Réalisation d'une pièce hémicylindrique

  • Auteur de la discussion schneiderj
  • Date de début
S
schneiderj
Ouvrier
5 Août 2010
308
Yvelines
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

pour réaliser ma nouvelle monture de télescope j'envisage le montage présenté dans le fichier pdf joint.

L'anneau sera en carbone et les torrilons fixés à l'anneau par les pièces vertes dont voici une image :

.

Mais si le dessin de cette pièce est facile, je suis beaucoup plus embêté pour réaliser l'usinage avec le matériel que j'ai :
- mon tour
- une fraiseuse au boulot
- un table tournante

Auriez-vous déjà réalisé une pièce de ce type ?

Merci
Jean-Marie Voir la pièce jointe Schema V1.pdf
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 741
F-69400 villefranche sur saone
bonjour
sur une fraiseuse classique il faut:
une fraise boule c'est à dire le bout sphérique
et faire des calculs; sinus cosinus en prenant pour les calculs la trajectoire décrite par le centre du rayon sphérique de la fraise
j'admets que ce n'est pas bien claire mais c'est la solution

finalement j'ai fais un croquis
pour les calculs il faut faire varier l'angle, plus l'incrément angulaire sera petit plus la forme sera "lisse"
pour l'usinage on fait donc un calcul par exemple en X Z et une passe en Y
ou bien calcul en Y Z passe en X

fraise boule.jpg
 
TREBOR_7
TREBOR_7
Compagnon
24 Avr 2008
1 460
Saint Martin de Crau (13)
salut
si la fraiseuse du boulot est assz grosse, avec une bonne tête à aléser, c'est faisable.
je joins une photo pour le principe (ici le diametre est moins important: 90)
A+

IMG_0174.jpg
 
S
schneiderj
Ouvrier
5 Août 2010
308
Yvelines
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour !

Merci pour vos solutions. L'une est l'autre sont intéressantes. La fraiseuse que j'utilise est solide, donc pas de problème de ce côté là. Par contre ma tète à aléser c'est autre chose : un premier prix acheté chez RDGTools : 3MT BORING HEAD (50mm DIA).

La méthode de Dodore, plus compliqué à mettre en œuvre, surtout par moi :wink: doit pouvoir aboutir au résultat cherché... mais il ne faut pas s'emmêler les pinceaux et travailler avec méthode.

Est-ce que cette fraise peut faire l'affaire ?

Jean-Marie
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Bonjour
Un compromis entre les deux méthodes :
Au lieu d’une fraise boule qui coupe mal au centre, une fraise 2 tailles de
grand diamètre (connu) ou à la tête à aléser réglée à un diamètre connu.
Un plus grand diamètre de fraise permettra de faire des incréments successifs
plus larges avec la même rugosité.
Tu vas travailler par plongées successives par « tréflage »
Si la fraiseuse le permet, travailler en horizontal pour faciliter la prise de
pièce à l’étau.
Si tu disposes d’un logiciel de CAO 2D, le calcul des coordonnées se fait
« les doigts dans le nez »
Il existe de puissants logiciels 2D pros gratuits : Solid edge 2D, Draftsignt etc
 
J
jungo1
Compagnon
14 Jan 2008
2 139
06140 Vence
Bonjour,

Si ton tour permet de tourner des cylindres supérieurs à 300 mm de Ø et que tu disposes d'un plateau de bridage suffisamment grand pour pouvoir brider les bruts, l'alésage pourra être réalisé avec une barre à aléser,au tour.
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
28 Fev 2007
2 084
FR-56 Est Morbihan
Salut schneiderj!
Tes pièces fixées sur un montage rigide en forme d'équerre sur plateau circulaire (table tournante), une fraise deux tailles montée dans la broche verticale bien dégauchie, et "roule ma poule!
Bon, le plus simple pour s'assurer du diamètre exact est de fixer une pièce "martyr" diamétralement opposée à ta pièce en cours d'usinage : tu pourras ainsi mesurer aisément.
Cordialement, Bertrand.
 
S
schneiderj
Ouvrier
5 Août 2010
308
Yvelines
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir,

ben non mon tour ne me permet pas de travailler avec des diamètres aussi imposants :cry: . Je reste donc avec l'idée de la fraiseuse.

gaston48 a dit:
Bonjour
Un compromis entre les deux méthodes :
Au lieu d’une fraise boule qui coupe mal au centre, une fraise 2 tailles de
grand diamètre (connu) ou à la tête à aléser réglée à un diamètre connu.
Un plus grand diamètre de fraise permettra de faire des incréments successifs
plus larges avec la même rugosité.
Tu vas travailler par plongées successives par « tréflage »
Si la fraiseuse le permet, travailler en horizontal pour faciliter la prise de
pièce à l’étau.
Si tu disposes d’un logiciel de CAO 2D, le calcul des coordonnées se fait
« les doigts dans le nez »
Il existe de puissants logiciels 2D pros gratuits : Solid edge 2D, Draftsignt etc
Merci pour toutes ces informations, mais là je manque de vocabulaire technique :oops: .

Peux-tu m'expliquer ce qu'est :
  • une fraise deux tailles ?
  • le trèflage ?

Et là je me rends compte qu'avec une fraiseuse il faut rapidement pas mal d'outils pour faire autre chose que de jolie cube !

Vapomil, c'est un peu l'idée que j'avais au début, mais je la trouvais "curieuse" et techniquement pas très sécurité. Et l'idée de la pièce martyr et excellente : elle sera en fait la deuxième pièce dont j'ai besoin :!: .

Jean-Marie
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Bonjour
Une fraise 2 tailles est du même type que celle sur la photo.
2 tailles = 2 coupes : sur la périphérie et en bout.
Dans ton cas, c’est en bout quelle va travailler.
Le tréflage est une méthode d’usinage (à la fraise 2 tailles) de rainures ou
de profils comme le tiens, par plongés successives et avance d’un incrément.
La pièce qui est sur la photo comporte une rainure hélicoïdale qui a été
usinée par tréflage, avec une bonne approximation, avec de petits incréments
d’avance en x et de rotation du mandrin (du diviseur).
les rainures étroites et profondes sont avantageusement usinées par tréflage,
même sur CN car cela génère beaucoup moins de vibrations.
Dans ton cas, le travail exclusivement en bout de la fraise 2 tailles peut être
effectué aussi avec une tête à aléser comme le montre TREBOR_7 .

(cliquer 2x sur la photo pour voir les petites facettes !)

DSC02890 [        ].JPG
 
D
djobinne
Nouveau
21 Mai 2010
23
Dombresson (Suisse)
Bonjour,

j'ai lu attentivement tous les posts et je pense avoir d'autre solution. Malheurerusement, je n'ai pas le temps maintenant, mais promis, je m'y mets dès lundi, je pourrai faire qqes photos au boulot.

A tout bientôt

DJobinne
 
D
djobinne
Nouveau
21 Mai 2010
23
Dombresson (Suisse)
Bonjour,

Comme promis, voici une autre solution mais qui a peut-être déjà été pensée. Il s'agit d'utiliser la tête à aléser et lui mettre le burin sur le côté de la tête et non pas dessous. Bob, c'est long, ça risque de vibrer, mais c'est une solution qui peut marcher si on ne tourne pas trop vite.
Mon autre solution était la même que Vapomill, fraiser sur le plateau tournant.
A bientôt


DJobinne
2011-03-14 10.07.15.jpg
 
S
schneiderj
Ouvrier
5 Août 2010
308
Yvelines
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour à tous et encore merci pour vos réponses !

J'ai retenu la solution table sinus cosinus. Finalement ce n'est pas trop long, juste un peu pénible. Mais avec les données à portés de main et un bon stabilo cela le fait bien !

Voici la première pièce :


J'ai laissé les "marches" car une fois avec la résine et le carbone cela ne se verra plus, et même probablement un petit plus avec une augmentation de la surface d'accrochage .

Par contre les pas ne sont pas uniformes :mad: et je ne suis rendu compte qu'à la fin de l'usinage de la deuxième pièce. En fait en fonction du sens de l'usinage (avance ou recule sur l'axe X) j'enlève plus ou moins d'alu... bizarre (jeu de la colonne ?).

Les deux dernières pièces sont plus propre : j'ai usiné systématiquement en avançant puis reculant sur l'axe X.

Il me reste à percer ces pièces et je pourrai attaquer la partie support en carbone. Mais c'est une autre histoire !

Jean-Marie
 
S
schneiderj
Ouvrier
5 Août 2010
308
Yvelines
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonsoir,

la suite du sujet : mes pièces sont terminées :



et pour partie "enrobé" dans le composite résine/carbone, avec un résultat final dont je ne suis pas très heureux, mais du fait que la pièce n'est pas vraiment circulaire j'ai pas souffert pour mettre la deuxième couche de carbone. Il y a plein de plis, les fibres de carbones ont glissé par endroit. Mais bon l'objectif final n'est plus très loin :



Maintenant je vais couper les extrémités... et c'est là que j'ai de nouveaux une question "basique" : comment faire pour avoir une découpe la plus propre possible, bien perpendiculaire au tube ? J'ai bien trouvé quelques astuces commeici mais je ne m'attaque pas au même diamètre.

Comme outil je pense utiliser la Dremel (j'ai peur que la tronçonneuse soit un peu "bestiale").

Merci pour vos commentaires,
Jean-Marie
 
C
Coco le bricolo
Apprenti
17 Nov 2010
68
Ain
Salut,
si je devais faire ta pièce et vu que tu as un tour, je la tronçonnerai au tour sans démontage, le but étant d'avoir deux faces bien perpendiculaires à l'axe du tube.

En premier, je tourne entre pointe un cylindre en bois dont le diamètre correspond au diamètre intérieur de ton tube. Avec une longueur plus grande que ton tube brut.

En second, je monte le tube sur le cylindre en bois en perçant des trous aux extrémités du tube pour y faire passer des vis à bois. Celà va permettre de fixer le tube sans l'abimer puisque les trous sont sur les chutes.

Reprise entre pointe de l'ensemble et découpe des deux cotés avec un outil à tronçonner. Faut tourner doucement et faire attention à la deuxième découpe car une fois faite, le tube ne sera plus bridé. Tu peux prévoir deux petites gorges dans le cylindre et mettre des joints toriques pour supprimer le jeu avec le tube et lui permettre d'adhérer.

Je t'ai fais un petit croquis, c'est plus simple.

Y'a surement plein d'autres façons de faire, à suivre...

TELESCOPE.JPG
 
Haut