Un long percage de petit diametre.

  • Auteur de la discussion cefero
  • Date de début
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut a tous,
comme indiqué dans le titre je dois percer à 2 mm un bout de rond d'acier diametre 10 mm (etiré basique) parfaitement centré et cela sur 150 mm de long. Le probleme comme vous vous en doutez et le probable fléchissement de mon foret (je vais acheter sur Ote...o un foret assez long). Si vous avez des astuces pour se travail je suis preneur. merci d'avance.
(ps : je dispose d'un tour. )
 
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Sulren et merci de ton interet. tu as raison un outil ad hoc est se qu'il y a de mieux. j'y viendrai surement si je n'ai pas le choix mais s'il existe une methode qui peut m'eviter un achat pour un seul percage je suis preneur. merci encore.
A+
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 579
59000
bonjour,
Pour ce genre d’opération, tout faire pour trouver une acier de décolletage
type S300Pb . Le copeau est fragmenté, donc sont évacuation est plus
facile. Il est un peu auto lubrifiant, ça peu donc palier à une lubrification
incertaine. L’effort de coupe est plus faible, ça évitera le flambage du foret.
Ebaucher la longueur maximum avec un foret de longueur classique
éventuellement en carbure massif (il est plus rigide)pour que la première longueur de
perçage soit une référence et fasse canon de guidage.
Ensuite tout dépend de la taille du tour, percer au traînard en fixant le
foret sur la tourelle avec une avance très faible, c’est préférable
à une poussée sensitive irrégulière .
Lubrifier à l’huile entière diluée au pétrole avec débourrages fréquents
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Dans ce type de forage il semble qu'il faille faire tourner la pièce et laisser le foret fixe pour assurer une bonne concentricité (c'est de que préconise d'ailleurs Gaston48).
J'ai vu cela sur les machines à forer les doigts de gant de thermocouples dans de l'inox jusqu'à 1000 mm de profondeur pour un trou de quelques mm de diamètre.
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
à moins d'utiliser des machines de forage très spécifiques à haute pression, sur les machines standards, il plus que conseillé de faire pièce tournante et outil tournant.. c'est la base du perçage pour tenter de percer en ligne !
perso, je perce court, je redresse avec un outil HORN pour assurer un alesage rectiligne et je passe different foret de différnte longueur.. mais sans trop y croire.. Ø2 sur une longueur 150..soit 75 x Ø pfff!!.. il n'y aura qu'un foreur pour réussir cela.. à mon humble avis.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Je m'étonne que "l'électroérosion" ne vienne pas nous apporter sa solution. Serait-elle en vacances?
Diamètre 2mm sur 150mm, parfaitement rectiligne et dans l'axe, ce devrait être de la tarte pour elle!
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
si c'est l'electroerosion à fil, il faut d'abord percer pour enfiler le fil donc... à oublier. Pour l'enfonçage, une electrode Ø2 sur 150 de long.... pfff bonjour le temps d'usinage; ça va lui coûter une fortune.. perso, je ne vois que le forage au 3/4 ou au TBT ou un genre comme ça.
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
SULREN a dit:
Je m'étonne que "l'électroérosion" ne vienne pas nous apporter sa solution. Serait-elle en vacances?
Diamètre 2mm sur 150mm, parfaitement rectiligne et dans l'axe, ce devrait être de la tarte pour elle!
Perçage rapide en électro-érosion ..... déjà qu'à partir de 80mm, je trouve que le trou n'est pas très précis.....

On va dire qu'avant de commencer à percer (au Ø1mm), il faut un montage qui va tenir la pièce à percer de manière exactement perpendiculaire au déplacement de l'outil, puis, démontage et remontage sur la machine à fil pour finaliser le perçage. De cette manière, on doit pouvoir assurer un diamètre 2 avec une relative bonne précision.

Et par prudence, pour le centrage, on travaille dans un brut qui fait plus de 10mm, et on usine également l'extérieur avec le fil.......

C'est faisable, mais à quel prix? (nombre de pièces ratées et d'électrodes mangées avant d'avoir un résultat correct?)
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Je me doute Nektarfl que si tu ne t'es pas manifesté avant c'est que cela ne pouvait pas se faire, mais je voulais savoir pourquoi.

Je ne pensais pas au fil bien sûr, car il faut préalablement percer un trou, mais je pensais que par enfoncement d'une électrode c'était faisable. Bon, on saura que ce n'est pas la cas. Merci pour l'info.
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Si, c'est le cas, mais la précision n'est franchement pas au top, il faut obligatoirement prévoir un coup de fil ensuite.

les électrodes de perçage mesurent 350mm de long, si on considère que leur usure est un tout petit peu moindre que l'usure de la matière, si tout tourne parfaitement rond, on finira par percer correctement (en diminuant la pression sur l'électrode de perçage et probablement en augmentant la pression sur le liquide diélectrique qui évacue les copeaux)

sur ma machine à fil, je peux usiner 250mm en hauteur, mais quant-à assurer que la première pièce sera réussie, je ne mettrais pas ma main à couper, mais à l'issue de plusieurs essais, on doit pouvoir y arriver (techniquement c'est en théorie possible)

Oui, désolé, je n'ai pas le net à la maison, c'est donc quand je viens faire un tour au taf que je peux répondre.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Depuis le temps que cela me démange, je sens que je vais bûcher dur l'électroérosion sur Internet et déjà en exploitant tout ce qui s'est dit sur ce forum.
Je l'ai découverte en 1976 je crois quand notre chef d'atelier a acheté une machine pour désagréger les tarauds cassés dans des carters qui coûtaient chers.
Ensuite j'ai appris que des moules comme ceux qui servaient à fabriquer les bouteilles en plastique étaient usinés en électroérosion.
Depuis que je suis sur ce forum je suis bluffé par ce qu'on peut faire avec: tailler des queues d'aronde, tailler des engrenages, etc.

Je pensais que l'électrode s'usait peu, pour la fabrication des moules par exemple.
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
Quelles bouteilles en plastique ? car j'ai fait un moule, ou plutôt usiné un moule en CN il y a bientôt 15 ans ou un peu plus, pas en electro-erosion. C'etait pour des bouteilles plastique en PTFE de mémoire d'1L ou 1.5L...
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Sulren, ne pas confondre électro érosion d'enfonçage, ou les paramètres que l'on règle permettent d'avoir une usure sur la pièce et le moins possible sur l'électrode et le perçage rapide par électroérosion ou l'on a une électrode circulaire, que l'on fait tourner, et qui, tant qu'elle tourne bien rond va percer un trou circulaire, mais dans ces conditions, l'idée, c'est de se dire qu'on se moque de l'usure de l'électrode puisque aussitôt usée, ce qui est derrière a la même forme, et en plus, comme on débouche le plus souvent le trou, le fait que l'électrode s'use n'a que peu d'importance, le principal, c'est la vitesse d'érosion qui compte....

Pour te donner un ordre d'idée, j'ai percé un trou de Ø2 dans un bloc de Z160CDV12 de 100mm de haut en un peu moins de 20 minutes, et encore, c'est parce que je n'ai pas mis tous les paramètres à fond, je voulais un perçage à peu près correct...
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,

A Nektarfl:
Je comprends mieux maintenant la différence entre les deux approches et pourquoi l'une conduit à une usure rapide. Merci.

A Ikuriña:
J'ai vu dans une exposition (je ne sais plus laquelle) les demi coquilles de moules pour bouteilles en plastique et il était précisé qu'elles avaient été exécutées par électroérosion. Je suis sûr de cela, car je découvrais l'usinage de formes complexes par ce procédé qui m'intriguait et je suis resté un moment devant ce stand.
Par contre j'ai oublié de quelle bouteille il s'agissait. Probablement pour de l'eau et peut-être de ces bouteilles avec des reliefs un peu torturés, avec des surfaces granuleuses par endroits, que l'on voit sur certaines marques.
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
les formes granuleuses sont réalisées par attaque chimique. Avant c'était fait par sablage mais ça arrondissait les plans de joints, d'où l'obligation de rectifier après.Je vais essayer de mettre cet AM, une photo du moule que j'ai usiné.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir Ikuriña,
Je ne connais rien à la fabrication des moules pour bouteilles plastiques et suite à ta remarque j'ai fait une recherche sur la façon dont les moules sont réalisés.

Sur le site ci-dessous:
http://www.preformmold.com/bottle-mold.htm
ils parlent d'EDM (électroérosion en Anglais) associée à d'autres procédés pour la fabrication des moules, en disant:
"Mold cavity and Core are made of imported mold steel with fine polishing, high hardness and anti-corrosion to guarantee mold's high precession and good quality.
Digital Control Lathe, EDM, jig-boring machine and high-precision grinding machine have been used on mold machining. High machining precision and fast machining speed ensure Yichuan’s high quality molds".


Sur cet autre site ils disent que la finesse de l'usinage sur machine numérique est telle qu'on pourra se passer de l'EDM et de la finition manuelle:
http://www.mazakusa.com/pdfs/MZK-1237.pdf
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
voici une photo avec d'autres pièces qui ont servi à faire une plaquette société.

moule bompart.jpg
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
431
Choisy-le-roi
Bonjour,
chez mes moulistes je vois les deux philosophies: ceux qui ne jurent que par l'UGV, et d'autres qui font l'ébauche en UGV et finition en électroérosion.
 
BILLY12
BILLY12
Compagnon
26 Sept 2008
623
FR-34 MUDAISON
L'avantage de l'UGV est d'obtenir l'empreinte finie en une seule opération.

Pour l'électroérosion il faut parfois usiner 2 à 3 électrodes pour une seule empreinte. On enlève le maximum de matière en usinage conventionnel, avec les electrodes d'ébauches on utilise le maximum de puissance que peut délivrer le générateur et pour la finition on règle son générateur afin d'avoir un minimum d'usure et le meilleur état de surface possible.
 
S
sim18
Apprenti
2 Avr 2009
141
bourges
Bonjour a tous,
je vais remetre un peu d'huile sur le feu, puisqu'on parle de moules bouteilles, j'ai eu l'occasion de former des personnes sur fao dans 3 boites françaises, dont la plus grosse et les moules sont USINES, puis polis.
Peut etre y a t'il un peu d'erosion, mais l'essentiel en fait sur cn.
 
Haut