Algorithme de parcours d'outil

  • Auteur de la discussion juliendusud
  • Date de début
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Existe t-il des algorithmes de parcours d'outils en open access. Le but étant de créer une routine pour automatiser la génération du parcours pour usiner des moules en 2.5D, c'est à dire dont l'enveloppe est de la forme z(x,y).
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 688
F-69400 villefranche sur saone
Je ne sais pas de quoi tu veux parler
On peut supposer que tu as une forme à faire et que tu veux répéter cette forme plusieurs fois à des profondeurs ou des positions différentes
Est-ce que c’est bien ça ?
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je produis des moules pour thermoformer des territoires géographiques. Ce que je voudrais c'est automatiser la création du Gcode en partant d'un fichier de surface (généralement du STL) sans passer par un logiciel de FAO.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Bonjour,
Tu ne peux pas te payer une FAO ou tu veux absolument t'en passer ?
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #6
Je veux m'en passer, je veux pouvoir lancer l'usinage sans intervention manuelle avec un code sous matlab.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Salut,

Le plus simple selon moi c'est Fusion360. Par contre si tu veux absolument te passer d'un soft de CAM, ça passera par une moulinette, script ou application, pour générer le g-code en fonction du STL avec tes paramètres spécifiques, mais pour ça il faudra passer par un développeur.

Des langages comme python te permettent de faire ça "assez facilement".

Thomas.

PS : je viens de voir ton dernier message, je ne connais pas assez matlab pour te conseiller là dessus ... mais je ne pense pas que ça soit la solution la plus simple. Il faudrait déjà voir si Matlab sait charger un fichier STL correctement.
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #8
Mon problème c'est que mes fichiers de surface contiennent plus de 6 millions de facettes, et j'ai lu que fusion ne permettait pas de gérer des maillages aussi volumineux. Actuellement, mon usineur utilise surfcam avec un résultat très satisfaisant. C'est ce résultat que j'aimerais reproduire d'une manière automatisée avec une solution maison.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 777
FR-31
Si tu as ta carte d'altitude échantillonnée régulièrement selon x et y, il ne manque plus grand chose pour générer le gcode avec une stratégie simple comme un balayage en zigzag...
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Je ne connais pas le prix de surfcam, mais il est probablement justifié.
Refaire un script ou application sur mesure pour faire cette partie uniquement risque de te coûter aussi cher qu'une licence surfcam, sauf si tu le fais toi-même, mais si tu n'as aucun background en développement ça risque d'être long et compliqué.

ThomaS.
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #11
Je génère déjà mes fichiers stl avec matlab. Matlab est un logiciel de calcul matriciel extrêmement performant, il est utilisé dans la recherche mais aussi en ingénierie pour faire du prototypage rapide d'algorithmes (bien plus rapidement que python).
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #12
Je veux le développer moi même avec matlab, ce qu'il me faut dans un premier temps c'est trouver un algorithme de balayage performant qui produit un effet de surface bien lisse.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Il y a beaucoup de technologies pour faire du prototypage rapide, et chacun est convaincu que sa méthode est la plus répandue :wink:
Si matlab sait gérer les fichiers STL pourquoi pas, il faut parser le stl et générer le chemin d'outil "qui va bien" à la volée.
L'avantage c'est qu'effectivement si ta stratégie est simple (balayage zig-zag comme le dit @g0b) la génération est assez linéaire.

Mais attention si cette stratégie n'est pas compatible avec ton usinage (temps de cycle trop long ou autre), là ca deviendra plus compliqué.

Thomas.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Je veux le développer moi même avec matlab, ce qu'il me faut dans un premier temps c'est trouver un algorithme de balayage performant qui produit un effet de surface bien lisse.
Si j'ai bien compris tu as un espèce de nuage de point z(x,y), donc tu peux commencer avec un balayage d'abord horizontal (ligne et X puis incrément en Y) suivi d'un balayage vertical (ligne en Y puis incrément en X).
Après tu as un large éventail de possibilités, tu peux prendre tes points 3 par 3 pour faire des arcs de cercle au lieu des segments de ligne droite, etc. Il faudra faire pas mal de tests pour obtenir le résultat que tu cherches.

Tu fais tout avec une seule fraise, ou tu sépares ébauche et finition ?

Thomas.
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #15
En regardant le parcours d'outil de mon usineur, j'ai bien vu qu'il ne s'agissait pas d'un simple balayage rectiligne en xy. Le balayage semble suivre le contour des montagnes d'une manière qui n'est pas linéaire. Où peut on trouver la liste des algorithmes utilisés sur le marché à des fins de comparaison ?
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #16
L'usinage se fait en 3 temps, donc oui on sépare ébauche et finition.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Des stratégies il y en a des dizaines sinon plus, et chacun protège jalousement son ingrédient secret.
Tu peux installer Fusion360 (gratuit) et faire des tests, pour voir ce qui ressemble à ce que tu voudrais et ensuite essayer de le reproduire.

Ce que tu décrit ressemble plus à une stratégie d'enlèvement 3D, ou l'on va plus travailler sur des iso en Z que sur un balayage.
Mais déjà là tu vas commencer à avoir pas mal de paramètres qui dépendent de la fraise, de la machine, etc.

Si on pouvait remplacer les usineurs par des scripts on l'aurait fait depuis longtemps :wink:

Thomas.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Si on prend les points 2 par 2, on peut seulement faire un morceau de segment à chaque fois (le segment qui va d'un point à un autre).
Si on prend les points 3 par 3, plutôt que de faire 2 segments on peut calculer l'arc de cercle qui passe par les 3 points (s'ils ne sont pas alignés, auquel cas c'est un seul segment de droite).

Et ainsi de suite, on peut prendre la dérivé de chaque arc de cercle pour les raccorder an suivant et précédent, etc. On fini par faire des splines, mais est-ce que c'est utile dans ce cas précis, c'est difficile à dire sans faire des tests.

Thomas.
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Tu peux aussi essayer de mouliner tes fichiers stl pour optimiser le nombre de facettes :
https://www.usinages.com/threads/fu...dworks-ou-stl-a-lusinage.102385/#post-1176661
Excellente question, tu parles de 6 millions de facettes, mais sur quelle surface physique ?
Si je prend des raccourcis, 6 millions de triangles c'est 2 millions de points, soit le nombre de pixels d'un écran Full HD (1920*1080).
Quelle est la taille physique de la pièce à usiner ?

Thomas.
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
5 094
91
En regardant le parcours d'outil de mon usineur, j'ai bien vu qu'il ne s'agissait pas d'un simple balayage rectiligne en xy. Le balayage semble suivre le contour des montagnes d'une manière qui n'est pas linéaire. Où peut on trouver la liste des algorithmes utilisés sur le marché à des fins de comparaison ?
Sur Mayka ça s'appel du Z constant, en gros du contournage 2D couche par couche.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 777
FR-31
Des stratégies il y en a des dizaines sinon plus, et chacun protège jalousement son ingrédient secret.
Les algos 2D, 2.5D ca va, y'a pas trop de secrets. C'est en 4/5 axes que c'est plus chaud. Ceci dit, beaucoup d'éditeurs de FAO utilisent les mêmes librairies d'algos (ModuleWorks par exemple)

Si on pouvait remplacer les usineurs par des scripts on l'aurait fait depuis longtemps :wink:
On y travaille, mais il y a encore du boulot... :)

Pour revenir à ton problème, faire sois même un parcours à Z constant c'est pas forcément beaucoup plus compliqué qu'un balayage si tu as déjà les isolignes.

Sinon, il existe plein de librairies en opensource de génération de parcours d'outil :

...
 
Dernière édition:
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #24
Pour vous donner une idée des modèles 3D que nous usinons, voici quelques modèle sketchfab (donc très compressés) de nos réalisations :
CORSE
HAUTE SAVOIE

Les dimensions physique des moules c'est environ 41 x 61 cm sur quelques centimètres de hauteur.
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #25
Les algos 2D, 2.5D ca va, y'a pas trop de secrets. C'est en 4/5 axes que c'est plus chaud. Ceci dit, beaucoup d'éditeurs de FAO utilisent les mêmes librairies d'algos (MachineWorks par exemple)



On y travaille, mais il y a encore du boulot... :)

Pour revenir à ton problème, faire sois même un parcours à Z constant c'est pas forcément beaucoup plus compliqué qu'un balayage si tu as déjà les isolignes.

Sinon, il existe plein de librairies en opensource de génération de parcours d'outil :

...
Merci pour ces précieux liens !!!
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 072
Metz (57)
Les dimensions physique des moules c'est environ 41 x 61 cm sur quelques centimètres de hauteur.
Si on part sur 2 millions de points, ça fait environ 8 points par mm² ... donc il faudrait une fraise de moins de 0.5mm de diamètre pour avoir toute la finesse des détails. Mais une telle surface en usinage 3D avec une fraise aussi petite, il faudrait une broche extrêmement rapide, et ne pas être pressé.

Thomas.
 
J
juliendusud
Nouveau
12 Avr 2019
25
  • Auteur de la discussion
  • #27
La magie de l'usinage c'est que mon usineur utilise une fraise de 2mm pour la finition, et ceci avec un résultat plus que satisfaisant, je peux vous envoyer une photo du moule si besoin.
Donc je me dis qu'il y a forcément un truc à comprendre derrière tout ça...

Si on part sur 2 millions de points, ça fait environ 8 points par mm² ... donc il faudrait une fraise de moins de 0.5mm de diamètre pour avoir toute la finesse des détails. Mais une telle surface en usinage 3D avec une fraise aussi petite, il faudrait une broche extrêmement rapide, et ne pas être pressé.

Thomas.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 777
FR-31
Dans ce cas assez particulier, c'est le gradient du relief qui détermine la finesse de la fraise à utiliser, plus que la discrétisation (à la limite, si c'est une carte de la belgique, avec une fraise de diamètre 50, ca doit le faire :p ).
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 362
Flers 61100
Et si l'IGN disposait de cartes d'"étatmajor" vectorisées???
Salutations.
 
Haut