Modification et motorisation chèvre atelier

  • Auteur de la discussion Andoche
  • Date de début
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjours à vous tous,
Mon collègue avait besoin de prendre des palettes de 800mm avec sa chèvre d’atelier (idem à la mienne).
Ayant très peu de place dans mon atelier pour me bouger, je réduisais la longueur de mes 2 bras de chèvre avec des bouts de bois et des serres joints. (C’était très limite).
Pour sortir mon diviseur du tiroir de la servante, le mouvement circulaire de la flèche de la chèvre n’était pas satisfaisant, d’où l’ajout d’un palan électrique qui permet de lever et poser les charges, à la vertical du palan, sans ce mouvement de rotation.
Mouflet à 500Kg pour la charge, mais surtout pour diviser la vitesse du palan électrique par 2.
Ce qui n’empêche pas de faire les derniers cm de pose des pièces sur la fraiseuse avec l’hydraulique du vérin, ce qui est plus doux.
D’un commun accord nous avons décidé de transformer nos 2 chèvres à 100€ pièce pour répondre à tous ces 2 critères.
Mon collègue ayant une auto entreprise n’avait pas le temps de faire l’étude.
Etant à la retraite j’avais tout le temps de faire l’étude.
Après plusieurs solutions nous avons pris la solution la plus simple (celle qui est développée ici).
C’est mon collègue qui a fait toute les soudures avec son poste TIG.
Ce qui occasionne peu de déformation des profils, et surtout un meilleur contrôle de la pénétration de la soudure.
Les soudures sur les tubes de 70x70 ne doivent absolument pas faire de boursouflure à l’intérieur sous peine de ne pas pouvoir faire coulisser les tubes de 60x60.
La base est rehaussée de 10mm pour souder des platines taraudées ou percées, pour fixer les roulettes, les écrous ne devant plus dépasser dans les profilés.
L’encombrement au sol une fois tout plié, est augmenté de la valeur de la traverse avant.
J’ai consulté ce qui avait déjà été fait par d’autres internautes avant de me lancer dans l’étude.
Je pense, que cette solution est nouvelle, elle peut servir peut-être de base pour quelqu’un pourra du même coup l’améliorer.
Bonne soirée à tous


.
ChevreMotorisee01.jpg
ChevreMotorisee02.jpg
ChevreMotorisee03.jpg
ChevreMotorisee04.jpg
ChevreMotorisee05.jpg
ChevreMotorisee06.jpg
ChevreMotorisee07.jpg
ChevreMotorisee08.jpg
ChevreMotorisee09.jpg
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
22 Juil 2016
1 875
Yvelines
Beau travail. Des heures d'études et de réalisation. Cette modification correspond bien au besoin que nous avons tous pour bouger nos machines entre autre.
Une petite remarque cependant, la réduction de l'empattement des roues av/ar genere une augmentation de l'effort de reaction sur les roulettes avant proportionnel à la reduction du bras de levier. Attention donc pour ceux qui, comme moi, possedent une chevre chinoise avec des roues en fonte douteuses. Je pencherai pour le changement des roues, voir les déporter à l'exterieur du chassis pour reduire la hauteur.
Ces roues sont vraiment regulierement une entrave.
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Yoda78,
Merci pour la remarque très judicieuse.
Cette configuration est faite pour les charges pas trop lourdes et un espace réduit pour manœuvrer.
C'est pour ça que je peux revenir facilement à des bras à la longueur d'origine et même en configuration crochet d'origine.
La seule chose qui change dans ce cas c'est la modification de la base.
Bonne soirée
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
22 Juil 2016
1 875
Yvelines
J'ai une autre remarque, à prendre comme idée (j'y réfléchi moi même de puis quelques mois).
Le treuil en bout de flèche génère deux désavantages :
1 - une partie de la charge utile de la grue est entamée par le poids du treuil.
2 - La hauteur sous crochet est egalement diminuée a cause de l'encombrement du treuil.
Mon idée est d'installer le treuil déporté en arriere et router le cable sur des poulies dont une en bout de fleche sur un jib.
Le treuil à l'arriére à l'avantage de faire contrepoids (négligeable biensûr mais c'est dans le bon sens), de supprimer les défaut énoncés ci dessus et d'aménager un poste de treuillage accessible et pratique.
Voilà, si mes réflexions peuvent servir à quelqu'un...
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 725
Bonsoir
Je n'ai pas tout saisi sur la sécurité du palan mais je ne connais pas les sécurités qui sont sur ces équipements.
Sinon bon travail bien documenté.
Pour les roues ce que j'ai remarqué pour le peux que je me suis servi de cette grue c'est qu'elles roulent pas forcément bien même sur du ciment assez lisse et cela même chargé qu'à 140 kg.
Je ne sais si c'est facile, mais pour manoeuvrer encore plus facilement il vous faudrait des roues électriques si vous transportez du très lourd.
cdlt lion10
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonsoir, Yoda78,
J'avais fait tout une étude avec le palan en bas à l''arrière sur la traverse de derrière.
Avec le câble qui passe dans un tube de 100x100 (pour le débattement du câble sur le tambour) soudé sur la flèche en remplacement du plat actuel.
En bout de flèche j'avais 2 poulies, la supérieure pour le renvoi et celle du dessous pour éviter que le câble frotte sur la flèche en position verticale maxi.
Mais quand j'ai finalement proposé la solution très simple que j'ai décris dans mon poste, mon collègue a tout de suite penché pour cette solution.
Nos 2 chèvres étant les même, il m'a même emprunté la rallonge de flèche avec le palan dessus pour manipuler le tour chinois qu'il a acheté.
J'ai tout jeté mes autres études, si je trouve une trace dans mes sauvegardes, je mettrai une photo.
C'est quand même très plaisant de voir que, quelques fois, nous sommes plusieurs sur la même idée.
De toute façon c'est plus sympathique de faire les choses à plusieurs.
Bonne soirée
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonsoir lion10
je vous rejoins tout à fait sur les roulettes, le roulement sur sol cimenté n'est pas facile.
Mais dehors, sur du tout venant, c'est carrément l'horreur, les roulettes ne tournent pas, elles labourent les sol, dans lequel elle s'enfoncent.
L'idée de la roue motorisée m'a déjà effleurée l'esprit, mais je viens de passer plusieurs mois d'étude, et enfin de finir la réalisation en cette 2eme semaine de décembre.
Je pense faire un petit break.
Très bonne soirée.
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir Yoda78,
J'ai retrouvé, un morceau de l'étude qui correspondait à votre idée.
Pour avancer dans la dernière version que j'ai présenté, j'ai effacé plein de pièce devenues inutiles.
Mais j'ai réussi à récupérer un morceau de l'étude.
je joins une photo.
Après réflexion, j'avais abandonné les 2 poulies superposées, pour les remplacées par une poulie plus grosse, comme indiqué dans le message qui suit.
Bonne soirée
ChevreMotoriseeARbas01 (2).jpg
 
Dernière édition:
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir Yoda78,
Je viens de trouver une des 1er études, elle aussi incomplète.
Je me souviens avoir abandonné les 2 poulies superposées, pour une poulie simple mais plus grande en diamètre pour ne pas frotter contre la flèche lorsqu'elle est levée au maxi.
Par contre je pense qu'il faut un capotage des poulies pour éviter que le câble déraille si le câble se détend un peu.
Bonne soirée.

.
ChevreMotoriseeARbas02.jpg
 
Dernière édition:
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Bonjour,
Je possède exactement la même chèvre chinoise (750kgs) qui me rend bien des services.
Pour des questions d'encombrement, j'ai dû réduire la longueur des deux bras démontables, au détriment de la stabilité.
La solution du palan en bout de flèche me gêne un peu, car la chèvre n'étant déjà pas très haute, on perd encore de la hauteur.
Mais le palan monté en bas à l'arrière, me plait bien.
Ça va améliorer la stabilité et répartir un peu l'effort de traction sur l'ensemble de la chèvre.
J'ai bien souvent été obligé de me mettre debout sur l’arrière pour éviter qu'elle pique du nez.
Si tu as d'autres dessins de cette solution, je suis preneur.
En tout cas, merci pour le partage.
 
bipbip30
bipbip30
Compagnon
23 Déc 2012
2 810
bonjour andoche, toujours passionnant tes études :wink:

le problèmes des ajouts comme les roues électriques, c'est qu'au final ça risque de faire une usine à gaz assez lourde.

une système à 3 roues avec des axes dans les carrés et une roue directrice ne permettrait il pas déjà des diamètres de roues suffisants ?
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour bipbip30
ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles.
La tête d'alésage fonctionne bien j'espère as tu pu l'utiliser?
Je regrette qu'une chose c'est de ne pas te l'avoir piqué quand tu étais à la maison.:-D
Du coup j'ai réparé la mienne, qui ne fonctionnait pas lorsque je voulais augmenter le diamètre en bloquant la bague moletée.
Je suis en train de dessiner à la hache un principe de palan électrique.
Avec le palan en bas, les poulies en haut y compris un mouflage, pour avoir une force de traction de 500Kg.
Yoda78 et rebus sont intéressés par cette solution.
J'avais fait des études sur ce principe mais j'ai tout jeté.
Cette après midi, j'ai marché le long du Rhône pendant 2h45, pendant la balade j'ai pensé un peu à cette solution, en partant sur autre chose, que les solutions que j'ai jeté.
Là, je suis en train de dessiner, en gros, la solution à laquelle j'ai pensé.
Si tout va bien je pense publier une ébauche ce soir.
C'est juste pour partager l'idée que j'ai eu, si ça peut démarrer une autre solution.
A bientôt.
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,
Comme j'ai écrit sur le message précédent, c'est une ébauche pour démarrer, éventuellement, une autre étude.
Moi je crois que je vais tranquillement, à temps perdu fignoler les pièces ébauchées et ensuite si ça me convient je préparerais les pièces tranquillement, après je monterais tout d'un bloc.
Le gros problème, sera de combiner la sécurité.
Pour le moment je vois un inter au niveau des poulies avant, avec un fil qui va repartir dans la boite à bornes du moteur !!!!!
Bonsoir je file me coucher.
ChevreMotoriseeARbas03.jpg
 
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Bonjour Andoche,

Merci pour tes réflexions et tes dessins.

500Kgs pour une structure "bon marché" telle que cette chèvre, me semble beaucoup.
Je sais bien qu'il y a écris 750Kgs.
J'ai eu à manipuler un moteur 6 cylindres pesant 180Kgs, en bout de flèche (pas le choix, sinon le débattement est insuffisant).
J'ai senti que "la bête" souffrait, quand on déplace la charge ou qu'on effectue une rotation.
Je mettrais donc la limite un peu plus basse.
Par contre, le mouflage est intéressant car il permet de diviser par deux la vitesse du treuil électrique.
Je vais voir ça de plus près.
Cordialement.
 
coquillette
coquillette
Compagnon
31 Mai 2016
2 381
le wast
Bonjour
Sur les photos ,on voit qu'il y a une certaine longueur de câble...qui doit faire un "certain poids"....
Etant donné que tu n'as pas besoin de toute cette longueur de câble...pourquoi ne pas en enlever une grosse partie ???

belle réalisation....:-D

Jean Paul :drinkers:
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonjour coquilette et merci,
Le câble fait un Ø de 4mm son poids est négligeable par rapport à la base qui est très lourde et le poids du palan rejeté très en arrière.
Je suis volontairement parti sur un autre schéma, par rapport à toutes les études que j'avais faites jusqu'à présent.
J'ai jeté sur le papier vite fait, ce que j'ai imaginé pendant ma ballade, sans affiner la chose, juste pour publier l'idée le plus vite possible.
L'avantage de cette solution, c'est le moteur en bas bien sûr, mais aussi la position des poulies sur le côté, il ni a plus le problème du câble qui frotte sur le tube carré suivant la position de la poulie quand la flèche est au maxi.
Idem pour le Ø des poulies qui peut varier en fonction des poulies du commerce, sans avoir à mettre une poulie de gros Ø pour dépasser la côte de 60x60 du tube.
Sur les épures on voit très bien la contrainte de Ø quand le câble passe dans l'axe du tube, toujours dans le cas de la flèche en position maxi en haut.
En plus rien ne change par rapport à la flèche d'origine, même pas un trou.
De plus le mouflage se fait, sans avoir besoin de trouver un accrochage sur la flèche, tout en équilibrant les efforts de chaque côté de la flèche.
Evidement chaque solution à ses contraintes, ses avantages et inconvénients.
Merci de donner vos avis, ces comme ça que les choses peuvent évoluer vers le mieux.
Bonne journée à tous.
 
Dernière édition:
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #17
Bonjour à vous tous,
Après réflexion, moi j'abandonne la dernière solution que je proposais moteur en bas sur le châssis et à l'arrière.
Il y a beaucoup d'effort sur la flèche et surtout le mât vertical, qui lui a ses haubans qui le maintiennent que pour un effort vers l'avant.
Je vais me satisfaire de ce que j'ais déjà construit, ça ira bien pour le temps qui me reste à profiter de mon matériel.
De plus le moteur en bas à l'arrière me fait perdre encore un dizaines de cm environ au sol.
Je préfère perdre un peu de hauteur sous cochet, et gagner de la place au sol, ce qui m'est encore plus compté.
Bonne soirée à vous tous
EpureContraintePoulie.jpg
 
a donf la sub
a donf la sub
Apprenti
10 Mar 2009
208
FR-65 Tarbes
la dernière solution a un désavantage, car pour poser la charge avec le vérin ca détend ou tend le cable suivant l'angle, donc en change sa vitesse de descente
pourquoi ne pas mettre le moteur au dessus du pivot de la flèche ?
j'ai une chinoise de ce type, la modif est très intéresante
 
Andoche
Andoche
Compagnon
28 Mar 2010
511
France Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour à tous,
« a donf la sub », votre remarque est très juste.
Dans la solution du palan sur le châssis inf, il faut oublier la manœuvre de la charge avec le vérin, sauf éventuellement sur un ou deux cm pour l’accostage en douceur de la charge.
Il faut pré-positionner la flèche, avec le vérin, minimum à l’horizontal ou plus haut et actionner le moteur ensuite.
La solution que j’ai retenue, (qui était provisoire au début) m’a permis surtout de sortir mon diviseur du tiroir de ma servante bien à la vertical et de le poser sur ma fraiseuse verticalement aussi.
Sans ce mouvement circulaire avec la charge, qui se trouve au-dessus de la fraiseuse au début de la descente et à côté de la table à mesure que la charge descend sous l’action du vérin.
Cette solution qui paraissait toute simple à priori, m’a demandé pas mal de travail et de recherche pour la finaliser avec la sécurité haute du palan.
En bref, je n’ai pas réussi à trouver la solution idéale.
Comme toujours il faut faire des choix.
Bonne soirée à vous tous.
ChevreMotoriseeARhaut.jpg
 
Haut