[projet] un tour d'artisan fait chez soi.

  • Auteur de la discussion Albert du 18
  • Date de début
A

Albert du 18

Apprenti
CE FIL N'EST PLUS EN COURS DE PROJET. IL EST AVORTE AVANT DEBUT DE REALISATION. NÉANMOINS, VOUS Y TROUVEREZ DES SOLUTIONS TECHNIQUES ET DES COMMENTAIRES. LISEZ ET FAITES VOUS UNE OPINION. Pas vrai parce que finalement y a des gens bien ici!


Bonjour,
Ce post fait suite a https://www.usinages.com/threads/question-a-deux-balles-de-geometrie-dun-tour.59365/ et https://www.usinages.com/threads/casser-son-creuset-pour-ne-pas-le-briser.60049/ qui avaient franchement dérivé.

Donc maintenant on s'organise un peu avant que l'on me prenne pour un illuminé.
Ça fait une quinzaine d'année que je ne tourne plus mais j'ai un peu de temps maintenant. De plus on m'a donné un mandrin et un moteur électrique largement suffisant pour animer un tour. Je me fixe donc un défi personnel, ce qui ne veut pas dire qu'il faut faire n'importe quoi!
Tout est dans le titre. Fait chez soi ne veut pas dire mal fait et artisan ne veut pas dire de piètre qualité. Donc l'objectif est un tour qui peux emmener un mandrin de 160mm avec une entrepointe d'au moins 600mm mais pas plus de 1000mm parce que ça ne servira a rien. Si on peut avoir des avances automatiques... L'ensemble serait réalisé avec des outils de base, on essaiera au maximum de ne pas faire appel à des "sous-traitants" (trop facile sinon!)
Je vais essayer dans ce premier post de mettre a jour les idées en cours de discussion et celles déjà validées.

Dans un premier temps, je pense que le bâti va supporter une poupée fixe rapportée et boulonnée sur le bâti.
Comme le suggèrerait moissan, une poupée moulée avec un fourreau rapporté où tourne la broche me parait la meilleure solution. Mandrin d'un coté et poulie de l'autre.
Ensuite le bati. Au final je pensais un genre de "support" sur lequel viendrait de viser et même souder en complément des IPN de section qui va bien. La même chose a l'autre bout des rails. Après la dessus poser des tôles de 5 a 10 mm pour réaliser les glissières du traînard. On cherchera un moyen de régler "a demeure" les orientations des IPN pour limiter la reprise sur les glissières.
Pour le bâti, un béton époxy semble une bonne alternative. Une poupée en alu massive aurait l'avantage de pouvoir être réaliser de façon perso avec de bons conseils.


Voilà pour le début... A vous pour toutes les suggestions et remarques et limites et tout et tout... C'est collaboratif et j'espère pouvoir aider ensuite...

Édit mise à jour du projet:
Proposition validée : la broche sera classiquement prise entre deux roulements coniques de chaque coté. Les roulements seront insérés dans une boite a roulements boulonnées sur la poupée. Un dispositif de réglage sera mis coté poulie pour réaliser l'alignement de l'axe de broche dans le sens vertical uniquement. Le sens horizontal sera fait par reglage de l'embase de la poupée. Dessin coté a venir. Le plan est posté. Néanmoins suite a l'excellente proposition de ybou30, les boites a roulements seront des disques de frein auto. Bonus: si on prend le disque arrière, les logements sont déjà pré. Juste a ajuster l'alignement (selon le type de roulement quelle précision peut-on obtenir?)
Suite a la réponse de moissan, la poupée sera en alu. On dimensionnera large et on tâcherade faire quelque chose de réglable.
On avance, les glissières du bâti seront rapportés. Pour être bon, il faudra d'abord rectifier une face pour donner la rectitude puis solidariser l'affaire avec le bâti (cette partie reste en discutions...) Pour cette phase, il faudra ou avoir des règles rectifiées ou ce les faire. La reflection en cours est la constitution les rails de guidage de la rectifieuse maison.
Les glissières seront visées sur le bâti et l'ensemble du chariot sera en tôle forte visée avec lardon rapportés et réglables.
Question en suspend: constitution du bâti. Deux carrés de 80x140-160 ou un seul 200x200. La grosse question est sur la rigidité en torsion. Avec les deux types de construction retenues n'ont pas par essence une rigidité en torsion suffisante a priori. Les discussions continu sur comment augmenter la rigidité en torsion.
@+
 
booddha

booddha

Compagnon
Bonjour,

Et pourquoi pas le trainard sur rails à rouleaux? Quand c'est usé, on change le système. Le support des rails lui ne s'usera pas.
Un élément manque dans ton descriptif, le budget alloué au projet. C'est sur que les rails feraient exploser celui-ci.
 
A

Albert du 18

Apprenti
Salut.
Pour le budget, ça sera évidement le plus bas... C'est pour ça que je disais avec les outils standards. On aura bien sur des choses comme perceuse a colonne et peut être une petite table croisée dessus.

Pour les rails, je ne vois pas bien ce que c'est. Si c'est un galet sur un rail: forme du rail? Précision de glissement? Jeu lateral? Le but est quand même d'essayer de se débrouiller, pas vraiment d'acheter deux rails precis au 1/2 micron a 1500€ pièce....

@+
 
alnicyma

alnicyma

Ouvrier
Ce sujet ma l'air trés intéressant je vais donc le suivre avec beaucoup de plaisir. :-D
 
floods

floods

Compagnon
Albert du 18 a dit:
Salut.
Pour le budget, ça sera évidement le plus bas... C'est pour ça que je disais avec les outils standards. On aura bien sur des choses comme perceuse a colonne et peut être une petite table croisée dessus.

Pour les rails, je ne vois pas bien ce que c'est. Si c'est un galet sur un rail: forme du rail? Précision de glissement? Jeu lateral? Le but est quand même d'essayer de se débrouiller, pas vraiment d'acheter deux rails precis au 1/2 micron a 1500€ pièce....

@+

Salut,

A mon avis avec comme machine outil juste une perceuse à colonne et une table croisé dessus, tu n'ira pas loin, il te faut au minimum déjà une fraiseuse et un tour, si non comment va tu surfacer les pièces, banc.... et sans tour comment usiner la broches, les axes..... il te faut faire des alésage précis pour les roulements, donc alésoire ou tête à aléser monté sur une machine de précise.
Pour le engrenage idem, il te faut une fraiseuse avec un diviseur.
Sans ce matériel, tu n'aura rien de précis.

Maintenant si c'est pour faire un tour à bois, il y a peut-être moyen, mais à métaux ! :eek:
 
S

stanloc

Compagnon
Bonjour,
Entièrement d'accord avec floods.
De nos jours, c'est curieux cette démarche intellectuelle qu'ont de plus en plus de gens de croire qu'avec pas grand chose comme connaissances et pas grand chose comme moyens financiers et moins que rien comme atelier, on puisse faire la même chose qu'une usine et quelques centaines d'ouvriers et ingénieurs.

Pour moi le raisonnable serait d'acheter à vil prix un tour et de le remettre en état. Ce serait déjà un challenge mais en fin de compte moins de travail que de construire de toutes pièces et surtout plus rapide et moins cher à qualité correcte.
Stan
 
A

Albert du 18

Apprenti
Re.
Qu'est ce qui n'est pas clair dans "on essaiera au maximum de ne pas faire appel à des "sous-traitants" ".
Y a un moment faut pas être idiot non plus! Je n'ai jamais dit que j'allais prendre ma lime pour les portées de roulements!

Encore une fois, il n'est pas question de rentabilité ni de temps passé. Le forum est plein de gens qui auraient gagné au moins du temps si ce n'est de l'argent a aller voir un artisant, une fonderie ou le garagiste du coin plutôt que de faire sa petite tambouille. Certains ont même fait des portes-outils avec seulement un tour et une fraise perso!

Néanmoins si il s'avère que dés l'étude de faisabilité on s'aperçoit que c'est totalement irréalisableje ne vais pas m'enteter non plus!

Exemple: https://www.usinages.com/threads/fabrication-dune-fraiseuse-cn-3d-granite-epoxy.15107/

Ou http://homepage3.nifty.com/amigos/boring_head/boring_head-e.htm
Voire même a quoi ça sert ? http://www.homemodelenginemachinist.com/

Sur ce si ça peut être constructif, je reviendrais peut-être...
 
jajalv

jajalv

Administrateur
Bonjour,

Pour moi, une seule chose me heurte, c'est le titre !

un tour d'artisan fait chez soi.

Faire un tour, pourquoi pas.
J'en en avais fait un à une époque.
Mais faire un tour d'artisan, avec très peu de moyens financiers, ni moyen matériel, c'est pour moi de la pure utopie.
Mais il faut bien rêver.

Bon après-midi.

jajalv
 
A

Albert du 18

Apprenti
OK Beau score: 3/3.

Mauvaise idée...

Bonne journée.

@+
 
Berola

Berola

Compagnon
Bonjour
Je vais aussi suivre ce fil avec intérêt , d'autant plus qu'il y a une vingtaine d'années j'avais eu la même idée .
J'avais construit un petit tour qui , malgré le soin que j'avais apporté a sa réalisation et l'aide précieuse d'un atelier
de mécanique d'un ami , je résultat n'avait pas été a la hauteur de mes espérances.
Géométrie perfectible , rigidité insuffisante , obtenir le dixième était un exploit !
Avec le recul je ne pense pas que ce soit un bon plan .

@+
 
jajalv

jajalv

Administrateur
Je ne veux décourager personne, mais il faut être réaliste.

La construction d'une machine demande, en plus des moyens financiers et matériels, un sérieux savoir faire.
Il ne faut pas savoir maniller uniquement une perceuse, un tour ou une fraiseuse.
Il faudra aussi savoir se servir convenablement de ses deux mains et de ses dix doigts (bien que certains excellent avec moins que ça !).
Tout ce qui est bon sur le papier, ne l'est pas forcément sur l'établi.
Encore qu'avec nos moyens modernes (informatique-CAO) on limite les risques lors de la conception.

A+

jajalv
 
S

stanloc

Compagnon
Bonjour,
La discussion sur ce fil et surtout sur l'autre ouvert par albert a tourné sur la réalisation du banc. Pour moi ce n'est pas la pièce maîtresse d'un tour ni la plus difficile à faire en amateur (boodha a donné une solution plus haut et j'y "plussoie") Pour moi le point dur c'est la réalisation avec des moyens amateur de la broche. S'il faut la sous-traiter j'imagine volontiers que cela va coûter le prix d'un tour d'occasion.
Stan
 
floods

floods

Compagnon
Albert du 18 a dit:
Re.
Qu'est ce qui n'est pas clair dans "on essaiera au maximum de ne pas faire appel à des "sous-traitants" ".
Y a un moment faut pas être idiot non plus! Je n'ai jamais dit que j'allais prendre ma lime pour les portées de roulements!

Encore une fois, il n'est pas question de rentabilité ni de temps passé. Le forum est plein de gens qui auraient gagné au moins du temps si ce n'est de l'argent a aller voir un artisant, une fonderie ou le garagiste du coin plutôt que de faire sa petite tambouille. Certains ont même fait des portes-outils avec seulement un tour et une fraise perso!

Néanmoins si il s'avère que dés l'étude de faisabilité on s'aperçoit que c'est totalement irréalisableje ne vais pas m'enteter non plus!

Exemple: https://www.usinages.com/threads/fabrication-dune-fraiseuse-cn-3d-granite-epoxy.15107/

Ou http://homepage3.nifty.com/amigos/boring_head/boring_head-e.htm
Voire même a quoi ça sert ? http://www.homemodelenginemachinist.com/

Sur ce si ça peut être constructif, je reviendrais peut-être...

Re,

Moi je suis le 1er à vouloir tous faire moi même, mais sans même une fraiseuse et un tour de dispo, c'est 80% du travail que tu va devoir sous-traiter, c'est là le problème.

Tu dit : Certains ont même fait des portes-outils avec seulement un tour et une fraise perso!, oui, et entre faire un porte outil avec un tour et une fraiseuse, et faire un tour complet sans tour ni fraiseuse, ont n'est d'accord qu'il y a une sacret différence.

A mon avis tu doit au minimum avoir accès à un tour, une fraiseuse, et avoir de bonne compétence en macanique général.

Je commente pas pour te décourager, mais juste pour que tu te face une idée global et être réaliste dans le matériel et compétences qu'il te faut.
 
booddha

booddha

Compagnon
Albert du 18 a dit:
Encore une fois, il n'est pas question de rentabilité ni de temps passé. Le forum est plein de gens qui auraient gagné au moins du temps si ce n'est de l'argent a aller voir un artisan, une fonderie ou le garagiste du coin plutôt que de faire sa petite tambouille. Certains ont même fait des portes-outils avec seulement un tour et une fraise perso!

La je plussoie, pourquoi partir vaincu d'avance. Certains ici n'ont pas encore assimilés que certains membres n'ont aucun souci de rentabilité, ni même d'efficacité mais qu'ils veulent seulement tester leurs limites et voir de quoi ils sont capables et peu importe dans une certaine mesure le temps et l'argent dépensé (pour eux ils diront gaspillé). Et même si le résultat n'est pas à la hauteur du projet, peu importe, ils ont essayé.
Voir C.Phili, bon exemple de ce que peux faire un béotien quand il tombe dans le bac à copeaux.
Même si je trouve le challenge périlleux, je le trouve audacieux. Faire une machine précise au 1/10 qui aidera à en faire une précise au 1/20 qui aidera pour celle au 1/50 pour finalement arriver au 1/100. C'est comme ça que ça s'est fait au départ, avec des tours à archer.
Vas-y fait le ton tour et même si il est tordu et tourne comme une patate, montre nous ce que tu auras fait.
 
ilfaitvraimentbeau

ilfaitvraimentbeau

Compagnon
ça ne va pas être facile mais avec de la patience pourquoi pas ?
intéressant de suivre les travaux... :wink: !
si ça peut aider, voici un article paru dans un ancien N° de Système D, c'est un petit tour, mais au moins il a été réellement fabriqué comme le prouve la photo, ce n'était pas toujours le cas pour ces articles, souvent le reflet des élucubrations des lecteurs...

tour 1.jpg


tour 2.jpg
 
M

moissan

Compagnon
ces articles de systeme D sont des exemple de ce qu'il ne faut pas faire : mauvaise qualité de conception , et complexité de realisation !

celui qui aurait le materiel pour realiser ce plan de systeme D pourait aussi bien realiser un vrai tour classique bien meilleur

il y a 2 motivation opposé pour faire sois même : faire le moins cher possible avec les moyen du bord : genre banc avec 2 barre ronde ... genre emco unimat SL : juste un peu plus gros

faire quelque chose d'original qu'on ne trouve pas dans le commerce , et qui meritera peut etre un jours d'etre construit et vendu

y a il encore quelque chose d'original a inventer pour concevoir un tour ? je pense que oui : je trouve que la conception des petit tours chinois est archaique , qu'il serait possible de faire mieux ... mais si je passe a la realisation inutile de vouloir tout faire moi même ... les fonderie sont la pour faire la fonderie ... d'autres usineur sont la pour faire ce qui ne passe pas sur mes machines

la question est plutot y a il un marché suffisant ? fabriquer en france sera forcement plus cher que chinois , même si la qualité sera superieur combien seront prêt a la payer ?

la qualité principale sera une grande rigidité : la possibilité de faire des piece de la dimension maximum qui y passe , a pleine puissance et pleine precision

mais mon projet est radicalement different de Albert du 18 donc je vais ouvrir un autre sujet pour ne pas embrouiller celui ci
 
P

pierrepmx

Compagnon
Bonjour,

comme je l'ai dit dans l'autre post, il y a le tour "Gingery".

Petite taille, fonderie alu, glissières sur rails rapportés en acier (de mémoire).
Et tout un tas de problématiques résolues, le tour "s'auto construisant" de manière itérative pour palier à l'absence de grosses MO.
Pour un débutant complet, c'est déjà un sacré challenge : beaucoup n'arrivent pas à finir leurs machines car c'est long et parfois ingrat.

MAIS ce tour ne fait pas 600 d'EP, et encore moins 1000.
La masse tend à croître avec le cube des dimensions des machines (phénomène bien connu au sujet des étaux limeurs).
Tout comme les emmerdes.

Les bouquins de Gingery ne coûtent presque rien, 7 à 8 livres en Angleterre (lien donné sur l'autre sujet).
Il faut lire ça en détail pour comprendre à quoi on s'expose déjà avec la construction d'un petit tour amateur.
Puis comparer avec un "vrai" tour d'outilleur et voir le fossé supplémentaire, et réellement abyssal, entre les deux.

Le bon point de la collection des livres Gingery est qu'un débutant complet est accompagné d'un bout à l'autre du chemin: fonderie, "pattern making", construction du tour "pas à pas".
Dans la série, il y aussi un étau limeur (très connu) et une fraiseuse plutôt originale (mais apparemment moins populaire) permettant le taillage d'engrenages.
Ces machines home-made sont vraiment très célèbres aux US, où il y a des centaines de sites, infos et vidéos.
Il y a aussi un forum Yahoo très actif (en anglais) : c'est d'ailleurs sur ce forum que l'on m'avait fait découvrir l'existence d'usinages.com....
 
moufy55

moufy55

Modérateur
J'ai une question pour vous:
Comment a était réalisée la première machine outil de l'histoire ?! Premier tour ? Première fraiseuse ?
En partant du principe que rien n'avait était inventé du même ordre avant...

Fabrications de machines primaires incrémentales de plus en plus perfectionnées en fabricant les pièces de la suivante avec celle de la précédente... Peut être...
Si ont considère qu'ils avaient accès a la fonderie, c'est plus facile !
 
S

stanloc

Compagnon
Bonsoir,
La fonderie est presque aussi vieille que l'Humanité.
Stan
 
A

Albert du 18

Apprenti
Re.
J'ai un peu plus le temps et je suis moins agacé par le boulot... Bon, les premières réticences passées on va pouvoir commencer a travailler. :-D

A mon sens, il y a plusieurs éléments séparés rréfléchir avant assemblage.
La poupée: je ne crois pas que l'on puisse obtenir facilement 2 alésages super concentriques pour la broche. Aussi, un fourreau est a envisager. Maintenant, quelle matière ? La fonte, a voir le volume a couler qui pourrait, il faut bien le reconnaitre, être un sacré frein. Alu, pour le même volume c'est envisageable mais il faut tout faire plus large pour palier la moindre résistance. Le béton/époxy ça risque d'être lourd sans apporter plus de résistance et le comportement vibratoire m'est inconnu. Vos avis?

Le bati : deux matières a mon sens. Fonte ou béton/époxy. La fonte risque d'engendrer de gros volumes qui obligeront a séparer en plusieurs parties donc zones de mouvements non contrôlées (cf moissan) mais très bon comportement. Le béton époxy c'est très bien mais il faut tout prévoir avant sinon on ne peut pas reprendre. Par contre on peut couler des volumes énormes. Reste une solution avec des IPN mais il faut travailler les liaisons pour ne pas que ça bouge. Des idées ?

Les glissières : ça me semble plus facile avec des plats. Assemblés de façon bien rigide mais réglable et si le bâti n'est pas vriller ça doit être top...

A vous, et je modifie le premier post en fonction.

@+

PS: des livres de gingery sont en commande. 8-)
 
M

moissan

Compagnon
La fonte risque d'engendrer de gros volumes qui obligeront a séparer en plusieurs parties donc zones de mouvements non contrôlées (cf moissan)
non ce n'est pas ce que je voulais dire : les plusieurs partie que je critique , c'est quand il y a un banc moulé en alu avec des rail rapporté dessus en acier ... on ne sait jamais si ça peut bouger ou pas

un assemblage de 2 partie mise bout a bout est moins problematique : genre assemblage poupé , banc

quand on avance dans la conception on ne peut plus se contenter de generalité , disant que telle solution est bonne ou telle autre mauvaise : il faut faire des plan , et la on peut voir ce qui est bon ou pas ... quand je donne un avis sur une solution , c'est surtout un avis sur la façon de realiser cette solution ... avis qui peut devenir completement faux si ce type de solution est realisé autrement d'une façon a laquelle je n'ai pas pensé

regarde aussi le banc du tour fraiseuse haulin : c'est un banc moulé en fonte avec les glissiere en fer plat raporté ... et les vis de fixation de ce plat caché par un metre a ruban

je n'arrive pas a comprendre pourquoi il ont fait ça alors que ce banc est en fonte il aurraient pu tout faire en fonte ... ce fer plat rapporté est il en acier dur ?
 
A

Albert du 18

Apprenti
J'ai mal compris alors. Je pense que tu parles de l'effet bilame. Je parlais plutôt de la liaison IPN bâti sous la poupée. Pour un 160mm de mors et donc pas loin de 6CV faut quand même aider les IPN a ne pas vriller si on les fixe par une semelle.
Y aurais bien aussi la technique des deux gros tubes mais 4500W ça va nécessiter des sacrés tubes et des bonnes fixations.

Pour les dimensions, le trou de broche est de combien en moyenne derrière un 160mm?

@+
 
copeau 78

copeau 78

Compagnon
bonsoir

voilà un intéressant projet de longue haleine , une très belle épreuve de persévérance , ça
peut être le grand oeuvre de plusieurs années ...
entièrement d'accord avec moufy55 , ça a été mon parcours .
mais je suis parti de plusieurs machines parfois incomplètes et/ou en mauvais état ; une remontée
m'a servi à perfectionner les éléments qui m' ont enfin permis d' avoir une machine correcte .
la certitude est d'y consacrer beaucoup de temps ; maintenant si la finalité est de fabriquer un
tour, vas-y fonce ...
après-tout ceux qui sont partis découvrir les Amériques , qui ont fait les premières traversées en
avion et fait le premier voyage sur la Lune avaient certainement la conviction de la réussite et
le handicap de l'incertitude.
concevoir un tour : pas la peine , ça a été fait des dizaines de fois ; il y a des architectures qui
sont plus à la portée de l' amateur que d' autres; je pencherais plutôt pour un montage genre
Lesto avec ses deux gros barreaux cylindriques parallèles - en restant raisonnable sur leur longueur
on doit avoir une rigidité suffisante ...

courage !!!
 
ybou30

ybou30

Compagnon
Salut à tous,

Projet fort intéressant :lol:
De la stratégie et des pistes techniques comme philosophie de départ, c'est, amha, la clé. :lol:


Des pistes:
- Il existe aujourd'hui des composants d'un prix abordable et qui fournissent, d'emblée des caractéristiques de précision et de géométrie.
C'est la cas : du stub, des barreaux d'acier étiré, des barreaux d'acier à clavettes etc...
- Il y a aussi les possibilité au travers des pièces détournées, par ex pour la broche l'accouplement de 2 disques de freins arrières avec leur moyeux à roulements coniques. En récup, c'est pas cher et çà fournit une bonne base, et suffisamment solide/rigide pour fabriquer une définitive.

Savoir sur quelle base partir en fonction des contraintes.
Par exemple, je choisirai comme base d'entrainement:

- Moteur triphasé couplé à un variateur => pas besoin de boite, d'où broche hyper simple à concevoir et réaliser.

De la stratégie:
- Ne Pas vouloir faire à tout prix en une étape:
exemples:
- Une broche à partir de composants de récup peut en construire une définitive.
- Y aller en 2 étapes de précision: une géométrie au mm peut générer de usinage au 1/10. L'usinage au 1/10 pourra générer à son tour du 1/100.

- Exploiter au maximum les pistes techniques qui génèrent une précision induite:
exemple:
- Exploiter les propriétés d'équerrage et de parallélisme que génèrent des entretoise en tube tourné. :wink:
- Exploiter les propriétés de l'usinage simultané de blocs assemblés (ex: empilage de flaques ou d'entretoises. :wink:
- Exploiter les tolérance dimensionnelles de fabrication des matières premières (étiré, stub.etc...) :wink:

- Exploiter les matériaux industriels préfabriqués:
- Equipements urbains, panneaux béton, poteaux de clôture

- Exploiter des techniques d'assemblage actuels,ex: le collage epoxy :lol:

Il y a plus de 40 ans j'étais parti sur une construction avec des barreaux d'étiré de 60x30 comme base, avec un gros palier comme base de poupée (je l'ai encore :supz: ). La seule chose que j'ai usinée, c'est la broche, pour faire l'attachement du mandrin (diamètre 150) et le montage poulie crantée à l'arrière. :supz: sans doute il finira en 4ième axe ... de taille :drinkers:


C'est ce concept que je vais appliquer pour la construction d'une fraiseuse CNC. :lol:

Cdlt,
Yanik
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Si tu as envie, pourquoi ne pas le faire?
Prenons le cas du devalliere h130: mandrin de 160mm, moteur de 3cv, le roulement avant fait de memoire 85mm ext., 45mm int, le passage dans la broche est de 25mm.
Il faut determiner le passage de broche, c'est ce qui defini la dimension des roulements donc le diametre du fourreau.
Fait un plan vite fait du fourreau et de la broche, va voir un atelier capable de te realiser, ça va peut_etre te refroidir :smt002
Pour ma part, j'ai decidé d'acheter un tour quand j'ai renové une toupie à bois, il me manquait la vis en bout d'arbre, une M18-200 impossible à trouver, j'ai acheter une M18-250 courante avec une partie non fileté, coupé la partie fileté 250 et j'ai fait realisé le filetage en 200: il m'a demandé une heure de travail 400F à l'epoque :mad:
 
P

pierrepmx

Compagnon
Il y a aussi "the Multimachine", réalisée si je le souviens bien, à partir d'un bloc moteur de voiture : les alésages alignés sont déjà là.

Et pourquoi de la fonte ?
Et par le même, en s'inspirant de machines de la sec onde guerre mondiale, un tour en béton.
("Concrete Lathe")
 
A

Albert du 18

Apprenti
Bonjour,
Excellent, plein d'idées toutes très cohérentes.

Donc, je part sur une poupée avec des alésages un peu alignés (voire brut de fonderie). Une boite a roulement conique de chaque coté et une broche "simple" pour tourner le mandrin. Ensuite je pourrais faire le fourreau en plusieurs pieces , faire faire les alesages concentriques et remonter une autre broche avec un montage a roulements conique en tête de broche et double rangée en queue. On valide ça déjà (modification du premier post a venir...

Ensuite la poupée. Il est certain que la fonte serait la meilleure mais la première approximation donne environ 15-19 litres a fondre soit pas loin de 90 kgs. Faut être réaliste un amateur ne peut pas, a mon sens, même avec un cubilot... Donc soit il faut concevoir une poupée en fonte en plusieurs morceau soit une poupée en alu plus volumineuse cette mais a la portée d'un amateur avec énormément de précautions!
Si quelqu'un a des idées sur ce point je suis très preneur...

@ pierre: tu as raison, vu les difficultéspour fondre je pense partir sur un bâti en béton/époxy. J'ai pas trop confiance dans le béton de maçonnerie pour cette application. Ça va obliger a faire des inserts et tout prévoir mais, a mon sens, c'est plus faisable qu'un tout fonte...

Voilà pour tout de suite...

@+
 
A

Albert du 18

Apprenti
:shock: la vache! Je suis pas convaincu de l'utilité de toute l'affaire mais sinon c'est beau...

Je sais pas comment je vais faire mais je sais comment je ne vais pas faire !!!

Édit: petite avancée de ce soir. Un pré plan de la broche. Je n'ai pas représenté les formes intérieures de la broche puisque pour l'instant ce n'est qu'au stade de la réflexion. Les roulements sont des 45*80 pour le nez et 40*80 pour la queue. Je n'ai pas représenté non plus la clavette et la vis de fixation de la poulie.

Pour la suite, j'essaie de voir comment on peut dimensionner la broche. Ensuite il faudra la matière et donc aussi le procédé de fabrication (mecano-soude ou fonderie)

@+
 

Sujets similaires

B
Réponses
8
Affichages
1 843
DavidH
D
D
Réponses
25
Affichages
2 983
djalex1664
D
L
Réponses
29
Affichages
1 105
le_stan
L
S
Réponses
56
Affichages
3 050
duredetrouverunpseudo
D
Guidou
Réponses
17
Affichages
2 596
Guidou
Guidou
M
Général Tour AMC 1955
Réponses
1
Affichages
661
Mouchar
M
D
Réponses
78
Affichages
2 225
ramo56
R
Bertrand 32
Réponses
2
Affichages
1 396
Bertrand 32
Bertrand 32
A
  • Fermé
Résolu Tour Turri
Réponses
53
Affichages
2 495
A
B
Réponses
3
Affichages
676
hozut
hozut
A
Réponses
2
Affichages
1 565
DavidH
D
P
Réponses
19
Affichages
1 374
paysan
P
C
Réponses
11
Affichages
692
cricri15
C
jeanmichel1946
Réponses
19
Affichages
1 411
jeanmichel1946
jeanmichel1946
Haut