Advertisements

Nivelage avant gravure à la CNC

  • Auteur de la discussion MCrevot
  • Date de début
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
456
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

je suis fan de simulateur d'avion, j'envisage de passer à la v2 de mon simu d'A320 (http://www.mya320sim.com/).

Au cahier des charges, des panels (panneaux sur le tableau de bords sur lesquels sont montés switch, potentiomètres, afficheurs, poussoirs lumineux, etc ... qui servent à interagir avec les systèmes de l'avion) encore plus conformes à la réalité ; celà pose pas mal de problèmes techniques, dont l'un me semble pouvoir relever de ce forum.

IMAG3258.jpg


Voici la face avant de l'un de ces panels : PMMA peint , environ 325x139x6, usinage en creux au dos (il ne reste plus qu'une épaisseur de 2), qu'il faut graver pour y faire figurer de nombreuses inscriptions (lettrage taille environ 5 ou 3.5) ; je procède à la CNC, fraise javelot pointue (15°), profondeur de passe entre 10/100 et 15/100, profondeur nécessairement assez précise pour obtenir une largeur de gravure constante ; c'est ici que le problème apparait:


L'épaisseur de cette face avant, PMMA coulé, est assez variable, les écarts peuvent atteindrent 2/10 ; il faut donc introduire dans le g-code les corrections de hauteur adéquates pour tenir compte des ces variations, que l'ont obtient en faisant avant gravure un relevé des dénivelés selon une matrice de points (voir sur mon site, la sonde 2D) ; un soft procède ensuite par interpolation bi-linéaire pour corriger tous les Z apparaissant dans le g-code, ça fonctionne parfaitement (technique que j'utilise pour la gravure à l'anglaise de mes PCB, c'est absolument parfait). Le soft s'appelle AutoLeveller.

Le hic, c'est que la maille de la matrice des points de mesure est carrée, alors que ma face avant est pleine de trous ; de nombreux points de relevé se retrouvent donc dans le vide, ce qui fausse complètement les interpolations ; lour les panels de mon premier simu, j'avais contourné en usinant les trous après gravure, mais là, ça n'est plus possible ???

Comment faire ? pour l'instant, je reprends le fichier des relevés, j'identifie les points non pertinents, que je remplace en me basant sur les hauteurs des points environnants, mais sur un grand panel c'est un travail de benedictin ! pas envisageable pour les dizaines de panels que comporte le simu ...

Un programme : j'ai pas mal utilisé Visual studio dans les versions facilement accessibles, mais désormais les dernières versions sont devenues très hermétiques à mes yeux, pas envie de passer des semaines à m'y remettre. Alors, comment feriez vous ?

Michel
 
Advertisements
AndersFaust
AndersFaust
Ouvrier
1 Août 2019
331
Tu fait la calibration du maillage avec une plaque calibrée genre 1mm par dessus, et tu offset de 1mm après calibrage.

Edit: ou alors, tu calcules le maillage avant usinage, tu usines, tu grave avec le maillage que tu a fait quand la plaque était pleine.
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
456
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merçi pour ta réactivité,

je n'ai pas essayé ta première suggestion, mais il est plus que vraisemblable que la plaque calibrée ne va pas épouser les creux et les bosses (car la surface du PMMA est un vrai champs de bosses, les variations sont très irrégulières - pas juste une inclinaison plutôt constante).

Pour ta seconde suggestion, je l'ai déjà essayée, mais le hic est qu'il se passe des choses entre l'usinage de la face supérieure et la gravure : en gros, la gamme est la suivante :
1 - usinage de la face supérieure : les trous et le contour
2 - usinage de la face inférieure ; je retire presque toute la matière sauf autour des trous et le long des bords
3 - peinture de la face supérieure
4 - relevé des niveau de la face supérieure
5 - gravure

La seconde opération ne laisse qu'un voile de 1.6, ce qui déforme encore plus la planéité de la face supérieure,
La troisième (peinture, 4 à 5 couches) amène son surcroit d'irrégularités.
Sans compter les divers repositionnements, qui n'arrangent rien.

Et au final, le relevé réalisé avant usinage a perdu pas mal de pertinence : ça arrange un peu les choses, mais pas suffisamment.

IMAG3259.jpg


J'ai essayé d'usiner la face inférieure après peinture, mais pour fixer ensuite la plaque pour l'usinage de la face inférieure, je n'ai pas trouvé mieux que le double face de précision, et là, au décollage, le fond qui ne mesure plus que 1.6 est trop fragile, sur un grand panel casse presque assurée ...

Michel
 
Bat74
Bat74
Apprenti
18 Août 2013
215
FR-74 Boëge
Mon cher Michel,

ça fait plaisir de te retrouver :smt039
Je vois que tu es en pleine cogitation une fois de plus et que le sujet de la gravure est toujours au cœur de tes préoccupations...

Pour le maintient de ton panneau déjà partiellement usiné, j'aurais utilisé une table à dépression. C'est ce qu'on utilise au boulot. On usine ainsi des stratifiés de 0,8mm jusqu'à 20mm, du POM en plaques de 2 à 10mm et aussi de l'acier inox en épaisseur 100 microns jusqu'à 300 microns...
Les pièces sont soit en matière brute soit déjà partiellement usinées avec de nombreuses découpes avant l'opération de dressage de la face ou l'usinage de poches et cavités. (usinage UGV)

Nos tables à dépression sont de type plaque à multiples perforations. On interpose une feuille de carton spécial calibré (0.8mm) et l'aspiration se fait au travers de la feuille. Placage impeccable !
La feuille sert aussi de martyr lors de l'usinage.
Pour retirer la pièce, il faut juste couper l'aspiration... et hop.
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
27 Avr 2011
704
Voici la face avant de l'un de ces panels : PMMA peint , environ 325x139x6, usinage en creux au dos (il ne reste plus qu'une épaisseur de 2), qu'il faut graver
Salut !

c'est bien de la façade dont tu parles pour la gravure ? ...

As tu envisagé l'utilisation d'une tête de fraisage a nez suiveur dans le style des gravograph ?
tete_gravograph.JPG


le nez n'est pas installé sur cette image ,il en existe de plusieurs types , le cone percé simple a visser
qui laisse passer (reglable par la bague graduée) la pointe de la fraise javelot , celui ci permet de limiter la profondeur en Z ,
Un autre muni d'une bille en laiton percée qui permet un suivit en Z pentu.
Le ressort de pression au dessus est réglable ,suivant la dureté du materiaux.

Il y a deux risques ,1/ que la pression du nez en contact et des copeaux qui suivent rayent l'etat de surface.
2/que le nez n'arrive pas a remonter des pentes de cuvettes si la profondeur de Z machine est trop prononcée.
Alors il faut eviter que le tracé passe par les "trappes" et verifier les remontés et les rapides.

Des fois ,une solution moins glorieuse qu'un presset de surface peut fonctionner , ça necessite juste d'acheter ou de se faire une
unité de gravure specialisée ,mais vu ce que tu realises !!... (et que j'apprecie au taquet )
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
10 954
La table à vide, c'est lourd si ne l'a pas et avec les trous et les "murs" dessous, ça m'étonnerait que ça tienne.
Je crois que la solution logicielle reste la plus facile à mettre en œuvre.
Il faudrait regarder le source ou contacter l'auteur pour savoir si le maillage de relevés peut être paramétré, par exemple en fournissant un fichier de "zones interdites" (les trous avec une marge pour éviter des déformations dues à l'usinage) ou inversement limiter le maillage aux zones à graver. Ou un post processeur intermédiaire pour éliminer les mesures dans les trous ou ne garder que les zones à graver. 8-)
 
S
speedjf37
Compagnon
15 Oct 2009
2 016
indre et loire
Bonjour,

Pour ton souci et dans une vue plus globale

Suggestion : ajouter dans autoleveller une fonction d'édition de point de test.

Ajouter point
Supprimer ( 1 ou sélection)
Déplacer ( 1 ou sélection)

Exporter/Importer la liste de points .


Le développeur est assez réactif , il a intégré des modifs que je lui avait suggéré.

PS sinon intégrer ces modifs suivant l’intérêt porté !!!

Cordialement JF
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
456
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour à tous, bonjour Philippe, happy to hear about you, des nouvelles de ta grosse fraiseuse ?

C'est vrai qu'une table à dépression, ce serait bien, mais pour un petit bricoleur c'est vraiment cher ... (du moins à ma connaissance),, et puis ça ne règle pas tout ; en l’occurrence, mon panel est prêt à graver, et mine de rien, ça m'a pris pas mal de temps pour y arriver !

Il y a la solution de la tête de gravure, j'ai essayé cela, mais le "nez "de la tête, dans mon cas en POM, en effet entraine les petits résidus de la gravure et abime la peinture (peinture acrylique, 3 couches, ça se raye facilement).

La solution soft m'apparait en effet la plus simple ; je me débrouille bien en C++, mais mon Visual studio 2008, tellement simple d'accès, refuse désormais tout service (une délicatesse de microsoft, fin du support = plus possible de s'en servir !), et le Visual Studio 2017 que j'ai récupéré est vraiment hermétique ...
Sinon, ce serait assez simple d'automatiser ce que je fais à la main : le fichier des relevés du sondage est un fichier texte, une ligne par point avec les coordonnées X,Y,Z, il suffit de détecter les points anormaux (Z < seuil), et d'en remplacer les coordonnées par de nouveaux triplets calculés sur la base des points adjacents, vraiment rien de sorcier !

En ce qui concerne une évolution du soft, j'ai lu le forum de AutoLeveller, une demande telle que formulée par JF a été posée, et l'auteur a hélas répondu explicitement que ça n'était pas à l'ordre du jour (il faut noter que dans la conception même du soft, il est indispensable que la grille des relevés soit rectangulaire, maille carrée, et que tous les points soient renseignés, donc beaucoup de re-work pour accepter une distribution irrégulière).

Là, je sèche un peu ; pour ce panel, j'ai déterminé une grille de sondage qui ne présenterait que quelques points problématiques, mais très grosse maille (28x28), ça craint (dans Autoleveller, le tracé du gcode est décomposé en petits éléments de taille 5, et chacun se voit affecter son propre Z).

Michel
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
10 954
il suffit de détecter les points anormaux (Z < seuil), et d'en remplacer les coordonnées par de nouveaux triplets calculés sur la base des points adjacents, vraiment rien de sorcier !
Est-ce que c'est nécessaire ? On ne peut pas les faire sauter tout simplement ou ramener le Z à 0 ?
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
456
Les faire sauter : non, le module de correction du G-code sait qu'ils existent et en a besoin.
Ramener leur Z à 0 : non, car ils vont servir pour les interpolations des Z des segments situés entre eux et les points adjacents ! mais calculer leur Z par interpolation est simple (en gros, ça ne doit pas être loin de la moyenne des 4 points de sondage cardinaux).

Michel
 
Advertisements
Haut