Restauration remise en forme d'une lurem c260n

  • Auteur de la discussion speedfender
  • Date de début
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonjour,

Je viens d'avoir une lurem c26 qui en fait s'avère être une c260n. (Elles sont quasi identique).
Je la pensais en meilleur état (vue dans le noir à l'achat) mais une fois dans l'atelier je me rend compte qu'elle est bien oxydée. A se demander si les tables n'ont pas rouillées pendant l'hiver, entre le moment où je l'ai vu et maintenant où elle est arrivée. A croire que la poussière qui était dessus la protégée..
Tout est grippé, les fourreaux de toupie et raboteuse ne manœuvrent pas jusqu'au bout ; du coup j'envisage un démontage et une réfection complète ; ce qui n'était pas prévu.

La machine n'est pas complète, il manque les protecteurs/presseurs de toupie :shock: et de scie, ainsi que le guide angulaire. (Ca peut se trouver ? ou équivalent) Les guides, chariots et règle sont présent. La machine à deux moteurs triphasés et un arbre de toupie en 50mm.
Un moteur sert à la rabo/dégau/mortaiseuse et scie, et le second est dédié à la toupie.
Je n'ai pas le triphasé du coup je vais utiliser un variateur ; d'où ma question : est-il possible de n'utiliser qu'un seul variateur pour deux moteurs sachant qu'il ne tourneront jamais en même temps, via un genre de sélecteur ; et aussi au passage : est-ce que c'est possible d'afficher la vitesse de rotation du moteur plutôt que la fréquence de la tension?

J'ai commencé à enlever la rouille des tables en fonte qui étaient granuleuses (produit et scotch-brite) et à ma grande surprise elles reviennent plutôt propres pour l'instant. A croire que la rouille était en surface, par dessus la table..

J'ai découvert que sur cette version de combiné la dégauchisseuse et positionnée à l'envers, probablement pour faire l'économie d'un moteur. Dire que j'ai acheté ce combiné principalement pour la dégau rabo... drôle de surprise :???: Apparement il faut passer au dessus de la table de toupie et sciage pour dégauchir (et donc enlever les accessoires) Je n'ai pas testé (câbles électrique pourris) mais est-ce que certains s'en plaignent? Je me demande d’ailleurs s'il ne serait pas possible d’inverser le sens du moteur et le mécanisme pour l'utiliser dans le sens conventionnel ; ou encore de l'utiliser dans le sens prévu mais en déplaçant le guide qui gênerait si on devait passer au dessus.

Je mettrai une photo de la machine dans la soirée.
 
C
cf63
Compagnon
Bonjour

La rouille est très souvent superficielle , donc pas d'affolement.

Les arbres grippés, cela impliquent démontage et éventuellement remplacement des roulements.

Inversion du sens de passage en rabot degau:
Plus facile à dire qu'à faire ; il faut revoir l 'arbre porte fer, entrainement , avance des bois , cde de l 'avance , changer le sens de rotation implique de faire les rainures inversées dans le porte fers, réglage de la table d'entrée pas possible, etc...
Pour ma part , je tenterai pas ( incertitude du résultat et trop de travail pour peu de gain en confort. )

Je possède cette machine depuis longtemps , même si on a pas trop de confort d'utilisation, on s'habitue et cela devient pas ou peu gênant.

Pour les accessoires , on en trouve sur le coin coin.

Câbles électriques abimés : à changer ( normal pour une machine des années 80)

VDF ,ou moteur pilote pour alimenter les 2 moteurs ( attentions les vdf n 'aiment pas les coupures)

Affichage de la vitesse plutôt que la fréquence :
pas ou peu d'intérêt , dans la mesure ou on conserve les vitesses par poulies , pourquoi faire varier la vitesse, en très grande majorité on ne change pas .
( il doit exister des modules qui permettent cette conversion)

Pour info , le 3000 t/mn sur la toupie me sert pour le ponçage et le 3000 t/mn sur la mortaiseuse, pour des forets de Ø importants.


Cldt, cf63.
 
C
cf63
Compagnon
Bonjour

Malgré tout la Lurem c260n est une bonne machine, robuste et fiable.
Le point critique est le galet d 'entrainement (douille caoutchoutée) qui s'use ou part en morceaux avec l 'âge.

Je n 'échangerai pas avec une chinoise.
Cldt, cf63.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Inversion du sens de passage en rabot degau
Je ne vois pas comment cela pourrait se faire ! Et quand bien même tu reconstruirais les pièces inverses des existantes, tu aurais encore le problème des réglages de tables pour le dégauchissage... A oublier.
 
P
proton95
Ouvrier
Bonsoir à Tous
A ma connaissance il n'exsiste pas de rabo degau avec une entrée du meme cote.Pourquoi si l'arbre tourne dans le sens horaire par exemple en degau on pousse le bois en opposition de la droite vers la gauche et en rabo sur la table de dessous egalement en opposition de la gauche vers la droite.CQFD
Jean marie

20210301_224950.jpg
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonjour et merci pour vos réponses.

Effectivement, le dégauchissage et le rabotage se font en sens opposés. J'ai juste été surpris qu'en se placant devant la machine le dégauchissage semblait se faire à l'envers, de gauche à droite ; ce qui n'est pas le cas, il se fait bien de droite à gauche en passant par dessus la table de la scie/toupie.
J'avais l'idée d'inverser le sens de rotation et retourner l'arbre porte fers ; mais se pose le problème du tendeur de la chaine d'entrainement, du mandrin de la mortaiseuse, etc.. et en plus la table d'entrée est plus longue que la table de sortie, le guide serait à replacer ailleurs..
J’oublie l'idée, et vais écouter cf63 qui témoigne du peu de gêne occasionné :)
J'ai trouvé une douille caoutchoutée dans un tiroir au moment de l'enlèvement, c'est sûrement un galet d’entraînement d'avance.

A vrai dire la question de l'affichage de la vitesse sur le vfd se pose pour un autre projet (je verrai ça plus tard)

J'ai pris la photo de la plaque du moteur de la toupie, je n'ai pas vu celle de l'autre moteur (je la verrai peut etre au démontage).

Je vous joins une photo de la machine pour l'instant je me suis occupé d'enlever la rouille avec un antirouille et du scotch-brite. Je suis plutôt satisfait et surpris vu l'état de départ ; par contre elles sont mates et ternes. Comment m'y prendre pour les rendre brillantes, sans que ce soit destructif?

Je vais bientôt attaquer le démontage, mais j'ai l'impression que la scie et toupie sont accrochées à la table.. je me demande si je vais être obligé de tout sortir d'un coup pour pouvoir démonter ensuite..

bonne journée,
Sf

Tables déjà bien décapée, elle était granuleuse avant, on ne voyait pas la couleur du métal. je me demande à quoi servent les morceaux de bois contre les tables..
P1050328.JPG

Stade actuel, c'est matte et ça parrait poreux:
P1050332.JPG

moteur toupie :
P1050329.JPG
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Beau boulot ! c'est bien !
Les cales en bois sont des aménagements DIY ! Sûrement pour mettre un guide d'équerrage fixe pour des séries.
 
C
cf63
Compagnon
Bonsoir

Sur les Lurem de cette période , les tables en fonte sont rabotées ( c'est le comble...), il apparait donc de très légères ondulations sur les surfaces.

Votre "décapage" doit être des plus efficaces , mais la fonte nue s'oxyde vite ( c'est une protection naturelle; on passe de gris clair à gris foncé) et c'est tant mieux car sinon on voit apparaitre des traces sur le bois.

Votre machine avec des volants en alu ( intérieur vert) date des années 70/75
L 'arbre de toupie en Ø 50 avec son moteur séparé était une option.

La table de toupie doit avoir 2 barres cylindriques (fixé sur le champ) pour faire coulisser le chariot à tenonner.

J 'espère que vous avez la mortaiseuse ( attention , les forets sont inversés, à gauche je crois).

Cldt, cf63.
 
R
Rover75
Apprenti
Bonsoir !
Les 2 barres parallèles citées par cf63 ne seraient elles pas présentes sur l'avant-dernière photographie, posées verticalement, visibles au dessus d'une des 2 "excroissances" de la table d'entrée de la dégauchisseuse ?
Cordialement
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonsoir,
merci pour les retours.

La machine est en effet de 1977 ; j'ai bien les accessoires (chariot a tenonner, règle dégau/scie, protecteur toupie, timon et mortaiseuse), et le guidage du charriot. Je l' ai enlevé en vue du démontage et il avait besoin d'un bon dérouillage, le charriot ne roulait plus dessus, il frottait ..
Il me manque les presseurs de la toupie, le carter moteur sous la scie et le guide de coupe angulaire.
Ce sont des étais de maçon que l'on voit sur la seconde photo, ils m'ont servi pour faire un portique pour décharger la machine de la remorque.

C'est étonnant d'apprendre que ces tables ont été 'rabotées'. Je perçois à peine les stries par endroit.. Je me demande si mon dérouillage n'a pas été trop agressif parce que les tables semblent 'accrocher' au doigt et elles s'oxydent en quelques minutes. Pour la photo je les ai nettoyé à nouveau et couvertes de pétrole, mais c'est pas nickel pour autant. On peut nourrir des tables en fonte ? Au cours de mes décrassages l'eau ressortait noire, un peu comme si de l'huile de vidange ressortait de la table. Je me suis dis que les tables avaient été protégées avec cette huile, mais maintenant je me demande s'il est possible d'avoir 'affaibli' la fonte (convaincu que non, mais bon ?)


Cdt,
Sf
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Bon, le ponçage à l'eau n'était pas une bonne solution... Je comprends que la rouille ressorte de plus belle ! Alors tu prends de l'huile de coude et de la paille de fer !! Tu aspires la poussière, tu sèches longuement !
Tu repasses un coup de dégraissant, tu essuies bien, tu passes du mollycut ou Glissebois ou silbergleit.... (ce sont tous des produits qui facilitent le glissement du bois et protègent les tables (mais c'est pas une étanchéité à l'eau non plus !)... si ton oxydation ressort malgré tout, c'est que la rouille est plus profonde que ce que tu as enlevé... Dans ce cas, on en reparle !
 
M
mimiss
Apprenti
Bonjour, ayant aussi ce type de machine j’utilise pour le glissement du bois sur la table, de la paraffine (bloc utilisé pour étancher les pots de confiture!! ) et je trouve que cela va bien ,tout en bouchant les micro aspérités de la table
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonjour,
Je n'ai pas poncé les tables, j'ai laissé agir de l'acide citrique soluble à l'eau, et j'ai donc forcément rincé à l'eau, avec une éponge grattante. Quand l'eau de rinçage sèche, les table s'oxydent, même en les essuyant. :/ Jespere que cet acide doux n'était pas trop agressif pour la fonte.. Je passerai un coup de laine d'acier avec du pétrol quand je n'aurais plus de points de rouille.
J'utilisai du silbergleit sur ma kity qui a des tables alu. J'en mettrai sur la lurem quand les tables seront prêtes. Je trouve que ca tiens plus longtemps sur les tables que la parafine ; encore que, certains fondent la paraffine à la flamme et ca a l'air de tenir dans le temps.

A+
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
La paraffine ça marche très bien pour boucher les lamages de la table de rabotage ! Cela évite de te ramasser des copeaux dedans qui au passage suivant niquent la belle surface du dessous !! Et de temps en temps, on recomplète et un coup de sèche-cheveux...
C'est la meilleure astuce pour ce problème ! Je n'ai pas de brevet alors à consommer sans modération !
A+
PG
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonjour,
je suis tombé la dessus dans la partie vente du forum et je me demande si ce ne serait pas possible d'utiliser un variateur courant chinois (ce qui semble être le cas) pour en faire autant. Il s'agit d'un convertisseur mono 220v vers triphasé, qui génère du tri en permanence, dont il est possible de brancher, allumer et éteindre plusieurs machines derrière. J'avais pourtant lu qu'il ne fallait pas couper un moteur derrière un variateur.. Quelqu'un à déjà mis en place un tel système? https://www.ldperformances.fr/coffr...se-220v-triphase-380v-2-2-kw-cle-en-main.html

J'ai une question concernant le guide de toupie ; je n'ai que cette cape, mais comment vous utilisez ça sachant que les joues ne sont pas réglables en profondeur ?

j'en profite des mettre une photo des accessoires ; je pense qu'il manque pas mal de choses

697d7d92-813a-11eb-b3f7-79d035d544d6.jpg
 
Dernière édition:
D
delorge64
Ouvrier
Salut,
Ma LUREM C260 SI fonctionne sur variateur, c'est impeccable ! Les 3 moteurs sont alimentés via le sélecteur directement par le variateur, le marche arrêt est géré par les sorties commandes, ainsi pas de coupure sur la puissance, l'électronique a horreur de ça. La protection des moteurs est assurée par le var, ainsi que l'arrêt d'urgence, qui devient un arrêt "sur rampe": lors de l'arrêt, la frequence du courant baisse en 3 secondes, valeur programmable, et la machine stoppe en 3 secondes, valeur très correcte pour une rabot degau.
Une dernière chose: un var ne peut pas gérer un frein electromagnetique, souvent présent sur les moteurs de toupie. Il faut le démonter.
A+
Michel
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Pour ta cape de toupie qui n'est pas réglable, tu ne seras embêté que lors de certains toupillages de profils complets (toute ta hauteur de pièce est bouffée et donc tu te retrouves décalé par rapport à l'appui de sortie... solution possible en ayant des cales à glisser derrière le guide de sortie seulement et en réglant ta sortie d'outil sur ce décalage.
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Salut,

Si je comprend bien le sélecteur se place entre la sortie triphasé du variateur et les moteurs, et son fonctionnement est identique à un branchement sur un seul moteur ; le sélecteur étant ajouté sur la sortie. C'est bien ça ?
On verra bien pour la cape, c'est surement une habitude à prendre. J'étais habitué à avoir un réglage sur chaque joue avec ma vieille kity, à voir à l'usage si ce n'est pas trop pénible à ajuster. J'ai le temps d'ici à ce qu'elle tourne...

A+
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
J'étais habitué à avoir un réglage sur chaque joue avec ma vieille kity, à voir à l'usage si ce n'est pas trop pénible à ajuster. J'ai le temps d'ici à ce qu'elle tourne...
Je te ferai des photos de la mienne... j'ai ajouté un système permettant de positionner la cape finement par rapport à la table (c'est pratique pour certains toupillages répétitifs et de position connue)...
Le système fin de sortie est réalisable en mécanosoudé si c'est dans tes cordes !
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Ha super ! merci.
C'est parfait, mon poste à souder commençait à prendre la poussière :wink:
C'est possible aussi d'avoir une photo des presseurs? j'en profiterai pour tenter d'en faire aussi :-D
 
D
delorge64
Ouvrier
Ce sélecteur doit déjà exister sur ta machine, pour empêcher le démarrage simultanés des 2 moteurs
Il faut bien sûr brancher le var à l'entrée du sélecteur.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Salut @delorge64 ,
Comme promis, quelques photos de mon guide de toupie... Je ferai plusieurs messages donc sois patient ! :wink:
On commence par le principal...
IMG_20210313_102317.jpg


Tu peux voir que c'est un guide continu, et au-dessus, tu as le système de fixation du protecteur horizontal et du vertical.
IMG_20210313_102342.jpg

Le dessus est mobile afin d'accéder à l'arbre pour changer d'outil ou changer le calage.

IMG_20210313_102228.jpg

La vis à 45 degrés permet le coulissement de l'arbre protecteur horizontal et son blocage. L'autre manette rouge sert au blocage de cette partie mobile lors du travail.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
On continue...
IMG_20210313_102431.jpg

Voici la partie mobile du guide afin de rattraper par exemple l'épaisseur lors des toupillages sur toute la hauteur de bois.
IMG_20210313_102328.jpg

Une photo de dessus pour te montrer le décalage du guide de sortie.

IMG_20210313_102512.jpg

De plus près... et tu vois à gauche du système d'avance du guide, l'autre système "maison" qui permet un réglage fin de positionnement du guide sur la table. Quelques explications : le guide à l'origine est mis en place par deux vis verticales qui viennent dans deux taraudages de la table. On sert le guide grosso modo sur la table en essayant d'être proche de la sortie nécessaire de l'outil monté sur l'arbre. Et on affine avec le réglet ou un PAC en tapotant le guide jusqu'à obtenir la bonne cote... des fois c'est un peu galère... du coup j'ai ajouté deux pièces traversées par ces deux vis mais avec aussi deux vis perpendiculaires permettant d'avancer ou reculer finement l'ensemble. C'est idéal ! Et surtout répétitif si nécessaire quand tu as relevé les cotes entre guide et bord de table...
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Allez les dernières...
IMG_20210313_102443.jpg

Le même côté opposé (l'écrou qui permet le réglage est de la récup ! ce sont des pieds de machine à laver !)

IMG_20210313_102220.jpg

Voilà !

J'espère que tout cela va te donner des pistes pour réaliser ta cape !
Bon ouvrage maintenant.
A+
Le Guy
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Les presseurs maintenant !
IMG_20210313_102129.jpg
IMG_20210313_102119.jpg
IMG_20210313_102110.jpg
IMG_20210313_102053.jpg
IMG_20210313_101930.jpg
IMG_20210313_101918.jpg


Bon, si besoin tu demandes...
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Bonjour,

Merci pour toutes ces précisions/photos.
Où as-tu trouvé ta cape ? elle est vraiment bien :wink: C'est compatible avec la c260 ?
Je ne vois pas trop comment je pourrais retoucher ma cape pour qu'elle soit aussi ergonomique, vu que tout est 'fixe'. D'ailleurs je n'ai qu'une tige verticale avec un emplacement pour une seconde mais je ne vois pas à quoi elle servirait. Je joins des photos de la cape placée sur la machine (je ne touche plus aux tables).
Je vais peut être pouvoir faire les presseurs en prenant exemple, si je trouve des barreaux hexagonaux, des noix de serrage et surtout de l'acier ressort (ce serait étonnant)

A priori je n'ai pas de sélecteur sur la machine, juste un boitier on-off sur chaque moteur qui semble servir de protection thermique (choix de l'intensité à l'intérieur)

A plus tard

P1050353.JPG


P1050354.JPG


P1050355.JPG
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
D'ailleurs je n'ai qu'une tige verticale avec un emplacement pour une seconde mais je ne vois pas à quoi elle servirait.
Ta cape doit être fixée par une vis dans la table de chaque côté ! Si il n'y a pas de taraudages pour les deux en face des lumières, c'est que ce n'est pas la bonne cape pour ta machine.
 
speedfender
speedfender
Compagnon
Oui il s'agit de la bonne cape ; les trous de fixation dans la table coïncident avec les rainures de la cape, elle n'est juste pas fixée.
merci pour la photo. le protecteur a l'air complexe. A quoi sert le second trou taraudé dans la cape ?
 
Dernière édition:

Sujets similaires

B
Réponses
9
Affichages
4 780
yves 26
G
Réponses
16
Affichages
19 793
gincko
G
R
Réponses
13
Affichages
5 054
Papygraines
Papygraines
J
Réponses
1
Affichages
612
Unknown1326
U
T
Réponses
6
Affichages
10 793
cambier
C
speedfender
Réponses
21
Affichages
4 082
speedfender
speedfender
N
Réponses
18
Affichages
3 523
NicoLePlaneur
N
JLL_B52
Réponses
8
Affichages
1 252
R
A
Réponses
25
Affichages
6 385
anthropovergnat
A
K
Réponses
10
Affichages
5 331
Khar-t'er
K
Mcar
Réponses
26
Affichages
1 005
anthropovergnat
A
B
Réponses
7
Affichages
2 005
Bert80
B
W
Réponses
20
Affichages
6 162
Earthwalker
Earthwalker
Haut