
Apprenti
15 Nov 2008
217
nord et ardennes
la diff entre un acier et un inox?? je dirais le poids..... l'inox tourne autour de 8.7 en densité (en générale)
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 617
31
  • Auteur de la discussion
  • #10
Vieulapin a dit:
Bonsoir Didou

Pour voir si un acier est inox ou non, je mets dessus une minigoutte de liquide de brunissage : si ça ne noircit pas, c'est de l'inox.

Cordialement
Bah oui mais j'en ai pas sous la main

Sinon par rapport à un acier l'aspect parait plus grisatre il me semble

Quand un acier est rouillé c'est évident mais quand il est bien brillant comme du stub ca l'est moins. Sinon par rapport à un acier l'aspect de l'inox parait plus grisatre il me semble
 
P
ppt
Compagnon
10 Sept 2008
2 141
Lyon, France
en essayant de le rayer avec une pointe, l'inox, c'est tendre :wink:
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
comme didou, un petit coup sur la meule, et je sais aussitôt, mais il y a une autre méthode: chauffer à 280°C, l'acier va bleuir, l'inox va rester jaune.
 
L
LOK7725
Compagnon
2 Sept 2008
1 156
Belgique - région d'Arlon
nektarfl a dit:
comme didou, un petit coup sur la meule, et je sais aussitôt, mais il y a une autre méthode: chauffer à 280°C, l'acier va bleuir, l'inox va rester jaune.
pas vrai ca
a moins que tu ne puisses peut etre controler efficacement la température, sinon pour moi l inox bleuit aussi a la chaleur, suffit de regarder un copeau de tournage quand va vite...
 
B
Berola
Compagnon
25 Oct 2008
1 896
Vallée du Rhône
"a moins que tu ne puisses peut etre controler efficacement la température, sinon pour moi l inox bleuit aussi a la chaleur, suffit de regarder un copeau de tournage quand va vite..."

Tout a fait exact !
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Berola a dit:
"a moins que tu ne puisses peut etre controler efficacement la température, sinon pour moi l inox bleuit aussi a la chaleur, suffit de regarder un copeau de tournage quand va vite..."

Tout a fait exact !
Un inox bleui vers les 850-900°C, il y a donc une très grande marge de manœuvre entre 280 et 850°C

Même à +/-30°, l'acier et l'inox se différencient sans trop de soucis vers ces températures.

En usinage, il n'est pas rare de voir des copeaux sortir rouge puis refroidir. Je parlais d'un four ménager mis à fond.....
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonsoir ,

Les moyens les plus faciles sont l'aimant et la meule .
Les ferritiques et martensitiques sont magnetiques et toutes les categories font tres peu d'etincelles à la meule .
Les austenitiques sont les plus resistants à l'oxydation , a partir de certains % de C et N ils passent dans la categorie refractaires .
Tous les inox actuels ( Cr > 13 % ) sont aptes au contact alimentaire , apres nettoyage bien sûr :=))
On ne peut pas opposer une categorie à une autre , toutes ont leur qualite /defaut et donc leur utilisation .
 
M
michel19
Compagnon
2 Nov 2008
1 160
Corrézien mais pas coujou
taureau a dit:
la diff entre un acier et un inox?? je dirais le poids..... l'inox tourne autour de 8.7 en densité (en générale)
Je pense que tu dis une bétise...ou alors monsieur Mittal est un grand philanthrope (cf: Gandrange) car il me vend les austénitiques à densité 8.

@=>ppt
"l'inox c'est tendre".
Beaucoup de personnes confondent avec l'alu! :lol:
C'est tellement tendre qu'on n'utilise quasiment jamais de pointe à tracer mais plutôt des crayons papier pour tracer, les pointes refusant de rayer efficacement (je parle des austénitiques et des réfrac. type 309/310)
 
B
Berola
Compagnon
25 Oct 2008
1 896
Vallée du Rhône
Bonjour
j'effectue mes tracages sur l'inox avec un feutre indélébile dont le trait fait 1/10 ,( 3/10 lorsque je ne retrouve plus le 1/10 dans mon bazard!)
@+
 
taureau
taureau
Apprenti
15 Nov 2008
217
nord et ardennes
michel 19:autant pour moi j'ai taper a l'envers .... pas 8.7 mais 7.8 tu as tout a fait raison......
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 617
31
  • Auteur de la discussion
  • #20
Un acier 35cd4 est plus lourd aussi qu'un A60 ou E24
C'est vrai que l'on sent au poid si l'on a de la cochonerie ou pas

Alors il ne doit pas avoir beaucoup de différence en poid entre un acier allié et un acier inox
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 727
Chartres
Bonjour à tous
didou a dit:
Vieulapin a dit:
Bonsoir Didou

Pour voir si un acier est inox ou non, je mets dessus une minigoutte de liquide de brunissage : si ça ne noircit pas, c'est de l'inox.

Cordialement
Bah oui mais j'en ai pas sous la main
Il y a une autre solution, un peu moins rapide : un coup de toile émeri à un endroit, y badigeonner de l'acide chlorhydrique, rincer à l'eau puis un coup de soufflette. Si ce n'est pas de l'inox, ça doit rouiller presque tout de suite.

A+
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Un acier 35cd4 est plus lourd aussi qu'un A60 ou E24
C'est vrai que l'on sent au poid si l'on a de la cochonerie ou pas
Euh, j'espere que c'est de l'humour et qu'il manque un smiley :wink:
Car je ne vois pas comment on pourait distinguer l'infime différence de masse volumique entre ces aciers. D'accord le molybdene est plus dense que le fer, mais le chrome l'est moins..
Pour un inox à 17% de chrome je peux comprendre qu'on puisse (peut-être) sentir la différence....et encore.
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 617
31
  • Auteur de la discussion
  • #23
Pourtant je vois bien la différence entre de l'acier à ferrer les ânes et de l'acier allié mais comme tu dis ca doit plus être au toucher et visuel que vraiment au poid
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Autre chose qui me démange : Il n'y a pas "l'inox" mais plusieurs familles d'inox, berola l'a bien dit au début du post.
Ces familles d'inox n'ont pas grand chose à voir entre elles, et elles ont des propriétés mecanique et des résistances à la corosion très éloignées.
Tester avec un acide me semble une bonne idée, et selon l'attaque on aura une idée.
Et puis il ne faut pas oublier qu'il y a aussi des aciers à outils qui sont considérés comme des "semi-inox"...
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonjour ,

La densite il ne faut pas y penser !! l'attaque à l'acide , pas si rapide tout de même !!
Si les familles d'inox ont beaucoup de points communs !! se sont tous des aciers allies au chrome , + ou - inoxydables .

Si on veut du bon marché, facile à travailler -> ferritiques ( Z8C17 ...)
Si on veut du resistant à l'oxydation , mou , difficile à travailler , cher --> austenitiques 18/8 , 18/10 etc ..
Si on veut peu inoxydable , mais qui durcit par trempe--> martensitiques (Z30 C13 ...)
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 727
Chartres
Bonjour JeanYves

Je parlais ici d'une solution pour détecter l'acier commun. Il ne s'agit pas d'une attaque à l'acide. Ce qui retarde le début de corrosion, c'est le gras résiduel. L'acide chlorhydrique dissout presque instantanément ce gras résiduel, l'eau rince l'acide et apporte l'humidité nécessaire au départ de la corrosion et l'air comprimé, en évaporant rapidement cette humidité, accélère le processus. C'est pour cette raison que, lorsqu'il m'arrive de dérouiller des petites pièces à l'acide (je l'ai fait encore récemment pour des jeux de tarauds que l'on m'avait donnés), après rinçage à l'eau, je plonge lesdites pièces encore mouillées directement dans l'huile car, sinon, une mince pellicule de rouille réapparaît dès que l'eau s'évapore.

Cordialement
 
P
ppt
Compagnon
10 Sept 2008
2 141
Lyon, France
michel19 a dit:
@=>ppt
"l'inox c'est tendre".
Beaucoup de personnes confondent avec l'alu! :lol:
C'est tellement tendre qu'on n'utilise quasiment jamais de pointe à tracer mais plutôt des crayons papier pour tracer, les pointes refusant de rayer efficacement (je parle des austénitiques et des réfrac. type 309/310)
je viens de faire un essai tellement tu m'as mis le doute :lol:
j'ai (normalement :???: ) récupéré une plaque d'inox de 5mm chez un fabriquant de citerne de camion de gaz pour pas les nommer il y a une dizaine d'année, je voulais m'en servir pour faire un capot de poubelle sur un plan de travail à l'époque
à mi-chemin entre l'acier et l'alu question résistance, enfin pour la plaque que j'ai à la maison :???:
je me demande ce que j'ai bien pu récupérer :roll: :lol:
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonsoir ,

Sans moyen professionnel , c'est vrai que ce n'est pas toujours évident , donc chacun son truc , l’oxydation : pourquoi pas !
L'aspect , la couleur , l'habitude et la connaissance des formes de commercialisation peu donner des indications .
L'inox ferritique est souvent commercialisé en tole laminée à froid polie miroir ( 2BA ) ; les austénitiques en tôle laminée à froid mais polie mat ( 2B ) mais les barres laminées , étirées ...c'est moins évident .

Dans une vie anterieure, j’ai beaucoup employé un spectroscope à métaux pour de telles analyses , appareil de fabrication allemande , que nous avions , il analyse la lumière émise par un arc électrique entretenu entre une électrode et l'échantillon à analyser . En effet , succintement , la lumière émise est composée de raies spectrales avec une certaine longueur d’onde caractéristiques des éléments d'alliages (ex : le Cr a une raie spectrale de xxxx Angstroms , le Ni : tant , le molyddene : tant , etc … ) .
Une raie spectrale a une certaine longueur d’onde permettait de déceler la présence d’un élément d’alliage , l ‘évaluation de son intensité donnait le dosage .
Bien sûr , selon ce principe , ce type d’appareil a évolué et ils sont aujourd’hui très répandu dans les industries concernées , l'arc est entretenu sous gaz neutre et l'analyse du spectre est faite par des cellules photos le tout bien sûr est piloté par calculateur .
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
JeanYves a dit:
Dans une vie anterieure, j’ai beaucoup employé un spectroscope à métaux pour de telles analyses , appareil de fabrication allemande , que nous avions , il analyse la lumière émise par un arc électrique entretenu entre une électrode et l'échantillon à analyser . En effet , succintement , la lumière émise est composée de raies spectrales avec une certaine longueur d’onde caractéristiques des éléments d'alliages (ex : le Cr a une raie spectrale de xxxx Angstroms , le Ni : tant , le molyddene : tant , etc … ) .
Une raie spectrale a une certaine longueur d’onde permettait de déceler la présence d’un élément d’alliage , l ‘évaluation de son intensité donnait le dosage .
Bien sûr , selon ce principe , ce type d’appareil a évolué et ils sont aujourd’hui très répandu dans les industries concernées , l'arc est entretenu sous gaz neutre et l'analyse du spectre est faite par des cellules photos le tout bien sûr est piloté par calculateur.
C'est ce qu'on appelle de la spectroscopie d'émission. J'ai cohabité avec un tel appareil alors que je "jouais" avec un spectro de masse. Moi aussi dans une vie antérieure.
 
taureau
taureau
Apprenti
15 Nov 2008
217
nord et ardennes
ou encore spectrometre a etincelle tous simplement calibré sur des étalons pur a 99.9999%
 
Haut