Mesures tension/fréquence groupe électrogène....

  • Auteur de la discussion tourelle66
  • Date de début
Papy54

Papy54

Compagnon
La fluctuation de fréquence est 0.03 environ (49.95 / 49.98 ) La tension fluctue de 2 à 3 v maxi environ , le branchement du spot n'influe pas sur la tension
.

Bon, ben si la fréquence est dans cette plage et la tension pareil, tu peux, me semble t-il, oublier le stabilisateur, il n'apportera pas grand chose sinon s'en prendre à ton porte monnaie.

Si tu reprends le câblage, regardes si c'est possible de virer la partie soudage qui ne t'apporte rien sauf des risques de défaut d'après ce que tu as expliqué au départ..
L'idée d'un fréquencemètre à lamelle, d'un voltmètre et d'une horloge est bien pratique pour le suivi et l'entretien moteur.

Bonne année à tous.
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
Je peux reprendre le câblage du rotacteur et brancher en direct les fils de la position maxi donc ?

Pour le defistab , le truc , c'est que derrière j'envisage surtout de faire fonctionner mon poele à granulés, qui lui même se trouve derrière un gros onduleur ( micro coupures de courant ) .

Ce dernier est très exigeant en matière de qualité de courant, et ne voulant pas brancher directement le poele sur le groupe, je pense que le stabilisateur sera incontournable, au moins pour lui ( je serais plus tranquille vu le prix du poele...)

Au départ je voulais m'acheter un convertisseur pur sinus 12/220 rien que pour lui, mais j'ai réfléchi que lors d'une coupure prolongée le congélo et le frigo seraient en zone rouge.

Si je suis assuré que le défistab peut supporter une marche continue à charge réduite ( 250 w maxi pour le poele à granulés), il sera dédié au poele et son onduleur, le reste pourrait bien fonctionner en direct sur le groupe .

Le convertisseur pur sinus m'aurait couté 200 € environ

Un groupe électrogène inverter au moins 400 €

Un groupe électrogène diesel + defistab au moins 1000 €

Pour cela, avec ce groupe et le defistab j'en aurais pour 189€ de ma poche ( + les condos si je les trouve en neuf)

Qu'en pensez vous ?

:-D
 
Berola

Berola

Compagnon
Un poêle a granulé aussi sensible que ça !!!
je me demande si un régulateur est vraiment utile .
L'électronique "délicate" s'accommode très bien d'un onduleur pur sinus , les puissances ne sont pas si grandes ..et même en secteur EDF aléatoire les coupures sont quand même peu fréquentes .
@+
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
C'est l'onduleur qui est sensible et déclenche pas tant que le courant n'est pas ok sur le réseau.

La seule fois où j'ai branché le poele en direct sur ce groupe, les ventilos ne tournaient pas à leur régime normal, mais ça c'était avant de faire tous ces réglages.

A la limite, je peux essayer si maintenant l'onduleur déclenche et bascule sur le groupe ?

Les coupures EDF sont peu fréquentes, la dernière remonte à quelques années, mais elle avait duré presque 3 jours , c'est ça quand on habite en montagne et en bout de ligne :???:

Au bout de 3 jours on nous avait installé des groupes au village... nous on a eu du 110v... sur une des phases (on est en triphasé) LOL
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
Sur la bay il y a ceci comme condo, qu'en pensez-vous ?

http://www.ebay.fr/itm/CONDO-CONDENSATEUR-DE-DEMARRAGE-MOTEUR-450V-30MF-KARCHER-GROUPE-ELECTROGENE-/310398529874?pt=FR_YO_MaisonJardin_Bricolage_ElectroniqueComposants&hash=item484531b152

A savoir qu'hier j'ai mis 40 micro d'un coté et changé le 20 micro de l'autre et obtenait 230v

Ce matin en laissant le vieux 20 micro et couplé le 40 micro, j'avais 217v , toujours à 3000 tr/min

Je me demandais si je pouvais mettre 2 condos de 30 micro , 1 pour remplacer le 20 micro, et l'autre pour remplacer l'autre 20 micro ?
 
Dernière édition par un modérateur:
G

guy34

Compagnon
bonjour à tous,

je pense que à ta place et vu le souci que donnent ces valeurs de condo , je me tournerais franchement vers des modèles " permanents";
les "démarrages" sont évidemment bien moins chers ........ mais ne "tiennent" la tension que le temps du démarrage des moteurs ;
A++++++ et bonnes fêtes
GUY34
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
Il me semblait que les 400 v étaient des permanents, les temporaires à 250v (ceux qui explosent s'ils ne sont pas déconnectés assez rapidement) ?

Sur l'annonce est noté que ça convient pour groupe électrogène ?

Merci pour le lien

Bonnes fêtes aussi ! :drinkers:
 
mwm

mwm

Compagnon
n'oublie pas un différentiel à la sortie utilisation, les 200 W permanents serviront si c'est le cas à réchauffer le gasoil, aussi à éclairer les lieux ...
N'oublie pas non plus une inversion des sources, réseau et groupe....
bonne fêtes à tous!!!!!
 
JeanYves

JeanYves

Compagnon
tourelle66 a dit:
[
Il me semblait que les 400 v étaient des permanents, les temporaires à 250v ,

Bonnes fêtes aussi ! :drinkers:

Bjr ,

C'est ce qui me semble aussi ! , mais j'achete ces choses là chez un grossiste en electromenager , localement .
 
Papy54

Papy54

Compagnon
Je pense comme Berola que le poële n'a aucune raison d'être si sensible. Si il y a des moteurs pas à pas ou de ce genre, ils sont de toute manière derrière des alim qui doivent supporter les variations que tu as mesuré.
Je peux reprendre le câblage du rotacteur et brancher en direct les fils de la position maxi donc ?

Concernant la simplification de câblage, l'idée est de ne plus alimenter le transfo de soudage. Sans plan, c'est difficile de dire comment opérer.

un gros onduleur ( micro coupures de courant ) .Ce dernier est très exigeant en matière de qualité de courant

J'ai également essayé, sans succès, de brancher un onduleur de type "on-line" Merlin Gérin assez ancien derrière mon petit groupe Honda.
Il n'a jamais voulu "voir" le 220V du groupe. Il faisait comme si il n'y avait pas de réseau et tournait sur sa batterie.
En réalité, je crois que mon onduleur a une fonction de bypass.
Quand la charge derrière l'onduleur dépasse sa puissance, il se shunte et passe en direct sur le réseau. Pour cela, il faut que que sa sortie alternative soit toujours en phase avec son entrée. En conséquence ils refusent de se synchroniser si le réseau n'est pas "Top".

C'est vrai que le stabilisateur ne représente pas un budget énorme sachant que le reste est robuste.
 
JeanYves

JeanYves

Compagnon
Re ,

Le moteur du ventilateur du poele c'est un asynchrone , j'en ai reparé plusieurs .

Mais plutot que de mettre de l'essence dans le groupe , c'est le moment de faire le plein de fuel pour la chaudiere ! :mrgreen:
 
Papy54

Papy54

Compagnon
JeanYves a dit:
Le moteur du ventilateur du poele c'est un asynchrone.:mrgreen:

Je pensais au moteur de la vis à granulés..

JeanYves a dit:
...Mais plutôt que de mettre de l'essence dans le groupe , c'est le moment de faire le plein de fuel pour la chaudiere ! :mrgreen:

Pour son groupe, c'est un diesel, il peut directement marcher au fuel de la chaudière...et chauffer l'atelier avec l'air de refroidissement du Deutz.
Passer les gaz d''échappement dans un échangeur pour l'eau chaude..Et dormir avec des boules Quies
....
 
JeanYves

JeanYves

Compagnon
Re ,

Je te dirais dans les jours prochains pour le moteur de la vis , je dois passer voir le poele chez un copain , la vis fait du bruit ! :-D

Une autre parenthese , son poele MCZ , du materiel recent et deja plusieurs pannes !
 
Papy54

Papy54

Compagnon
C'est possible que ce soit aussi un petit moto-réducteur asynchrone en 220V, je suis curieux de savoir.
 
V

vres

Compagnon
Sur mon poêle à pellet il y a 3 moteurs, probablement asynchrone,:
- Un pour les fumées (tirage)
- un pour la vis,
- Un pour la ventilation,

Le vitesse des trois est paramétrable selon la puissance de chauffe réglée.
C'est un Extraflamme.

J'ai d'ailleurs réduit un peu la vitesse des trois en puissance "1" pour avoir un mode plus silencieux.

En cas de panne de courant j'ai prévu un convertisseur de 500 W que je brancherai sur les batteries de mon chariot élévateur.
Le poêle consomme surtout de 'l'énergie dans la phase allumage.
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
J'ai dit que j’habitais à la montagne, mais j'ai encore le confort du 21eme siècle ! :smt003 sans être obligé de bouffer les gaz d'échappement du Deutz ,( bien loin de l'Euro6 ) pour me chauffer LOL ...

D'ailleurs pour faire les réglages de régime, j'étais obligé de passer mon bras devant l'échappement, et mon pull est maintenant saturé de particules avec l'odeur qui va avec... :oops:

Je suis en train de mettre au panier les galvanomètres pour faire un tableau sympa :

103530_BB_00_FB.EPS_1000.jpg

103516_BB_00_FB.EPS_1000.jpg

-
103525_BB_01_FB.EPS_1000.jpg


J'envisage aussi de faire un système de coupure moteur en cas de défaut d'huile ( le Deutz dispose déjà d'un contact pression d'huile/voyant) ce serait dommage de bousiller le moteur à cause d'un défaut de graissage.

Le tableau devrait donc comporter :

A) PARTIE MOTEUR

- la clé de contact/démarrage
- le bouton poussoir de prise en charge de l'arret moteur ( pendant la montée en pression du circuit)
- le voyant de charge alternateur (déjà présent )

B) PARTIE ALTERNATEUR

- Le voyant de présence 220v
- Le galvanomètre Ampérage 15A
-Le galvanomètre Voltage 300V
-Le galvanomètre fréquence Hz
-Le disjoncteur 15A
- Peut-être un compteur horaire (si j'en trouve un bon marché)
---> Le branchement permanent d'un éclairage fixé au groupe ( les fameux 200w permanents)

enfin , ça je vois demain, le Defistab 5000

Pour la commutation EDF/groupe, je devrais faire ça à l'ancienne car je suis en tri 380 chez moi

J'envisage de coupler ( aprés le différentiel ! ) peut-être 2 phases entre elles ( j'espère le frigo/congélo et éclairages) et garder la dernière pour les prises de la maison (tv/ordi/poele à granulés...) grâce au defistab

Je dois juste bien repérer les phases et faire le compte de ce qui y est branché dessus pour éviter un drame...

La dernière fois que j'avais utilisé ce groupe pour alimenter la maison, j'avais couplé les 3 phases ensemble (aprés avoir déconnecté l'EDF ! bien sûr) et ça fonctionnait bien (sauf pour l'onduleur du poele !)

Le mien de poele est un ecotek Martina 10 Kw avec presque 15000 heures de marche, et 1 seule panne en 7 ans , la bougie d'allumage à 14000 heures, elle avait pas tort!
J'en suis très content, les autres marques je connaît pas.
Il consomme 1kg/heure environ à puissance 2, il a donc bouffé en 7 hiver 15 tonnes de pellets !

A+
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
Merci! je l'avais pas vu celui-là , j'ai l'impression que le filtre de recherche de Conrad est perçé :???: car en filtrant par tension d'entrée, il sort pas celui-là ?

enfin, je viens de le mettre au panier comme les galva, d'ailleurs a y être ils ont des condos aussi en 450V :

http://www.conrad.fr/ce/fr/product/441727/Condensateur-de-dmarrage-moteur-MK-30-F-450-VAC-5--x-h-45-mm-x-71-mm-WB40300A?ref=list

Je pense que ça devrait y faire ? c'est un peu plus cher que sur la bay, mais bon, à passer commande autant tout prendre au même endroit.

Je suis en train de faire le schéma électrique du tableau de commande (moteur et alternateur)

:-D
 
Dernière édition par un modérateur:
SkippyLeChat

SkippyLeChat

Compagnon
Pour les kamikazes uniquement :
Voilà le schéma pour coupler à la volée 2 sources triphasées indépendantes.
IMG_1498.JPG

(Il faut 3 fois 2 ampoules en série car la tension max peut atteindre 450V)

1 - Les lampes doivent d'allumer et s'éteindre en même temps = les phases sont concordantes. Sinon, on croise 2 phases sur l'une des sources.

2 - On règle la vitesse pour que les fréquences soient le plus proches possible = les allumages et extinctions de lampes sont de plus en plus lents

3 - On enclenche (d'un geste sûr et sans hésitation :lol: ) le disjoncteur quand les lampes sont éteintes = on est couplé !

Ça se fait encore dans certains pays (si si) MAIS ce schéma est donné "pour rire un peu" et je ne le recommande vraiment pas : il vaut mieux passer par un noir et faire un basculement d'alimentation.

PS : il est évident que cela se passe dans un monde où les différentiels sont une légende :-D
 
JeanYves

JeanYves

Compagnon
Bsr Skippy ,

oui m'enfin ,
le groupe de Tourelle est monophasé , il veut juste alimenter certains circuits mono de son instal tri .
 
Berola

Berola

Compagnon
Bonsoir
Le schéma de couplage par ampoules est bien souvent été d'actualité ..
Lorsqu'on a pas d'autre moyen sous la main c'est la meilleure façon de coupler un alternateur sur le réseau .
Parfois c'est difficile de caler correctement , alors on couple quand même avec les lampes presque éteintes ,
ça file un choc mais ça passe !
@+
 
ybou30

ybou30

Compagnon
Salut à tous,

@Skippy:
Un synchrocoupleur assez rudimentaire :smt003
J'ai couplé un paquet de fois sur le réseau EDF, avec quelque chose de guère plus élaboré, mais des alternateur de 3MW (Après, ils étaient Booocoup plus gros :wink: )
Sur les petits, des collègues y passaient des heures à essayer (derrière, sur le réseau, il y avait d'énormes moteurs de ponts qui foutaient tous les réglages d'approche en l'air. :twisted:
A l'époque, on n'avait pas le droit d'injecter. l'hiver, on était excédentaires en vapeur Qui partait... chauffer les oiseaux. :oops:

EDIT: @berola:
MDR couplage à la volée, oui, çà peut faire drôle, enfin pas forcément pour tout le monde :twisted:
Aujourd'hui, ils sont plus élaborés et équipés de protections, fort heureusement, et le couplage n'est pas direct. :smt003

Cdlt,
Yanik
 
tourelle66

tourelle66

Compagnon
Je couple à l'ancienne, le noir ne me fait pas peur :-D .

En plus je dois mettre des phases ensemble car le groupe est en mono et mon installation en tri .
 
osiver

osiver

Compagnon
Bidouillage de la mort ! :mad:
Pourquoi ? Ben, si on peut à peu près déterminer le moment où les phases sont synchronisées, comment s'assurer qu'elles vont le rester ? Au moindre ralentissement c'est le drame.
D'autre part, le secteur ou le groupe ont forcément une tension différente, du coup, si le groupe est plus haut en tension, il va débiter dans le réseau mais sans limite de courant autre que la résistance des fils entre lui et le transfo EDF. Pire, s'il est faible en tension, c'est le secteur qui débite dans l'alternateur !!

Sans parler du RISQUE DE MORT pour les employés EDF (ou sous-traitant) s'ils viennent à couper le secteur :evil:
 
biscotte74

biscotte74

Compagnon
SkippyLeChat a dit:
Ça se fait encore dans certains pays (si si)
Je le fais encore plusieurs fois/ans avec des groupes "couplables" afin d'éviter les noirs sur les installations sensibles. Même avec toutes les protections, il y a toujours un peu d’appréhension quand on enclenche le couplage, surtout avec un groupe de 400 kva
 
Papy54

Papy54

Compagnon
osiver a dit:
...comment s'assurer qu'elles vont le rester ? Au moindre ralentissement c'est le drame.
D'autre part, le secteur ou le groupe ont forcément une tension différente, du coup, si le groupe est plus haut en tension, il va débiter dans le réseau mais sans limite de courant .... Pire, s'il est faible en tension, c'est le secteur qui débite dans l'alternateur !! :evil:

Quand 2 (ou plus) groupes alternateurs sont couplés, c'est comme si ils étaient reliés par un même arbre mécanique virtuel.
Effectivement si les réglages des moteurs ne sont pas tout à fait identiques, ils ne débitent pas de façon identique.
Chacun s'ajuste selon ses possibilités le seul paramètre qui est bloqué c'est la vitesse. Si un générateur veut accélérer il doit entrainer tous les autres et toute la charge. Si le moteur thermique veut décélérer, l'alternateur se comporte comme un moteur synchrone et c'est l'alternateur qui entraine le diesel.
Si une tension de générateur est trop élevée, le générateur supportera une charge qui l'obligera à s'ajuster. La puissance fournie atteindra la limite du moteur thermique qui tendra à ralentir et la tension instantanée s'ajustera à celle du réseau.
C'est le principe qui régit l'ensemble des centrales très diverses d'EDF qui sont toutes synchrones et en //
 
SkippyLeChat

SkippyLeChat

Compagnon
osiver a dit:
Pourquoi ? Ben, si on peut à peu près déterminer le moment où les phases sont synchronisées, comment s'assurer qu'elles vont le rester ? Au moindre ralentissement c'est le drame.
Mais non, mais non. Ça ne peut pas ralentir : si la puissance mécanique faiblit, l'alternateur va fonctionner en moteur et c'est tout... Il restera calé sur la fréquence du réseau. C'est tout le principe d'un groupe "couplé".
Les alternateurs étaient encore couplés comme cela dans les années 70 dans certaines centrales EDF. L'ensemble de l'appareillage (fréquencemètres, voltmètres, et les fameuses lampes) étaient sur ce qu'on appelait une colonne de synchro : une armoire à roulettes qu'on branchait à la demande sur les équipements de contrôle-commandes du groupe à coupler.
Après on a vu arriver des coupleurs plus élaborés tout automatiques qui mesuraient les tensions et permettaient de coupler des groupes même avec un glissement de fréquence en anticipant sur ce glissement, + le temps de fermeture du DJ, etc.
 

Sujets similaires

den's 12
Réponses
30
Affichages
1 895
midodiy
midodiy
J
Réponses
13
Affichages
1 309
jackouille07
J
gottmituns76
Réponses
23
Affichages
1 503
tournele
tournele
L
Réponses
13
Affichages
21 681
gerard crochon
G
Haut