Contre-poids ou vérin de compensation

  • Auteur de la discussion Yakov TOPRAK
  • Date de début
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
en fraiseuse conventionnele les acceleration sont très faible ... en avance automatique pour usinage c'est des basse vitesse , un faible acceleration au depart suffit

pour les avance rapide ça va plus vite mais peu importe le temps que ça met pour accelerer

c'est en cnc qu'il est indispensble de fire les acceleration qu'il faut pour suivre le programe : si la friseuse doit suivre une trajectoire en 3D il faut absolument que tous les moteur suivent

mais ton calcul poid + force d'acceleration ne suffit pas ... il faut ajouter les frottement et surtout l'effort de coupe ! une machine n'est pas faite pour deplacer la tête a ne rien faire , elle est faite pour usiner

en general sur les fraiseuse conventionnelle l'effort de coupe maximum avec la plus grosse fraise est largement superieur a tous les autres effort , donc on ne se fait pas de soucis pour le poids ... si le moteur est suffisant pour fraiser il est suffisant aussi pour le poids les frottement et les acceleration

en petite cnc , c'est autre chose : la qualité de la machine est sa vitesse , et non la capacité a faire des grosse passe donc il devient plus utile de calculer avec les acceleration
 
Y
Yakov TOPRAK
Compagnon
24 Déc 2014
775
Côte d'Opale
  • Auteur de la discussion
  • #32
mais ton calcul poid + force d'acceleration ne suffit pas ... il faut ajouter les frottement et surtout l'effort de coupe ! une machine n'est pas faite pour deplacer la tête a ne rien faire , elle est faite pour usiner
Je suis parfaitement d'accord avec toi, en plus du déplacement de la tête il y a forcément les efforts de coupe et le rendement à prendre en compte (dont les forces de frottement, le rendement des actionneurs,...).
Le but du topic, n'était pas de déterminer la puissance nécessaire à usiner en prenant tout en compte mais de déterminer quel était le meilleur système pour minimiser la masse de la tête.
Ce n'était peu être pas assez précisé, voilà chose faite.
 
Y
Yakov TOPRAK
Compagnon
24 Déc 2014
775
Côte d'Opale
  • Auteur de la discussion
  • #33
en fraiseuse conventionnele les acceleration sont très faible ... en avance automatique pour usinage c'est des basse vitesse , un faible acceleration au depart suffit

pour les avance rapide ça va plus vite mais peu importe le temps que ça met pour accelerer
Ok, mais as-tu données chiffrées ?
Je pense que cela nous aiderais tout pour déterminer la puissance des actionneurs.
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Déc 2007
5 968
FR-28360
Non pas du tout, je ne sais même pas quelle sont les accélérations pour le déplacements de tables horizontales ou une tête de fraisage.
Je sais que sur les fraiseuse modernes et industrielles on dépasse les 10m/s² mais pour de la fraiseuse conventionnelle aucune idée.
Et pour toi en sais-tu plus sur les accélérations sur de la machine conventionnelle ?
J'ai justement chercher dans quelle ordre de grandeur nous étions sur de la conventionnelle mais je n'ai pas trouvé.
Personnellement je règle pratiquement toutes les machines avec les mêmes accélérations. Je gère une accélération pour les déplacement et une accélération pour les usinages.
En usinage je travaille entre 300 et 500 mm.s-² et en déplacement entre 500 et 1500 mm.s-² en fonction de la vitesse maximum de déplacement.

Après sur de grandes tables, je ne mets jamais de trop grosse accélérations pour des raison de sécurité, avec des déplacement de 400mm/s et une accélération de 1000mm.s-², si l'opèrateur a les mains mal placées, il n'aura pas le temps de réagir. Normalement ça ne devrait pas arriver mais quelquefois on voit des choses :roll:

Sur la fraiseuse sur laquelle je travaille actuellement (qui à un contrepoids), je suis a 500 en usinage et 600 en déplacement et ça bouge très bien.
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 419
Morlanwelz
je préfere le contre poid , d'une masse egale a la masse du Z de fçon a ce que le moteur n'as pratiquement pas d'effort a donner pour un déplacement a vide , l'acceleration sera plus ou moins franche selon le moteur le tout devras etre bien penser ( cable de retour de contrepoid ) pour éviter un soulevement des contre poid :) c'est pratiquement ce principe sur pas mal de fraiseuse pro ! l'avantage c'est que le moteur doit etre moins gros il ne doit pas compenser le poid du Z , le soucis c'est que ta vis de déplacement doit etre sans jeu

le moteur lui doit etre calculer selon la charge maximum a "pousser" ou sur dimensionner par sécurité :)

je n'aime pas le verin car il y as un risque de casse "pliage" si il coince ,durée de vie du nombre de mouvement ( en conventionelle ça passe car les mouvement Z ne sont pas aussi "intense" que sur cnc :) ) et vitesse de mouvement freinée en descente , fuite possible , bref des risque que l'on as moins avec le contrepoid :)
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Déc 2007
5 968
FR-28360
je préfere le contre poid , d'une masse egale a la masse du Z de fçon a ce que le moteur n'as pratiquement pas d'effort a donner pour un déplacement a vide , l'acceleration sera plus ou moins franche
Si on a un contrepoids de même masse on évite la force gravitationnelle mais on multiplie la force sur les accélérations par deux (masse X a ).

Si notre ami veut rivaliser avec une DM50 ou avec la machine de Rider, il ne faudrait par que le contrepoids soit projeté au plafond.
 
Y
Yakov TOPRAK
Compagnon
24 Déc 2014
775
Côte d'Opale
  • Auteur de la discussion
  • #38
Pour faire un résumer de ce qui vient d'être dit :
pour une fabrication non industrielle : accélération entre 0 et 3 m/s²
pour une fabrication de petite CN industrielle : accélération entre 3 et 8-9 m/s²
au delà on peut voir des accélération jusque plus de 2G, ce qui est énorme

Donc pour notre usage,il ma semble qu'un contre-poids est une très bonne solution de compensation.
Tout en sachant qu'avec un vérin nous avons également un gain supplémentaire mais avec un mécanisme plus important à mettre en place.
 
Dernière édition:
Haut