[implantation] utilisation de linuxcnc sur CNC industriel

  • Auteur de la discussion Steeve Osteen
  • Date de début
S
Steeve Osteen
Ouvrier
29 Avr 2009
348
pont audemer
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

je suis actuellement en train de voir un potentiel retrofit d'une CN MAZAK powercenter V12 avec une petite broche de 9kW sous linux CNC MESA et des drivers certainement fanuc.

cependant, après avoir éplucher une toute petite partie de la doc (juste le manuel de l'implanteur ) je ne suis pas sur de tout piger.
actuellement linuxcnc, permet de gérer tout l'aspect usinages, sur ce point là, j'ai pas trop de crainte, ça va marcher.
par contre, j'ai du mal à voir comment lui faire gérer la gestion de toutes les fonctions annexes de la machine.
sur le mazak, les fonctions de changeur d'outils sont gérés en contact sec pour des distributeurs hydrauliques.
Par contre, si les fonctions externes (pompes hydrauliques, refroidisseurs, circuits de lubrification, etc.) Si la plus grande partie, sont démarrés à l'allumage de la machine, un problème me chagrine, la gestion des défauts.
si j'ai des contacts qui me permettent d'avoir les états de défaillances de certains éléments, comment les faire gérer à la machine (linuxcnc) ? Il me faut un système de gestion à coté ?
Comment je fais passer l'information à linuxcnc pour qu'il arrête comme il le faut le système avec dégagement d'outils et tout le toutim ?
les ARU seront gérés en externe, comme préconisé dans la doc mais le reste j'ai pas encore trouvé.

Si vous auriez des pistes ?
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 626
59000
Bonjour,
Le cœur de la documentation est ici en Anglais, bien déployer les sous menu.
http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/
le coeur du fonctionnement de linuxcnc, c'est le fichier.HAL
Il regroupe tous les composants plus ou moins élaborés
dont tu vas connecter les entrées et les sorties entre elles.
Il existe toutes une collection de composants dans laquelle tu vas puiser
en fonction de tes besoins.
Commands and userspace components
Realtime components and kernel modules
S'il ne sont pas bien adapté à te besoins, tu peux en créer en C ou Python.
il faut juste respecter une syntaxe compatible avec ses futures branchement.
Certains composants non prioritaires sont compilés en "userspace"
(dont la régularité de cadencement n'est pas crucial).
Les autres, sont compilés en realtime (qui assure la boucle PID d’asservissement par exemple)

Si tu fais le choix de Mesa, un composant majeur spécifique à son utilisation va être chargé
ainsi qu'un firmware flashé dans la Mesa.
http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/man/man9/hostmot2.9.html
La conséquence de cela est que tu vas faire apparaître toute une collection d'entrées et de sorties
disponibles, qu'il te suffit de brancher suivant tes besoins par l’écriture d'une ligne dans le fichier HAL

Pour illustrer une partie de tes interrogations, au niveau de l'interface graphique, tu peux
agir avec le clavier ou la souris sur l’arrêt d'urgence par exemple. cette entrée graphique
est également accessible par soft grâce au composent halui
http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/man/man1/halui.1.html
ou par le composant de l'interface graphique axis (ou motion)
http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/man/man1/axis.1.html

Il faut savoir que pour assurer une fonction, plusieurs voies sont possibles:
un composant standard ou la création d'un composant sur mesure.
Par exemple le changeur d'outils peut être piloté par la PLC de Linuxcnc qui est
Classicladder ou un composant userspace que tu écris pour tes besoins.

C'est la préoccupation actuelle de ce fil :
https://forum.linuxcnc.org/12-milling/33035-retrofitting-a-1986-maho-mh400e
Et qui concerne le pilotage de la boite de vitesse séquentielle d'une Maho
https://forum.linuxcnc.org/12-milling/33035-retrofitting-a-1986-maho-mh400e?start=330
 
Haut