étau de perceuse bas coût à excentrique serrant mal

lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 246
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Hier je voulais serrer une pièce dans cet étau de perceuse car il a un mors avec un vé.
J'ai mieux dans le garage atelier mais j'ai voulu utiliser celui ci.
Dans les faits il ne serre pas, le cylindre en aluminium positionné verticalement que je voulais repercer descendait avec l'effort de perçage, mais j'aimerais en faire quelque chose d'utilisable si possible.
(J'ai bien essayé une cale en bois moins large tenant compte de l'entaille du vé pour empêcher la chute du cylindre, mais cela se desserrait aussi.)

IMG_4759 (Small).JPG


IMG_4760 (Small).JPG


Quand je tourne la tête hexagone de la vis cela serre la came, FINF came est plaquée contre la face supérieure du mors mobile, ce dernier étant alors un peu serré contre la face supérieure du mors fixe. Remarquez que la tête hexagone de la vis est logée dans un lamage sur la came et pas dans une empreinte hexagonale.
Mais lorsque la vis est trop serrée on ne peut que difficilement tourner la came puisqu'elle est plaquée.
Bien entendu ce n'est pas de l'acier, la came n'est pas pleine, FINF came est nervurée, la surface de frottement est donc restreinte avec la face supérieure du mors mobile.
La cale C en plastique s'insère dans la lumière carrée L1. L'écrou E glisse le long de 2 nervures intégrées au dessous du mors fixe.
Les fonctions de serrage de excentrique et de l'axe de l'excentrique ne sont pas clairement séparée comme on peut le voir dans la documentation professionnelle qui suit.
Lien pdf

Quels sont les axes d'amélioration excluant tout surfaçage je n'ai pas de fraiseuse ?
Il ya sans doute une problématique de frottement provoquant une résistance au glissement insuffisante ?
Faut il modifier la vis afin qu'une fois serrée elle permette une rotation plus aisée de la came ?
La cale C en plastique doit elle être revue, passée en métal et ajustée en hauteur ?



cdlt lion10
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
12 858
F-69400 villefranche sur saone
La seul chose que je connaisse sur ces étaux c’est que c’est pas terrible terrible
Ta pièce est mal serrée mais on en sait pas la raison
Sur ces étaux à came , ou à excentrique il faut positionner correctement le mors mobile pour avoir un serrage efficace . Est ce que tu as essayer plusieurs position de ce mors mobile ? Il faut être près du point extrême
 
Dernière édition:
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
821
ben finalement l'excentrique ne serre jamais vraiment j'ai l'impression, qu'est qui l’empêche de se débloquer? juste la friction mais meme pas de moletage ou truc du genre pour améliorer l'accroche, avec un peu d'huile de coupe qui gicle sa doit plus rien tenir du tout. ou alors faut pas mettre en appuis le mors mobile sur la pièce a serrer, et c'est l'excentrique qui viens plaquer le mors sur la pièce a la fin de la rotation et en passant de l'autre coté de la came sa bloque mais sa desserre un chouilla...
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 246
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour
En fait je suis loin du point de décrochement, c'est à dire la fin de rotation de l'excentrique qui permet le rapprochement du mors fixe.
Mais je me demandais entre autre si c'était une affaire de frottement, surface d'appui...
cdlt lion10
 
Papygraines
Ouvrier
21 Janvier 2019
442
Lorraine
Bonjour,
J'ai eu le même souci avec un support de tronçonnage chinois pour adapter une meuleuse en tronçonneuse de profilés métaux... J'ai autant galéré avant de trouver la bonne position... d'autant que le support n'était que de la tôle émaillée (que j'ai vite enlevée d'ailleurs en rayant les surfaces à la grosse lime de carrossier pour donner plus d'adhérence aux écrous eux-mêmes rayés à la lime) donc qui se déformait et glissait !
Alors comme l'on dit des messages précédents, il faut trouver deux choses !! Le point de serrage de l'axe vertical pour qu'il corresponde à une position de la manette correcte... et en bloquant vraiment (essaie déjà à vide), en décalant le perçage de cette manette, j'ai pu gagner en ergonomie lors du serrage. Le deuxième point c'est le positionnement de la course de came : elle a vraiment de la force vers sa fin de course, là où elle est la presque plus large et pousse fort. Si quand tu sers, le mors recule alors revoir le point 1 en rajoutant si besoin entre l'écrou et le dessous une rondelle "éventail" anti-desserrage ...
Voir aussi si les mors restent parallèles quand tu sers... Pour des gros profilés, je remettais une pince-étau en plus par sécurité.
Bon, On verra comment tout cela t'aidera ou pas...
Bonnes manips !
PG
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 246
Bonjour

Les problèmes sur l'étau sont en résumé :
(J'en ai rajouté découvert depuis inclus dans la liste )

1) La came n'est pas en matière pleine, le frottement qui doit opposer une résistance se fait par une pièce plastique cale C sur laquelle appuie FINF.

2) La came n'appuie qu'en un point en bas contre le mors mobile. Le contact n'est pas sur une ligne verticale c'est à dire une génératrice du cylindre de la came. C'est peut être parce que la vis hexa ne se visse pas bien perpendiculairement à la surface du mors fixe.
A moins que ce soit un système volontaire pour faire un auto placage de la pièce serrée ?

3) L'écrou E glisse le long de 2 nervures intégrées au dessous du mors fixe.

4) Il y a beaucoup un jeu entre l'alésage de la came et la vis de serrage, cela contribue je pense au serrage de travers.

5) Les 2 faces de la came ne sont pas parallèles.

6) Les fonctions de serrage de excentrique et de l'axe de l'excentrique ne sont pas clairement séparées comme on peut le voir dans la documentation professionnelle précédemment jointe.

7) La matière relativement fragile du mors fixe, comme le reste cela semble être un alliage léger, peut être du zamac.

8) Un levier de serrage de la came qui n'est pas forcément bien placé.

Je pars donc dans un premier sur les modifications suivantes, mais je ne sais pas quand elle seront finalisées ;
- Une séparation des fonctions de serrage de la came et du serrage de la vis. L'idée c'est de serrer la vis afin d'avoir un axe de rotation de la came bien fixé sur le mors fixe. J'ajouterai un écrou hexagonal assez grand, le maximum qui puisse être logé dans la lumière carrée du mors mobile.Cet écrou immobilisé via un contre écrou sur la vis sera plaqué sur la surface du mors fixe au serrage en position et optimisera la résistance au glissement.Le serrage de la vis se fera soit via la tête d'origine ou par l'intermédiaire d'un écrou immobilisé par une goupille ou un contre écrou. Je serai vraisemblablement obligé de remplacer la vis par une tige filetée ou une grosse vis BTR usinée pour des contraintes de montage.
Il faudra sans doute ajouter une fonctionnalité visant à empêcher la came de remonter le long de la vis qui fera office d'axe de rotation lors du serrage de la pièce dans l'étau.

- La résistance au glissement de l'écrou E sera améliorée, soit par une plaque avec 3 trous incluant E les 2 autres trous permettant de rajouter 2 vis de serrage supplémentaires. Une alternative consistera à un seul écrou supplémentaire pour empêcher E de glisser, ce sera alors un écrou tel un lardon de serrage en té que vous retrouvez sur toutes les tables de machine.

Dans un second temps les correctifs suivants pourraient être réalisés :
- Une réduction du jeu entre l'alésage de la came et la vis.
- L'usinage d'une nouvelle came bien dressée dans un cylindre afin d'avoir de la matière, sauf s'il s'avère que la forme spécifique contribue à une fonction d'auto plaquage de la pièce sur le mors fixe.
- Modifier le point de fixation du levier de manœuvre de la came pour l'ergonomie.
cdlt lion10
.
 
Dernière édition:
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 246
Bonjour

Je suis donc parti sur la modification de l'étau afin de séparer le serrage de la vis , du serrage de la came.

J'ai donc procédé au tournage d'un vieux boulon sur mon tour TOYO ML210 pour faire une sorte de "grosse rondelle hexagonale taraudée" plus exactement le gros écrou hexagonal avec dans l'idée de maximiser la surface de contact pour le serrage de l'axe sur le socle formé par le mors fixe.

Pour faire cette pièce le gros boulon que j'ai usiné comportait des trous radiaux.
J'ai donc fixé ce boulon en mixte, coté filetage dans le 3 mors et tête coté contre pointe, après avoir fait un trou de centre.

IMG_4762 (Small).JPG


Envisageant de serrer par la suite le boulon sur une surface lisse, j'ai charioté une partie du filetage pour faire sauter les filets du pas de vis.

Compte tenu de la présence de trous radiaux et ne souhaitant pas planter mon outil dedans j'ai agi avec prudence et j'ai aussi incliné mon outil à un moment.

IMG_4763 (Small).JPG


J'ai aussi utilisé un outil à retoucher pour une première afin d'approcher au mieux le trou radial.

IMG_4764 (Small).JPG


IMG_4765 (Small).JPG


Après réglage du petit chariot bien perpendiculairement au longitudinal, j'ai pu réalisé un dressage impeccable. Je n'ai pas trop insisté sur le dressage des 2 faces arrivé à un moment, tenant compte qu'une seule face avait vraiment besoin d'être dressée, celle en contact avec le socle du mors fixe.

IMG_4766 (Small).JPG


Devant utiliser un comparateur, j'ai encore listé un problème à résoudre plus tard, le réglage d'une embase magnétique même dotée d'un système de réglage fin, n'est pas aisé.
=> Il manque un axe de rotation pour faciliter le positionnement de la pointe du comparateur sur la surface à palper.

J'ai entrepris ensuite le tronçonnage du boulon. J'avais déjà essayé sur une pièce métallique sans succès et je n'avais pour l'instant fait qu'un tronçonnage très facile mais long sur de l'aluminium.

Voulant obtenir une découpe bien placée j'ai utilisé un comparateur de course 10 mm avec comme astuce le porte outil d'origine pour relever le point de mesure du comparateur au dessus du volant du petit chariot et un morceau de pvc tenu par un petit serre joint. Ce morceau de pvc avait pour but d'enfoncer légèrement le comparateur afin qu'en déportant le petit chariot sur la gauche l'aiguille parte d'une valeur supérieure à l'excursion souhaitée à savoir environ 5 mm dans mon cas.

IMG_4800 (Small).JPG


Initialement j'avais placé une cale en bois mais elle était trop épaisse.

IMG_4799 (Small).JPG


=> Une autre idée de modification serait de mettre une pièce avec une vis sur le porte outil, une sorte de butée plus ou moins vissée afin d'enfoncer la touche du comparateur.

Dans un premier temps j'ai tenté sans insister le tronçonnage qui tombait sur la partie hexagonale, mais cela rajoutait un obstacle le travail au choc en tronçonnage, c'est sans doute impossible ou déconseillé au moins pour des débuts ou sur un petit tour.
J'ai donc dressé la partie à gauche de la partie hexagonale que je voulais récupérer. Avec un outil à gauche, l'un des seuls que en ma possession, j'ai donc réalisé l'équivalent d'un épaulement afin d'avoir une partie cylindrique à tronçonner.

IMG_4801 (Small).JPG


J'ai noté qu'il me fallait revoir mon stock d'outil à gauche pour en commander quelques uns en provision.

Pour le tronçonnage j'ai débuté à 1710 tours /min pour passer très rapidement à la vitesse mini de 280 tours / min ce qui était bien plus raisonnable.
Au début ça ne coupait encore pas. Ne voulant pas rester sur un échec précédent, j'ai entrepris le réglage de la perpendicularité de la lame à tronçonner avec un comparateur à levier. Je n'étais pas convaincu d'avoir amélioré quelque chose , restant à 0.1 mm de déviation sur le flanc de la lame sur une partie de l'excursion. Mais dans les faits j'ai dû améliorer le montage puisque ensuite ça a coupé plutôt assez bien.

IMG_4802 (Small).JPG


J'ai pu constater encore une fois que c'est une opération assez longue, il faut tourner très lentement le volant du transversal.
=> Il faudra que je bricole plus tard une avance transversale électrique très lente.

A la fin du tronçonnage il y avait régulièrement des blocages ou patinage, j'ai préféré stopper la coupe au tour. Il devait sans doute s'agir de problème de vitesse de coupe, de dégagement des copeaux, de talonnage ou que sais je....

Voulant savoir à quel diamètre j'étais, j'ai dû faire quelques calculs pour accéder au diamètre restant, je n'ai pas de moyen direct de mesure, par exemple mon compas d'épaisseur ne passait pas dans la rainure du tronçonnage.Il devait me rester 8 mm au diamètre.

Le tronçonnage ayant été volontairement un peu décalé à gauche pour l'éloigner de la partie hexagonale afin que la lame ne frotte pas trop sur son coté droit, j'ai repris en dressage cette partie afin d'éliminer le surplus de matière autant que possible.

Lors d'une fausse manipulation voulant éteindre précipitamment mon tour, un mauvais réflexe et j'ai tourné le bouton trop loin vers la marche arrière mais sans conséquence.
=> Il faudra que je mette une butée en rotation de l'interrupteur pour empêcher cette erreur.

J'ai ensuite défait la contre pointe pour faire du dressage jusqu'à proximité du point de centre en laissant un talon correspondant à un peu moins de 6 mm de diamètre puisque je devais percer cette pièce à 6.75 mm pour un taraudage M8.

IMG_4803 (Small).JPG


Pendant cette opération pourtant je ne tournais pas vite, mais subitement la pièce s'est excentrée sans se défaire du mandrin. Il m'a semblé que le mandrin était légèrement desserré. Je ne comprends pas ce qui s'est passé sachant qu'initialement j'avais fait quelques opérations sans contre pointe, un trou de centre et un peu de dressage.

J'ai donc décidé de défaire la pièce pour la percer sur la perceuse à colonne et d'y amorcer également le taraudage pour le terminer ensuite à la main au tourne à gauche.

IMG_4805 (Small).JPG


Erreur de ma part, lors du serrage dans l'étau de la perceuse j'ai serré la pièce sur la portion hexagonale correspondant à l'ancienne tête du boulon. Mais comme cette tête n'était pas parfaite le trou et le taraudage n'ont pas été réalisés bien perpendiculairement à la surface que j'avais dressée au préalable sur le tour.
Il aurait fallu une surface de référence cylindrique en prévision du serrage dans un vé sur la perceuse, ce positionnement vertical est plus facile que le réglage de perpendicularité du foret / surface à percer surtout quand celle ci est petite.

J'ai donc dû reprendre le gros écrou hexagonal sur une tige filetée serrée dans le mandrin 3 mors sur sa partie lisse afin de refaire des surfaces bien perpendiculaires au trou taraudé. A cette fin, j'ai pris le levier de l'étau lui même fileté en M8 au travers de la broche du tour.

IMG_4806 (Small).JPG


Après cet ultime dressage il restait des surfaces en sur-épaisseur à proximité du trou taraudé, j'ai donc terminé en retirant le surplus à la lime.

IMG_4807 (Small).JPG


cdlt lion10
 
Dernière édition:
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 246
Bonsoir

Afin de bloquer le gros écrou taraudé sur la vis servant d'axe de rotation de la came, j'avais prévu un contre écrou. Finalement j'ai mis une entretoise ronde taraudée en M8 qui prend moins de place. Il a juste fallu que je reperce le trou dans la came, le faisant passer à 9.5 mm.
A cette occasion j'ai voulu essayer cette petite perceuse à colonne achetée pour 5 euros en vide grenier. Je reviendrai plus tard dessus avec comme projet de l'améliorer. Il y a des tas de défauts !

IMG_4808 (Small).JPG


Après j'ai donc pu assembler et j'ai procédé à un essai.

Ci dessous on voit la vis FHC à tête fraisée sur laquelle est vissée l'entretoise ronde M8 qui passe dans la came et qui lui sert d'axe de rotation.

IMG_4812 (Small).JPG


Suite à un premier essai j'ai vu que le gros écrou empêchait le serrage de la vis faisant office d'axe de rotation, en effet il était bloqué dans la lumière carrée du mors fixe. Il rendait impossible le serrage de la vis avec l'écrou carré qui coulisse dans la rainure dessous le socle du mors fixe.

IMG_4809 (Small).JPG


J'ai donc finalement cassé les angles pour transformer cette écrou hexagonal en grosse rondelle taraudée. Pour faire vite j'ai utilisé une lime pour casser les angles de l'écrou, ancienne tête du boulon.

IMG_4811 (Small).JPG



M'apercevant que la taille de la rondelle limitait l'excursion de la came une fois l'axe de rotation serré, je l'ai ensuite reprise au tour pour réduire son diamètre sans exagérer afin de ne pas diminuer le serrage de l'axe de rotation sur le socle du mors fixe.
En augmentant la vitesse de rotation la passant de 540 à 1710 tours / min le travail au choc s'est bien passé en y allant doucement.
On voit ci dessous la face inférieure du socle du mors fixe et on devine la rondelle (au second plan derrière l'écrou) contre laquelle vient buter le mors mobile lors du serrage via la came.

IMG_4813 (Small).JPG


IMG_4816 (Small).JPG


Pour serrer efficacement la pièce, il faut faire attention à plaquer le mors mobile contre la pièce tout en avançant l'axe de rotation de la came le plus possible afin de placer le jeu entre la lumière carrée du mors mobile et la rondelle taraudée du bon coté. Ensuite, on serre l'axe de rotation via la vis FHC, puis on tourne la came qui s'avère être dure !

Le levier de serrage de la came présentait un jeu désagréable à l'usage à cause du jeu dans le filetage. J'en ai donc profité pour corriger cela en prolongeant le filetage et en mettant un contre écrou.

IMG_4817 (Small).JPG


Tous les défauts n'ont pas été corrigés pour l'instant, mais l'étau à l'air de serrer et compte tenu de l'usage que j'en ferai j'en reste sur cette version préliminaire pour l'instant.
A noter que par construction, la came est assez libre en terme de jeu en hauteur le long de la vis, je n'ai pas prévu de calage.
Finalement la portion hexagonale de l'écrou s'est transformé en simple entretoise taraudée, mais la réalisation n'a pas été inutile et intéressante.


cdlt lion10
 
Dernière édition:

Dernières discussions

Haut