Boulon inox, mais écrou bronze ou laiton?

  • Auteur de la discussion Yvan Delaserge
  • Date de début
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je viens de remplacer la visserie de l'échangeur de chaleur de mon installation de chauffage à air pulsé. La visserie d'origine était en acier ordinaire. Je l'ai remplacée par de l'inox A2.

Mais on m'a fait remarquer que la visserie en acier inox a tendance à gripper et qu'il serait préférable d'utiliser des écrous en bronze sur les boulons en inox.

Le conseil me paraît judicieux, ne serait-ce que parce si à l'avenir, il y a grippage, le filetage du bronze lâchera avant celui en inox. Il suffira donc de changer les écrous et je n'aurai pas besoin de rechanger de nouveau les boulons (qui sont soudés à l'arc à la paroi de l'échangeur).

Ma question est double:

a) compte tenu de l'utilisation (cycles thermiques entre 20 et 300 degrés, un peu comme dans un échappement de moteur. Vissage/dévissage lors du ramonage, une fois par an), quel est l'intérêt d'utiliser des écrous en bronze (à part celui d'éviter un grippage)?

b) Les écrous en bronze sont plus difficiles à trouver que les écrous en laiton. Est-ce que des écrous en laiton pourraient faire l'affaire?
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 441
Maisons Alfort
bonjour
je n'ai jamais entendu parler de grippage entre vis et écrou inox
si tu montes tes écrous inox avec un lubrifiant il n'y a aucun risque de grippage ; graisse ou autre
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
bonjour
je n'ai jamais entendu parler de grippage entre vis et écrou inox
si tu montes tes écrous inox avec un lubrifiant il n'y a aucun risque de grippage ; graisse ou autre
Et bien tu vas pouvoir marquer d'une croix cette journée car effectivement vis inox et écrou en inox c'est le grippage assuré SAUF comme tu dis à mettre une graisse au montage mais le problème de notre ami c'est que son assemblage chauffe beaucoup et aucune graisse courante ne tiendra.
Heureusement il y a la parade à ce problème. Cela s'appelle la graisse NEVER-SEEZ
http://www.lambert-products.be/site...t=117&quellePage=999&surf_lang=fr&id_menu=117
Cette graisse est chargée de poudre de nickel et elle est superbe pour cet usage. Il faut graisser généreusement et renouveler au remontage car au chauffage le liant pateux s'en va et il reste une poudre.
Cette graisse j'en mets partout car elle est une bonne protection contre la corrosion même à l'eau de mer. Un endroit où je recommande particulièrement son emploi c'est pour monter les bougies des moteurs à explosion. Là c'est acier dans l'alu c'st parfait aussi pour gripper. D'ailleurs mettez de cette graisse partout sur toutes les vis si vous bricolez vos voitures. Vous apprécierez si vous revenez deux ou trois ans plus tard redémonter. Evidemment l'emmanchement des tubes d'échappement est un très bon candidat aussi.
Elle coûtait assez cher mais un pot fait toute une vie.
Stan
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci pour la référence stan.

Est-ce que tu crois que de la graisse au cuivre ( que l'on utilise couramment lors du montage des plaquettes de frein) pourrait aussi faire l'affaire? Le principe doit être le même, sauf que c'est des particules de cuivre au lieu de nickel.
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Bonjour

La graisse cuivrée, tient jusqu'à 1200°.
Il y a aussi la graisse Belleville qui est recommandée pour les
robinet à vapeur.

Daniel
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #6
A la place de graisse, pourrait-on essayer du savon? genre produit de vaisselle. Le savon a des propriétés lubrifiantes. Par contre, est-ce qu'il risque de brûler comme de la graisse? Probablement...

En fait, le grippage n'est pas un processus électrochimique, type corrosion, ni thermique, mais mécanique. Et il a lieu au moment du serrage. A partir où on lubrifie au moment du serrage, ça ne grippe pas et par la suite, ça peut chauffer autant qu'on veut, ça ne va pas gripper non plus.

Donc admettons que moi je serre les écrous maintenant en utilisant un lubrifiant haut de gamme. Mais si dans quelques mois quelqu'un d'autre se pointe et serre les écrous sans lubrifier, ça va gripper.

Je me demande si la meilleure garantie contre un grippage futur n'est pas quand même que j'utilise des écrous laiton sur mes boulons inox. Si ça grippe, les filets qui vont souffrir seront ceux des écrous, pas ceux des boulons. Et les écrous seront faciles à remplacer.
 
toufer
toufer
Apprenti
24 Déc 2014
164
bonjour ,les 2 solutions t'ont été proposées ,écrous laitons (un certain cout) et le graissage ( perso j'utilise en permanence de la graisse au cuivre sur l'inox pour de la tuyauterie industrielle et jamais de grippage) prix d'un tube moins de 10 euros
 
T
tontonalain
Apprenti
21 Nov 2010
87
nord gironde
par experience j'ai apris il y a deja bien longtemp que l'inox sur l'inox grippe si le montage et mal graisser ou un mauvais etat de surface
pour le liquide vaisselle je pense qu'il faut oublier et faire confiance et utiliser des produits adequats
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Je me demande si la meilleure garantie contre un grippage futur n'est pas quand même que j'utilise des écrous laiton sur mes boulons inox. Si ça grippe, les filets qui vont souffrir seront ceux des écrous, pas ceux des boulons. Et les écrous seront faciles à remplacer.
Il faut que tu améliores tes connaissances en métallurgie. Le grippage est synonyme de soudage à froid. Cela ne se produit que si une pression très forte et de la chaleur sont apportées à deux ensembles en MEME métal et avec l'inox ça marche à tous les coups.
Je suis toujours ébahi lorsque je vois que l'on reste sur son idée première alors que l'on demande les avis de personnes qui espère t-on ont de l'expérience sinon pourquoi poser une question sur un forum.
Mais monte des écrous en laiton sur tes vis et tu verras bien ensuite.
Stan
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #10
Stan, ne sois pas ébahi. Je suis persuadé que la solution que tu proposes est excellente. Et je t'en remercie.
Mais une solution excellente, élégante, optimale, etc ne règle un problème que si elle est applicable. On vit dans un mode réel.

Or dans le cas présent, j'aurai beau utiliser aujourd'hui l'excellent produit Never-Seez. Et je suis absolument certain que le filetage ne grippera pas.

Par contre si quelqu'un passe après moi, dans six mois, le jour où je ne serai pas là, comment faire pour l'obliger à utiliser du never-seez et à ne pas serrer les boulons comme un sourd?

Je me vois donc obligé de me rabattre sur une solution sub-optimale, certes. Mais au moins j'ai bon espoir qu'un écrou en laiton aura de la peine à endommager un filetage en inox. Même si on n'utilise pas de Never-Seez. Même si on serre comme un sourd.
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
702
Auxerre 89000
Bonjour,

Je n'y connais rien en métallurgie, mais je voudrais vous faire part de mon expérience personnelle:

Au boulot, j'ai souvent à installer des boîtiers en plastique dont le couvercle se ferme par des vis inox à visser dans des inserts en laiton.
Si je tente de les mettre en place tel quel, et bien cela grippe au point de dessertir les inserts.
La solution utilisée est de mettre une goutte de graisse ou de suif sur chacune des vis, et là plus de problèmes au serrage ou au desserrage.

Serge.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Serge, je vais te dire que je reconnais un bon mécanicien d'un margoulin à ce que le bon mécanicien ne monte JAMAIS un écrou sur une vis sans y mettre un peu de graisse. En cela il pense au gars qui viendra derrière pour démonter. D'ailleurs ceux qui ont une clé dynamométrique Facom ont dans la notice la prescription que les correspondances couples/forces de serrage ne sont valables que si les éléments sont montés avec de la graisse.
Ne jamais prendre exemple en mécanique sur ce que l'on fait dans l'industrie. Très souvent ils passent outre aux recommandations les plus élémentaires et en matière de boulonnerie en particulier.
Stan
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #13
Mon père, qui était mécanicien me l'a toujours dit: "l'huile c'est la moitié du mécanicien".
 
P
phil135
Compagnon
15 Sept 2012
1 548
france, essonne, nord
euh ... chez facom il y a 3 tableaux de couples selon qu'on est à sec, huilé, graissé : ils savent bien que certains ont envie de bosser dans du propre :mrgreen:
pour moi ce pb de grippage de la visserie inox se produit surtout sur les gros diamètres (gros effort de serrage); je ne l'ai jamais observé sur la visserie que j'utilise couramment (jusqu'à M6 , plus rarement M8)
la température est surement un facteur d'aggravation toutefois
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 193
pour la clé dynamo il s'agit de moment de glissement une des raison du passage pour certaine contrainte au mode angulaire + précis sans parlé des vis à haute élasticité


l'inox si pas dans un milieu corrosif ne me parait pas utile ...... une vis traité + pâte cuivre ou alu si cela reste dans la gamme t° + écrous acier me parait plus approprié
les écrou bronze en automobile sont souvent problématique ont opte plus pour de écrous cuivré
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 871
Harnes (Pas de Calais)
euh ... chez facom il y a 3 tableaux de couples selon qu'on est à sec, huilé, graissé
je ne me fierais pas aux valeurs données pour serrage non lubrifié....trop imprécis.
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
  • Auteur de la discussion
  • #17
A propos du grippage qui a lieu au niveau d'un pas de vis trop serré, en l'absence de lubrification, je constate dans les quelques textes que j'ai trouvés sur le sujet, qu'on parle toujours de grippage entre deux surfaces composées d'un même métal. De l'inox par exemple.

On peut facilement comprendre que si le métal constituant les deux surfaces en contact est le même, il présente la même résistance à la traction et au cisaillement.
Lorsque les deux surfaces coulissent l'une sur l'autre (lors du vissage) il se crée un effort de cisaillement à la surface du métal, tant du boulon, que de l'écrou.
Si cet effort dépasse la résistance au cisaillement du métal concerné, on voit apparaître des défauts de surface au niveau des deux pièces en contact (boulon et écrou).
Comme le métal des deux pièces est identique, les défauts de surface auront tendance à être de dimensions comparables, tant au niveau du boulon, que de l'écrou.
Si bien qu'ils vont pouvoir s'engrener les uns dans les autres et les deux surfaces ne pourront alors plus coulisser ni dans un sens ni dans l'autre. C'est le grippage.

Au lieu de cela, si on a un boulon et un écrou faits de métaux différents, par exemple du laiton et de l'acier inoxydable, avec des résistances au cisaillement différentes, les irrégularités de surface ne se formeront qu'à la surface du métal le plus tendre. L'autre va rester intact. On n'aura donc pas cet effet d'engrènement.

Comme l'une des surfaces reste lisse, l'autre surface, même dégradée, pourra coulisser. Le grippage ne peut pas avoir lieu.

Ou alors, il faut serrer vraiment très fort, mais là c'est carrément tout le filetage qui est arraché.

Enfin voilà, c'était un peu pour expliquer le raisonnement qui m'a conduit à l'idée d'utiliser des écrous laiton, maintenant que je me suis fait c***r pendant une semaine pour remplacer les anciens boulons par des boulons inox. C'est sûr que si j'étais venu avant sur ce forum, j'aurais probablement utilisé des boulons en acier zingué au lieu d'inox A2.
 
Haut