redresseur de plaques d'acetate

G
GeorgesBricole
Nouveau
24 Sept 2015
26
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous.

Je suis en train de concevoir une petite machine pour redresser (aplatir) de plaques d'acetate (de taille ~ <200x80mm).
le principe est simple, chauffer des deux côtés (~<150°C) / appliquer un peu de pression / laisser refroidir.
* je sais que dans la lunetterie normalement on fait ceci sur une table chauffante (donc, on chauffe d'un seul côté), mais pour un intérêt futur je tiens à chauffer des deux cotés)
du coup, je suis parti en recherche d'un gaufrier, plancha, machine à panini, mais j'ai eu bcp du mal à trouver avec les deux surfaces plates.... bref
du coup 2, je voudrais prendre un plat d'aluminium et insérer des cartouches (elements chauffants) de ce type
cartouches.PNG

lien
je pense que avec 3x 6*60 120W par plaque d'alu (200x80) devrait le faire (un peu plus de mathématique à venir).

Alors dans un autre forum, celui qui semblerait d'être un vieux de la vieille disait qu'il faut par les mettre dans de trous "percés" mais qu'il faut forcement aléser et avec ~3 dixièmes de jeu. et que l'on pouvait soit les mettre à sec, soit avec de l'Hydroxyde de magnésium.

Pour simplicité je partirai sur la solution à sec. et je percerai avec un forêt de 6 et puis alésage manuel avec un alésoir ajustable qui va de 6.25 à 6.75.
alesoir.PNG

lien

et puis toutes les resistances reliés à un seul et même bornier commandé / controlé par ce PID-SSR
grosse prise de tête entre un PID et un thermostat "simple" mais vue qu'ils coûtent la même chose, je suis partant pour tester un PID de ce genre pour la première fois.
PID.PNG

lien

et puis avant de me lancer dans tout ça je voudrais avoir, si possible, le conseil et l'experience de la communauté.

Merci!
 
G
GeorgesBricole
Nouveau
24 Sept 2015
26
  • Auteur de la discussion
  • #2
alors.... un peu de mathématique (à la grosse)
une première approximation:
- je prends la masse totale des plaques d'aluminium (sans enlever les trous pour les cartouches)
- je ne prends pas en compte la resistance de contacte entre l'aluminium et l'acetate ni entre les cartouches et l'alu
- je ne prends pas en compte les pertes de chaleur entre mon système (1 plaque d'acetate entre 2 plaques d'alu) et l’environnement notamment l'air... si quelqu'un veux/peux améliorer cette estimation, je suis partant... ou un fan de COMSOL ? (ça serait geniale de voir la répartition de chaleur sur la surface des plaques d'alu, pour savoir si avec 20mm d'épaisseur elle est plutôt homogène ou pas)

ça me donne, pour 6 cartouches de 120W (3 par plaque d'alu) un temps de ~5.6 minutes. Ce n'est pas immédiate, mais ça me parait correcte.
voici un aperçu
mat_1.PNG
 
Haut