Reboucher des inclusions

  • Auteur de la discussion Buenjamon
  • Date de début
B
Buenjamon
Nouveau
4 Juin 2017
4
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour
Je suis tout nouveau dans la soudure à l'arc. Putain, j'adore ça ! Je me sens comme un demi dieu et à moi, bientôt la recette du plomb transformé en or.
Mais en attendant je ne sais pas faire une soudure correcte comme le prouve mes photos.
Impossible de reboucher ces inclusions.
Quelqu'un a la recette ?
merci

IMG_8562.jpg


IMG_8563.jpg
 
Landsmànn
Landsmànn
Ouvrier
13 Mar 2016
395
Mastic automobile type " syntofer " avant peinture , mais la c'est Lascaux donc collage par le dessous d'un morceau de plastique ou autre puis mastic ou apprendre à souder sur une pièce martyr de même épaisseur . Si trop fastidieux coffrer les trous avec une plaque en cuivre et reprendre les opérations de soudage en réalisant des points , amorcer l'électrode jusqu'à obtention d'un début de bain de fusion , arrêter laisser refroidir , refaire un point et ainsi de suite good look
 
R
Roll
Compagnon
7 Déc 2008
663
89
Bonjour Buenjamon et bienvenue sur Usinages.com et dans le monde magique de la soudure!:smt039

Il semble que la cause la plus évidente de ton problème soit l'épaisseur de la tôle: le soudage à l'arc est plus difficile lorsque l'on se rapproche des limites techniques du procédé; il convient dès lors de réduire l'ampérage et de maintenir un arc court. Il faut donc agir d'abord sur les causes plutôt que sur les conséquences.

En attendant ces progrès dans la maîtrise du soudage, voici ce que tu peux faire: la tôle que tu soudes est donc mince, perce vite et une fois percée, le trou tend à s'élargir lorsque tu tentes de reboucher. La méthode de rattrapage (c'est un pis aller, non la norme!) consiste à faire un cordon un peu plus loin du bord pour apporter de la matière tout autour du trou, de façon à ensuite pouvoir repartir sur ces cordons, en direction du centre, mais par petites touches et en marquant des pauses entre chaque, pour laisser le métal refroidir. Ensuite, bien sûr, meulage du "pâté"...

Comme le suggère Laurent du 67, l'utilisation d'une latte envers peut également contribuer à éviter l'effondrement du bain de fusion.
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 567
nord montpellier
bonjour à tous ,

... la chose est délicate qd l'épaisseur du support est mince : il faut alors le doigté de sentir le moment où le bain va s'effondrer ....... mais si l'épaisseur est conséquente ( genre 6mm ) je vois pas où est le souci : on remplit , avec peut-être un peu moins de gomme pour ne pas commencer à découper sur les bords de soudure ;
A++++
GUY34
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 567
nord montpellier
RE ,

salut Roll ! je suis doublé ........
GUY34
 
MOTORIX
MOTORIX
Compagnon
29 Mar 2013
500
82100
:wavey: tout le monde
Je ne vois pas de soudure :guitou59:mais des gros pâtés qui ont été arasés alors pour donner la solution il faudrait voir la soudure:?::?: avant :mrbrelle:
Bonne journée .@+++.Henry.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
Surtout tu n'oublies pas de remettre à nu à chaque fois le métal, même et surtout au fond du trou, même si tu dois l'élargir à la petite meule, le mieux étant de sabler. C'est très important. Toute soudure quel que soit le procédé doit être faite sur du PROPRE. Tout ca est parfaitement rebouchable. J'ai fait bien pire, reboucher des cratères provoqués par des arcs électriques sur des portées de joint, avec finition à la Dremmel (pas possible de reprendre)
Salutations
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Ce n'est pas à boucher , mais à refaire !
Donc un coup de disque et on recommence ! ,
c'est bien aussi pour trouver le bon reglage de s'entrainer avant , sur quelques bouts de ferraille de la même epaisseur :)
 
Dernière édition:
R
Roll
Compagnon
7 Déc 2008
663
89
Dans l'absolu, tu as tout à fait raison, Jean-Yves, mais notre ami est un débutant et la bidouille qu'il fait n'est pas structurelle...
Pour l'entrainement, en revanche, c'est impératif!
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr Roll ,

Par la question on voit bien qu'il debute ! ,
C'est difficile de donner la methode adaptée à chacun , c'est une pratique qui s'acquert par l'experience .

Et c'est facile aussi de reboucher à la baguette .
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 877
Toulon ( Var )
Bonjour.
Un bon coup de disqueuse en position verticale pour faire un sillon assez large et on rempli tout ça.
Mais comme déjà dit, après avoir brûlé quelques baguettes sur des chutes.
Bernard.
 
B
Buenjamon
Nouveau
4 Juin 2017
4
  • Auteur de la discussion
  • #12
Merci pour toutes ces réponses qui engendre plein de questions... Mais c'est bien, cela me permets de rentrer dans le vif.
J'avais oublié, l'épaisseur de la tôle sur laquelle je bosse comme je peux : 3mm avec des baguette de 2,5, ampérage de 80.
J'aime bien la réponse de Pinou, vous confirmez ?:
Bonjour.
Un bon coup de disqueuse en position verticale pour faire un sillon assez large et on rempli tout ça.
Mais comme déjà dit, après avoir brûlé quelques baguettes sur des chutes.
Bernard.
Il faut donc agir d'abord sur les causes plutôt que sur les conséquences.
Bien sûr, et cela valable pour tout, mais la question concerne justement les conséquences ou comment les rafistoler.

maintenir un arc court Késako ?
avec finition à la Dremmel (pas possible de reprendre)
Késako ?

le mieux étant de sabler.
comment ?
Surtout tu n'oublies pas de remettre à nu
Késako ?

Merci
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Fev 2010
1 538
FR-95 Marines
Bonjour,
Il me semble que la baguette est trop grosse et le courant trop élevé pour cette épaisseur de tôle.
J'aurais pris du 1.6mm sous 40A (le minimum du poste).
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
Remettre à nu c'est enlever tous les oxydes pour avoir le métal brillant, les soudures prennent mal sur les couches d'oxydes. Tu peux meuler. Ou limer. Sabler c'est projeter du sable sur la pièce avec un jet d'air comprimé pour la décaper, ca élargit moins les trous que de meuler.
Salutations
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
avec des baguette de 2,5, ampérage de 80
Avec de la Ø 2.5 plutot 70 A
et puis manifestement tu n'avances pas assez vite et tu perces

Perso , j'aurais utilisé de la Ø 2 avec 60 A
 
R
Roll
Compagnon
7 Déc 2008
663
89
Je ne recommande pas, ainsi que le préconise Jope004, de la 1,6 pour un débutant! Trop difficile à maîtriser...
La longueur de l'arc peut varier entre le minimum absolu, qui est le court-circuit (lorsque l'électrode touche la pièce à souder) et un maximum au-delà duquel l'arc s'éteint car le courant n'est plus assez fort pour vaincre la résistance du diélectrique, qui est l'air. Entre les deux, l'arc varie en ampérage et, avec un arc court l'ampérage est plus faible, ce qui évite de percer (l'effondrement du bain de fusion) ... La règle d'écartement standard est qu'il doit être égal au diamètre de l'électrode employée; toutefois, cela doit parfois être modulé.
 
B
Buenjamon
Nouveau
4 Juin 2017
4
  • Auteur de la discussion
  • #17
OK
pour l'ampérage, j'ai suivi la notice du paquet.
Je vais faire la synthèse de toutes vos réponses et repars taquiner l'électrode ce week end.
Je vous tiens au courant et merci encore
 
O
Olek
Ouvrier
9 Oct 2016
256
Bonjour Buenjamon et bienvenue sur Usinages.com et dans le monde magique de la soudure!:smt039

Il semble que la cause la plus évidente de ton problème soit l'épaisseur de la tôle: le soudage à l'arc est plus difficile lorsque l'on se rapproche des limites techniques du procédé; il convient dès lors de réduire l'ampérage et de maintenir un arc court. Il faut donc agir d'abord sur les causes plutôt que sur les conséquences.

En attendant ces progrès dans la maîtrise du soudage, voici ce que tu peux faire: la tôle que tu soudes est donc mince, perce vite et une fois percée, le trou tend à s'élargir lorsque tu tentes de reboucher. La méthode de rattrapage (c'est un pis aller, non la norme!) consiste à faire un cordon un peu plus loin du bord pour apporter de la matière tout autour du trou, de façon à ensuite pouvoir repartir sur ces cordons, en direction du centre, mais par petites touches et en marquant des pauses entre chaque, pour laisser le métal refroidir. Ensuite, bien sûr, meulage du "pâté"...

Comme le suggère Laurent du 67, l'utilisation d'une latte envers peut également contribuer à éviter l'effondrement du bain de fusion.

Absolument (tôle cuivre en dessous puis faire un rond puis un autre un autre etc jusqu au centre ). en plus ça fait toucher du doigt le "bouchonnage" (fixation de tôles minces ensemble depuis un percage de 6 à 10 mm sur la tôle superieure)

Electrode 2.5 70A Ou 2 mm. 60A

La 1.6 est tres difficile car très souple elle colle facile. Tu peux prendre le électrode au milieu en la tenant comme un stylo , le porte électrode bien posé sur le dos de la main (le cable tourne autour de l'avant bras et soutient le porte electrode ) Ou bien tenir le porte électrode d'une main et la baguette avec 2 doigts de l'autre. (Tant que ça ne brûle pas :wink: )
 
Dernière édition:
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 653
Si tu utilise un inverter, la polarité à une grande importance.

Entre les passes de penetration et celle de remplissage, et aussi sur la tole de faible épaisseur comme dans se cas la
 
B
Buenjamon
Nouveau
4 Juin 2017
4
  • Auteur de la discussion
  • #20
coffrer les trous avec une plaque en cuivre
Salut
Kesako ?
Sur chaque trou mettre une petite pastille de cuivre et la souder au support ?
EN fait de trous, il s'agit plus de crevasses, inclusions.
demain j'ai 2 heures pour faire des essais...
merci
 
O
Olek
Ouvrier
9 Oct 2016
256
Salut
Kesako ?
Sur chaque trou mettre une petite pastille de cuivre et la souder au support ?
EN fait de trous, il s'agit plus de crevasses, inclusions.
demain j'ai 2 heures pour faire des essais...
merci
Mais non mais non ( pom pom , bidoowap) !

Plaque en cuivre sous tes trous. La soudure prendra pas sur le cuivre.

Si tu peux pour certains faire un trou de 6 a 10 mm ou meme 12 , le geste est plus facile pour boucher.

Et pour assembler des toles fines on fait ca mais cest la 2eme tole qui est en dessous ( non percee et on ne doit pas la percer en soudant) bouchonnage ça s'appelle ...

Cordialement
 
Dernière édition:
O
Olek
Ouvrier
9 Oct 2016
256
Si tu utilise un inverter, la polarité à une grande importance.

Entre les passes de penetration et celle de remplissage, et aussi sur la tole de faible épaisseur comme dans se cas la

Jaime bien celle la :wink: .(genre 'si tu soudais en courant continu, la polarité...) Cest par rapport a un poste a transfo redressé je suppose que tu dis ca. ( parce que sinon en AC la polarité...)
Mais tant qu a faire dis en plus ... non ?

La polarité cest un "outil" en plus... tres interessant.

Il y a des electrodes qui marcheront mal en DCEP a cause de leur enrobage, mais a l inverse des electrodes preconisees dcEP marcheront tres bien en polarite directe DCEN ( electrode negative pour les ceusses quon pas saisi :wink:

Et donc en particulier en dessous d une certaine epaisseur on va gagner un arc qui repond bien quand on oriente l electrode, qui est calme, on voit bcp mieux le bain, et la forme de la penetration est plus pointue donc plus profonde quoi qu en disent les fabricants .

Il faut réaliser que les fabriquant s adressent a des tuyauteurs ou autres pro qui emploient des electrodes de 4 mm minimum. Pour avoir la bonne pene sur du gros on est oblige d etre en DCEP. Avec lectrode qui est sur vitaminée et passe en mode torche.. la ca bombarde et il faut ca pour penetrer.

D ou cette contradiction qui au final n'en est pas une.
 
Dernière édition:
Haut