Général Fly cutter ou fraise à surfacer?

  • Auteur de la discussion Leonidas
  • Date de début
L

Leonidas

Nouveau
Le doute hamlétique que j'ai déjà exposé dans l'objet. Avantages de l'une ou l'autre méthode ? Le coupe-mouche fait partie de ces outils jetés dans le tiroir et jamais utilisés, j'ai toujours préféré le fraise à surfacer, bien sûr, j'ai mal. Paramètres de coupe égaux à ceux d'une fraise à une seule arête ? Sur le tube, il y a une vidéo du Tormach où ils font tourner une fraise à insérer avec une ouverture d'environ 65 mm à 2 500 tr/min avec une vitesse d'avance de 2 500 mm/min et un enfoncement de 0,75 mm. (tous convertis in metric à partir de mesures imperial). Je ne sais pas, j'ai toujours pensé qu'il fallait aller beaucoup plus lentement (Vt/Fz) et avec des fentes "épluchées".
Quelqu'un l'utilise-t-il régulièrement?
Merci
 
vieuxfraiseur

vieuxfraiseur

Compagnon
bon dimanche :smt039

DSCN0071 [Résolution de l'écran].JPG
 
D

Dombes69

Compagnon
Bonsoir
Le fly cutter est un outil pas cher mais difficile à maitriser , le contraire serait trop facile .
D'abord le bout de l'outil en se déplaçant décrit un plan qui doit être parallèle à la surface de la table , ce qui est rarement le cas .
Une expérience à faire : on règle l'outil de façon qu'il prenne 1/100 , si la matière est enlevée sur toute la surface décrite quand l'outil se déplace c'est bon , sinon on constate que l'enlèvement de matière ne se fait pas partout car le plan produit n'est pas parallèle à la surface de la table ., la largeur de la surface produite donne une indication sur la capacité de l'outil pour le nombre de passe à faire .
Si on fait une passe de 1mm toute la surface sera usinée , mais avec des rayures qui correspondent aux défauts .
A+
 
Florent07

Florent07

Compagnon
J'aime bien le fly cutter pour du surfaçage léger, pour reprendre un plan de joint de culasse par exemple, il a l'avantage de pouvoir usiner sur un grand diamètre pour un faible coût, l'affutage est aussi simple à effectuer que pour un outil de tour par exemple.
Egalement il n'y a qu'une dent à affuter donc ça évite des problème de dents de longueur inégale par exemple.

La fraise à surfacer à l'inverse permet de prendre des passes bien plus importantes, gros gain de temps en comparaison par contre ça fait bien plus de travail de re affutage pour une fraise HSS et pour une fraise à insert carbure un coût important au moment de les remplacer.
 
J

junkdealer

Compagnon

hello
c'est une fabrication maison ? ça me semble pas évident à régler vu de chez moi ? mais y'a peut etre une astuce qui m'échappe, tout comme pour l'affutage, pour être sur que les deux arrêtes de coupes soient sur le même rayon ?
y'a un des barreaux qui fait une sorte d'ébauche et le second une passe de finition ?
 
Dodore

Dodore

Compagnon
..
Bonsoir
Le fly cutter est un outil pas cher mais difficile à maitriser , le contraire serait trop facile .
D'abord le bout de l'outil en se déplaçant décrit un plan qui doit être parallèle à la surface de la table , ce qui est rarement le cas .
Une expérience à faire : on règle l'outil de façon qu'il prenne 1/100 , si la matière est enlevée sur toute la surface décrite quand l'outil se déplace c'est bon , sinon on constate que l'enlèvement de matière ne se fait pas partout car le plan produit n'est pas parallèle à la surface de la table ., la largeur de la surface produite donne une indication sur la capacité de l'outil pour le nombre de passe à faire .
Si on fait une passe de 1mm toute la surface sera usinée , mais avec des rayures qui correspondent aux défauts .
A+
J’ai pas tout compris pour moi la seule différence entre une fraise à surfacer et un fly cutter ( ou une bête à corne) c’est le nombre de pointes coupantes
comme pour une fraise , il faut régler la tête ( voir vidéo AFPA)
et pour la mise en position de la pièce c’est la même dificulté que ce soit avec un fly cutter ou une fraise à surfacer , si on a 1/100 à couper on aura autant de dificulter pour regler la pièce avec les deux outils
bien sur il faut une avance par dent (s) qui soit calculer en fonction du nombre de dents
j’ai vu une fois un fraiseur utiliser une tête aléser comme fly cutter ( ou bête à corne)
pour les bêtes à cornes à deux dents je sais que les fraiseurs ont des astuces (que je ne connaît pas) pour régler leurs outils a La bonne position
quelque fois ils font volontairement un décalage , de cette façon il font l’ébauche et la finition
 
Dernière édition:
L

Leonidas

Nouveau
Merci à tous pour les réponses. D'après ce que j'ai trouvé, seuls de petits retraits peuvent être effectués avec le fly cutter. Le calcul de la vitesse de coupe et de l'avance doit théoriquement être celui d'une fraise normale à une seule dent et de même diamètre que celle réglée sur le fly cutter. Je dis théoriquement car le fly cutter (j'utilise celles avec un outil incliné à 45°) a une solidité moindre qu'une fraise à surfacer (J'utilise les fraises de la série Seco quattromill-R220.53), et donc plus de flexions et de vibrations.
 
Roland DENIS

Roland DENIS

Compagnon
Coucou de ""mon temps"" ce fut dénommé bête a cornes . et ca surfaçait notamment pour les culasses .
 

Sujets similaires

M
Réponses
20
Affichages
2 024
gerard crochon
G
flof71
Réponses
35
Affichages
3 349
Dodore
Dodore
nakhom
Réponses
29
Affichages
5 010
G
B
Réponses
3
Affichages
3 013
BICKFORD
B
dh42
Réponses
20
Affichages
15 303
marsupial76
M
dh42
Réponses
22
Affichages
18 292
ktm63
K
Haut