Un ventilateur pour protection esd

  • Auteur de la discussion fabrizti
  • Date de début
F
fabrizti
Nouveau
30 Avr 2008
3
dijon
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour j'aimerais savoir si quelqu'un a déja utilisé un ventilateur pour protection esd ?
C'est un ventilateur qui normalement doit protégé mes pieces électroniques contre l'électricité statique

Est-ce que quelqu'un sait si cela est efficace merci d'avance.
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
pour moi, c'est bidon. à part pour débarrasser l'air de ses ions je ne vois pas ce que ça pourrait faire contre les quelques KV qui sont créés lorsqu'on frotte sa manche sur certains plastiques
 
L
Lokonel
Apprenti
13 Fev 2008
53
Chalon-sur-Saône
Je ne suis pas un spécialiste de la protection anti-ESD, mais de très nombreux dispositifs de ce genre étaient installés au boulot, soit sous la forme de soufflettes à air comprimé, ou de rampes de ventilateurs. Le fournisseur était SIMCO.
Le principe est de ioniser l'air que l'on projette, en plaçant sur son passage des aiguilles branchées sur de la haute tension. Les particules présentes dans l'air se retrouvent alors chargées positivement ou négativement, et viennent neutraliser une partie des charges présentes à la surface des trucs que l'on souhaite traiter.
Au boulot, les "douches ionisantes" étaient essentiellement placées au dessus de pièces plastiques en cours de montage, pour éviter de les voir se transformer en aimants à poussières. Je pense que ce type de matos est surtout utilisé pour ça : tenter de rendre neutre des pièces qui se sont chargées au cours d'un processus de fabrication.

Pour ce qui est de la protection des composants électroniques, lutter contre les ESD impose une démarche globale, ou chaque élément joue son petit rôle (ce qui fait d'ailleurs briller les yeux des revendeurs de matos spécialisé, puisque du matériel estampillé ESD-Safe coûte nettement plus cher que son homologue "normal", ou comment vendre quasiment le même produit avec une marge énorme). Il suffit d'une faille dans la chaîne pour oblitérer tout le reste.
Le minimum, je crois, serait que le plan de travail soit capable de drainer les charges de surface (à la limite, une simple feuille de tôle reliée à la terre), que les conditionnements soit anti-ESD, que l'opérateur soit raccordé à la terre via un bracelet conducteur (et qu'il évite les vêtements en synthétique, ou alors planqués sous une blouse en coton). L'outillage est à soigner également.
Le principe serait de travailler dans un environnement non générateur d'électricité statique, et capable de drainer en continu les charges qui parviennent tout de même à apparaître.

MaX-MoD > Je n'ai jamais été une flèche en physique, mais je dirais que c'est la décharge en elle-même qui atteint les KV, parce qu'elle caractérise l'écoulement d'un très grand nombre de charges, mais une particule ionisée + est parfaitement capable de neutraliser une autre particule ionisée -, non ??
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 261
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour à tous.

J'ai travailler dans l'usinage des fibres de carbones, je met un S car il en existe plusieurs sorte.
Et bien l'été c'est une vrai saloperie, çà fait une étincelle juste avant que l'outil le touche et parfois ont entend le claquement.
Sur des rouleaux de forts Ø et grandes longueurs ont mettait une tresse en cuivre sur la lunette jusqu'au sol que l'on mouillait.
Ce n'est pas dangereux mais si on ne le fait pas tu te prend un vrai bourre comme un condensateur.
Pour en revenir à fabrizti, je ne savait pas que cela existait.

Cordialement @ ++
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
Lokonel a dit:
MaX-MoD > Je n'ai jamais été une flèche en physique, mais je dirais que c'est la décharge en elle-même qui atteint les KV, parce qu'elle caractérise l'écoulement d'un très grand nombre de charges, mais une particule ionisée + est parfaitement capable de neutraliser une autre particule ionisée -, non ??
l'étincelle aparait quant la tensions (pour être exact ce n'est pas une tension mais je ne sais plus comment on appelle le gradient de la tension) d'ionisation de l'air est atteinte (je ne sais plus quelle est la valeur exacte, je crois que ça se chiffre en KV/mm)

Quant tu frotte un bâton de jenesaisplus quel plastique avec un chiffon, tu lui retires des électrons.
cela créé un potentiel entre la surface de plastoc et la terre ou un autre bâton non chargé.
si tu relies maintenant ces deux bâtons (c'est très schématique) par les pattes d'un composant, les électrons des deux bâtons vont se répartir dans les deux bâtons... en passant à travers le composant!
Et comme ça se passe en une fraction de seconde l'intensité qui traverse la puce est énorme, entraînant sa destruction.

Un ion + peut bien sûr neutraliser un ion - (et l'inverse également) mais si on sature l'air en ions +, on a pas vraiment amélioré la situation :???:

Mais comme dit Lokonel, la protection ESD c'est un tout: il n'y a pas de produit miracle qui protège tout à lui tout seul.

Cela dit, utiliser de l'air ionisé pour débarrasser les plastiques de leur électricité statique est très malin pour la poussière, etc.
Mais si on a débarrassé le plastique de sa charge, le chiffon lui sera toujours chargé...

Portez du coton plutôt que du synthé, en plus d'être confort c'est bon pour vos puces :wink:
 
A
armaris
Compagnon
16 Jan 2008
750
gradient de la tension
c'est tout simplement le champ électrique.

Pour les charges de surface, c'est un peu plus complexe, il y a une double couche d'ions (couche de Debye) qui forme un condensateur et qui est très difficile à casser.

En général, il faut une action mécanique (frotter) et une action chimique (oxydation, silanisation,... selon le matériau) pour supprimer les effets d'accumulations de charges de surface (plus communément appelé 'électricité statique').

Je n'ai pas d'expérience avec une ventilateur 'de protection ESD', à essayer.
Si c'est en vue d'un achat, demande un test sur site et paye le vendeur en fonction du résultat.

Les solutions les plus complexes ne sont pas toujours les meilleures (j'aime bien l'adage d'Aristote dans la signature de liaudet :) ).

J'ai travaillé 4 ans dans l'assemblage de micro-composants en verre (pièces < 1mm 3 ) et la solution industrielle à été de tout faire dans un liquide, simple, pas cher et plus de problème d'ESD :-D .
 
L
Lokonel
Apprenti
13 Fev 2008
53
Chalon-sur-Saône
MaX-MoD a dit:
mais si on sature l'air en ions +, on a pas vraiment amélioré la situation
C'est sûr, mais d'après le fabricant, la polarisation n'est pas à sens unique. A la sortie de la soufflette ou du ventilateur, le flux d'air ionisé contiendrait des particules (+) et (-). Dans quelles proportions ?? J'en sais rien, mais je suppose que c'est lié à la nature des particules présentes au moment de l'ionisation.
Mais si on a débarrassé le plastique de sa charge, le chiffon lui sera toujours chargé...
C'est justement l'intérêt de la soufflette ionisante : pas besoin de chiffon, puisque c'est l'air comprimé qui fait le ménage, en éliminant les poussières qui ne s'accrochent plus aussi vaillamment à la surface.
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
armaris a dit:
gradient de la tension
c'est tout simplement le champ électrique.
Merci, je n'en étais plus sûr :wink:

armaris a dit:
Pour les charges de surface, c'est un peu plus complexe, il y a une double couche d'ions (couche de Debye) qui forme un condensateur et qui est très difficile à casser.
Tiens, ça je ne saivais pas. Merci de m'avoir rendu un peu moins con aujourd'hui :wink:

armaris a dit:
En général, il faut une action mécanique (frotter) et une action chimique (oxydation, silanisation,... selon le matériau) pour supprimer les effets d'accumulations de charges de surface (plus communément appelé 'électricité statique').
c'est ce dont je crois me souvenir, oui

Lokonel a dit:
MaX-MoD a dit:
mais si on sature l'air en ions +, on a pas vraiment amélioré la situation
C'est sûr, mais d'après le fabricant, la polarisation n'est pas à sens unique. A la sortie de la soufflette ou du ventilateur, le flux d'air ionisé contiendrait des particules (+) et (-). Dans quelles proportions ?? J'en sais rien, mais je suppose que c'est lié à la nature des particules présentes au moment de l'ionisation.
ça serait logique puisque c'est l'action mécanique et non l'exposition à un gaz ionisé (si mes souvenirs sont bons) qui permet de charger la surface d'un isolant (à partir de d'une surface équilibrée en charges).
Je ne voyais pas ça comme ça. Dans ce cas ça me semble utile pour lutter contre les ESD. Reste à voir la 'portée' de ces ventilateurs: 40cm ou 4m?



Lokonel a dit:
Mais si on a débarrassé le plastique de sa charge, le chiffon lui sera toujours chargé...
C'est justement l'intérêt de la soufflette ionisante : pas besoin de chiffon, puisque c'est l'air comprimé qui fait le ménage, en éliminant les poussières qui ne s'accrochent plus aussi vaillamment à la surface.
J'ai dit chiffon mais c'est aussi valable pour les vêtements :wink:


A+
Max
 
L
Lokonel
Apprenti
13 Fev 2008
53
Chalon-sur-Saône
Un lien vers le catalogue général SIMCO.
J'avais un ancien catalogue avec d'autres d'explications. Faudrait que je le retrouve pour faire quelques scans.
 
F
fabrizti
Nouveau
30 Avr 2008
3
dijon
  • Auteur de la discussion
  • #10
re

merci à tous
j'ai regardé chez simco
mais j'ai commandé chez Boussey Control, car il est français et le technicien m'a bien renseigné .

pour ceux qui ne connaissaient pas le site je l'ai trouvé en tapant esd dans google
c'est http://www.boussey-control.com

sinon justement le matériel envoie des ions + et des ions - et cela neutralise vraiment. pour me l'assurer le conseiller m'a permis de prendre le matériel à l'essai.
 
F
fabrizti
Nouveau
30 Avr 2008
3
dijon
  • Auteur de la discussion
  • #11
re

juste pour dire que
j'ai bien recu le matériel de boussey control cela fonctionne à l'air de bien fonctionner voila...
 
Haut