Quelques petites améliorations sur tour Optimachine WM280V-F

PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #151
Bonjour, Aujourd'hui essai de montage et réglage des jeux.
J'ai du abandonner mon idée de clinquant entre les lardons et l'équerre car trop embêtant (les mettre, serrer, vérifier le coulissement, desserrer et les déplacer, recommencer, les changer, ...).
Je les ai remplacés par deux vis de pression CHcM6 :
P1060195.JPG

Ce n'est pas aussi pratique qu'une queue d'aronde (car j'ai 4 réglages à faire), mais c'est mieux que rien et il à fallu composer avec la forme de cet étau !
Une fois l'équerre montée sur le transversal et le mors de l'étau réglé parallèle au déplacement "X", les deux surfaces repérées en rouge sont aussi parallèles à ce déplacement. Un bon point pour la suite :
P1060194.JPG

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #152
Bonjour,

Le manque de matière première à mis le projet en "stand by".
Petit à petit, je vais continuer.
Aujourd'hui, j'ai
- Bouché les trous (logement des lardons de positionnement) qui tombaient en face des vis de blocage :
P1060198.JPG

P1060202.JPG

Comme il ne s'agit pas d'une surface de guidage, j'ai laissé les bouchons légèrement en retrait de la semelle.
Si nécessaire, j'ajouterai un clinquant et je rectifierai la surface de la semelle.

- Usiné le palier de la vis de commande du déplacement :
P1060200.JPG

L'alésage est juste ébauché, il sera fini en même temps que le palier de la noix :
P1060201.JPG


Au passage, la modification du blocage du trainard :
P1060199.JPG

A l'origine il y avait une vis CHc.
Elle à été remplacée par une vis H sur laquelle était à demeure une clé à œil.
Comme j'ai trouvé une manette indexable dans mes CPS, une fois le levier modifié, "c'est le pied" !

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #153
Bonjour,

Après une pause, j'ai repris le projet.
Ébauche du palier support d'écrou. Tournage en 4 mors, mais pour les lumières, l'équerre est de rigueur.
Le projet n'est pas fini, mais il peut quand même servir (avec des cales au lieu de la vis) :
P1060211.JPG

Préparation pour l'alésage des deux paliers. Le centreur "anti torticolis"est en réparation et l'opération ne poura se faire que demain :
P1060212.JPG

Il faudra reprendre un peu la forme du support d'écrou trop "généreuse" à mon goût (j'ai dû me tromper dans les cotes !)

Cordialement,
PUSSY
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #154
Bonjour,

La suite en image :
Pour le centrage, la première chose à faire est de placer la bille arrière sur l'axe de broche pour éliminer les variations parasites liées au faux-rond si la touche du comparateur n'est pas perpendiculaire à l'axe (< 0,1 mm suffit !) :
P1060213.JPG

Puis vient le centrage proprement dit, pour le calage vertical de l'ensemble :
P1060214.JPG

P1060215.JPG

Puis alignement de l'étau parallèle à la broche et recentrage (transversalement). Comme le trou est juste ébauché, ce centrage n'a pas besoin d'être parfait.
Petit trou puis gros trou et enfin, tête à aléser pour finir :
P1060216.JPG

P1060217.JPG


Oui mais, quand on s'aperçoit à ce moment que les outils qui vont bien (suffisamment petits et suffisamment longs) ont une queue de 16 et que la tête à aléser à des logement de 20 mm et que l'on à qu'une machine, on est mal !
Heureusement, dans mes CPS, j'ai trouvé une bague en nylon pile poil aux cotes.
Cela n'a pas la rigidité d'une bague en acier, mais comme les pièces qui viendront dans les alésages seront usinées "à la demande" après et en se contentant de petites passes, cela "le fait".
Donc à faire en urgence des douilles (je pense même faire des demi-bagues pour serrer sur l'outil et non sur la bague) de réduction).

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #155
Finalement, la bague en plastique n'était pas une si bonne idée (j'avais du cône).
Mais comme les alésages étaient ébauchés ensemble (même coniques), j'ai pu les mettre à la cote l'un après l'autre en utilisant un outil plus court, mais avec un montage adapté à la tête à aléser :
P1060218.JPG


Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #156
Bonjour,

Peu de travail à chaque fois (pour ne pas faire de bêtises si je travaille trop longtemps) compte tenu que les pièces sont ajustées l'une dans l'autre, mais ça avance !
Les deux demi écrous sont faits, le palier supérieur est au point, le volant est fini et aujourd'hui je me suis attaqué au tambour gradué.
Il ne reste plus qu'à monter le tout sur l'étau et voir ce que cela donne en final :
P1060221.JPG


Cordialement,
PUSSY.
 
P
PROPELLER
Apprenti
29 Nov 2014
149
Bonjour,
Que de superbes pièces!
Claude DORNIER a dit en substance "Un bel avion vole bien.". Cela doit bien pouvoir
s'appliquer en mécanique...
En tous cas, merci de nous faire partager cette_belle_ aventure.
Très cordialement, D.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #158
Bonjour,

C'est opérationnel !
Le mouvement n'a pas la fluidité pour que se soit un mouvement d'avance utilisable, mais cela procure un réglage facile de la position en hauteur de la pièce, associé à un bon maintien de la pièce.
Autre chose que ma petite équerre de fraisage !
Quand j'aurai le temps, j'essaierai d'améliorer le guidage.
P1060222.JPG


Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #159
Bonjour,

Une réparation de plus. Usure un peu rapide à mon sens, mais je ne sais pas de quand date ce tour et comment il a été utilisé.
La roue tangente de l'avance automatique avait perdu la quasi totalité de ses dents :
P1060224.JPG

Démontage du tablier du trainard (autrement dit, de tout le trainard pour avoir accès au pignon).
J'ai cherché un moment avant de trouver la façon de retirer la vis (deux vis entre cuir et chair empêchaient les bagues de sortir).
Pour retirer le pignon, comme il n'y a pas de prise, la solution à été de tenir le pignon à la main et de tapoter sur le bout de l'axe. Après quelques coups, le pignon était suffisamment décollé pour pouvoir glisser un tournevis dessous, plus efficace que la main !

Avant de remonter, je dois prendre les cotes pour refaire la noix du transversal et mettre des caches devant tous les passages de copeaux.
A propos de cette usure, je croyais que les couples "roue_vis tangente" étaient lubrifiés par barbotage avec de l'huile à base de ricin. Mais ici, difficile de mettre cela en application !
Que me conseillez-vous pour minimiser l'usure de la roue ?

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #160
On en apprend tous les jours !

Bonjour,
Avant de remonter le tablier du trainard et le transversal, j'ai pris les cotes de la noix pour la refaire. Et là, en contrôlant les cotes, le transversal étant en butée AV, je me suis aperçu que le trou de fixation de la noix n'était pas à sa place :
P1060231.JPG

En retournant l'écrou, ça "tombe juste" !
P1060232.JPG

Bilan de l'affaire, au lieu d'avoir une course du transversal de 146 mm, j'ai 164 mm, soit 18 mm de gagné !
Vous remarquerez que j'avais le tiercé dans le désordre !
Si vous vous plaignez d'avoir une course insuffisante, regardez de ce coté.

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #161
Bonjour,

La suite de mes élucubrations :
Les copeaux avaient la fâcheuse tendance à s'éclipser sous la poupée fixe (1 & 2) ou sous le coffret électrique (3) :
P1060233.JPG

Des chutes de tapis en caoutchouc leur barrent dorénavant la route !
Je les ai collées à la colle néoprène, le double face n'ayant pas tenu très longtemps.
La broche à elle aussi eu droit à un bouchon pour que les copeaux n'aillent pas dans la transmission (puissance et lyre)

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #162
Bonjour,

Je suis un peu comme mon tour, j'hiberne !
Le Père Noël est passé :
Un ami m'a donné un caddie de golf équipé d'un moteur DC 12V avec un différentiel !
Premier examen, 140 tr/mn.
J'avais estimé mes besoins pour faire une avance électrique à 5 à 200 tr/mn.
Je me suis dit que si le moteur avait suffisamment de couple :
1) je transformerai le différentiel en boîte à deux vitesses (x1 et x2),
2) Je mettrai une réduction par courroie entre la boîte et la barre de chariotage.
p1060256-jpg.jpg

p1060257-jpg.jpg

p1060258-jpg.jpg

Donc, ce matin, examen des entrailles de la bête :
p1060259-jpg.jpg

1) la roue tangente est en acier avec la couronne en plastique. Est ce que cette roue supportera le fonctionnement en continu pendant plusieurs minutes ou faut-il envisager de la refaire en bronze ?
2) les satellites (matière ?) semblent avoir 6 ou 7 dents ! ils me paraissent bien fragiles pour envisager d'avoir la vitesse double.
3) les deux roues (en acier) qui engrènent avec les satellites ont des dents de forme bizarre, peu compatibles avec un fonctionnement plus intensif qu'à l'origine.
4) L'accouplement des deux arbres de sortie pour avoir la petite vitesse pose le problème de sa réalisation et du centrage de la roue tangente-porte satellite.

Je vous invite à me donner vos critiques et idées (après les fêtes bien sûr !).

Bon réveillon à tous,
Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
chabercha
chabercha
Compagnon
9 Jan 2009
10 388
FR-84 Cavaillon
Bonjour
Salut Pussy
J'avais estimé mes besoins pour faire une avance électrique à 5 à 200 tr/mn.
Pourquoi faire une avance électrique, tu as je pense ce qu'il faut sur le tour.
A moins comme souvent une petite idée à réaliser pour le plaisir de faire.
J'ai le même truc que toi en provenance d'un truc de golf mais il me semble que le renvoi était transversé par un seul arbre donc sans différentiel.
20181230_144416.jpg

La vidéo du chariot, c'est puissant quand même

A+Bernard
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #164
Pourquoi faire une avance électrique, tu as je pense ce qu'il faut sur le tour.
Sur mon tour, pour avoir une avance, il me faut équiper la lyre avec 5 pignons et cela ne me donne QUE 3 vitesses d'avance possible (x1/2, x1, x2).
Pour avoir plus ou moins fort, je dois changer les pignons !
D'où l'envie de mettre une avance électrique (qui me donnera en plus la possibilité d'avoir un arrêt automatique) et de ne garder la lyre que pour le filetage !

Sans compter que je gagne en silence de fonctionnement !

J'ai essayé le moteur et il semble avoir un couple assez important.
Mais la réduction (2/50) "attaque" sur un différentiel, qui, s'il est un "plus" pour le chariot de golf, ne convient pas dans mon cas où je n'utiliserai qu'une "sortie".
Soit je bloque l'une de ces "sorties" et l'autre "sortie" tournera à vitesse double (mais les satellites vont "souffrir" !), soit j'entraîne la barre de chariotage par deux courroies (une sur chacune des "sorties, solution à laquelle je n'avais pas pensé de prime abord !).

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
chabercha
chabercha
Compagnon
9 Jan 2009
10 388
FR-84 Cavaillon
Sur mon tour, pour avoir une avance, il me faut équiper la lyre avec 5 pignons et cela ne me donne QUE 3 vitesses d'avance possible.
Pour avoir plus ou moins fort, je dois changer les pignons !
D'où l'envie de mettre une avance électrique (qui me donnera en plus la possibilité d'avoir un arrêt automatique) et de ne garder la lyre que pour le filetage !
Ton envie de modification est plus que légitime, tu vas nous trouver une modif aux oignons.
 
Alpazen
Alpazen
Modérateur
23 Nov 2011
2 293
FR-74 La Yaute
Dans mes diverses motorisations de chariots ou autres bricolages en modélisme, j'ai beaucoup utilisé des moteurs d'essuie-glaces en privilégiant ceux de la marque Bosch pour leur qualité (récup en casse automobile)

Ils sont indestructibles, super puissants et sont prévus pour tourner en continu (pas comme ceux de lève-glaces), de plus, monté avec un variateur on peut avoir la vitesse que l'on veut.

En tout cas, ça ressemble comme deux gouttes d'eau à vos moteurs..

Au fait Gérard, tu ne peux pas supprimer complètement le différentiel ? .. sinon comme tu dis, courroie..

Santé et bonnes fêtes à vous :drinkers:
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #167
Bonjour,

J'ai pris le temps d'examiner plus en détail le différentiel et le mettre en plan.
Il s'avère que la roue tangente, les satellites et les deux pignons de "sortie" sont en plastique !
Pour que les satellites (4 dents !) n'aient pas à transmettre d'efforts, je veux lier les deux pignons de "sortie" à la roue tangente avec une liaison pas obstacle (ne connaissant pas la nature du plastique et pour laisser le différentiel "fonctionnel", je ne peux pas coller).
Mais quelle liaison réaliser entre ces trois pièces ?
Je vous sais plein d'idées et je fais appel à vous pour me proposer des solutions.
Pour info, l'axe de la roue tangente fait 8,91 mm de diamètre.
diff.jpg

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #168
Bonjour,

Vous ne semblez pas très inspirés !
Depuis, j'ai réfléchi au problème :
- J'ai dû abandonner le fait de pouvoir doubler la vitesse de sortie,
- lier les deux roues de "sortie" au porte satellites ne me plaisait pas,
remplacer la roue tangente par une roue en bronze n'était pas envisageable, ni à faire (complication vu mon équipement en machine), ni à faire faire (pas de propositions ou hors de prix !),
- dernier point auquel je n'avais pas pensé, le rapport (1/25) était immuable !

Le "bonne" solution va être de mettre une transmission par courroie crantée à trois étages (1/2, 1/4 et 1/3) à la place du différentiel.
Je pourrai ainsi modifier les rapports si le besoin s'en faisait sentir et je n'aurai pas un système très encombrant.
D'une simple adaptation, on passe à la conception-réalisation d'un réducteur !
Je vous présenterai le "bébé" quand je commencerai.

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #169
Bonjour,
On change de sujet !
Comme beaucoup de tour, au bout d'un temps certain, la noix du transversal à du jeu que le système "courant" (une extrémité fendue au 3/4 et écartée avec deux vis de pression) ne peut plus réduire.
D'ailleurs je trouve ce système aberrant : la portion de l'unique filet qui rattrape le jeu s'use de façon non uniforme (il est en biais sous l'action des vis de pression) et son efficacité ne dure pas longtemps !
J'ai prévu de refaire cette noix mais en ayant une partie "rattrapage" plus épaisse, indépendante de l'écrou et fixée par 4 vis.
Le réglage se faisant avec du clinquant.
Plutôt que de monter l'équerre de fraisage, j'ai utilisé le 4 mors, beaucoup plus rapide, même si l'outil équivaut à une fraise à 1 dent !
Desktop.jpg

La suite demain.

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #170
Bonjour,

La suite :
J'ai chaussé mes loupes et j'ai affûté mon outil. Je ne suis pas mécontent du résultat, même si je n'ai pas vérifié la géométrie obtenue.
Mon idée était d'ébaucher le filetage à l'outil et de le finir avec le taraud que j'avais acheté quand j'ai fait le fourreau allongé pour ma contre pointe.
Pour qu'il n'y ait pas trop de flexions de l'outil, j'ai fait confiance à "VARDEX" en laissant 0,3 mm au diamètre pour la finition.
X.jpg

Le passage du taraud à beaucoup "couiné", mais c'est le propre du bronze et du laiton !
Le résultat (pas un poil de jeu tel qu'il est !) :
Desktop.jpg

Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #171
Bonjour,


J'avais évoqué les problèmes causé par mon appareil à tourner conique en "travaillant près du mandrin (plateau porte-pince, message #24).
Et bien le mal est réparé !
C'est de cette façon que j'aurais dû faire en le construisant, mais je ne voulais pas percer le banc et j'avais "zappé" la présence de fixations pour une tête de fraisage (que je n'ai pas !).
Comme il n'y a plus d'entrave au déplacement du trainard, le dispositif peut rester en place :
Desktop.JPG

Cordialement,
PUSSY.
 
J
JPDB 15
Ouvrier
3 Fev 2009
367
FR-15000 Aurillac
Bonjour Pussy
Toujours des réalisations intéressantes , même si parfois il faut remettre l'ouvrage sur le travail.
Ayant l'intention de réaliser comme toi un dispositif de tournage conique, j'épluche tes deux solutions pour le support de règle. Dans la dernière, si je comprends bien les photos, les deux équerres supportant la règle sont elles même supportées par une sorte de poutre . Cette poutre est fixée sur le bâti du tour grâce aux points de fixation initialement prévus pour la colonne de fraisage . Si j'ai juste, quelle est la nature de cette poutre ? Simple plat ? profilé "C" ou "U"? Cette pièce étant fixé approximativement en son milieu, elle travaille en flexion dans le plan horizontal pendant le déplacement du trainard . Elle doit donc pouvoir encaisser les moments de flexion générés par l'usinage.
Confirmes ou infirmes mon analyse .
Cordialement Jean-Paul
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #173
A première vue, ton analyse est bonne.
La "poutre" est un "U" de 60 x 30 que j'avais prévu de mettre "creux vers l'extérieur" mais que j'ai placé ainsi pour deux raisons :
- en le présentant pour tracer l'emplacement des trous, c'était plus facile dans ce sens et j'ai trouvé l'esthétique meilleure.
- Vu que je n'avais par de "U" plus grand, ce sens évitait de fraiser l'emplacement des têtes de vis (déjà que j'ai dû me contenter de vis M8 alors que les trous sont en M12, donc implantation de douilles M8-M12).
Je pense que ce "U" se suffit à lui-même pour résister aux effort de coupe (se rappeler que dans la solution précédente, les supports étaient simplement pincés sur le banc et que la règle de guidage est elle aussi pincée !).
Mais je rajouterais sans doute une vis vers la contre pointe.
Comparé à la première solution, il n'y a pas photo !

Cordialement,
PUSSY.
 
J
JPDB 15
Ouvrier
3 Fev 2009
367
FR-15000 Aurillac
Merci Pussy pour ta réponse
Tu avais donc bien anticipé la flexion du support sous les efforts de coupe . Ils ne sont certes pas très grands, mais suffisants pour transformer un cône en hyperboloïde de révolution. J'adopterai donc ta solution en l'adaptant aux contraintes de mon tour. Tu as bénéficié d'un plan de référence vertical (les points de fixation de la colonne de fraisage) pour la fixation de ton dispositif. Dans mon cas il faudra que je compose avec les fortes dépouilles de la fonderie de mon tour.

Bonne nuit JPDB 15
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #175
En ce cas, je te conseille de fixer des blocs aux endroits voulus sur le banc puis de tracer des verticales sur ces blocs.
Ensuite, tu fraises "au trait".
Et prévoies si possible une possibilité de réglage par vis de pression.
 
J
JPDB 15
Ouvrier
3 Fev 2009
367
FR-15000 Aurillac
Oui, effectivement, cela me semble être la bonne manière de procéder. Bien que le traçage des traits verticaux sur les faces latérales des blocs va m'occuper un moment. Peut-être en confectionnant une sorte d'équerre à talon glissant sur le banc . Enfin on verra à mon retour en juillet.
Merci Jean Paul
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #177
Bonjour,

Mon support (bis) de broche de rectification est enfin fini.
J'ai beaucoup galéré pour l'usiner (beaucoup de métal à enlever, des fraisages hors capacité en positionnement et Ø fraises) et de ce fait, elle n'est pas aussi bien "finie" que je le souhaitait !
Mais le principe est validé et il reste quelques détails de conception à revoir, notamment la refaire en deux parties et diminuer l'épaisseur de la patte pour avoir accès à l'écrou de la pince.
P1060343.JPG

P1060344.JPG


Cordialement,
PUSSY.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #178
Bonjour,

Suites aux déboire avec mon moteur, je me pense de façon plus sérieuse sur l'éventualité de remplacer le moteur DC par un moteur triphasé.
Le moteur que j'ai récupéré (1500 tr/mn - 1,5 KW) est un moteur avec deux arbres Ø24.
Pour les besoins de l'étude, j'ai "supprimé" le carter AR, le ventillo et l'arbre AR, mais je proposerai un échange moteur 1 arbre contre moteur 2 arbres si je devais les retirer réellement.

Première solution, le placer là où était placé le moteur DC :
Moteur-2.jpg

Il a un diamètre un peu trop imposant pour loger. Il "déborde" du carter, surtout avec un réglage de tension de courroie par basculement. D'autre part, il faut nécessairement ajouter une ventilation forcée pas si simple à concevoir ! les rapports sont de environ 1/2 et 2/1.

Deuxième solution, le placer dans le pied sous la poupée fixe :
Moteur-1.jpg

Je ne peux pas avoir les poulies alignées et il faut prévoir un arbre intermédiaire.
Cela ne nuit en rien car j'aurai ainsi plus facilement des vitesses basses avec du couple (premier étage rapport 1/3 et deuxième étage rapport 1/2 ou 2/1).
Cette solution est préférable selon moi, esthétiquement parlant.
Le problème sera d'usiner les poulies et l'arbre intermédiaire sans machine-outil !

J'aimerai avoir vos avis sur la question.

Cordialement,
PUSSY.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
2 372
Lorraine
Bonjour Pussy,
As-tu une possibilité de positionnement au-dessus ou en arrière de ton tour ?
PG
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 181
FR-17800 Charente maritime
  • Auteur de la discussion
  • #180
A l'arrière :
P1060361.JPG

c'est possible, voir la version où je mets le moteur là où était le moteur DC, mais il dépasse à l'arrière et le capot de lyre ne se prête pas au passage de la courroie.

Au dessus :
P1060360.JPG

- cette disposition ne me plait guère,
- il y a des boutons (marche-arrêt), la lampe et une tablette où l'on pose plein de choses,
- la courroie "empièterait" sur le dispositif d'indexage de la broche.
 
Haut