alésage pvc

jurba
Apprenti
21 Décembre 2007
86
cannes france
  • Auteur de la discussion
  • #1
salut les pros,

je fais toujours mes premières armes sur micro tour (trois moi d'experience :??? ": .
je tente d'alèser un cylinre de PVC de 63mm de diamètre intérieur à la cote de 65mm
n'ayant pas trouvé de paramètres de coupe concernant le pvc dans les différentes documentations disponibles j'ai adopté un angle de coupe de 3° et un vitesse modérée (200 tours sur 65mm de diamètre).
j'ai utilisé un outil à alèser en acier rapide que j'ai bien affûté.
le résultat est quelque peu décevant en terme d'état de surface aprés alésage, on distingue des aspérités et une sorte d'efilochement .
je sais que le pvc n'est pas une matière recommandée pour le tournage mais je suis contraint de l'utiliser car je dois faire des collages sur la pièce et je ne trouve pas de matières alternatives collables et plus aisément usinables, sachant au surplus que le tout est utilisé dans l'eau de mer.

Pensez vous qu'il faille que j'adopte une vitesse plus élevée ou un angle différent plus grand ?

au secours

bon bien entendu j'ai passé poncé avec du papier de verre 400 au bout du doigt en faisant tourner la pièce mais bien entendu ce n'est pas précis et cela fucke les cotes et sachant que je dois plaquer sur cette paroi un joint torique, je dois être bien précis en terme de conte pour obtenir le taux optimal de compression du joint torique.

voilà voilà mes petits trouble de petit amateur débutant dans votre bel art.

salut

jean mi
 
ordinerf
Compagnon
15 Février 2008
3 990
aube
concernant la vitesse on ne dépasse jamais les 300 tr/mn pour le plastique quelqu'il soit, sinon tu le chauffe et il fond au passage de l'outil.
de ce fait on est obligé de réduire la vitesse d'avance sinon on va faire des sillon et non une surface bien lisse.
donc pour éviter d'y passer 3 plombes on va plutot utiliser des outils à rayon plutot que des outils en pointe.
ainsi grace au faite que le bout de l'outil soit un demi cercle on va réduire les effets de sillon et obtenir une surface bien lisse et propre avec une vitesse d'avance normal.

tournage plastique.JPG
 
jurba
Apprenti
21 Décembre 2007
86
cannes france
  • Auteur de la discussion
  • #3
ordinerf a dit:
concernant la vitesse on ne dépasse jamais les 300 tr/mn pour le plastique quelqu'il soit, sinon tu le chauffe et il fond au passage de l'outil.
de ce fait on est obligé de réduire la vitesse d'avance sinon on va faire des sillon et non une surface bien lisse.
donc pour éviter d'y passer 3 plombes on va plutot utiliser des outils à rayon plutot que des outils en pointe.
ainsi grace au faite que le bout de l'outil soit un demi cercle on va réduire les effets de sillon et obtenir une surface bien lisse et propre avec une vitesse d'avance normal.
superbe , merci des explications, sais tu si il existe des outils ronds coudés pour alèser ?
je pense que oui
faut que je recerche
salut
jean mi
 
brise-copeaux
Compagnon
Bonjour à tous.

Salut jurba

Aux risque de décevoir certain, il faut adopter une grande vitesse dans la plus part des plastiques avec arrosage très abondant pour supprimé l'effet statique, surtout éviter les petites passes, faire un outil à copeaux éjectant ceux qui ont déjà usiner du plastique me comprenne, évacuer les copeaux aux fur et à mesure qu'il ce forme, ne pas avoir d'outil pointu "rayon mini 0.8" plus c'est mieux , finir la cote final à l'outil pas de coup de toile.

Pour ton tube de 63 vitesse mini 1000 trs.

Cordialement @ ++
 
Lokonel
Apprenti
13 Février 2008
53
Chalon-sur-Saône
Ce sujet m'intéresse bien. Je n'ai jamais été trop satisfait de la finition des trucs que j'avais tourné dans le plastique (fini non-homogène).
J'avais demandé au tourneur de ma boîte comment il obtenait un fini parfait et il m'avait déjà conseillé d'affûter l'outil avec un angle important.
Je suis con, j'aurais dû lui demander de me faire une démo !!

En gros, si j'ai bien suivi ses explications, il utilisait ce genre d'affûtage, en couteau :



Un pro de l'usinage du plastique pourrait-il confirmer si j'ai bien (ou rien) compris ??
 
ordinerf
Compagnon
15 Février 2008
3 990
aube
Jurba> pour du plastique tu peux en faire plein dans une barre de fer ou d'acier acheté en magasin de bricolage, du barreau de 10x10 ça se travail très bien à la lime et à la meule, du 5x5 se tord dans un étau et pour creuser dans la matière c'est parfait.
Liaudet> avec arrosage ok, ce qui est bien c'est que tu met ta poubelle au bout du jet de copeaux, ça va tout seul dedans :) lol
Lokonel> j'ai un doute, je pense qu'il parlait de l'angle de dépouille (derrière l'outil)
 
brise-copeaux
Compagnon
Lokonel a dit:
Ce sujet m'intéresse bien. Je n'ai jamais été trop satisfait de la finition des trucs que j'avais tourné dans le plastique (fini non-homogène).
J'avais demandé au tourneur de ma boîte comment il obtenait un fini parfait et il m'avait déjà conseillé d'affûter l'outil avec un angle important.
Je suis con, j'aurais dû lui demander de me faire une démo !!

En gros, si j'ai bien suivi ses explications, il utilisait ce genre d'affûtage, en couteau :



Un pro de l'usinage du plastique pourrait-il confirmer si j'ai bien (ou rien) compris ??
Salut Lokonel, effectivement il faut une bonne dépouille sur l'outil, mais juste derrière il faut un talon pour que le copeau monte et passe au dessus de la tourelle porte outil ce qui n'écessite une bonne vitesse.
Le mieux que j'ai trouver en plaquettes pour usiner les plastiques c'est celle pour l'alu ou le cuivre: ) plaquette KX2 en rayon de 1.2.

Cordialement @ ++
 
brise-copeaux
Compagnon
Bonjour à tous

Salut ordinerf, ne pas croire que tout les plastiques sont inoffensif pour les acier certaine les bouffe le Ertalon par example.
Tourner ou fraiser du plastique à sec c'est voué à l'échec d'avance, d'une part l'échauffement, l'effet statique qui colle le copeau juste derrière la coupe, le bourrage dans la coupe de l'outil et enfin difficulté d'obtenir la cote.
Il fait savoir que le plastique contient un tôt d'humidité donc le stoker dans endroit sec.
Tu à raison pour la poubelle, il faut que le copeau soit éjecté le plus possible, surtout il ne faut pas qu'il s'enroule sur la pièce, ci pièce longue ne pas hésité de faire de arrêts. Pour une passe de finition bien lisse ne pas descendre en dessous de 1mm soit 0.5 rayon sur le tour.
L'usinage plastique n'est pas plus compliquer que le reste, c'est surtout des efforts physiques car sans arrêt il faut évacué les copeaux.
Ce que je dit la c'est pour vous, je sais tout le monde n'est pas équipé d'une pompe, mais sans pompe vous allez galèré.
Si vous avez d'autres questions dit le.

Cordialement @ ++
 
armaris
Compagnon
16 Janvier 2008
750
la dernière réponse de liaudet m'a rappelé un truc :

Quand on usine du plastique à l'atelier (PMMA coulé, PEEK, teflon surtout), on passe le brut à l'étuve pendant 2 à 8h, justement pour évacuer l'humidité.
Température entre 50 et 120°C selon les plastiques.
 
wika58
Compagnon
17 Décembre 2006
12 711
FR-54560 Lorraine
Quand j'usine du plastique (nylon,...), j'ai souvant un bourlet que se forme ou niveu de la coupe et qui est sur la pièce brute et avance au fur et à mesure... :mad:
C'est du à quoi?
Que dois-je faire pour corriger? :roll:
Merci. :wink:
 
wika58
Compagnon
17 Décembre 2006
12 711
FR-54560 Lorraine
Merci Liaudet :wink:
J'essaie la prochaine fois...

Quelqu'un aurait-il une table avec les vitesses de coupes pour différents plastiques (PVC, nylon,...).
J'ai ce qu'il faut pour les principaux métaux mais rien sur les plastiques...
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut