CNC en profilés Alu

  • Auteur de la discussion MCrevot
  • Date de début
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

nouvellement inscrit, j'écume tout de même ce forum depuis 2 ans, même si je le trouve houleux de temps en temps il n'en constitue pas moins une source d'info très intéressantes.

Une petite présentation pour commencer :

Je suis retraité, basé à Pornic (Loire Atlantique) depuis peu ; ma passion les simulateurs de vols, c'est ce qui m'a amené à la CNC ; je construis depuis un peu plus de 3 ans un simu d'A320 (ou plutôt 1/2 A320, pour des raisons de place il n'y a pas de copilote), avec en option de base de réaliser au maximum par moi-même ; pour ceux que cela intéresse, cf le forum opencockpit, pseudo "A320 hérétique".


J'ai une petite cnc badog, qui m'a servi pour découper et graver tous les panels (plexi), ainsi que les manettes de gaz (plexi, mdf, alu), le sidestick (idem), les divers poussoirs lumineux (les korrys), et quelques autres instruments.
Mais cette machine présente une surface de travail (180x240) contraignante, c'est pourquoi j'ai décidé d'en construire une nouvelle un peu plus grande, toujours pour usiner mdf, plastiques divers et alu, à l'exclusion de l'acier et autres métaux durs.

Pour résumer :
- portique mobile
- course : 540x370x120
- broche : j'ai une kress 1050, je commencerai avec ça
- axes supportés diam 20 mm pour les 2 X et Y, je viendrai peut-être plus tard à des rails prismatiques
- rails prismatiques 20 mm pour le Z
- 4 vis à bille diam 20 mm
- moteurs Nema 23, couple de maintien 3Nm, alimentés sous 48v
- Mach 3, controleur HY-JK02 et drivers M542

Le choix des matériaux de construction est contraint par mes compétences et mon outillage, tous 2 plus que modestes, et c'est donc :
- structure en profilé alu 80x80 et 80x160
- Alu (AU4G) 15 et 20 mm

Mon outillage électrique a été principalement la scie sauteuse, une ponceuse à bande et une petite ponceuse circulaire fixe, ainsi qu'une perceuse à colonne Boch (gamme verte).

Je me servirai de la machine pour ensuite l'améliorer, tout en restant sur les mêmes besoins ; l'important pour moi était d'arriver à une première mouture.

Mes fournisseurs ont été principalement :
- MOTEDIS pour les profilés, ainsi que les rails cylindriques - vraiment très bien, coupes très précises.
- EX-MACHINA devenu UTILOUTIL pour les vis et leur paliers, et les rails prismatiques - fournisseur DESASTREUX, première livraison au bout de 1 mois, manque une pièce sur un pallier, les 2 grandes vis tordues (faux rond de 5/10 et 10/10 mm sur moins de 60cm), retour pour les redresser, re-envoi, vis toujours tordues, retour pour remplacement, re-envoi, une des vis OK, l'autres hors tolérances (35/100 mm de faux-rond), puis les roulements obliques des paliers avec un jeu axial de plus de 5/10 mm (15/1000 me semble une limite), retour, le fournisseur me re-envoie des roulements droits en m'expliquant que ça ira, retour, re-envoi de roulements obliques avec toujours le même jeu, avec à chaque fois des semaines de délais, en tout près de 5 mois. Et pour conclure, me propose de me rembourser les roulements, mais il faut que je retourne également les paliers, ce qui équivaut à démonter la moitié de la machine ... Dommage, un fournisseur français (de matériel chinois).
- E-bay (plusieurs fournisseurs, je ne me souviens plus lesquels car j'avais acheté ces matériels pour ma précédente CNC) pour l'électronique et les moteurs, pas de pb, manque simplement les datasheet, j'y reviendrai.
- Otelo pour la visserie et l'outillage - OK, rapide.
- Blockenstock pour l'alu - bien, rapide.
- Ironwood pour la table à rainure - bien, un peu long à livrer.
- Conrad pour les babioles électriques - OK, rapide.

Je viens de terminer la machine, tout tourne, les premiers tests sont pour dans qques heures !

Une petite photo tout de même :


Voilà pour un premier contact, je reviens après les premiers essais, avec quelques questions et demande de conseils.

Très bonne année à tous.

Michel
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Déc 2007
5 854
FR-28360
Bonjour MCrevot,
Une bien jolie machine, robuste, qui inspire confiance. Pour juste faire une remarque, j'aurai mis les chaines à câble vers l'arrière.

Pour le cockpit, c'est bluffant de réalisme.
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 219
Morlanwelz
belle petite machine , j'aurais aussi toutefois placer les chaine a cable plus bas afin de ne pas etre géné par celle çi mais c'est une question de choix :wink:

en tout cas elle a l'air bien rigide :)
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #4
Alors, pour les chaînes à cable, oui, c'est pas top.
En haut, si j'ai assez de longueur de cable, ce sera évidemment mieux derrière, je vais regarder ça.
Sur les côtés, 1) je me suis trompé à l'achat, j'ai acheté un diamètre de courbure alors que c'était un rayon, et donc je ne peux pas plus courber la chaîne, mais surtout 2) si je descends la chaîne, je vais augmenter la largeur de la machine, car là, juste en dessous, il y a la vis à bille ... Dommage, car oui, la chaîne va gêner.
Michel
 
C
calagan57
Apprenti
16 Mar 2015
72
Bonjour!

Belle présentation et bien belle machine!:prayer:

Dommage que tu ne détailles pas un peu plus la conception/montage pour donner des infos aux noobs comme moi :smt003

et merci pour ton retour sur les marchands :wink: j'avais justement quelques objets à acheter chez ex machina :oops:

je fonce voir ton topic sur la réalisation du cockpit!

Très bonne année!

Edit: je commence seulement à regarder ton topic :smt103 ce boulot magnifique! BRAVO! Super intéressant!
Pour la première photo "1) Face avant, plexi translucide 2,5 mmm à la CNC, peinture à l'aérographe :" Tu peints en noir le plexi transparent et ensuite tu graves sur la peinture pour l'enlever, c'est ça?

Et moi qui me sentais fier d'avoir fait un support pour intégrer mon HOTAS X55 :smt043
 
Dernière édition:
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Déc 2007
5 854
FR-28360
Pour la chaine à câble, je pense que l'on parlait tout les deux des chaines latérales, si elle sont disposées avec la courbure à l'arriéré tu n'auras plus de gêne.
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #7
@CNCSERV, si je dispose la courbure à l'arrière, pour le coup les chaines vont largement déborder derrière quand le portique sera en position reculé ? je n'ai pas de recul :sad:

@calagan57 :
- pour la gravure, oui, c'est bien ça, et je plonge à 2 ou 3/10 mm.
- pour les fournitures, oui, évites les ennuis ...
- pour le détail de la construction, je me range résolument dans la catégories des noobs comme toi ! :lol: mais bon, je t'assure qu'avec de l'obstination et un minimum de matériel on finit par y arriver ; parfois (et même souvent) des passages difficiles, mais il y a presque toujours une solution.

Voilà qques images qui parlent d'elles-mêmes :

- outillage de base :





- et un peu recours à une petite fraiseuse Proxxon, on peut s'en passer :


- début des opérations : montage du chassis, profilés 80x80 et 80x160




- puis présentation des rails cylindriques (des TBS20, chez Motedis, pour un écartement des perforations correspondant à l'espacement des rainures du profilé)


- grosses scéances de découpes alu 16 et 20 mm, scie sauteuse (5mm à la minute !), ponceuse à bande puis ponceuse à disque, précision finale 1/10 mm partout.



- préparation des flans du portique


- préparation des supports des patins des 2 axes des X



- montage des patins des X sur leurs supports


- fin du montage du chassis, et présentation du portique sur les 2 supports des patins des X


Bon, ça sature chez mon hébergeur d'images, suite au prochain numéro ...

Michel
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
Bonsoir Michel,
très belle machine ! très belle conception ! et bravo pour ce beau travail avec de l'outillage "de base" :smt038
Un super exemple pour ceux qui veulent se lancer avec peu d'outillage !
Pour tes chaines porte-câble, en les inversant, ça ne devrait pas prendre + de place à l'arrière ; c'est juste la même course, mais déplacée d'AV vers l'AR.
Ta prise de câble dans la chaine sera sur l'avant de ta machine, et non sur l'arrière = même course de déplacement dans le même espace :-D
Ce sera effectivement moins gênant pour accéder facilement à ton plateau.

Sebastian
 
C
calagan57
Apprenti
16 Mar 2015
72
Merci à toi MCrevot pour la réponse!:supz:

Entre temps j'ai fouiné dans le forum donné plus haut et je suis tombé sur la réalisation de ta CNC.

Encore une fois très très belle réalisation, une mine d'info (ton topic de fabrication CNC et aussi le topic pour la réalisation de ton cockpit)

Si seulement j'avais vu les plans de ta machine plus tôt... :smt007

Je continue à fouiner sur le forum :supz:
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #10
Poursuivons :

- préparation du chariot des Y


- pose des rails et de la vis du chariot des Y


- montage vis et patins Y sur le portique


- montage du chariot des Y sur le portique


- préparation du support moteur des Z


- fixation du support moteur et du moteur des Z


- préparation des supports pour les patins Z


- montage des supports pour les patins Z


- préparation du chariot des Z


- montage du chariot des Z


- préparation des supports des moteurs des X


- montage des supports des moteurs et des moteurs des X


- préparation des supports pour les écrous des vis à bille des X et Y


- installation des vis des X et fixation temporaire des supports des écrous des vis des X


- installation des chaines


- préparation du perçage de la table rainurée


- pose du plateau


A partir de là, démontage complet, il faut sortir pieds à coulisse, comparateur, équerres, règles, clinquants calibrés, et procéder à tous les réglages ; j'ai choisi la table rainurée comme référence (provenance Ironwood, qui importe d'Allemagne, la table arrive avec feuille de mesure de la planéité et sa géométrie est en fait ce que j'ai de mieux en matière de planéité et d'orthogonalité) :
- parallélisme du portique à la table selon les X
- parallélisme du rail de référence X au bord de la table
- parallélisme du second rail X au rail de référence X
- pose portique, 2 rails Y dans le même plan vertical
- parallélisme du rail Y supérieur à la table
- perpendicularité des Y aux X
- perpendicularité du rail de référence des Z à la table (dans le plan vertical des Y)
- parallélisme du second rail des Z au rail de référence des Z

Il faut également fixer définitivement les supports des écrous des X et Y, ce qui au regard de ma conception me donne qques sueurs froides, car les vis de réglages en hauteur sont inaccessibles ; je trouve tout de même une astuce, mais il faudra que je change ça.

Ces opérations de réglages sont très longues, il faudra en particulier que je peaufine la perpendicularité des X et des Y, mais je compte là sur les 2 vis à bille et les contacts de homing des X (contacts que je n'ai pas encore montés, mais qui permettront de recaler la machine à chaque homing - en particulier si perte de pas).

Puis la partie électronique :
- câblage du boitier de contrôle, je rajoute un 5ème driver au cas où ...



- le boitier terminé


- préparation de la connectique moteur


- câblage de la machine ; là, c'est ballot, j'ai bien compris qu'il faudra que j'inverse le montage des chaines latérales, courbure vers l'arrière, mais ça va m'obliger à reprendre tout le câblage (longueurs des câbles ...):smt011

Plus d'image, ça semble bloquer à 20 ??

Bon la machine est terminée (enfin presque, il reste quelques babioles, les contacts homing/fin de course, et quelques améliorations, des protections autour du plateau, ...)

Voilà, du coup, avec tous les plantages de hostingpics, j'ai pris du temps pour récupérer toutes les images et n'ai pas encore eu le temps de tester cette bestiole !

A bientôt pour mes questions.
Michel
 
L
Locailla
Nouveau
1 Jan 2016
27
Bonjour MCrevot .
Bravo pour votre machine.
J' ai avec un ami l' intention de construire une cnc dont les fonctions seraient proches de la votre .
Nos caractéristiques :
- Fonction: Travail du bois et de l'aluminium.
-Travail Dimension: x = 1,300; y = 600; z = 150
-Transmission Axes x et y seront par courroie crantée et l'axe z par vis à billes.
-guidage par galets "Dualvee" et "support de V".
-Poids Du portique: + ou 35 kg.

Après quelques recherches sur le net , nous nous sommes dirigés vers des servomoteurs .
Notre difficulté c'est de connaitre la puissance des moteurs de guidages (axes X,Y,Z )

Pourriez-vous nous renseigner sur la manière dont vous avez procédé pour le choix de vos moteurs ?

Merci.
Locailla Voir la pièce jointe dessin cnc.pdf
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour Locailla,

ton projet est ambitieux !

Sur ma machine, j'ai choisi des moteurs pàp (je ne connais pas encore les servomoteurs, j'y viendrai si besoin de plus grande vitesse).
J'ai acheté très tôt les moteurs, sans bien avoir analysé le sujet, ni fait les calculs précis ; je me suis basé sur le couple de maintien (en l'occurrence 3Nm), ce qui est un raccourci un peu léger ...
Puis en cours de conception, j'ai quand même fait les principaux calculs de rdm (uniquement en mode statique, là aussi c'est un peu court, mais c'est déjà ça), pour m'assurer de la rigidité du chassis et du portique, et vérifier les ensembles moteurs/vis.
Pour les moteurs, je n'ai hélas pas trouvé les courbes caractéristiques de mes moteurs (e-bay c'est pas cher, mais ...) ; j'ai donc dessiné une courbe de couple typique que j'ai ajustée en fonction de ce que je savais de mes moteurs, j'ai calculé le couple nécessaire pour mouvoir le portique (il pèse comme toi environ 30 à 35 kg) et contrer les efforts de coupe (alu - j'ai compté très très large, de mémoire 50 kg) en fonction de la vis à bille (diam 20 mm, pas de 5), et vérifié que je pouvais atteindre les 1000 mm/mn.
Et j'ai constaté, ouf, que les moteurs semblaient largement dimensionnés.

D'ailleurs, à propos de calculs, je vois ton schéma, je trouve que les flans du portique sont peut-être un peu légers : ils doivent supporter les efforts de coupe, mais également l'inertie du chariot des Z quand tu changes des sens sur l'axe du portique ; avis d'un non spécialiste !

N'hésites pas à poser tes questions.

Michel
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,

premiers essais de la machine, je voudrai vos avis :

Il s'agit des supports pour les contacts homing sur la base ; les pièces sont à tailler dans de l'alu 2017, 5 mm épaisseur.
J'ai retenu les paramètres de coupe suivant :
- fraise carbure diam 3 mm 2 lèvres (je n'ai pas de lub, et pas encore installé le compresseur pour souffler)
- vitesse rotation 10200 trs/mn
- avance 600 mm/mn
- profondeur de passe 4/10 mm

voilà ce que ça donne :


ça passe comme dans du beurre, les copeaux me semblent bien, le bruit me semble aussi très bien, à peine une très légère vibration quand on pose la main sur la broche, portique et base bien rigide.

Les 2 pièces terminées, un peu plus de 20 mn de fraisage (les pièces mesurent 75x110) :



Vérifications des cotes, -3/100 mm sur 75 mm :



Etat de surface des champs :



A ce stade, j'ai 2 questions :
1) Que pensez vous de mes paramètres de coupe, si je veux aller plus vite vaux-t-il mieux augmenter la profondeur de passe ou l'avance ? (la kress ne peine absolument pas, à la fin du travail elle est froide)
2) J'observe sous l'éclairage qui va bien que la tranche oblique présente de très légères ondulations - ça se voit sur la photo, vers le bas - et ça se sens au toucher ; très léger, en mettant un réglet contre la tranche, si on cherche le défaut on le voit mais impossible de glisser une cale 5/100 ; quelle est la cause de ce défaut, et comment y remédier ?

Ceci dit, je suis super content du résultat, au moins aussi bien que j'espérai ; j'étais en particulier inquiet du fait de l'emploi de profilés alu pour le chassis, mais là, je suis pleinement rassuré, et comme je n'ai absolument pas l'intention d'attaquer de l'acier ...

Merçi pour vos réponses
Michel
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Bravo beau résultat.
Moi si je cherchais à modifier les paramètres d'usinage ce serait pour faire des passes plus conséquentes car 4 dixièmes de mm "ce n'est pas de l'usinage"
Mais avec une broche tournant à cette vitesse peut-être que le seul paramètre encore modifiable sera la vitesse d'avance.
L'état de surface de la tranche est-il celui obtenu après avoir fait une passe de finition ? si ce n'est pas le cas je trouve déjà cet état de surface correct et pour avoir mieux il faut essayer avec une passe de finition avec une fraise de plus gros diamètre.
La fraise est-elle une fraise spéciale alu et de bonne qualité ?
Stan
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
Bonjour MCrevot,
bon c'est pas mal comme résultat sans lubrification, non ?
Tu fraise en "avalant" ou en "opposition" ?
Le meilleur résultat que j'ai obtenu sur ma machine tout bois (également sans lubrification) était en "avalant".
rondelle 6.jpg

Les copeaux sont mieux évacués par la fraise et sont moins brassés par celle-ci dans la saignée de la découpe.
Même type de fraise, mais de 2mm, avec une avance de 400mm/min, dans les 10000T/min également, avec des passes de 3/10.
Mes pièces sont en dural (AU4G) ; c'est + raide que de l'alu.
Les "barbiches" qu'on voit sur la tranche sont le film de protection.
Sans lubrification, il semble difficile d'obtenir un bel état de surface bien lisse comme on le voudrait !

Tu auras d'autres avis sur tes paramètres je pense.
Sebastian
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #16
@Stan, merçi.

pour ce qui concerne la profondeur de passe, je suis perplexe ; autant je comprends bien vitesse de rotation et avance, les chiffres constructeurs, les formules, les retours d'expérience sont là, je suis à l'aise avec l'approche ; mais pour la profondeur, quelle méthode rationnelle pour la déterminer ? beaucoup plus flou, les conseils partent dans tous les sens, je comprends bien que la fraise, la broche, la machine, tout cela rentre en ligne de compte, mais je cherche tout de même une approche un peu rigoureuse ...

Ma broche peut tourner de environ 5000 à 25000 trs/mn, j'ai déjà essayé sur ma petite cnc précédente avec une fraise HSS de 5 à 5000 trs/mn avec des passes de 2/10, je n'ai pas noté de faiblesse particulière concernant le couple ; donc si, je peux encore jouer avec tous les paramètres ; donc retour à la case précédente, la profondeur ? je touche à rien d'autre ou je modifie l'avance et/ou la vitesse de rotation ?

Pour la passe de finition, tu as pu constater que je n'ai rien d'un spécialiste, alors non, pas de passe de finition particulière, j'ai juste programmé dans cambam que je travaillais en "finition" plutôt qu'"ébauche", mais je n'ai jamais regardé dans le code comment cela se traduisait.

Et oui, c'est une fraise spéciale alu, origine cncfraise (jusqu'à présent j'achetais chez otello, j'ai voulu essayé autre chose).

@Sébastian, elles sont bien tes pièces !

je fraise en opposition, je vais essayé en avalant. Il faut dire que jusqu'à présent, sur ma précédente petite machine, je soufflais en même temps, pour bien évacuer les copeaux du fond de la saignée ; je vais d'ailleurs reprendre la méthode.

Pour info, c'est bien également de l'AU4G que j'ai utilisé.


Mais en fait, j'ai comme l'impression que le petit défaut que je constate n'est pas du à la fraise et aux caractéristiques de l'usinage, je me suis demandé s'il ne s'agissait pas d'un défaut de linéarité des vis : en effet, le défaut n'est absolument pas présent sur les découpes "verticales" et "horizontales", là où une seule coordonnée bouge ??


Merçi pour vos précieux avis.
Michel
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
Donc, moins de traces dans les découpes droites que courbes…
tu as ce résultat avec la conjonction des 2 axes… même paramètres moteurs pour chaque axe ?
Du jeu dans tes axes ? en les manipulant à la main ?
Si tes cotes sont respectées, ça viendrait plutôt de la fraise et des paramètres de coupe que tu utilise…
Si tu peut refaire une autre pièce "en avalant"… tu verra s'il y a des différences de qualité de surface (ça devrait)
J'ai une aspiration qui aspire la plupart des copeaux ; la soufflette c'est bien également pour que la fraise "brasse" le moins de résidus dans la saignée au fur et à mesure de la découpe.
Je n'ai pas essayé avec une fraise 1 dent… encore mieux pour l'évacuation des copeaux… mais + dédiée à l'alu "mou" qu'au dural beaucoup + dur.
Toi, sur ta machine, tu pourrait lubrifier avec un pinceau et du pétrole (pas inonder non plus) juste quelques gouttes à chaque passe de profondeur… ça devrait déjà être + clean.
à suivre tes prochains essais.
Sebastian
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
… ta broche kress n'est maintenue QUE par le collet bas… elle peut donc vibrer !
Je te conseille fortement de te faire une pièce de maintient en haut de la broche pour qu'elle soit bien compacte avec le plateau du Z.
ça peut aussi venir de là !
J'ai fais une patte de maintien sur la mienne à cet endroit… c'est vraiment beaucoup + solide et précis maintenant :wink:
Une petite pièce sympa comme exercice… en bois ou pvc si tu ne veux pas la faire en alu.
Sebastian
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #19
Sébastian,
Mêmes paramètres moteur sur les 2 axes.
Pas de jeux, j'ai changé les roulements obliques chinois par du british sur tous les paliers fixes, le jeu éventuel est inférieur à ce que je sais mesurer ! en revanche, les écrous des vab ne sont vraisemblablement pas chargés ? mais je suis dubitatif, car rien ne bouge même quand je secoue très sévèrement !
Je vais faire un essai en avalant.
Le pb que j'ai rencontré avec la lub au pétrole, c'est que ça agglomère les copeaux, qui du coup ne sont plus évacués par le soufflage (il faut dire que je dois souffler à tout casser à 2 bars ...).

Quand à la seconde fixation pour la broche, tu as forcément raison, je vais faire ça, il me semble avoir vu qque-part une modélisation CAO de la kress ; si d'ailleurs qqu'un avait ça sous la main ...

Michel
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Sebastian, peut-tu me dire comment tu fais la différence entre travail en avalant et en opposition l
@Stan, merçi.

pour ce qui concerne la profondeur de passe, je suis perplexe ; autant je comprends bien vitesse de rotation et avance, les chiffres constructeurs, les formules, les retours d'expérience sont là, je suis à l'aise avec l'approche ; mais pour la profondeur, quelle méthode rationnelle pour la déterminer ? beaucoup plus flou, les conseils partent dans tous les sens, je comprends bien que la fraise, la broche, la machine, tout cela rentre en ligne de compte, mais je cherche tout de même une approche un peu rigoureuse ...


Michel
La profondeur de passe est fonction surtout de la puissance de la broche ET de la rigidité de la bécane. En effet la vitesse de rotation de la broche et la vitesse de l'avance donne l'épaisseur du copeau et la vitesse de coupe. Mais toutes ces valeurs étant fixées il reste la hauteur du copeau. On comprend bien que la section du copeau est fonction de son épaisseur et de sa hauteur et l'effort que devra fournir la fraise en dépend fortement.
Si on se place dans un cas général une passe de 2 à 5 mm cela commence à être significatif. Mais encore faut-il faire une différence entre une passe où la fraise travaille sur son demi-périmètre (rainurage) et le cas où la fraise travaille sur le côté et l'état de surface ne sera pas du tout le même. Le diamètre de la fraise est un paramètre essentiel aussi car les petits diamètres de fraise plient plus facilement que les grands. C'est pourquoi si on veut continuer (pour moi à tord) à "sortir" les pièces par rainurage en pleine matière dans une plaque (auquel cas bien sûr une petite fraise s'impose) il faudrait faire une passe de finition avec une grosse fraise en avalant si possible. Mais attention en avalant sur petite machine cela est plus "méchant" pour la fraiseuse. Il est clair qu'une légère lubrification aide à ce que les copeaux ne collent pas à la fraise.
Il faut avoir à l'esprit qu'en rainurage la fraise a tendance à ne pas aller en ligne droite car rien ne la guide. Sa queue est guidée par la machine mais les lèvres sont liées à la queue par un élément plus ou moins souple. Si vous regardez soigneusement l'extrémité d'un petit foret au moment de l'attaque lorsqu'il n'y a pas de coup de pointeau vous verrez qu'il gigote et la précision de l'emplacement du trou en sera affecté. La fraise de petit diamètre en rainurage a un comportement assez similaire. D'ailleurs généralement si on veut faire une rainure de clavette on prend une fraise d'un diamètre plus faible que la largeur de la clavette et on fait une passe de finition sur chaque flanc.
Stan
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
Sebastian, peut-tu me dire comment tu fais la différence entre travail en avalant et en opposition l
la différence de quoi… d'état de surface de la pièce ?
ben… en opposition, la fraise vibre + car la face de tranchant plaqué par l'effort est celle extérieure… du coup ça vibre + et les "vagues" d'état de surface sont + grosses…
en avalant, comme son nom l'indique, la face de coupe est intérieure et la fraise vibre — ; l'état de surface est + lisse…
Je l'ai largement constaté lors de gravures de texte dans de l'alu, beaucoup + précises en avalant qu'en opposition, ainsi qu'en découpe de quelques pièces dans du dural pour mes diverses réalisations :wink:
mais effectivement les contraintes appliquées à la fraise en avalant sont + "importantes".
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #22
@STAN,

merçi pour tes explications, même si je reste un peu sur ma faim, à savoir : si j'augmente nettement la profondeur, dois-je laisser les autres paramètres tels quels, ou faut-il par exemple que j'augmente la vitesse de rotation (au regard de la fraise, je pourrai vraisemblablement tourner plus vite ...).

En tous les cas, je retiens que je devrai plutôt compter en mm qu'en 1/10 mm ; et je comprends bien la problématique de la rainure : quitte à aller moins vite, une solution ne consiste-t-elle pas à remplacer la simple rainure par une poche légèrement plus large que la rainure ?

Quand à l'"avalement", je viens d'essayer :
Je n'ai pas noté de différence quand au comportement de la machine, si ce n'est peut-être un mouvement encore plus fluide ; voilà le résultat :



Difficile de faire la différence, surtout sur la photo (j'ai des progrès à faire !) ; j'ai l'impression que c'est mieux, je ne vois plus les ondulations, mais je sens toujours un petit qque-chose au toucher ; au niveau précision il ne me reste plus que 15/1000 d'écart. De toutes les façons, à mon niveau de besoin, je cherche vraiment la petite bête.

Je vais poursuivre d'une part en essayant avec une fraise 3 mm 1 lèvre, et d'autre part en plongeant plus ! Stan, tu auras surement une fraise sur la conscience :wink:.

A +
Michel
 
sebastian
sebastian
Compagnon
3 Mar 2010
2 647
92
tant mieux si c'est un peu + fluide :-D
c'est logique vu l'attaque de la fraise dans ce sens, ça doit moins vibrer :mrgreen:
Dans tes essais, comme le précise également Stan, une passe de finition, avec un décalage de 0,1 pourrait encore améliorer l'état de surface final.
à tenir compte lors de la première passe d'ébauche pour le maintient des cotes !
Tu tiens le bon bout :-D
PS : c'est bien une fraise à hélice lisse que tu utilise… pas une fraise d'ébauche à dentures :?:
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
@sebastian ; lorsque la fraise travaille en pleine matière "elle ne sait pas qu'elle est le flanc qui est important" et n'a donc aucune raison de travailler bien ou mal. Par contre l'état de surface peut être différent selon que le flanc est un flanc où la fraise "roule" ou pas. Autrement dit, moi je ne parlerais pas de travail en avalant ou en opposition car elle fait les deux en même temps. Conclusion dans ces conditions il faut voir selon la machine quel est le flanc qui sort le plus propre et s'y tenir. Ça veut simplement dire qu'il faut décrire le pourtour d'une pièce soit en tournant dans le sens horaire ou dans l'autre sens. C'est une habitude à prendre.
@MCrevot ; c'est toi qui a parlé de faire varier tes paramètres d'usinage. Et j'ai donc répondu que si tu as de la marge c'est d'augmenter la profondeur de passe petit à petit tout en laissant les autres paramètres inchangés puisque tes résultats sont bons avec eux. Il est clair qu'il vaut mieux se faire la main dans ce sens avec une fraise de 6 mm qu'avec une fraise de 3 mm avec une seule dent car cette dernière est très fragile.
Moi j'avais demandé à mon copain qui m'avait écrit mes programmes autrefois que je voulais pouvoir faire varier l'avance en tournant un potentiomètre et cela était bien agréable pour trouver les meilleures conditions d'usinage. Je crois bien que vous tous avec Mach3 vous entrez les paramètres et vous croisez les doigts, non ? Dans ces cas une chose à essayer pour déterminer les meilleures conditions de coupe pour un métal et pour une fraise c'est de prendre une pièce martyr et de lancer l'usinage avec une accélération très faible tandis que les autres paramètres sont ceux de "vos calculs". Vous lancez un usinage en ligne droite assez long en déclenchant un chronomètre et avec l'autre main sur le BAU. Il ne faut surtout pas que ce BAU stoppe la broche mais uniquement les moteurs pas à pas. On a ainsi une possibilité de stopper l'usinage et par le chronométrage savoir la vitesse atteinte au moment de l'arrêt lorsqu'on a jugé que cela n'allait plus.
Enfin c'est une piste pour faire mieux connaissance avec sa machine.
Sebastian "n'aime pas" le fait que la Kress ne soit tenue que par son collet. Je n'en ai pas donc je m'abstiens de juger bien que j'ai un doute à priori. Donc comme rien n'est vraiment prévu pour l'appuyer dans le haut sur la plaque du Z, je propose d'utiliser ce plastique en billes vendu en GSB et qui se ramollit dans l'eau chaude. Il y a peut-être à tenter de faire une pièce "moulée" entre la Kress et la plaque support et utiliser un collier genre serflex pour le maintien.
Stan
 
Dernière édition:
V
vince_007
Compagnon
9 Nov 2010
1 837
Fronton (31)
Quand on fait un contournage pleine matière, il faut obligatoirement une passe de finition sinon l'état de surface n'est pas terrible. Pour mon cas, sur ma X3 CNC, je travaille toujours en avalant, comme ça à la passe de finition, la fraise attaque bien la matière. J'ai essayé dans les 2 sens et c'est mieux en avalant, mon logiciel de CFAO est configuré d'origine en avalant, il est possible de passer en opposition mais c'est une case à cocher supplémentaire, j'en déduit que dans la majorité des cas, c'est en avalant.
Sur les vidéos Youtube des CNC pro, c'est en avalant aussi.

Pour la passe de finition, tu peux essayer de prendre toute la hauteur de fraise sur 0.05mm de passe, c'est comme ça qu'on a un contour bien lisse. Mais vue l'épaisseur des pièces, il faudrait une fraise plus grosse genre 6mm, ça rentre dans la broche ?
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #26
Merci pour tous ces conseils, voilà de multiples essais à conduire.

@sebastian : bien compris pour la passe de finition, entre 0.05 et 0.1 mm. Et oui, fraise de finition, lisse.

@STAN : ok, tous les paramètres fixes et j'augmente la profondeur petit à petit.
Et je n'avais vraiment pas du tout pensé à réduire suffisamment l'accélération pour pouvoir travailler sur la vitesse au chrono, je vais essayer ça, ça me semble très astucieux (même pas besoin du chrono, Mach3 affiche la vitesse instantanée) ; mon BAU ne coupe que les pàp.
Pour le second support de la broche, je ne pense pas avoir de difficulté à usiner une telle pièce, je me souviens avoir vu que le profil de la Kress est constant tout le long de la broche, et est constitué de formes géométriques simples ; au pire, je conserve ta solution, mais ça me chagrinerait d'avoir un collier de serrage sur ma belle machine :wink:.

@vince, pas de pb pour passer à 6 mm en contournage, j'ai des pinces jusqu'à 10 mm, mais pour une découpe en rainurage, dommage de ne pas rester en 3 mm ? Ou alors je fixe la tôle mais aussi la pièce elle même, et je rainure sans attaches avec une fraise de 3, puis je retire la tôle autour de la pièce tout en la conservant immobilisée, et je termine en contournant sur toute la hauteur avec une fraise de 6 ?

Bonne fin de soirée.

Michel
 
lublub
lublub
Ouvrier
26 Déc 2012
429
Alpes-maritimes
Salut
Une piste, degauchir la broche te permettra de supprimer les vibrations lorsque tu attaque "par le dessous de la fraise".
 
P
patoche427
Nouveau
7 Mar 2010
36
45 MONTARGIS
Bonjour,

Les premières pièces usinées, c'est un étape majeure dans la réalisation de la machine. il ne reste plus qu'a touver les bon paramètres
Ton expérience me conforte pour la conception de ma machine. La Kress doit pouvoir en mener un fraise de 5mm, elle serait plus rigide qu'une de 3

Pour le modèle 3D regarde là : https://www.damencnc.com/fr/tools/kress/kress-fraiseuses/87

Bonne continuation

Pat
 
M
MCrevot
Ouvrier
1 Jan 2016
470
  • Auteur de la discussion
  • #29
Bonjour,

@lublub, je ne comprends bien ce que tu veux dire : attaquer par le dessous de la fraise ça veut dire descendre en plongée ? et dégauchir la broche ? (elle est plutôt bien orthogonale à la table, d'ailleurs sur la tranche, il n'y a pas de trace mesurable, ni au toucher, entre les plans de fraisage successifs).

@patoche, en effet la kress emmène une fraise de 5 ou de 6 dans l'alu sans aucun pb, j'ai déjà même du surfacer avec une fraise de 30 (dans du mdf, certes !).
Pour le fichier CAD, oui, c'est là que je l'avais vu, mais je n'avais pas réalisé que c'était du CATIA, et là, je suis sec ! et sur le pdf, pas de vue en coupe, c'est ballot ; ça se complique, j'ai toujours la solution de Stan, mais pis aller ...

Michel
 
lublub
lublub
Ouvrier
26 Déc 2012
429
Alpes-maritimes
ce n'est peut être pas ton cas mais,je veux dire par la que si ta broche n'est pas dégauchie, il y aura un moment ou la fraise travaillera par le dessous et ça induira beaucoup de vibrations. le jour ou j'ai compris cela, la qualité de mes pièces s'est très nettement améliorée; en exagérant l'angle ça donne ça:
IMG_20160110_125907_HDR.jpg
 
Haut