Galetage de lame de scie a ruban

  • Auteur de la discussion mimiss
  • Date de début
M

mimiss

Apprenti
Bonjour à tous, un ami tourneur sur bois m’a dit qu’on pouvait améliorer le sciage (moins de vibrations coupe plus precise ) en faisant du galetage sur les lames de ruban (partie centrale de la lame ) . Voir mon schéma. Le schéma inférieur indiquant la place des galets presseurs qui à partir d’un montage doivent pouvoir travailler en étant en appui sur la table par exemple. Quelq’un a-t-il déjà entendu parler de ce concept? Merci de votre attention Mimiss

20220107_191030.jpg
 
Nomad 1

Nomad 1

Compagnon
Bonsoir,cela s'appelle le tensionnage.Ça consiste à allonger la partie médiane de la scie,pour améliorer la rigidité et la précision de la scie.A+
 
M

mimiss

Apprenti
Bonjour, merci Nomad 1 pour cette definition, je vais réfléchir à la façon de traiter mes lames s’il existe des sujets sur notre forum favori ou a défaut,consulter internet .
Bonne journée Mimiss
 
gégé62

gégé62

Compagnon
Bonjour,
c'est contre-intuitif, car cela doit diminuer la souplesse nécessaire pour l'enroulement sur les volants ? ça ne donne pas de problème de casse prématurée, par les flexions successives ?
Si c'est efficace, est-ce employé aussi pour le sciage métal ?
 
coquillette

coquillette

Compagnon
Bonsoir
voila ce que j'ai trouvé dans mes bouquins.....
Image (100).jpg
002.jpg
Image (101).jpg

JP :drinkers:
 
S

serge67

Compagnon
Bonjour
Attention pour moi Mimiss parle du guidage en évoquant le "galetage" ,mais les scie a rubans on toujours le guidage (le plus bas possible par rapport a la hauteur du bois qu'on passe ).
Par contre Nomad 1 parle du tensionnage ,qui pour moi est une étape de la fabrication ,ou a faire en plus sur le ruban.
Donc ça prête a confusion la question .
Serge
 
gégé62

gégé62

Compagnon
voila ce que j'ai trouvé dans mes bouquins.....
document intéressant.
Mais des choses restent obscures, pour moi:
-la tension (le galetage donc) se fait au laminoir et au marteau : ??
-on comprend que l'écrouissage se traduise par un bombé dans le milieu, puisque la lame acquiert une surface "non développable". Mais de quel coté sera la partie convexe....le sens sera imposé au contact des volants, qui eux sont convexes.....

D'où une idée pour expliquer et justifier ce procédé: ce traitement qui consiste donc à allonger les fibres vers le milieu de lame permet peut-être de diminuer les contraintes dans cette zone lorsque la lame est au contact des volants. A cet endroit, l'extrados de la lame subit le maximum de contrainte, celle liée à la tension + celle liée à la flexion. On sait aussi (lois de l'élasticité des matériaux) que les contraintes de traction sont plus fortes dans le milieu que sur les bords. Phénomène sans doute accentué par la convexité des volants, qui est nécessaire pour la lame ne saute pas. Tout donc contribue à ce que la contrainte dans la zone centrale soit plus importante. L'allongement donné par le galetage permet de compenser cela, puisqu'il revient à mettre en pré-compression la zone de milieu de lame.

Bref en conclusion, peut importe quel coté sera convexe quand la lame n'est pas en service, une fois montée et en rotation, ce sera bien l'extérieur qui sera convexe, imposé par les volants. Cela dit, on sent bien aussi qu'il est possible que la convexité change de sens dans les zones libres (hors volants), on devrait même avoir une succession de changement de sens dans les parties où la lame est droite, donc ça doit faire "clic-clac" comme les couvercles des pots de confiture lorsque la lame arrive en contact avec un volant. Mais c'est probablement insensible et sans conséquence, le traitement étant limité. D'ailleurs c'est indiqué, il en faut un peu mais pas trop.....

Autre réflexion, si tout cela est exact, le bénéfice devrait se sentir également pour les lames de scies à ruban "métaux". Mais les lames sont moins larges, donc moins évident à faire....

Pour pousser dans le détail, et puisque l'effet du galetage se contrôle à la règle, on devrait pouvoir facilement mettre en évidence les zones convexes et concaves qui se suivent, dans les parties droites (lame à l'arrêt :-D et normalement tendue), de même que peut-être la forme de la lame déposée de la scie, enroulée en boucles, montrerait quelques irrégularités de courbure, enfin peut-être....Enfin on devrait voir sur une lame ayant un peu de bouteille, des traces de frottement contre le bois qui seraient en forme de "tâches" lisses se succédant sur les deux faces, en quinconce.....

Autre remarque, on pourrait justifier le procédé s'il est montré que la lame (non traitée) commence à casser, donc se fissurer, dans la zone centrale. J'avoue être un peu dubitatif.....il me semble que les fissures, chez moi, commencent près de la denture, mais mes souvenirs ne sont pas nets.

Vos avis sur tout ça ? en tous cas, c'est un sujet pas évident.....
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Mimiss nous parle de guider la lame avec 2 galets qui portent vers le centre de la lame. Le but etant d'empêcher la lame de vibrer. Il y a intérêt que la brasure ne soit pas plus épaisse !
Ensuite vous êtes parti sur le tensionage des lames de scierie. On en a deja parlé...
 
Nomad 1

Nomad 1

Compagnon
Mimiss nous parle de guider la lame avec 2 galets qui portent vers le centre de la lame. Le but etant d'empêcher la lame de vibrer. Il y a intérêt que la brasure ne soit pas plus épaisse !
Ensuite vous êtes parti sur le tensionage des lames de scierie. On en a deja parlé...
#2 puis#3 ou alors on n'à rien compris.À lui de nous dire.A+
 
midodiy

midodiy

Compagnon
À ma connaissance, le tensionage ne se pratique pas sur lame de menuiserie ni sur lame metal. Et ce n'est pas une déformation du metal au point de creer une déformation concave ou convexe comme le suggère gégé62...je dis ça mais j'y connais rien en affutage type scierie.
 
gégé62

gégé62

Compagnon
j'y connais rien en affutage type scierie
moi non plus, j'ai seulement essayé de réfléchir d'après les bases de la RdM à ce qui se passe lors de cette opération, et quelles peuvent en être les raisons. C'est dans ma nature....
Mimiss nous parle de guider la lame avec 2 galets qui portent vers le centre de la lame. Le but etant d'empêcher la lame de vibrer. Il y a intérêt que la brasure ne soit pas plus épaisse !
Ensuite vous êtes parti sur le tensionage des lames de scierie. On en a deja parlé...
Mimiss nous parle d'améliorer (éventuellement) le sciage avec le galetage de la lame. Plus loin @coquillette donne un document où on explique ce que c'est exactement, et que ça fait un meilleur sciage dans les bois "sinueux". On est donc bien dans le sujet.

Ça m'avait échappé, oui, pourquoi la lame irait plus droit ? probable que cette déformation donne à la lame une plus grande rigidité torsionnelle, ça se tient....maintenant, il faudrait aussi voir du coté des galets de guidage, s'il n'y a pas assez de jeu, ça pourrait poser des problèmes ?

Mais où en avait-on parlé, et surtout qu'est-ce qu'on en avait dit ?
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Mimiss nous parle d'améliorer (éventuellement) le sciage avec le galetage de la lame. Plus loin @coquillette donne un document où on explique ce que c'est exactement,
Dans le livre de coquillette, à aucun moment le mot de galetage est prononcé...ou j'ai mal lu.
Dans les explications qu'on a eu (mais oû?), le fait de pré-tendre le metal au milieu, quand on tend la lame sur la scie, la tension se fait sur le dos et sur la partie proche des dents. Le milieu de lame n'est pas tendue.
 
gégé62

gégé62

Compagnon
on a au # 1 :
en faisant du galetage sur les lames de ruban (partie centrale de la lame )
au # 2
Bonsoir,cela s'appelle le tensionnage.Ça consiste à allonger la partie médiane de la scie,pour améliorer la rigidité et la précision de la scie.A+
au #5, dans le document de coquilette:
" l'allongement de la partie médiane de la lame se fait avec un petit laminoir"

il s'agit donc bien de la même chose.
Peut-être que cela a déjà été évoqué, moi je ne connaissais pas, mais est-ce si important ? et surtout, pourquoi cela permet-il de scier plus droit, ce qui est reconnu par des utilisateurs chevronnés.
J'ai tenté d'apporter une réponse....
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Je crois que j'ai compris ce que veux dire mimiss,
Il s'agirait de tensionner une lame alors qu'elle est déjà monté sur la scie avec un appareil posé sur la table...ça va etre dur de tourner les volants à la main.
Donc dans ce cas, on est bien dans le sujet.
J'ai un appareil à avoyer qui se pose sur la table et on tourne à la main un tour de lame.
 
coquillette

coquillette

Compagnon
Bonsoir
Je n'ai pas vu le mot galetage dans le bouquin...:???:
JP :drinkers:
 
gégé62

gégé62

Compagnon
Les choses avancent...
Merci @midodiy pour avoir retrouvé la discussion et les documents joints sont très intéressants, j'en ai fait copie...

Donc une partie de mon analyse était fausse, ou du moins pas appropriée à ce cas. D'abord j'ai négligé (pas pensé en fait) l'influence possible de la température, donc des dilatations différentes d'un endroit à l'autre de la lame. Mais surtout, il apparait qu'une fois la lame montée et tendue sur la machine, il n'y a plus de zone comprimée dans la lame, toute la largeur est contrainte en traction, selon une répartition comme indiqué (dessin à environ la moitié du document) de sorte que la contrainte est plus importante sur les bords que dans le milieu. Puisqu'il n'y a plus de partie comprimée, il n'y a plus de "relief en 3D", et tout rentre dans l'ordre..... sauf si on a trop exagéré l'opération....
Pourquoi cela permet-il de scier plus droit.....Il semble que la rigidité se trouve de ce fait augmentée, comme dit dans le document de 67Phil (Fil: tendeur Alligator, #22)

""" La tension interne donnée au tendeur a donc pour effet de modifier la répartition des contraintes données par la traction de montage, en surtendant la denture et le dos au détriment du centre de la lame. Lorsque nous appliquons une forte tension de montage sur une lame qui n’a aucune tension interne, nous obtenons une répartition uniforme des contraintes d’un bord à l’autre de la lame. Donc, la denture n’étant pas plus rigide, nous ne parviendrons pas à un bon résultat au sciage. """"

Je suppose que la meilleure rigidité dont il est question est la rigidité en torsion, ce qui peut alors expliquer les meilleurs résultats avec cette méthode.

Petite remarque: le langage utilisé est un langage de métier. On parle de "tensionner" en écrasant la zone du milieu, alors que cette zone se trouve en réalité comprimée, ce sont les bords qui sont mis en tension.
Comme en plus on utilise tous le mot de tension pour parler de la force exercée par les volants, il y a de quoi se perdre....on aurait pu dire "précontrainte", qui s'adresse à la fois au milieu pré-comprimé et aux bords pré-tendus de la lame, mais les gens de métier eux ne confondent pas, c'est l'essentiel :wink:
 
Nomad 1

Nomad 1

Compagnon
Peut-être que cela a déjà été évoqué, moi je ne connaissais pas, mais est-ce si important ? et surtout, pourquoi cela permet-il de scier plus droit, ce qui est reconnu par des utilisateurs chevronnés.
Ça permet d'allonger dans des proportions infimes ,quand même, la partie médiane de la scie.Ce qui a pour effet de faire porter la lame sur la partie avant et arrière,et ainsi de faire qu'elle dévoie moins puisque ces 2 portions sont plus tendues.C'est surtout valable pour les rubans larges et très visible ,quand ce n'est pas où mal fait,dans la rectitude du sciage.
 
kiki86

kiki86

Compagnon
Bonjour,
c'est contre-intuitif, car cela doit diminuer la souplesse nécessaire pour l'enroulement sur les volants ? ça ne donne pas de problème de casse prématurée, par les flexions successives ?
Si c'est efficace, est-ce employé aussi pour le sciage métal ?
bonjour
au contraire
le tensionnage permet a la lame de rester sur les volants et scier "droit"
voir doc du CTB
 
M

mimiss

Apprenti
Bonsoir a tous, du coup puisque le tensionnage (que j’avais appelé galetage par meconnaissance et qui laissait penser a du guidage! )peut être utile pour scier plus droit , mon idée était de savoir s’il ne serait pas judicieux de bricoler une machine a tensionner que l’on poserait sur la table de la scie. Un peu comme mon avoyeuse a manivelle et qui permettrait de tensionner la lame en place sur la machine. Les machines de type Alligator nécessitant il me semble de déposer la lame pour la travailler car ce sont des machines imposantes . Cordialement Mimiss
 

Sujets similaires

lexa
Réponses
15
Affichages
2 999
lexa
EmmanuelCyril
Réponses
27
Affichages
5 124
Borgue
B
G
Réponses
5
Affichages
4 722
gorny
G
glub0x
Réponses
37
Affichages
9 290
glub0x
glub0x
B
Réponses
10
Affichages
4 156
bast34
B
V
Réponses
15
Affichages
15 170
CLOCLO100
C
Z
Réponses
18
Affichages
4 936
vero
vero
wika58
Réponses
91
Affichages
48 425
wika58
wika58
Haut