Projet 1 variateur, N moteurs, avec paramétrage automatique

  • Auteur de la discussion nitocle
  • Date de début
osiver
osiver
Compagnon
2eme possibilité
on connecte l'au au vdf, il faut trouver un moyen d'envoyer l'info au pi, puis l'info de déactivation d'au.
peut-être un relai....
Ou DO1 (collecteur ouvert). En mettant P3-06 à 8 et en entrant l'Au sur X6 et DO1 vers le PI avec P3-10 à 3.
Mais ça me semble compliqué, pourquoi ne pas laisser le PI tout gérer, après tout c'est déjà le cas ? Il suffirait d'avoir tous les AU en série entre masse et une entrée GPIO avec pull à VCC.
 
nitocle
nitocle
Nouveau
Sur le petit vfd nflixin, il n'y a que 4 bornes (X1à X4) il faut passer au modèle plus gros pour avoir 6 bornes.
du fait du reparametrage à la volée, je n'utilise que 3 bornes sur les 4.

Les commandes du variateur (marche arret inversion de sens) ne passent pas par le pi, elles sont en direct sur le var
Le pi sert à ouvrir et fermer les relais de puissance (ce qui alimente aussi les télécommandes) et à charger les fichiers de param.
schéma https://drive.google.com/file/d/1VRebI-RHS-OuflCIC3ewgbL-hYXgPbGY/view?usp=sharing

Si ont utilise DO pour remonter un signal du vfd vers le pi, on va avoir probablement un pb de voltage (10v en sortie du VFD et 3,3 en entrée du pi.
Le relais TA/TB/TC est une des sorties du VFD, entre TA/TC c'est du NO.
Si on met P3.11 sur 3, le relai est connecté à l'au. En cas d'arret d'urgence, il devrait se fermer. si on relie TA/TC au pi comme un interrupteur, c'est facile de faire clignoter les leds.
Ca me semble jouable.

Ca ne doit pas être dur non plus de mettre l'au sur le pi et d'aller écrire la valeur de P3,03 (X3 est la borne libre) en fonction de la valeur du (des) boutons AU.
Cela permet aussi d'avoir un circuit d'au en NC (plus sur)

Le seul truc qui m'ennuie c'est que le montage est capable de fonctionner sans pi (il suffit de manoeuvrer à la main le relai du moteur qu'on veut alimenter), cela continuera de marcher mais les AU seront inopérants.

Pour les clignotements, j'ai regardé et c'est assez simple : on peut faire ce qu'on veut ! (lent rapide, avec ou sans intervalle....) mail il y a une nouveauté : avec l'optimisation du temps de rechargement, le changement de moteur prend 1 à 2 secondes. => On n'a plus le temps de voir le clignotement.=> inutile de faire clignoter à ce moment.

On pourrait dire :
éteint = pas alimenté,
clignotement lent (toutes les 0,5 seconde)= une erreur (comme un bouton oublié)
clignotement rapide(toutes les 0,2 seconde) = arret d'urgence
allumé = alimenté, pret
 
nitocle
nitocle
Nouveau
Le système de prévention de démarrage intempestif est opérationnel :
à l'alimentation d'un moteur (initial ou changement), le pi coupe les télécommandes, il stocke la valeur de la fréquence prévue au démarrage et met la fréquence courante à 0, ensuite il teste le bouton, si le bouton est sur "marche avant" ou "marche arrière", il n'alimente pas la TC et fait clignoter la led. Ce blocage perdure tant que le bouton reste sur marche avant ou arrière.
Si on repasse le bouton sur stop (ou si le test du bouton indique que le bouton est sur stop) le pi rétablit la tc et restaure la fréquence qu'il avait passé à 0.

Ca marche aussi dans le cas d'un bp qu'on aurait maintenu enfoncé à l'alimentation d'un moteur

Du coup,je sais désormais mettre en marche avant arrière un moteur depuis le pi, augmenter diminuer les fréquences, lire l'intensité....

Il me reste plus que les arrêts d'urgence.
 

Sujets similaires

M
Réponses
2
Affichages
1 113
damy
yvon29
Réponses
151
Affichages
46 086
Oxyde de chrome
O
M
Réponses
13
Affichages
6 094
moissan
M
Haut