Hermle UWF851 / Elle tourne!

  • Auteur de la discussion cantause
  • Date de début
cantause

cantause

Compagnon
Bonjour,


Ca va je nettoierai gentiment les cartes, et je ferai un essai à l'alcool isopropylique!

Pour la puissance installée, en effet il ne faut pas nécessairement grand chose, mais je n'ai jamais fait de mesure. Ca n'a disjoncté qu'une fois, avec la four et le sèche-linge en route, ça c'était tendu, maintenant je fais un peu plus attention.
Je vais certainement passer par la case renforcement dans pas très longtemps, probablement 15 kva dans un premier temps, éventuellement 24 kva (c'est le maximum "facile" à avoir chez moi) quand j'aurai ma table plasma. Les 15 kva ça ne coûterait pas très cher, c'est juste qu'il faut faire re-réceptionner l'installation de la maison et il y a certains points que je dois encore mettre en ordre, ce qui m'ennuie le plus c'est qu'avec la montée des températures extérieures, et le peu de volume, je pense bientôt devoir climatiser un minimum.

Mais si on se contente d'une seule machine à la fois, sans la pousser dans ses derniers retranchements (à pleine puissance les kW doivent bien venir de quelque part), je pense qu'avec 5-6 kW on sait s'en sortir, c'est surtout le fait d'avoir un raccordement triphasé qui a de l'importance, la conversion en mono demande des modifications parfois fort lourdes sur les cnc.

Les conversions c'est un autre boulot, je crois qu'on peut arriver au même résultat si la machine s'y prête bien (au final les Deckel, Maho, Hermle,... des années 80 sont presque des fraiseuses conventionnelles, en terme d'architecture), mais il c'est un projet de longue haleine, bon courage!
Question maintenance, c'est vrai qu'on ne dépend pas d'une électronique coûteuse et vétuste, je comprends bien l'idée, mais dans ce cas il y aussi le marché des cnc "canibalisées", sans leur contrôleur, un partie de l'électronique manquante,... qui sont parfois en excellent état mécanique et pour 3 francs 6 sous. Le gros avantage de ces bases, c'est qu'elles sont déjà prévue pour le fonctionnement automatique, donc la lubrification est centralisée ET automatisée, à mois de tomber sur une tête brulée qui a bidouillé un capteur, ou une machine dégoutante avec les canalisations bouchées, on peut être sûr qu'elle a toujours fonctionné bien huilée. Comme les vitesses de déplacement sont relativement faibles et que les glissières sont bien protégées, on tombe souvent sur des machines en bon état géométrique.

Nikass a dit:
Ce fut un plaisir. A quand la prochaine :partyman:

Encore merci pour les conseils!

Voici le drive suivant (pas encore dit qu'il est fautif, je n'ai jamais mis la machine sous tension):

IMG_4491_zps3075908e.jpg

L'armoire est un peu plus propre:

IMG_4489_zpsef94f374.jpg

C'est un drive numérique (Siemens 6r27), on est au début des années 90, la documentation est plus abondante, le drive est lui aussi plus compliqué (tout du moins son fonctionnement m'est moins accessible).

On verra bien quand le moteur de broche sera remonté, je n'ai toujours pas osé le confier à un atelier pour rectifier le collecteur (en fait un roulement me résiste, je comptais leur donner le rotor prêt pour le tournage).

Bonne fin de journée.

François
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonjour,

Je suis perplexe :)

J'ai refait des essais de réglage du drive, mais rien à faire, le potentiomètre qui règle la tension maximum d'induit (dans mon cas 380V), n'a pas d'effet, donc dès qu'on dépasse la vitesse nominale (à vérifier au tachymètre), le drive dépasse les 380 V et atteint environ 510 V. Il est pourtant capable de contrôler la vitesse, car si les conditions le nécessitent, il peut descendre bien en dessous des 380 V et rester stable (mais comme le but est de travailler le plus souvent à puissance constante, le moteur est surtout utilisé au delà de la vitesse nominale, donc à la tension maximum d'induit).
De plus, à certains régimes (entre 400 et 480 Vdc il me semble), la vitesse oscille autour de la consigne (à une fréquence de quelques hertz), on voit les leds du fonctionnement en marche avant et arrière qui s'allument de manière alternée. J'ai essayé de régler les gains (c'est un régulateur PI), mais pour ne plus rencontrer le problème mais j'arrive à un système très (trop) lent, les inversions de sens de rotation sont anormalement longues :)
Le problème est aggravé par un réglage du courant maximum d'induit trop faible je pense, lors des inversions de sens de rotation il n'a pas l'air de dépasser 8-10A (Inom = 19A), j'ai pourtant respecté les valeurs à obtenir aux points de test, calculées à partir du manuel. En modifiant un peu ce paramètre à la hausse, le système devient plus réactif, dans une certaine mesure seulement, car le problème des gains reste à peaufiner.
Je ne me lance pas dans un réglage fin tant que je n'ai pas réglé le problème de cette tension d'induit maximum qui n'est pas contrôlée, je vais me pencher un peu sur le sujet, mais je suppose que ce n'est pas bêtement le potentiomètre qui est foutu :-(

Pour le reste des travaux, j'ai commencé à ouvrir les capots, mais je ne sais pas trop dans quoi je m'aventure, il me semblait que vérifier le bon fonctionnement de la lubrification centralisée était de première importance, car à priori on voit de l'huile apparaître où il faut, mais il y a des endroits qu'on ne voit pas.
Le fond de la cuve d'huile de glissière contenait un espèce de "gel", un peu comme de la parafine, j'ai démonté quelques raccords banjo et il y en a aussi dans ces raccords, il parait que ça arrive souvent quand on change de type d'huile de glissière. Je suis donc face à un dilemme, car nettoyer tout le tuyauterie, vérifier les vannes doseuses (il y en a 40), changer les tuyaux (tant qu'à faire), et laisser les orifices d'amenée d'huile à moitié bouchés, ça ne me plaît pas vraiment. Passer de l'air comprimé dedans reporterait le problème à plus loin, dans les glissières, vis à billes,... La solution qui me paraît la plus propre serait de démonter, mais c'est un fameux travail, qui ne me fait pas peur, mais que je ne peux pas entreprendre tant que mon tour (en pièces détachées dans l'atelier) n'est pas remonté.

Donc je pense que je vais devoir rebrousser chemin, et me contenter de remettre en état les drives comme activité d'intérieur, faire des mesures de géométrie pour m'assurer que la machine est en bon état (l'ancien propriétaire m'a dit qu'elle était très précise), car même si les glissières ont une belle apparence, elles sont rectifiées et pas grattées, ce qui rend plus difficile d'estimer l'usure à la louche. Si elle est effectivement en bon état, je vais réfléchir à un rafraichissement en profondeur, qui inclurait un démontage presque complet, le changement du câblage (30 ans dans l'huile, ça s'apparente à la maintenance préventive, fins de course sont en 230 volts...), le remplacement des roulements, en plus de ma précédente liste...
Beaucoup de travail en perspective, mais au moins elle serait remise à neuf, je vais encore y réfléchir un peu!

Bon après-midi.

François
 
Lil

Lil

Ouvrier
Hello François :wavey:

cantause a dit:
De plus, à certains régimes (entre 400 et 480 Vdc il me semble), la vitesse oscille autour de la consigne (à une fréquence de quelques hertz), on voit les leds du fonctionnement en marche avant et arrière qui s'allument de manière alternée.
Le phénomène de battement que tu constates est malheureusement lié au principe de redressement en double alternance (pont de Graetz mixte 2 x diodes, 2 x Thyristors) en angle de phase de la carte d'excitation avec un taux d'ondulation à 100 Hz trop important ...

Précédemment Lil a dit:
En ouverture inférieure à ∏/2, elles sont responsables de l'usure rapide des collecteurs (et oui!) ... car le courant inducteur haché (en angle de phase) n'est pas en phase avec la vitesse de rotation du rotor (induit) et donc du collecteur ce qui implique de forts dI/dt en commutation.

Je te ferais passer une carte hexaphasée qui résoudra ce problème ... et d'autres PB

Amitiés
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonjour Lil,


Merci pour tes explications, toujours très précises!

Je n'avais pas fait suffisamment attention à ta seconde remarque concernant le hachage du courant inducteur et son interaction avec l'induit, je vois mieux le problème maintenant, et l'intérêt d'une carte hexaphasée pour l'inducteur.
Je suis tout de même un peu étonné que le contrôleur ait une réaction aussi "brutale", car ça ressemble plus à la caricature de la mamy qui roule aux freins et l'accélérateur dans une publicité, qu'à une ondulation, est-ce justement du à la réaction d'induit qui fluctue, et qu'il essaie tant bien que mal de suivre?
Malheureusement je n'ai pas de quoi faire des mesures plus précises pour le moment, mais ça va venir.

Sauf erreur de ma part, ça n'explique pas le fait que je ne puisse pas contrôler la tension d'induit (500Vdc au lieu de 380Vdc)?
Il faudrait que je me plonge un peu plus dans les schémas, je pense que la manière dont c'est régulé est expliquée, mais j'ai un peu du mal, d'autant plus que la documentation lisible est en allemand, ça n'aide pas.

J'espère avoir mon oscilloscope le we prochain, je pensais également acheter une sonde différentielle (une Pintek DP-25, ce n'est probablement pas de la grande qualité, mais elles ont l'air de faire leu travail, d'après un reportage sur eevblog), pour les mesures sur la sortie, ou sur le réseau. Au départ je comptais utiliser une sonde 100:1 mais la différence de prix n'est au final pas énorme, et ça me parait plus sécurisant (pour l'utilisateur et l'appareil) pour quelqu'un comme moi, qui n'est pas un habitué des mesures à l'oscilloscope.

Enfin, ça ne presse pas, en attendant je tente de connecter les contrôleurs (mes machines ont toutes des contrôleurs Heidenhain, TNC155 et 407, ça rend la centralisation plus facile) à mon ordinateur, afin de pouvoir utiliser des programmes générés par un logiciel de CAM, et surtout pouvoir faire du "drip-feed" car les mémoires de ces vénérables contrôleurs ne sont pas très grandes. Ne me voyant pas jouer avec des câbles séries un peu partout, j'utilise un convertisseur RS232/ethernet PoE (Lantronix) par machine, mais pour l'instant je n'arrive pas à communiquer avec le contrôleur, malgré un port com qui semble bien activé par le logiciel Heidenhain (TNCremo). Je suppose qu'un détail m'échappe, je poursuivrai ce we à tête reposée, je crois que c'est juste une affaire de paramètres maintenant.

J'ai également commencé à investiguer la possibilité de mettre un écran tactile et un petit ordinateur (genre raspberry pi ou nuc) dans l'atelier pour pouvoir faire gérer les programmes et surtout accéder aux logiciels de CAD/CAM depuis l'atelier (Solidworks/Solidcam ou Inventor/HSM) via remote desktop. Je pensais que ça ne marcherait pas bien, à cause du traitement local du flux video sur le pc local (thin client), et donc la perte du traitement par la carte OpenGL de mon desktop (host), mais si l'application est lancée depuis l'hôte le traitement se fait sur ce dernier! Et honnêtement, ça va mieux que de faire tourner solidworks sur mon portable, chose qui m'a permise de rendre tous mes travaux lorsque j'étais étudiant, même si ce n'était pas toujours sans peine sur les gros assemblages. Il semblerait que d'autres solutions soient encore bien plus performantes, comme HP Rapid Graphics Software, mais la version d'évaluation ne dure que 60 jours, et la nouvelle version doit sortir dans les jours qui viennent, je vais attendre encore peut qu'une machine soit en état de communiquer pour faire mes tests. Restera à choisir un bon ensemble CAD/CAM, j'aime bien solidworks/solidcam, mais c'est vraiment hors du budget, et même si j'adore SW, je trouve qu'imposer un contrat de maintenance pour simplement pouvoir disposer des mise à jours est à la limite du pied de nez à l'utilisateur. Par contre Inventor LT + HSM express ça reste une somme mais ça a l'air de bien répondre à mes besoin, tout en restant accessible financièrement.

Désolé pour la digression, mais parler de cnc sans parler de logiciels ça devient difficile, et mes recherches/expérimentations du we m'ont rendus très enthousiastes quant aux possibilités qu'on peut attendre de l'intégration de la couche logicielle dans un petit environnement de production personnel, même avec de vielles machines.

Bonne semaines à toutes et à tous.

Cordialement.

François
 
L

lihx1

Apprenti
Bonjour,
Dans l’ancienne entreprise nous avions des tnc151, 155 et tnc355 sans carte réseau intégré à la commande on était obligé de
mettre un pc (un ancien est suffisent) au pied de chaque machine et un petit logiciel heidenhain de transmission bloc à bloc simple.
La transmission bloc à bloc était la plus rapide et fiable de cette façon , avec des bouts de ligne de quelques dixièmes ou centièmes voir microns
ça avalent en usinage 3D et il faut que ça suive si non la fraise fais du surplace est donc la pièce a des marques avec les problèmes que ça engendres ..
Sur les tnc 426 ,530 a carte réseau et qui ont des disques dures, on charge le programme et ça roule.
Je suis donc le sujet pour voir si ça marche avec un convertisseur RS232/ethernet pour la mienne, mais je doute que le pc / le réseau suivent, à voir ?
Mais sans changeur d’outils, il faut être près de la machine !
lihx
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonsoir Lihx,

Je tente de faire exactement la même chose que ce que tu décris!
Je met le contrôleur en exécution "bloc par bloc" (drip feed), puis j'appuie sur le touche "Ext" pour aller chercher le fichier qui se trouve sur un répertoire sur mon ordinateur. Sur mon ordinateur, je fais tourner le logiciel Heidenhain (TNCRemao), et plus particulièrement TNC Server, où j'ai renseigné le nom du répertoire dans lequel se trouvent mes programmes.
Le seul hic c'est que lorsque j'ai introduit le numéro du programme sur le contrôleur tnc, et que j'appuie sur enter, il m'indique un message du genre "communication externe pas encore prête", rien de plus.
Je ne pense pas que le convertisseur pose problème, la communication série est très lente (2400 bauds) comparée à celle du réseau ethernet (10/100 Mbits), en pratique ça n'est qu'un très long câble série, mais plus simple à installer, enfin, ça reste à confirmer :)

Par contre c'est vrai qu'une machine avec changeur d'outils ça serait top, mais je ne vais pas me plaindre, peut-être que plus tard...

Quand j'aurai trouvé les bons réglages (câblage, paramètres et procédure), je ne manquerai pas de le faire savoir, ça simplifie pas mal de choses.

Bonne soirée.

François
 
J

jéjé

Compagnon
Je passais juste te feliciter et te remercier :)

En cours d'achat d'une UWF600, ton sujet m'a bien documenté sur ces machines!
La achine estmaintenant achetée...
Dans l'armoire,j'ai trouvé une copie de doc de 851 et toute la doc siemens et de la CN (identique à la 851) Si ces docs peuvent t'interesser....
Je recherche aussi du coup la doc de la "600"

J'ouvrirai un sujet specifique, je pense partir sur un retrofit ....comme toi au début :)

Merci encore de ton partage au travers de ce sujet!

Jeje
 
U

usineur222

Nouveau
Bonjour,

Merci pour votre article très détaillé, c'est vraiment sympa de l'avoir mis en ligne.

Nous venons d'acheter très récemment une HERMLE UWF 1001H ( TNC 415 ) et sommes en train de la remettre en service. Nous avons déjà fait les niveaux ( huile hydraulique, huile de glissière et huile de broche très fluide ).

Nous avons quelques soucis :

-Nous avons dans un premier temps constaté une forte vibration lors de la mise en route de la broche qui semblait provenir d'un battement irrégulier du moteur. Nous avons fait réviser le moteur, c'est beaucoup mieux mais sur certaines gammes de vitesses la vibration est persistante ( ex 200tr / min ) . Par contre, sur d'autres gammes de vitesse ( ex 800 tr / min ) c'est mieux. Est ce qu'un calage plus précis du moteur ( posé sans réglage ) peut être la cause ? Ou bien la courroie ? Ou bien cela viendrais de plus loin, c'est à dire des roulements ou de la boite de vitesse situé entre le moteur et la broche ?

-Après essai de quelques programmes, nous constatons également que la machine se bloque assez fréquemment sur les axes X, Y et Z. Le message d'erreur est "GRAVE ERREUR POSITIONNEMENT C"
A priori ce serai soit les règles à nettoyer / remplacer, soit les codeurs ( improbable 3 codeurs simultanés ) , soit un réglage variateur ? Auriez vous une idée ?

-Également nous constatons que la broche émet un léger couinement ( type cardan qui commence à s'user ) dès que l'on dépasse 1200 tr / min . C'est plutôt inquiétant. Par conséquent nous attendons de connaître la cause potentielle en espérant que ce ne soit pas la broche qui soit HS... Auriez vous une piste ?

-Par ailleurs, nous avons des déclenchements d'arrêt d'urgence externes intempestifs. Est ce que ce serait ( à première vue ) plutôt un problème de bouton d’arrêt d'urgence défectueux ? ou bien un autre problème qui serait lié aux erreurs de positionnement, ce qui déclencherait un arrêt d'urgence ?


Nous savons qu'il est très difficile d'identifier une panne sur la simple base de ces écrits, mais si par expérience vous avez une piste ou un début de pistes sur ces point, nous vous en serions très reconnaissant.

Nous sommes une société très jeune en cours de lancement, nous sommes de bons usineurs mais avec une expérience très limitée en maintenance / réparation. Autrement dit, nous démarrons avec de petits moyens et la fonctionnalité de cette fraiseuse est très important pour nous.

Fred
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Bonjour cantause,

Très belle acquisition, tu pourras nous mettre une vidéo de son fonctionnement .
sans être indiscret, tu l'as touché à combien?
La table, ne ferait-elle pas 1200 x 800 ou 1200 x 600 .
Pourrais-tu mettre plus de photo de la machine .

D' avance merci.
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonjour,

Désolé pour le retard, j'ai été pas mal occupé cet été, je ne suis donc pas beaucoup venu sur le forum :-(

@jéjé:

Félicitations!
C'est une belle machine, plus compacte je pense?
Tu as des problèmes avec la CN d'origine ou tu préfères repartir d'emblée sur du matériel informatique neuf?
Je ne suis pas sectaire à ce sujet, les deux approches se valent et sont à étudier au cas par cas je crois...

Sinon tes documentations m'intéressent bien sûr! Les miennes ne sont pas de très bonne qualité, car ce sont des feuilles d'un manuel d'époque scannées.
Mais bon rien ne presse, je vais être tenu écarté de la machine jusqu'à la fin de l'année à mon avis.
Pour la doc pour l'UWF600 je ne saurais malheureusement pas t'aider, mais tu peux demander directement à Hermle (service@hermle.com), ils m'avaient répondus dans la journée, ils sont très serviables même pour du dépannage par téléphone 30 ans après la vente, ça c'est un vrai SAV!

@usineur222:

Désolé d'apprendre que vous rencontrez autant de problèmes et de seulement vous répondre, j'imagine que ça ne doit pas être simple d'avoir une machine peu fiable dans un petit atelier.

Vu le type de commande qui équipe votre machine, elle doit être plus récente que ma 851.

-Problème de battement:

J'ai le même problème sur la mienne, mais je n'ai pas avancé depuis lors.
Je ne connais pas assez bien les spécificités des moteurs DC, mais il est indéniable que Lil a de grandes connaissances dans le domaine, elle pourra probablement vous aiguiller si elle passe par ici. Les drives Siemens qui équipent ces machines ne sont pas des plus aboutis de ce que j'ai pu comprendre, mais je suppose qu'ils sont capables de faire fonctionner le moteur de manière satisfaisante, si vous avez le même type de problème que moi, ce n'est pas satisfaisant. De mon côté en augmentant le gain intégrale et en diminuant le gain proportionnel (2 potentiomètres sur le drive) de la boucle PI, ça rendait la broche beaucoup plus stable, mais très (trop) peu réactive, je pense plutôt à un problème d'électronique que de mécanique. Ceci dit, bien aligner le moteur et une tension de courroie correcte ne peuvent pas faire de mal, mais je serais étonné que ce soit la cause.

-Grave erreur positionnement C:

"Gross positioning error C" si vous devez faire des recherches en anglais

Ca, il parait que toutes les personnes qui utilisent du Heidenhain (ancien?) connaissent ce type d'erreur :)

D'après le manuel de votre CN (disponible ici), à la page 12, l'erreur de type C correspond à une erreur entre la position mesurée (par la règle de verre) et celle calculée par le contrôleur au départ des informations qu'il a envoyé au servo. Cet écart se trouve entre 1/4 et 4x la valeur paramètrée, on influence cette valeur via le paramètre MP1140.x (x étant le chiffre correspondant à l'axe concerné, donc X=1, Y=2, Z=3, A=4,...).
MP1140 est en volts, je ne vois pas au juste quelle est la corrélation avec la taille de l'erreur par contre... Quel est la valeur de ce paramètre dans votre cas?

En augmentant le MP1140 le problème devrait disparaître, refaites un test à blanc quand la machine se bloque, ça vous permettra déjà de vérifier que le problème est bien lié à ce facteur. Par contre, ça ne traite que le symptôme, les causes potentielles sont malheureusement multiples, et demandent pas mal de vérifications (pas inutiles en soi quand on remet en route une machine). Comme expliqué plus haut, le contrôleur se retrouve avec un axe qui est physiquement "à côté" de l'endroit qu'il avait prévu d'atteindre, si vous avez de la chance c'est effectivement une règle sale (position mesurée erronée), ou un tachymètre qui ne donne pas la vitesse réelle du servo avec assez de précision (collecteur/balais usés, poussières de carbone,...). Si ce n'est pas ça, c'est que soit la commande envoyée par la CN ne donne pas l'effet escompté (balais/collecteur du servo usés, réglage du drive d'axe pas assez optimisé,...) soit qu'il y a des points durs dans les mouvements. Pour ce dernier point c'est l'occasion d'enlever les soufflets et vérifier les glissières, contrôler les valves doseuses de la lubrification centralisée (ou que l'huile arrive bien partout, ce n'est pas facile), vous pouvez aussi contrôler les axes en faisant tourner les vis à bille à la main après avoir désaccouplé la courroie (Attention, pas pour le Z, ou il y aura de la casse!!!) pour vous rendre compte d'un éventuel problème les concernant, régler les lardons,...
Bref, tout ce qui peut entrainer un mouvement irrégulier sur un axe.
Côté électronique, j'ai entendu dire que parfois de l"humidité se logeait dans les connecteurs de règle de verre, y compris dans le pupitre, et qu'on rencontrait moins le problème sur les machines qui restent branchées en permanence, ou qui se trouve dans les ateliers chauffés. Bien vérifier aussi que les tachymètres sont correctement fixés en bout d'arbre de servo, de mémoire c'est un manchon conique, et s'il est mal serré il arrive que ça glisse, tout en donnant des pannes assez aléatoires.
Je sais que ça fait beaucoup de vérifications, mais elles font pour la plupart partie de la maintenance donc au moins ce n'est pas perdu, mais ça représente un temps conséquent c'est certain.

-La broche:

Je n'ai pas remarqué de bruits particuliers sur la mienne, mais je ne l'ai pas beaucoup faite tourner.
Par contre vous dites en début de message "huile de broche très fluide", attention car dans les deux miennes, il est indiqué de mettre de l'huile iso VG 150 dans la tête, ce n'est pas si fluide que ça.
Est-ce que vous avez fait le test en retirant la tête verticale pour écouter si le bélier était silencieux?
Il faudrait peut-être voir si l'entraineur de la tête verticale n'est pas un peu usé?

-Arrêts d'urgence:

Les erreurs de type "gross positioning" les entraine systématiquement je pense, donc s'ils se produisent ensemble c'est normal. S'il y en a d'autres (sans message particulier sur l'écran), ça peut être un bouton défectueux, mais vous pouvez facilement le vérifier avec un multimètre (attention, contre toute attente le circuit d'AU de la mienne est en 230 volts, vérifiez quant même sur la votre, elle est plus récente mais deux précautions valent mieux qu'une). Est-ce que vous avez les schémas électriques?


J'espère que j'ai pu vous être utile, mes connaissances dans le domaine ne sont pas très vastes et mon expérience est toute fraiche, néanmoins si vous avez d'autres questions n"hésitez pas.

@ ingenieu59

Je ne manquerai pas de mettre une vidéo quand elle sera en état de faire une pièce, mais pour l'instant il reste encore un peu de chemin à faire :wink:
Pour les photos, je n'ai pas grand chose en stock, et comme l'atelier est étroit ce n'est pas toujours facile de d'avoir une vue d'ensemble :-(
La table fait 850 x 440, ce n'est pas une très grosse machine, je crois qu'à partir de la 1000 ça commençait à devenir bien plus imposant.
Pour le prix, comme je l'ai achetée avec une autre machine, je n'ai pas un pris exact, mais ça doit faire aux environs de 2250€. Je connaissais le vendeur car je lui ai acheté ma première fraiseuse donc j'ai mis un peu plus que ce que j'aurais mis pour une machine en panne dont je ne savais que peu de choses.


Pour en revenir aux réparations, elle prend la poussière depuis mon dernier message. Je suis depuis équipé d'un oscilloscope, mais je dois encore un peu me cotiser pour une sonde différentielle et faire les mesure sur le moteur. En fait j'ai surtout passé l'été au boulot, histoire de prendre un peu d'avance, car fin de semaine je suis en congé et j'attaque... un nouvel atelier :partyman:
Mais comme c'est un chantier éclair (heum, on verra...), j'espère pouvoir reprendre les réparations en fin d'année, je vous tiendrai au courant!

Bonne soirée.

François
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Bonjour,

sympa d' avoir pris le temps de répondre à tout le monde.

Bonne continuation, vivement la vidéo.
 
J

jéjé

Compagnon
cantause a dit:
Bonjour,

Désolé pour le retard, j'ai été pas mal occupé cet été, je ne suis donc pas beaucoup venu sur le forum :-(

@jéjé:

Félicitations!
C'est une belle machine, plus compacte je pense?
Tu as des problèmes avec la CN d'origine ou tu préfères repartir d'emblée sur du matériel informatique neuf?
Je ne suis pas sectaire à ce sujet, les deux approches se valent et sont à étudier au cas par cas je crois...

Sinon tes documentations m'intéressent bien sûr! Les miennes ne sont pas de très bonne qualité, car ce sont des feuilles d'un manuel d'époque scannées.
Mais bon rien ne presse, je vais être tenu écarté de la machine jusqu'à la fin de l'année à mon avis.
Pour la doc pour l'UWF600 je ne saurais malheureusement pas t'aider, mais tu peux demander directement à Hermle (service@hermle.com), ils m'avaient répondus dans la journée, ils sont très serviables même pour du dépannage par téléphone 30 ans après la vente, ça c'est un vrai SAV!


Je n'avais pas vu ta réponse ! Merci

hermle m'a envoyé la doc! Nickel!

Ma doc de 851 est à ta disposition. Il me fait juste une adresse car c'est une version papier!

J'ouvre un sujet sur ma "600". Le retrofit est surtout que je veux pouvoir depanner la machine sans soucis de dispo de piece, pouvoir envoyer des fichier de la fao facilement, etc...

A bientot
Jeje
 
F

fdavin

Nouveau
Salut cantause,

Ca me fait sourir de voir cette machine, je suis allé la voir du côté de Mons avant de me rabattre sur une Maho 600c car pas le temps de travailler dessus pour la dépanner.

François
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonsoir,

Ca fait un petit temps que je ne suis pas passé ici, le nouvel atelier m'a un peu écarté des machines, mais ça sera mieux quand ce sera fini, c'est un moindre mal :wink:

fdavin a dit:
Ca me fait sourir de voir cette machine, je suis allé la voir du côté de Mons avant de me rabattre sur une Maho 600c car pas le temps de travailler dessus pour la dépanner.

C'est sûr qu'il y avait un peu de boulot :-D
Mais bon les Maho sont des machines du même tonneau, j'espère qu'elle donne satisfaction!?

Comme un autre membre du forum (lionel) avait des soucis avec un simodrive, et que la neige me fait passer un we à l'atelier, je me suis remis au dépannage, un peu mieux équipé pour le diagnostique que la fois passé.

J'ai mesuré les tensions, voici ce que je trouve:

Côté inducteur:

Inducteur_zps51c7e6d5.png

Ca ne me semble pas particulièrement anormal, et lors du phénomène de battement le signa change peu.

Côté induit et capteur de vitesse:

Quand ça tourne "rond":

Tachymètre:
Vitessenormal_zpsc4eb9ddd.png


Induit:
Induitreacutegulier_zpsb9e9b001.png


Quand il y a un battement

Tachymètre:
Vitessebattementeacuteleveacute_zps433b0293.png

Comme vous le voyez on oscille à environ 0,5Hz, dans une bande de 10 volts, soit 500 rpm (tachymètre 20 mV/rpm), la vitesse nominale est de 3600 rpm.
On voir bien la led du pont "marche avant" qui clignote, et surtout celle du pont "marche arrière" qui clignote aussi, mais faiblement.


Inducteur:
Induitbattement_zps8e64c8c3.png

Une variante du tachymètre, quand le battement devient plus rapide et qu'on se rapproche de la vitesse où le moteur tourne "rond":

Vitessebattementmoyen_zpscc142088.png
Désolé pour les échelles et la position des traces, j'ai fait ça en vitesse, je referai des mesures à mon aise demain.

Si Lil passait par ici: Est-ce que l'emploi d'un redresseur monophasé pour l'inducteur peut avoir des effets aussi important (oscillation de la vitesse entre 3200 et 2700 rpm) avec des fréquences aussi basses (0,5Hz)?
J'ai tendance à croire que c'est la boucle PI qui perd un peu vite les pédales, j'ai pourtant essayé de la régler en juin mais je n'avais rien trouvé de très concluant...

PS: Je n'ai pas oublié ta gentille proposition de carte hexaphasée, mais comme je savais qu'il me serait impossible de faire des tests à cause de mes travaux d'ateliers, je n'ai pas voulu t'embêter inutilement.

Bonne soirée.

François
 
Lil

Lil

Ouvrier
Bon Matin François,

Le redressement double alternance avec un pont de Graëtz (avec un condo ou pas d'ailleurs) est une source de perturbations très trop importantes.
Il s'agit d'une charge non linéaire dont les pointes de courant sont très importantes pour la recharge du condo.
A fortiori avec un gradateur !!!

Forme d'onde approximative du courant :
i_rcd10.jpg


Autre problème, l'énergie (à certaines vitesses le moteur est un générateur) ne peut être restituée au réseau et donc la tension passe en négatif, ce qui explique le faible clignotement de la led en marche arrière.

cantause a dit:
Si Lil passait par ici: Est-ce que l'emploi d'un redresseur monophasé pour l'inducteur peut avoir des effets aussi important (oscillation de la vitesse entre 3200 et 2700 rpm) avec des fréquences aussi basses (0,5Hz)?
J'ai tendance à croire que c'est la boucle PI qui perd un peu vite les pédales, j'ai pourtant essayé de la régler en juin mais je n'avais rien trouvé de très concluant...

PS: Je n'ai pas oublié ta gentille proposition de carte hexaphasée, mais comme je savais qu'il me serait impossible de faire des tests à cause de mes travaux d'ateliers, je n'ai pas voulu t'embêter inutilement.
Je suis un peu aux antipodes de ces problèmes actuellement, mais fais moi passer ton adresse en MP et je t'enverrai une carte hexa. et 3 Semipacks (6 thyristors) (*).
C'est la seule solution.
Les cartes "contrôle d'excitation" à redressement double alternance pour les moteurs CC devraient être interdites à l'heure actuelle (trop de perturbations et non conformes CEM).

Amitiés

(*) Ce sera ton cadeau de Noël :mrgreen:
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Bonjour,

y en a un qui doit être content!!!! :smt007

Peux-tu mettre une photo de ton oscillo, il a l' air très intéressant.

Et, bonnes fêtes de fin d' année.
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonsoir,

Comme toujours, merci Lil pour tes explications, et pour la carte d'excitation!
Je serai content quand ce moteur tournera rond :)

En attendant, je vais quant même faire d'autres mesures plus méthodiques, je ne peux pas croire que ce drive ne puisse pas faire un peu mieux, même s'il est imparfait. Je crois que lors de ma dernière tentative de réglage (en juin) j'avais touché à peu près à tous les boutons, le seul soucis c'est que mes docs ne sont pas très détaillées, et je ne connais pas l'action exacte de chacun des 10 potentiomètres présents sur la carte.
Pour la moment, le gain intégral est très élevé, ça diminuait un peu le battement, et j'ai probablement un gain P beaucoup trop élevé pour compenser la lenteur (le problème est un peu pris en sens inverse je crois) mais je ne sais pas voir dans quelle mesure car je n'ai pas noté les valeurs de consignes que j'utilisais, j'ai fait mes mesures à la va-vite.
Au moins ça me fera un peu d'expérience sur ces vielles techniques....

Je me demandais aussi, est-ce que les drives DC sont encore aujourd'hui à thyristors? Ou est-ce qu'on utilise des hacheurs à base d'IGBT comme sur les redresseurs "modernes"?

ingenieu59 a dit:
y en a un qui doit être content!!!! :smt007

Ha ça oui, c'est quant même une solution de secours amenée sur un plateau d'argent!

ingenieu59 a dit:
Peux-tu mettre une photo de ton oscillo, il a l' air très intéressant.

C'est un Rigol DS1074Z, j'ai cherché un petit temps avant de me décider, mon côté Rockefeller me disait de mettre le prix dans un Tektronix. Mais comme je comptais surtout pouvoir l'avoir à côté de moins au pied des machines, le risque de casse me refroidissait un peu, j'ai regardé aux antipodes, du côté des petits Owon, ou autres marques chinoises obscures, puis pour finir chez Rigol, qui a l'air d'avoir un bon rapport qualité/prix.
C'est un 4 canaux, 70 MHZ, l'écran est confortable (7", j'avais envisagé le DS1052 mais l'écran est tout petit), il y a un décodeur pour les protocoles digitaux, il enregistre (mais je n'ai pas encore essayé), et fait des captures d'écran avec une touche en façade (ça doit paraître niais pour les habitués, mais je trouve ça super chouette).
J'ai entendu dire que les électroniciens se plaignaient de son bruit, c'est vrai que le ventilateur n'est pas régulé et qu'on l'entend, ça gêne probablement ceux qui travaillent au calme sur une table, dans mon cas le bruit des machines est d'un autre calibre :)
Il manque certainement de fonctions, de performances, mais en ce qui me concerne il répond parfaitement à mes attentes, pour dépanner de vielles machines-outils, jouer avec mon beaglebone,... Je le prends de temps en temps au boulot pour faire des simulations sur des ups et des groupe électrogènes, c'est un outil bien utile.
Je crois qu'il coûte 530€, ça reste une somme mais c'est décent en rapport de l'appareil et des performances...

1_zps90fb67f3.jpg

Je l'équipe peu à peu avec des accessoires, sur la photo une sonde différentiel 10/100 25 MHz, c'est bien pratique.
C'est du chinois aussi (enfin Taïwanais), ici sous la marque Testec, mais le fabricant est Sapphire, oem pour de grandes marques il paraît.
Je devrais recevoir sous peu une sonde de courant AC/DC Chauvin Arnoux trouvée d'occasion, avec une bande passante de 100kHz ce n'est pas Byzance, mais ça élargira encore un peu mes capacités de mesure, c'est qu'il en faut des outils, je comprends mieux pourquoi on voit toujours les électroniciens avec une montagne d'appareils en arrière-plan ...
Je vais d'ailleurs me mettre en quête d'un mégohmmètre, j'aimerais remettre en route une machine équipée d'un groupe Ward-Leonard (je vais un peu à reculons, technologiquement parlant), qui à presque un siècle, quelques contrôles s'imposent :)

Pour en revenir à la machine, j'ai commencé à démonter la broche.

Démontage du tirant hydraulique:

1_zpsb875d38d.jpg

Ceci afin de contrôler les joints, comme suggéré par Bertrand, ainsi que les rondelles Belleville, je n'ai pas de quoi mesurer la force de serrage et je ne suis pas encore tout à fait équipé pour bricoler le matériel nécessaire, je me contenterai de mesurer les rondelles, ou de les changer si c'est suspect.

Le tirant:

3_zps3eb34991.jpg

Je n'arrive pas à le démonter :x , il y a peu de prises (les trous) et les Belleville ont une précontrainte, j'ai quant même chassé les goupilles avant je vous rassure :)

La tête:

2_zps96e65562.jpg

Je n'ai pas poussé plus loin, j'aimerais éviter de laisser trainer la tête démontée trop longtemps, elle est au final assez compliquée (de ce que j'ai compris le fourreau dispose d'un système d'avance).
Je vais nettoyer le tout, changer la graisse des roulements de broche, vérifier le couple cônique et faire le plein d'huile, j'ai un peu peur de la faire tourner sans avoir vérifié ces points.

Il y a encore du travail en perspective, mais je pense qu'elle le vaut bien.

Bonne soirée.

François
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonjour,

L'autre Hermle je n'y touche pas pour le moment, le moteur est démonté, il faudrait retoucher le collecteur, un roulement récalcitrant m'avait fait mettre cette étape de côté.
Elle a reçu du sable lors du transport par camion (pas des pelles mais ça a un peu volé dans la benne), je préfère la démonter intégralement et la nettoyer avant de m'en servir, c'est tout un programme :cry:
Je m'y attaquerai quand les machines en cours de réparation seront opérationnelles, j'ai démarré trop de choses en même temps :wink:
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Bonjour,

pour le roulement récalcitrant, il n' y a plus qu' une solution : le découper à la disqueuse délicatement
Pour l' induit, le passer au tour, cela ne prend pas longtempls avec des plaquettes neuves, le résultat est sans appel ( comme neuf ) , plus un ébavurage .
Et pour les balais, un coup de toile eymerie sur une surface bien plane .

Du sable partout, ça sent le démontage intégral :mad:
 
cantause

cantause

Compagnon
En fait c'est surtout la bague interne d'un roulement à rouleaux que je n'arrive pas à extraire de l'arbre, je pensais plutôt la fraiser (en laissant une sur-épaisseur) avec une fraise en carbure, je ne mes sens pas assez à l'aise à la disqueuse pour tenter sur ce genre de pièce difficile à retrouver :)
Il faudrait que je prennes le temps de l'emballer correctement pour éviter de le contaminer avec de la limailles.

Pour l'usinage du collecteur, j'ai des plaquette au diamant, Lil notamment me l'avait conseillé à l'époque, mais mon tour est en pièces détachées pour le moment, j'ai commandé les roulements ce matin mais il va encore falloir un peu de temps avant qu'il reprenne du service.

Pour le sable en effet ce n'est pas génial, comme le travail s'annonce conséquent je préfère ne pas trop m'aventurer dans ce chantier tant que le reste n'est pas plus avancé.

Je serais déjà content d'en avoir une qui fonctionne, ma Bridgeport marche bien, mais elle n'accepte que des porte-outils spéciaux qui coûtent relativement chers, elle a une course "CNC" en Z de 150mm (plus le mouvement manuel de la console) et pas de tête inclinable. Rien de dramatique, mais ces Hermle ne sont simplement pas du même calibre, le prix ne devait pas être le même non plus...
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Oui, il faut tout protéger.

Mais le but de la disqueuse, c' est de meuler le reste de roulement sans atteindre l' axe ou si peu , comme ça , il va bleuir et puis tu mets un extracteur aussi vite après avoir éteins la meuleuse . C' est radical, il va casser et s' extraire très facilement .
Si tu peux te faire aider par une tiers personne, cela ira beaucoup plus vite.
C' est de cette façon que je procéde .
 
J

jéjé

Compagnon
Inetressant!

Une petite question (que tu n'as pas du voir, je l'avais aussi posé sur mon post de la "600" :-D ). Il me manque le volant de descente du fourreau. Je vais en refaire un mais je ne comprend pas bien comment marche l'embrayage de la descente fine. Tu ne l'aurais pas démonté pour voir? :oops: pour l'actionner, tu tournes la mmolette centrale un quart de tour juste? Ou c'est un serrage?

Merci à toi!
 
cantause

cantause

Compagnon
Bonsoir,

Comme expliqué dans le sujet de mon atelier, j'ai eut un accident assez sérieux l'année passée et je suis resté à l'écart du forum (et de l'usinage) depuis lors.

J'ai recommencé en février, et pour me remettre en scelle j'ai poursuivi le dépatouillage de cette machine.
Peu avant mon accident, Lil m'avait fait très gentiment parvenir une carte d'excitation hexaphasée, j'avais alors mené une série de tests pour essayer de l'intégrer à la place de la carte d'excitation du drive Siemens.
Malheureusement, je pense que la logique de contrôle du drive est mal en point, malgré la carte d'excitation externe j'obtenais le même type d'oscillation, et toujours une tension d'induit totalement incontrôlable (le drive ne la limitait pas et atteignait 510 Vdc).
Ayant depuis fait l'achat d'un meghomètre, j'ai testé le moteur, qui a l'air sain, je l'ai alors connecté à un drive Control Technique neuf que j'ai pour mettre sur la Bridgeport, et avec beaucoup de fils volants et quelques réglages, le moteur tournait sans problèmes, aucuns!

Même si c'est intellectuellement un échec, j'avais alors commandé un drive Siemens neuf (un 6RA80 digital), histoire de faire un peu tourner cette machine, après avoir passé des dizaines d'heures en tests divers et variés, dans cette armoire électrique dégoutante (elle a tourné sans filtre du ventilateur d'armoire pendant un bon bout de temps je crois). Puis je suis tombé de mon toit et le drive Siemens est arrivé à mon retour de l'hopital, il est resté dans sa caisse depuis...
Il y a quelques semaines, je l'ai monté provisoirement dans l'armoire, après modification des goulottes (il est plus grand), et je l'ai mis en route petit à petit au long des we (la position de travail n'est pas top pour mon dos qui n'est pas encore tout à fait remis).
Il m'a fallu un peu de temps pour m'y retrouver, il y a des centaines de paramètres sur lesquels on peut jouer, et je ne suis toujours pas plus convaincu de la qualité des documentations Siemens (si on a pas suivi de training chez eux en parallèle tout du moins).

J'arrivais à faire tourner le moteur de broche, mais il était lent, même après les séquences d'optimisation de la régulation, et il m'a fallu du temps avant de trouver où se trouvaient les rampes, qui avaient des réglages d'usine très très larges, après correction ça allait nettement mieux, mais je n'arrivais pas à changer de vitesse.
Le problème a été résolu quand j'ai fini par trouver seulement 140 volt à l'entrée de l'alimentation 400/24vdc des moteurs de changement de rapport, j'avais nettoyer le câblage de l'armoire avec un peu trop de zèle :oops:

Enfin voilà, maintenant elle tourne, dans tous les sens, elle change les vitesses, et une fois que j'aurais remonté le tirant automatique (que je n'arrive pas à démonter pour remplacer les joints hydrauliques), elle devrait même fraiser!

Ha oui, et une photo, le câblage est à remettre en ordre bien entendu:

thumb_IMG_4161_1024_zpsvtnj9esm.jpg


La suite dans quelques we!
 
Dernière édition:
HBX360

HBX360

Compagnon
Bonsoir,
Beau travail, et quelle persévérance ...
Pour le démontage du dispositif hydraulique du tirant, il te faut d'abord chasser les deux petites goupilles en périphérie du cylindre contenant le piston.
Tu récupères les goupilles dans la gorge intérieur, près de la tige de vérin.
Reste le plus dur: dévisser le "couvercle". Sur le dispositif de ma fraiseuse, j'ai bien galéré...
Plus facile en chauffant au décapeur thermique.
Attention, en fin de filetage le couvercle va sauter brusquement sous l'effet de la pression des rondelles belville.
Et tu vas encore plus galérer pour tout remonter après avoir changé le joint de piston. En effet, il faudra commencer à comprimer les rondelles jusqu'à ce que les 1er filets entrent en contact. Je me suis aidé de ma presse hydraulique pour le début, jusqu'à ce que les 1ers filets prennent.
Avec ça, tu devrais y arriver.
Bon rétablissement, pour ton dos.
Cordialement
Christian
 
cantause

cantause

Compagnon
Merci Christian pour ces infos très précises!

J'en suis à l'étape où le goupilles sont retirées et où j'essaie de dévisser ce couvercle/cylindre sans y parvenir, tes explications me rassurent!
Ce we je tenterai de chauffer!
 
ingenieu59

ingenieu59

Compagnon
Bonjour,

et, bon rétablissement .

Mon père aussi avait fait une chute , il était sur un échafaudage .
Et, il a également fait un infarctus du haut de l' échafaudage .
Par chance, il avait réussi à trouver la force pour redescendre sur le plancher des vaches .

Les accidents peuvent arriver à un moment de négligence .
 
cantause

cantause

Compagnon
Bon, j'ai retiré la broche, un peu sans le vouloir, mais tant qu'à faire...

IMG_4455.jpg


Puis je l'ai démontée:

IMG_4462.jpg


Les roulements ont l'air en état, ce n'est pas plus mal, celui du nez de la broche à sa bague extérieure qui est usinée dans le fourreau, ça doit coûter un pont à remplacer, c'est aussi pour cette raison que je voulais changer la graisse avant de faire tourner la machine pour de vrai.

IMG_4466.jpg


Je vais nettoyer, frotter, rincer et regraisser puis remonter, démonter les roulements ne semble pas facile sans endommager les chicanes de protection, ce que j'aimerais éviter.
J'ai reçu un devis de chez Hermle pour les racleurs d'axes Y (242€) et Z (329€) ainsi qu'un soufflet Y (453€), c'est salé, mais bon disposer de pièces de rechange 30 ans après la vente ça se paye aussi je suppose.
 
cantause

cantause

Compagnon
Bon ben je n'ai pas su résister:

IMG_4470.jpg


Ce qui est drôle, c'est que le roulement à rouleau du dessous est un Timken L507949 avec des dimensions en pouce, et celui du dessus, un Timken 7209 X3 TAU EP7, avec des dimensions métriques :smt017, ha ces allemands :-D

Je crois que la chicane n'a pas trop souffert au démontage (un peu cosmétiquement), et sera réutilisable.

Demain je frotte, je gratte, je nettoie, et peut-être que je remonte, il faut aussi que je dévisse ce tirant, la broche c'était pour me mettre dans l'ambiance :wink:

Bonne soirée, et bon dimanche à tous!
 
cantause

cantause

Compagnon
Je n'ai pas eut le courage de faire partir toute la rouille à la main sur le fourreau de broche, et je n'avais pas de filon pour nettoyer les filets des trous borgnes de fixation d'outil directement sur le nez de broche, ça commençait à faire compliqué pour remonter proprement.
J'ai préféré faire une liste d'emplettes et reporter d'un we le remontage, je ne pense pas que je le referai avant un bon bout de temps alors autant que ça soit fait le mieux possible...

Je me suis attaqué au tirant, vu le serrage je ne me voyais pas jouer avec deux clés à ergots sur cette pièce, j'ai fait un support pour remplacer la plus grosse clé des deux, à monter dans un étaux:

IMG_4474.jpg


Une fois en place:

IMG_4477.jpg


Les pions sont faits dans de l'étiré de 6mm, je suis un peu sceptique mais je n'avais rien d'autre sous la main, si ça casse je cannibaliserai des queues de vieux forêt, ou de fraises (j'aurais du y penser plus tôt, j'en ai une belle flopées en extra-courtes dans le fond d'un tiroir!)
J'ai commandé une clé à ergots, mais c'est étrange le diamètre des trous (5mm) est plus grand que ce qui est normalement prévu pour ce diamètre de cylindre (42mm), la clé adaptée aurait normalement un pion de 4mm, bizarre...

Je suis impatient qu'elle fasse des copeaux, j'ai tellement d'outils qui ne sont pas utilisables (ou facilement utilisables) sur la Bridgeport et que celle-ci va pouvoir employer, puis avec un peu de chance elle ne fumera pas dès qu'on lui fait passer les 3000 rpm :)
 
Dernière édition:

Sujets similaires

L
Réponses
19
Affichages
3 071
roland88
roland88
J
Réponses
13
Affichages
1 077
jackouille07
J
T
Réponses
3
Affichages
4 723
le grand 63
le grand 63
deuche87
Réponses
3
Affichages
389
anthropovergnat
A
H
Général Gambin 10N
Réponses
43
Affichages
1 409
harmful
H
Haut