Aide réglage pressostat RPS

  • Auteur de la discussion sscalpa
  • Date de début
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Je révise mon premier compresseur, un modèle home made triphasé 3cv d'occasion.

Le pressostat est de type mécanique à ressort et me semble en bon état après l'avoir démonté et remonté.
Il coupe le moteur à une pression que je règle avec l'écrou à ressort et purge en même temps le piston, et se remet en route quand la pression à chuté.
Simplement cette remise en route n'est pas nette et le contact électrique fait le yo-yo pendant plusieurs secondes. La coupure à la mise sous pression n'est pas parfaitement nette non plus (essais à 3.5 et 5 bars).
Savez-vous si ce contact peut mieux se régler?
20210120_094400-1.jpg
20210120_094203.jpg
20210120_094259-1.jpg
 
C
cancer49
Compagnon
-Bonsoir "sscalpa"
- jamais rencontré ce pressostat ! -
- qu'est-ce que la vis/écrou sur le bloc bakélite près du gros ressort de réglage ? une borne? ou une vis de réglage ?
- il y a deux systèmes de réglages ,suivant la conception du "bousin ": - le plus courant ; le gros ressort défini la pression d'arrêt et la petite vis l'écart entre l'arrêt et le redémarrage dans ce cas on règle d'abord la pression d'arrêt puis on règle le redémarrage avec la petite vis
- deuxième système on règle le redémarrage sur le gros ressort et l'arrêt avec la petite vis ( système archi Me.....e ! difficile à maitriser )
- certains pressostats n'ont pas de réglage d'écart seul la vis sur le ressort permet de régler la pression de coupure
- dans ton cas il semblerait que l'écart enclenchement déclenchement soit trop faible
- on ne voit pas tout sur la photo : quel est le volume de la cuve ? ou est raccordé le pressostat ? sur la cuve ou sur le bâti compresseur ? est-ce-que le Clapet Anti-Retour fonctionne correctement ? ( lorsque le compresseur s'arrête le clapet purgeur monté sur le pressostat souffle environ 30Sec puis le souffle s'arrête le bloc de compression étant revenu à une pression nulle
- C'est quoi le bout de ficelle qui "tire le diable par la queue ?
- quand tu auras solutionné il sera prudent de changer la filerie qui m'a l'air encore plus vielle que moi ! il y a du "flash" dans l'air !
- Bon dépannage
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Merci de cette réponse claire.
- les fils électriques sont à changer en effet. Il y a un endroit où deux phases étaient dénudées côte à côte sur 5 cm. Je ne comprends pas que l'essai avant achat se soit passé sans griller personne !
- le bout de ficelle est provisoire et ma servi à mes nombreux montages démontages du bloc pressostat. Il m'a permis de tendre le ressort de rappel. La conception de ce système de commutation en équilibre instable est assez bluffante.
- quand je sers le gros ressort la pression d'arrêt augmente, je peux donc espérer ne pas être dans le cas "m...dique"
- la vis dans la bakélite n'est pas un contact. Elle pousse un téton en bakélite par l'intermédiaire d'un tout petit ressort. Le téton appuie sur la partie mécanique mobile qui appuie ou non sur le contacteur. Le contre-écrou était collé au frein filet mais le curieux qui est en moi l'a démonté.
Je vais la titiller et tâtonner... après avoir mis des protections car c'est à 1cm desur phases et 10cm de la courroie sans carter.
- il y a sur la partie mécanique mobile une lame resport en cuivre qui vient appuyer ou non sous le contacteur pour le commuter Pas de réglage là-dessus.
En fait à la mise en pression un bruit de vibration arrive autour de 2,5 bar. Je ne sais pas bien si c'est la mécanique globale ou le contacteur qui commence déjà à faire des siennes.
- le pressostat est après la tête de compression juste à l'entrée du clapet anti-retour. La purge se fait mais je dirais en 5 à 10 secondes.
- c'est une ancienne cuve de camion dans les 70 litres.
20210120_095147-1.jpg


J'ai plusieurs pistes à creuser, merci.

Il va me falloir acheter une dizaine de mètres de tuyau et plusieurs raccords rapides et tés pour des soufflettes et une micropulverisation.
Je ne sais pas trop vers quoi m'orienter pour les raccords tellement il y a de choix et d'incompatibilités.

Mes critères sont l'étanchéité et la moindre résistance aux branchements débranchements.
 
C
cancer49
Compagnon
- Bonjour"sscalpa-
- ton pressostat à déjà eu une longue vie alors il est possible que tu n'arrive pas à lui faire entendre raison ; tu vas en trouver sur "AMAZON" à un prix modique (attention au choix )
- il est possible que la petite vis serve à régler l'écart de pression (mais de quelle manière ? à définir à l'essai )
- Apparement ton pressostat est raccordé sur le mm tuyau que la sortie compresseur et comme c'est un monocylindre tu as des pulsations de pression importantes (ce qui fatigue beaucoup le pressostat ) il faudrait voir si tu ne peu pas installer le pressostat sur un autre orifice de la cuve (éventuellement sur la sortie d'air )
- ou est placée la soupape de sécurité ? - si elle n'est pas fixée sur le pressostat tu peu fabriqué une rondelle diaphragme avec un perçage de 2 à 3mm maxi que tu pose à la sortie du T et à l'entrée du tuyau qui va au pressostat (ainsi le volume du tuyau sert de capacité anti pulsatoire )
- dernière solution pour pallier le phénomène de pulsation sur ce genre de montage : raccorder à l'entrée du pressostat une "bobine"en 3/4"ou 1" (Bobine en plomberie = tronçon de tube fileté aux 2 extrémités et d'une longueur de 10 à 30 Cm) avec les raccords adéquates puis raccorder à la source de pression avec une longueur de 3 à 4m de tube rilsan ou cuivre en diamètre 4X6 (l'idéal serait du 2X4 mais il se colmaterait trop facilement ) - j'utilisais cette modif. sur les compresseurs silencieux en armoire qui était souvent soumis à ce problème entrainant destruction prématurée du pressostat
- ACHTUNG!!!! état de la cuve ????? lavage intérieur + visite + épreuve avec de l'eau (plusieurs descriptions sont parues sur ce forum ainsi que sur des forums similaires ( une cuve ,comme celle-ci ,qui éclate te soufflera toutes les portes et fenêtres du local , quand à toi si tu es à côté des soucis du quotidiens disparaitront avec toi !! ) à bon entendeur ....
-Bon Bricolage
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
J'ai bien une soupape côté gauche, directement sur la cuve, on ne la voit pas sur la photo. Elle est encore plombée... cela veut dire aussi que je ne peux pas la manoeuvrer pour m'assurer qu'elle est fonctionnelle.

Ok pour la rondelle diaphragme, c'est un amortisseur en somme.

Je peux effectivement relier le pressostat en sortie de cuve à la place du détendeur qui de toute façon est mal placé.

Reste ce dernier point que tu soulèves, l'état de la cuve. Aïe !
Je faisais l'autruche sur le sujet mais je vois mieux le risque avec tes explications.
Lors de l'achat on a gonflé la cuve un peu au-dessus de 7 bars, et laissé sous pression 10 minutes. Puis-je considérer cela comme une épreuve?

Je pars à la recherche de sujets qui en.parlent... si vérifier la cuve est compliqué, je vais revendre et acheter plus petit en neuf...
 
C
cancer49
Compagnon
- normalement on dépose tout les raccordements on bouchonne , on rempli la cuve d'eau (l'eau étant incompressible le problème expansion /élasticité disparait ) et on monte la pression à 1,5 fois la pression de service donc 7X 1,5=10,5 bars pendant 1H
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Ok pour la procédure, j'ai vu quelques posts en parallèle. La difficulté est donc de monter à 10 ou 12 bars... reste plus qu'à attrapper quelqu'un qui se promène avec un bon compresseur.
Ça me fait quand même mal au coeur de lâcher ce moteur 3cv, je vais m'en servir occasionnellement sans dépasser 4 ou 5 bars en attendant un rinçage et un vrai test comme tu le conseilles.
Je suis quand même surpris des dégâts que tu décris. La pièce où je l'utilise fait 70m2 sur 2m70 soit 190m3. Admettons que la cuve de 70 litres 7 bars éclate, elle libère 0.5m3 d'air soit 0.2% du volume de la pièce. En théorie ça ne fait pas grand chose, en pratique il ne faut pas être là au mauvais moment et prier pour qu'il n'y ait pas de projectile, je suis d'accord !

As-tu une idée de la pression de service de ces anciennes cuves de camion? Je n'y vois aucune indication.

Merci de tes réponses qui me font bien avancer!

Édit
- C'est quelqu'un avec un Karcher qu'il faut que je trouve pour l'épreuve.
- Et c'est le souffle de l'explosion qui génère le risque, lié à la détente soudaine.
 
Dernière édition:
C
cancer49
Compagnon
-Bonjour "sscalpa"
- ton bon vieux "bousin" semble être un monocylindre donc 10bars c'est vraiment "l'archi/super maxi " possible pour cet engin à moins que ce ne soit une fabrication particulière
- pour les cuves de camions je ne connais pas la PS je suppose que ce sont des 10 Bars mais ??? normalement elles sont poinçonnées /gravées quelque part : année de construction Volume PS et PE T° de fonctionnement ( peut-être caché par la "barbouille") -si un membre pouvait préciser ce serait bien
- pour le test en pression déniche une pompe manuelle car pour maitriser la montée en pression avec un karcher il faudra prévoir 1 montage pour ne pas risquer de produire une surpression qui fragiliserait la cuve
- pour l'énergie développée lors de l'éclatement vas faire une enquête sur "gogolctout" ; (j'ai vu une 100L/7Bars "éclater de rire" : ça fait du ménage !!! heureusement c'était 5mn avant l'arrivée des gens sur les machines !!)
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
En ce qui concerne la sécurité, mes lectures ont fini de refroidir mes plans après ton alerte.
Les cuves bousin sans suivi fiable et récupérées de récupération... Je suis exactement dans ce cas et je n'ai même plus envie de gonfler à 4 bars sans contrôle préalable.

Tu as raison pour la pompe manuelle. Ce matériel semble assez commun et j'espère en trouver ou peut-être en louer.
Cela veut dire dépose du moteur et du compresseur pour pouvoir éventer convenablement.

Pour 60€ de plus j'avais un compresseur tout neuf de même taille en grande surface. Ce n'est pas une affaire que d'acheter ces petits compresseurs en occasion... ça permet juste d'apprendre plein de choses!
 
C
cancer49
Compagnon
- Bonjour "sscalpa"
- ce genre de truc ça s'achète au prix de ferraille ( et encore , je suis généreux au prix actuel de la ferraille !!!) moins les frais de transport !
- bon parfois il y a des bons coups à faire mais si on est pas connaisseurs c'est prudent de se faire accompagner par 1 "homme de l'art"
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Un peu de respect pour les vieux bousins! ! :wink:
Bon ça va alors, il m'a coûté 50 centimes au kilo!
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Bon ben je suis parti dans un démontage complet en attendant de trouver cette pompe. Mes pistes de prêt ou de location restent infructueuses.
Si je suis motivé et que la cuve est bonne je la dissocirai de la partie compression pour la passer en vertical et m'assurer que la purge se fait bien.

Tu demandais au tout début si le clapet anti-retour fonctionne bien. A priori oui, je l'ai ouvert il y a un peu d'oxydation mais tout reste bien mobile. Qu'en penses-tu ?
20210124_164327-1.jpg

Pascal
 
C
cancer49
Compagnon
Bonsoir "sscalpa "
- ce soir je communique avec mon tél alors c'est un peu sportif !!
- si ton clapet AR fonctionne bien ,ne pas ce prendre la tête , juste un coup de toile éméri fine sur la partie calaminée ,un coup de WD40 et c'est reparti
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Tout est déposé, je ne sais pas s'il y a des choses à vérifier sur le monocylindre... À part changer l'huile ? J'entends des bruits de clapet quand je tourne la roue, ça me semble normal même si ça fait comme un grincement à l'aspiration.
Sinon toujours pas de pompe d'épreuve, je vais finir par en acheter une bas de gamme.
 
C
cancer49
Compagnon
- B1 s'il fait de l'air comprimé correctement pourquoi le "charcuter" le "pôv vieux" !!! une vidange et de l'huile neuve ( huile moteur 15W40 devrait faire l'affaire )
- c'est pratiquement comme un moteur à piston ; donc si tu ne trouve pas de jeux d'embiellage et que les clapets fonctionnent "fous lui la paix " c'est assez fréquent que sur certains modèles les clapets "meuglent" quand on tourne le compresseur à la main
- pour évaluer les clapets procéder de la manière suivante : tu bouches la sortie pression avec la main et tu fais tourner le volant si le clapet est OK le volant offre une résistance importante pendant la montée du piston et ta main est repoussée , de + elle ne doit pas être aspirée pendant la descente du piston - - pour l'aspiration : ta main devant l'entrée d'air tu fais tourner le volant ; ta main est aspirée pendant la descente du piston ( et idem résistance pour entrainer le volant pendant la phase d'aspiration ) et elle ne doit pas être repoussée pendant la remontée dudit piston
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Le meuglement, c'est exactement ça.

Les vérifications sont faites validées. J'ai un petit doute sur l'étanchéité à l'aspiration car la résistance est moindre mais côté refoulement c'est très bien et c'est ce qui compte.

Mauvaise surprise sur le moteur, le roulement arrière semble très fatigué. Le bruit que je constatais devait venir de là.
Voilà qui va bien me ralentir, je n'ai pas d'extracteur. Le ventilateur arrière ne bouge pas d'un poil et la grosse poulie à l'avant non plus.
Patience patience...
 
C
cancer49
Compagnon
-Bonjour "sscalpa"
- bon s'il comprime relativement bien "fiche lui la paix " "le parfait n'est pas de ce bas monde " !!
- Pour le roulement moteur c'est de la simple mécanique ça ne devrait pas t'arrêter
- si la poulie avant est en alu elle a sans doute été montée à chaud donc tu te bricole 1 extracteur pour la cramponner au + près de l'arbre et tu chauffe ta poulie avec un décapeur thermique ou une lampe à souder
- côté ventilateur prendre 2 démonte pneus et faire levier entre la carcasse du moteur et le moyeu du ventilateur en le chauffant ("avec modération "!) pour les ventilos en plastique penser à enlever la bague de compression sur l'arbre
- malheureusement les ventilos plastiques finissent souvent en "bouillie " sur les vieux moteurs ( tu peu en trouver en "fouinant" sur "goglctou" ou chez 1 bobinier local
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
20210129_170137-1.jpg

Voici mon extracteur maison. J'ai vu le moment où le plat de 60x10 allait plier mais la poulie à fini par sortir.
C'est une grosse poulie en acier bien lourde, ou peut-être en fonte?
Le remontage va être sympa. J'ai un petit four électrique d'étudiant qui attend depuis des années dans l'atelier, il va reprendre du service.


J'ai essayé de sortir le ventilateur en faisant levier comme tu dis, avec les moyens du bord.
Rien à faire, ça ne bougeait pas. J'ai démonté les flasques puis tapé l'axe par l'arrière et le ventilateur est sorti intact. Ouf.
La suite demain j'espère pour ma première extraction de roulement. Il semblerait que ça remonte tout seul quand on tient l'axe vertical sur un plan de travail et que l'on tape sur l'axe ... Je vais voir.

C'est vrai que c'est de la mécanique simple, mais c'est toujours mieux d'être guidé.:smt023

Le piston de compresseur a eu une toilette rapide et prend des vacances, je n'y touche plus !
 
C
cancer49
Compagnon
-Bonsoir "sscalpa"
- pour "l'extracteur "maison" je me suis mal expliqué ;je voulais dire 2 pièces réalisées avec du fer plat qui passent derrière la poulie au ras de l'arbre ( tapes sur "gogolctou" <extracteur FACOM U 53T )
- Tout c'est bien passé bravo ! ( quand on tire la poulie en prenant appui sur les bords ça casse facilement) en plus j'ai oublié de te conseiller de repérer sa position sur l'arbre moteur par 1 trait de scie ; ça facilite l'alignement lors du remontage
- pour le remontage n'hésite pas à toiler l'alésage de ta poulie pour qu'elle rentre plus facilement ( au pire si elle est devenue trop libre tu la colle au " Loctite scelbloc")
-Pour "taper sur l'axe " pour tirer les roulements ?oui mais avec "tendresse" sinon tu vas gonfler les extrémités de l'arbre si tu dois taper comme un sourd change de tactique ( refais 1 montage avec du fer plat et tes serres joints ;vu les photos les astuces ça te connait !)
- Bon bricolage
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Tu as raison pour les précautions à prendre sur les flancs des poulies. Les serre-joints ont été posés aux endroits pleins et épais, c'était plutôt rassurant.

Elle est clavetée à l'arbre, pas de problème de repérage. Et j'ai mis des coups de pointeau sur les flasques avant leur dépose.

Le roulement arrière est vraiment en mauvais état il tourne à peine avec les doigts. J'ai bien fait de l'ouvrir ce moteur.

Ça n'a pas trop avancé, mon extracteur a atteint ses limîles! Il y a une bague en plastique à ailette qui m'empêche de faire un truc simple.
Du coup j'ai commandé des "arraches" qui me manquent régulièrement. Et j'en ai profité pour prendre une pompe en occase neuve à 20€, j'espère que la qualité suffira...
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonsoir
Extracteurs reçus et essayés.A 20€ les 3 je m'attendais à pire.
Le roulement arrière est sorti sans peine mais évidemment la bague en plastique à cassé, ça ne pouvait pas se passer autrement.
20210202_191056-1.jpg

J'ai mis l'avant en attente, la nuit porte conseil.
20210202_191234-1.jpg


Je suis bon pour refaire une bague, en alu... même 2! Les joies du bricolage, un pas en avant, deux pas en arrière. J'espère avoir des diamètres assez grands.

Concernant l'étanchéité des raccords, as-tu un conseil d'expert ? La filasse et la pâte à joint est-ce compatible avec l'air comprimé ou la seule pâte à joint suffit? Et par rapport au téflon, en terme d'étanchéité ?
Je prépare le test de la cuve...
 
C
cancer49
Compagnon
Bonjour"sscalpa"
- Elle sert à quoi ta bague en matière plastique , je ne comprends pas bien avec la photo - si ce n'est que pour l'étanchéité du roulement (je vois que c'est un roulement ouvert ) tu la "vire" et tu monte un roulement étanche ( série ZZ ou mieux EE )
- pour étancher les raccords tu vas trouver des partisans inconditionnels de chaque méthodes !! une chose est certaine la technique "asbeen" de la filasse et du "Gébajoint"fonctionne partout et ne coute pas cher ( éviter de mettre de la filasse sur le premier tour de filet afin d'éviter que des fragments ne partent dans le circuit -pour le fuel et l'huile préférer "PATEX" à "Gébajoint" de + cette technique est interdite pour le gaz depuis une vingtaine d'années )
- le téflon présente l'intérêt d'être propre rapide , polyvalent et autorisé pour l'eau potable ( attention il y a le vrai ruban "téflon" sorti il y a une quinzaine d'années, généralement couleur crème , et autorisé pour le gaz et le ruban "téflon "disons traditionnel et le plus connu de couleur blanche ,qui est en réalité un ruban polyéthylène chargé de particule "téflon"
- tu as aussi une filasse téflonnée ("LOCTITE55") excellent produit pratique à utiliser mais qui "coute un bras" quand tu fait des raccords de gros diamètres ( genre 1" à 2" )
- enfin tu as aussi des pâtes d'étanchéités diverses et variées suivant les applications ; pour l'air on utilisait beaucoup "LOCTITE577" (même inconvénient que "LOCTITE55" pour de gros diamètres ça "t'allège bien le porte feuille " ) cette pâte est très rapide d'utilisation par contre une fois assemblé ne pas retoucher le raccordement sinon c'est fuite garantie !!
- pour conclure visite "GOGOLCTOUT" et fais ton choix - de toute façons tu trouveras des inconditionnels de chaque techniques
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
OK pour l'étanchéité, le bon choix sera mon choix! Je vais mettre de la filasse à un endroit susceptible de bouger, et ailleurs du téflon (du faux téflon moderne!) car c'est facile à démonter et à nettoyer.

Voici d'autres photos des joints, ça n'a pas trop avancé aujourd'hui.
20210203_160551-1.jpg
20210203_160534-1.jpg


La bague plastique est épaulée et son grand diamètre est légèrement plus faible que le diamètre extérieur du roulement.
Elles servent d'étanchéité c'est sûr.
Elles servent aussi de calage, elles font 10mm d'épaisseur et sont en appui sur un épaulement (une portée ? ) côté rotor et de l'autre sur le roulement.

Ce qui me chagrine c'est que côté flasques les roulements ne sont en appui que sur leur diamètre extérieur, la partie centrale n'est pas calée. Il me semble que dans cette configuration il faudrait maintenir ce même diamètre extérieur par une bague rigide côté rotor? Sinon le roulement va encaisser tout le jeu axial?
Mais de là à dire que les bagues (en nylon?) de faible épaisseur sur leur diamètre extérieur avait aussi cette fonction sur ce moteur de 3 CV, on peut aussi penser que je me prends trop le chou!!

Voilà, je sais pas si c'est très clair...

En me relisant me vient l'idée de faire une bague entre le flasque et le diamètre intérieur du roulement, et d'intercaler une rondelle ondulée sur ce petit diamètre à la place de la rondelle existante sur le grand diamètre.
 
Dernière édition:
C
cancer49
Compagnon
Bonsoir"sscalpa"
- Je ne te comprends pas bien : il y avait une bague matière plastique de chaque côté du roulement ? je n'ai jamais rencontré un tel montage , comme quoi on a jamais tout vu !!
-En ce qui concerne le rotor il semble que le roulement vient s'appuyer en butée sur un diamètre de l'arbre ?donc ce serait bon
- par contre du côté des flasques il semblerait que tu te retrouve avec un jeux longitudinal ? - si tu fait un calage au niveau de l'arbre les flasques vont se faire dévorer puisqu'elles sont immobiles par rapport à l'arbre il faudrait plutôt caler la bague extérieure du roulement qui ,elle, reste immobile
- monte d'abord tes roulements sur le rotor et ensuite tu mesures et tu verras comment procéder
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonsoir
Il n'y a qu'une bague plastique par roulement, voici un dessin
20210203_222829-1.jpg


Et il n'y a pas de jeu longitudinal, j'ai bien une rondelle ondulée entre le flasque avant et le roulement. Enfin, les bagues extérieures des roulements sont bien immobilisées par les flasques comme tu dis. Le moteur est un leroy somer tout ce qu'il y a de plus classique je crois.

Je raisonnais mal dans mes calages de roulement et effectivement j'avais juste oublié qu'il y a sur un roulement une bague qui tourne et l'autre qui ne tourne pas!:drinkers:

Donc je crois que tout va bien et je vais simplement laisser ce qui reste des bagues plastiques et tout sera calé.
Encore merci de prendre le temps avec un débutant motivé!
 
dubleu
dubleu
Compagnon
les bague tu peut les supprimé juste des déflecteur pour la graisse des roulement
tu lui met des roulement 2 z et des bagues au besoin pour respecté le positionnement des roulement
 
C
cancer49
Compagnon
- OK je comprends mieux -
- si tes roulements ont une butée de positionnement sur l'arbre autre que les bagues en plastiques tu peut les enlever car si elle finissent de se détruire en tournant les morceaux vont arracher le bobinage ; avec des roulements étanches elles n'ont + d'utilité
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
J'ai suivi vos conseils et ai retiré les bagues plastiques qui ont complètement éclaté. Des nouvelles bagues alu sont prêtes pour le calage... et un peu trop ajustées. Elles ne rentrent pas bien, même chauffées.
J'ai l'impression que ce n'est pas l'idéal en alu ça refroidit trop vite. Demain. papier de verre et reprise du chanfrein.
Les roulements neufs sont arrivés ainsi que la pompe d'épreuve.
 
C
cancer49
Compagnon
- l"arbre ne comporte pas de butées pour positionner les roulements ? ça t'aurait éviter de refabriquer des bagues
- tu peu reprendre tes alésages de bagues à la toile émeri et si c'est un peu trop libre tu colle avec "LOCTITE scelbloc"
 

Sujets similaires

T
Réponses
15
Affichages
1 028
yvon29
J
Réponses
37
Affichages
17 193
Jet_sex
J
mitcheli
Réponses
23
Affichages
2 122
serge67
S
Haut