marbre de fabrication maison ?

  • Auteur de la discussion yamamoto
  • Date de début
E

enguerland91

Compagnon
Je ne suis pas d'accord. Le sphéromètre donne immédiatement sans calcul la hauteur du défaut. On s'en fout de savoir la quantifier d'ailleurs. Ce que l'on veut c'est de lui donner la valeur 0. Le sphéromètre dit de suite si c'est une bosse ou un creux.
J'ai joué avec un niveau de grande sensibilité (0,02 mm/m) et c'est inexploitable sur de petites masses car à peine s'appuie t-on sur le "meuble" où est posé l'objet à contrôler que la bulle se barre en butée. Il faut se poser 3 fois la question si c'est un défaut de planéité ou si c'est une perturbation. C'est toute la "force" de la lunette autocollimatrice c'est qu'on opère à distance. Certes à l'achat on a 10 marbres pour le prix d'une lunette mais c'est réalisable pour quelqu'un qui a quelques compétences en optique. Il faut 4 pièces maîtresses qui s'achètent sur ebay : un trou minuscule, un objectif de grande focale, un oculaire et la pièce la plus chère un cube de renvoi.
 
simon74

simon74

Compagnon
On peut mesurer la planéité avec lunettes et niveau mais pas avec le sphéromètre.
Faux, au moins dans le cas du rodage de deux ou 3 plans les uns contre les autres (methode Whitworth ou methode par generation des spheroides). Si on as deux "plans" qui se marie ensemble (a plusiers angles), et on mesure la meme creux / bosse avec le spherometre, ils sont plans.
 
J

Jmr06

Compagnon
Je ne suis pas d'accord. Le sphéromètre donne immédiatement sans calcul la hauteur du
Je ne sais pas avec qui tu n'es pas d'accord :meganne:, mais moi je suis d'accord avec toi :-D

Pour les matheux, le sphéromètre donne la courbure, le niveau la pente et la lunette la variation de pente. Mais dans les trois cas, on peut remonter à une cartographie des défauts.
 
tydji

tydji

Ouvrier
Dans le cas des sphéromètres, il y a effectivement des conditions de prises de mesures pour que les équations soient solvables.
C'est avant tout que le sphéromètre a besoin d'une référence de sphéricité connue pour être exploitable... Ce qui n'est pas le cas pour les instruments de mesure angulaire (niveau et lunette).
Donc je ne comprends pas trop la mise en avant de ce principe de mesure pour générer de la planéité sur de grandes surfaces.
Donc disons que ce n'est pas le sujet ici.
Ensuite attention, 10 mesures d'un sphéromètre étalonné sur une surface concave à +1µ et c'est une erreur de 0,01mm ! ... Le sphéromètre n'est PAS adapté !

Le sphéromètre dit de suite si c'est une bosse ou un creux.
Faux, au moins dans le cas du rodage de deux ou 3 plans les uns contre les autres (methode Whitworth ou methode par generation des spheroides). Si on as deux "plans" qui se marie ensemble (a plusiers angles), et on mesure la meme creux / bosse avec le spherometre, ils sont plans.
Comme dit juste là : non : il faut que celui-ci soit é-ta-lon-né !
L'idée du post est de pouvoir créer une surface de référence plane de grande précision avec les moyens les plus rudimentaires qui soient.
Pour avoir déjà pratiqué le sphéromètre en partageant l'idée que vous émettez, via génération par abrasif libre, SANS référence, donc avec un "0" qui ne voulait rien dire : la lecture ne donne vraiment aucune indication exploitable ! Car jamais vous n'aurez vos 3 disques qui seront automatiquement à 0 donc jamais vous ne pourrez exploitez vos lectures ! ^^ (sans parler du fait que la courbure ne sera jamais la même sur toute la surface, donc que la lecture ne sera jamais pertinente)

C'est le grand problème de conception du principe de base : en optique, la technique de polissage "des trois disques" pour la génération d'une surface plane de référence (à quelques nanomètres d'e sur la planéité) ne se fait pas au petit bonheur la chance : il faut un interféromètre pour SAVOIR quel travail doit être fait ! Donc pour l'optique, il s'agit d'une technique de mesure précise PAR CALCUL. (comme on peut voir un défaut QUANTIFI2 d'interférences entre 2 disques en cours de polissage, et en faisant les "équations" des 3 mesures, on arrive à trouver les erreurs réelles sur chaque disques. Il s'agit donc d'une simple méthode de calcul par confrontation !

Pareil pour le rodage par 3 de grosses pièces type marbres : sans moyen de mesure/contrôle, ça n'a aucun sens !

Quand on parle de "génération automatique" il s'agit d'une chose bien précise, lisez la suite :

'est toute la "force" de la lunette autocollimatrice c'est qu'on opère à distance
Attention, c'est la lunette qui est la référence, donc si la pièce bouge ou que la lunette bouge, vous perdez toute la précision !
Certaines lunettes peuvent être bougées, (les Davidson à 2 miroirs). Mais là c'est 1 miroir qui doit être fixe (=référence) .. donc dans tous les cas, le niveau, pour un marbre, pour du "0 budget" et pour de l'amateur est le plus utile, le moins onéreux, le plus pratique.

Et si vraiment on n'a aucun instrument, alors avec 3 ronds de fonte et par grattage on peut obtenir par génération "automatique" 3 surfaces de très grandes précisions (bien plus précises qu'un mauvais rodage avec une mauvaise technique de contrôle).
C'est uniquement pas grattage que l'on peut arriver à un plan SANS moyen de contrôle. Pour la seul et bonne raison que l'enlèvement de matière est contrôlé précisément et que cet enlèvement de matière fait suite au marquage ! Le marquage et la confrontation directe des 3 disques dans tous les sens dans un ordre précis PERMET DE SE PASSER de moyen de contrôle car les erreurs sont automatiquement diminuées à chaque cycle. La seule solution pour produire une surface réellement plane est par ailleurs d'utiliser des pièces ronde de même diamètre. ; ) plus la surface est grande, plus le travail est grand bien sûr ... donc tout ceci ne sera limité qu'à des pièces moyennes, genre disques épais de diam. 300 - 400 mm. PAS à des marbres.
ET cette technique de génération automatique est extrêmement longue par rapport à un rodage de granite qui fait suite à une cartographie. Et il faut de bons nerfs pour arriver à pratiquer le grattage :wink: (Et une bonne maîtrise du grattage)

Cela fait déjà plusieurs fois que j'explique cela. J'espère que les prochains à se poser des questions ne mettrons pas la charrue avant les bœufs et chercherons sérieusement sur le forum ou dans les bouquins au lieu de foncer tête baisser en faisant et disant n'importe quoi :wink:
 
S

sioluagelcram

Guest
Bon! je connais mes limites (qui sont très limitées :lol:) moi je me contenterais de mes 0,02 , juste pour les traçages , et pour le plus précis je sortirais les euros .:wink:
 
J

Jmr06

Compagnon
Quand on parle de "génération automatique" il s'agit d'une chose bien précise, lisez la suite :
J'ai peur de ne pas avoir compris précisément ce qu'était la "génération automatique".
Ce que j'ai compris :
- On part de 3 surfaces circulaires.
- On compare 2 à 2 les surfaces au bleu. C'est a dire qu'on les applique l'une sur l'autre avec du bleu pour voir où elles portent.
- On grappe sur les sommets ainsi détectés

J'ai déjà entendu parlé de ce type de méthode, mais je n'ai jamais vu expliqué clairement comment on confrontait les surfaces. J'ai cru comprendre qu'il y a un ordre et des orientations des plaques particulières qui permettent de trouver les sommets à gratter, mais jamais trouvé de détails.
Est-ce que tu as un site où des références qui explique cela en détail ?

On peut-être je n'ai rien compris et la "génération automatique" est tout autre chose ?
 
E

enguerland91

Compagnon
Je suis d'accord que le sphéromètre pour être exploité au mieux doit être posé sur une surface réputée comme plane pour faire le zéro. Mais le niveau qui semble avoir ta préférence @tydji doit aussi être posé sur une surface horizontale et SURTOUT très stable. Je parle en connaissance de cause car j'ai pratiqué au sein d'une équipe d'opticiens de précision et je crois que beaucoup des gens qui s'expriment sur les forums le font après s'être formés uniquement en lisant des articles sur GOOGLE et vu des vidéos sur Youtube. Quant à l'utilisation de la lunette autocollimatrice, il est clair que tu n'en as pas @tydji alors que non seulement j'en ai une mais j'ai très souvent (durant 4 ans) vu mes collègues l'utiliser. Ensuite c'est avec cet appareil (qu'ils vendaient) que MICRO-CONTROLE evec les ateliers Maitre réalisait leur bancs d'optique.
Il est clair que les gens qui veulent se lancer dans la réalisation de leur marbre doivent se procurer un livre (disponible sur le net) c'est la réalisation d'un télescope amateur de Texereau ou tout ouvrage équivalent et oublier YOUTUBE comme source de mode d'emploi/
J'ai relu les 12 pages et je n'ai pas lu une chose ou deux qui sont la base justement du travail par les abrasifs de surfaces . Déjà les abrasfs sont TOUJOURS utilisés avec de l'eau et on procède par "séchées". Tout le monde a compris qu'il faut faire des mouvements en forme de 8 mais il faut impérativement faire tourner "l'outil " (la pièce du dessus) entre ses mains et TOURNER autour de l'autre pièce aussi. Il faut apprendre de combien doit être le déport de l'outil (le faire sortir de dessus de l'autre pièce) pendant ce mouvement d'abrasion car selon ce déport on creuse ou pas l'outil. De même il faut faire passer alternativement l'outil dessous
Les opticiens utilisent un interféromètre car ils travaillent avec des pièces transparentes. Chaque opticien dispose de sa cale étalon qu'il a faite lui-même au début de sa formation il la pose sur sa pièce en cours de polissage et en éclairant le tout par dessus avec une lampe monochromatique (un lampe à vapeur de sodium et aujourd'hui un laser dans le visible)on voit apparaitre des lignes sombres espacées de lignes claires. La distance entre deux lignes sombres équivaut à une différence de hauteur égale à la longueur d'onde de la lumière. On mesure donc une pente aussi ici. mais surtout sans toucher à quoique ce soit.
Pour travailler le verre les opticiens utilisent des plateaux tournant (genre tour de potier) soit en fonte d'acier soit en laiton qu'ils font aplanir régulièrement sur un tour à métaux.
 
serge 91

serge 91

Lexique
@enguerland91
Mais quand vas-tu comprendre que tu ne t'adresses pas à des industriels prêts à investir des millions !
Tu t'adresses à des amateurs qui prennent plaisir à réaliser le mieux possible avec le minimum de matériel et d'argent.
La façon dont Thales réalise ses miroirs, c'est "rigolo" à savoir, mais ça ne concerne personne en pratique.
 
toff

toff

Compagnon
Bonjour,

Je ne comprend pas ce que vient faire, aussi pertinente soit-elle, une méthode issue de l'optique dans un sujet de fabrication de marbre de contrôle mécanique par ses propres moyens. Personne ici ne c'est lancé dans la réalisation d'une optique astro....
De plus, pour l'avoir fait, le niveau ne nécessite aucune surface de référence de précision pour être étalonné puisqu'il suffit procéder par retournement. Avoir un support stable est une contrainte acceptable pour les amateurs que nous sommes.

Encore une fois, je me suis lancé dans l'aventure sans aucune expérience ni matériel spécifique (j'ai fabriqué mon niveau) et grasse au partage d'expérience de @cudrouc et le super fichier de @Jmr06, le résultat obtenu répond largement au besoin et oui je n'ai pas travaillé à l'eau, mais ça marche, il faut juste adapté la méthode au travail à sec.

Une énorme différence entre le monde amateur et pro est que nous ne comptons pas nos heures, les méthodes industrielles que peuvent avoir utilisé certain d'entre nous dans notre vie professionnelle n'est pas forcement la seule méthode qui permette d'obtenir le résultat escompté...

Ok nous n'avons pas de lunette autochepasquoi mais nous ne sommes pas des ratés pour autant :wink:

Sur un forum l'expérience se partage mais ne s'impose pas.
 
G

gwenediz

Apprenti
C'est uniquement pas grattage que l'on peut arriver à un plan SANS moyen de contrôle. Pour la seul et bonne raison que l'enlèvement de matière est contrôlé précisément et que cet enlèvement de matière fait suite au marquage ! Le marquage et la confrontation directe des 3 disques dans tous les sens dans un ordre précis PERMET DE SE PASSER de moyen de contrôle car les erreurs sont automatiquement diminuées à chaque cycle. La seule solution pour produire une surface réellement plane est par ailleurs d'utiliser des pièces ronde de même diamètre. ; ) plus la surface est grande, plus le travail est grand bien sûr ... donc tout ceci ne sera limité qu'à des pièces moyennes, genre disques épais de diam. 300 - 400 mm. PAS à des marbres.
Bonjour
Tout a fait d’accord avec ça, pieces rondes ou carrées qu’on peut tourner de 90° pour verification et pas rectangulaires avec lesquelles on ne verifiera pas toute la surface si on fait 90°.
Pour ce qui est de la lunette autocollimatrice il faut aussi prendre en compte la durée des mesures qui peuvent être longues et peuvent conduire à des erreurs dues à des variations de température de la piece par exemple.
Je ne sait pas si le livre a déjà été cité mais je recommande la lecture de Foundations of mechanical accuracy de wayne Mooretrès abordable et clair, on trouve les marbres traités dans la partie géométrie du bouquin (malheureusement je ne pense pas qu’il aie été traduit en français).
 
E

enguerland91

Compagnon
J'entends bien que vous n'avez pas l'ambition de connaitre COMMENT on peut arriver à ses fins dans une réalisation amateur MEME si compte-tenu des moyens, de l'expérience et de la dextérité de chacun on tendra plus ou moins vers l'impeccable.
Vous n'avez rien compris si vous n'avez pas compris que la méthode décrite ici est celle de l'optique quand bien même le matériau n'est pas le même.
Excusez moi, je croyais m' adresser à des gens passionnés surtout par le travail aussi parfait que possible.
Je vous laisse continuer à vous complaire dans l'à peu près
 
toff

toff

Compagnon
@enguerland91 il serait passionnant de décrire précisément la technique sans ironie envers ce qui est montré ici. Ouvre une discussion et soit pédagogue, j'en serai ravi.
Je vous laisse continuer à vous complaire dans l'à peu près
De quoi tu parles, moi j'ai 3.7µ de défaut max sur une surface de 730x300, en usinage traditionnel il me semble que ce soit largement suffisent et je n'ai plus les valeurs de ce qu'a fait @cudrouc mais il me semble qu'elles soit encore meilleurs.
Tu usines quoi toi qui impose mieux ?
 
Dernière édition:
J

Jmr06

Compagnon
Vous n'avez rien compris si vous n'avez pas compris que la méthode décrite ici est celle de l'optique quand bien même le matériau n'est pas le même.
Juste en passant, la méthode des 3 marbres existait bien avant que l'on fasse de l'optique.
Elle était connue dans l'antiquité.
Mais bon, passons ... Peu importe qui à l'antériorité.
 
tydji

tydji

Ouvrier
J'entends bien que vous n'avez pas l'ambition de connaitre COMMENT on peut arriver à ses fins dans une réalisation amateur MEME si compte-tenu des moyens, de l'expérience et de la dextérité de chacun on tendra plus ou moins vers l'impeccable.
Vous n'avez rien compris si vous n'avez pas compris que la méthode décrite ici est celle de l'optique quand bien même le matériau n'est pas le même.
Excusez moi, je croyais m' adresser à des gens passionnés surtout par le travail aussi parfait que possible.
Je vous laisse continuer à vous complaire dans l'à peu près
Relisez mon post n°364 merci, car vous parlez de choses différentes et vous vous emmêlez les pinceaux ! Et en plus la déblatération sur l'optique (qui est toujours très intéressante par ailleurs) n'est PAS LE SUJET ICI ! :s
Courage :wink:

J'ai peur de ne pas avoir compris précisément ce qu'était la "génération automatique".
Ce que j'ai compris :
- On part de 3 surfaces circulaires.
- On compare 2 à 2 les surfaces au bleu. C'est a dire qu'on les applique l'une sur l'autre avec du bleu pour voir où elles portent.
- On grappe sur les sommets ainsi détectés
Comme son nom l'indique, l'idée c'est que le travail diminue l'erreur de manière automatique. Sans avoir à utiliser de moyen de métrologie. Donc je crois que vous avez tout compris en fait. :wink:
Mais comme précisé dans le post n°364, c'est très long et cela se fait uniquement par grattage. (enfin on peut le faire par abrasif aussi, mais pour de la fonte le grattage est le plus efficace car l'abrasif s'incrustant ce n'est pas pertinent)
Moi j'avais tout trouvé sur le net : bouquins en français + celui en américain déjà cité.
Mais conne expliqué, ce n'est pas fait pour des grandes surfaces type marbre granite. Le niveau (ou la lunette) + un travail local est bien plus pertinent.
 
tydji

tydji

Ouvrier
doivent se procurer un livre (disponible sur le net) c'est la réalisation d'un télescope amateur de Texereau ou tout ouvrage équivalent et oublier YOUTUBE comme source de mode d'emploi/
En quoi est-ce que cela est pertinent pour la fabrication d'un marbre ?!
En fait je ne comprends pas trop votre démarche : vous critiquez mais n’amenez rien au problème : comment SE fabriquer un marbre de bonne qualité avec LE MOINS d'OUTILS POSSIBLE !
A quoi il vous servira votre morceau de verre de 20cm de diamètre plan à 30 nm dans un atelier d'usinage ? : à rien !
 
cudrouc

cudrouc

Compagnon
Bonjour à tous !
De ma propre expérience, pour du granite il suffit de 3 plaques et d'un crayon papier si on s'en tient à du grade 2 par exemple.
On crayonne des traits sur la totalité de la surface des 3 plaques, on les rode les unes contre les autres avec du grain libre. Le crayon s'efface là où ca frotte. On voit très bien les creux.
Ca marche très bien et on peut obtenir la classe 2 sur un marbre de 400x600 juste avec cette méthode.

Pour du grade 2 pas besoin de plus que ca.

Pour plus de précisions on ne voit plus suffisamment les défauts avec cette méthode.
Il faudra donc des moyens de contrôle pour localiser et quantifier les défauts.

Pour les adeptes du shpéro :
Le sphéromètre permettra de donner des infos pour aller plus loin : Selon le mouvement que l'on donne aux plaques on va créer du défaut qui ne PERMETTRA PAS d'aller plus loin dans la précision SANS moyens de contrôle !
Le sphéromètre nous dira si on donne de la déformation convexe ou concave. Ce qui permettra de placer la plaque convexe en dessous et la concave au dessus quand on rode, pour essayer de corriger le défaut.

On peut viser la classe 2 voir 1 avec le sphéromètre + crayon à papier .... classe 1 je ne suis même pas sûr...

Pour les adeptes du niveau :
Pour aller plus loin c'est niveau de précision, identifier les creux et les bosses, agir localement à la cale PUIS TOUJOURS un coup de rodage plaque contre plaque pour égaliser et ne pas fabriquer des vaguelettes partout.

Là on peut avoir du classe 1 ou classe 0. Difficile d'aller plus loin quand le niveau 0,02 mm/m donne que des mesures < à 1 graduation !!!

Pour les adeptes de l'optique : auto-collimateur, franges etc...
Au dela de la classe 0 (classe 00 et 000) le niveau ne suffit plus, il faudra des moyens optiques, local climatisé etc.

Voila pour ce que j'ai constaté lors de la fabrication de mes 3 marbres 600x400 et lors de la rénovation de mon gros marbre 800x500.

Dans tous les cas n'oubliez jamais que l'on ne peut pas parler de précision sans la mesurer. Une estimation n'est pas une mesure.

a+
Bonne journée à tous !
 
furynick

furynick

Ouvrier
@cudrouc : petit détail qui pourrait avoir de l'importance, quelle méthode utilises-tu pour répartir la silice ou le diamant sur la surface du granit à roder ?

J'ai un projet de CNC en granit qui prend forme et je vais tenter de me procurer 3 plaques de ~850x850 que je devrais surfacer pour construire le châssis.
 
cudrouc

cudrouc

Compagnon
@furynick : au début je jetais le grain comme ca sur la plaque et je dispersais à la main… c’est suffisant pour l’ebauche. Pour la finition et pour etre plus régulier sur la fin je mettais une balayette dans le sachet de grain puis je la secouais un coup au dessus du sachet. Et je la tapais sur la plaque pour diffuser un peu de grain sur la plaque…. Comme ca ca en pose très peu et ca fait pas des paquets, c’est uniforme !!!

850x850 bon courage c’est du taf !!!
 
furynick

furynick

Ouvrier
au final ça sera 900x900 ... mais 80kg la plaque ça va être du sport en plus du taf !!

C'est un poil hors-sujet mais le projet ressemble à ça :
projet-01.jpg
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour
@furynick l'épaisseur du "socle" mérite d'être multipliée par 3 au moins : je suppose que les 80 kg que tu évoques seraient alors multipliés aussi par 3.

@cudrouc n'as tu jamais pensé à un système mécanique pour "mouvoir" la plaque ?
Par exemple utiliser un étau limeur (ou un appareil dédié) et guider manuellement pour donner les mouvements "qui vont bien"...
 
furynick

furynick

Ouvrier
@yvon29 : sur quoi tu te base pour évoquer une nécessité de plus de 10cm d'épaisseur ?
Les points d'appui sont espacés au maximum de 30cm et une plaque de granit de 12mm résiste sans pb à mon poids concentré au milieu de la porté avec même un mouvement d'appui (~100kg).
Je n'ai pas encore mesuré la déformation dans ces conditions mais l'objectif n'est pas de construire une CNC de classe 00. Si j'ai une précision d'usinage de 50µm ça sera déjà très largement suffisant pour mes besoins.
 
E

enguerland91

Compagnon
Je ne vois pas l'intérêt du granit pour faire ce type de châssis de cnc. Par contre je vois un gros inconvénient c'est comment fixer les éléments en granit entre eux et ensuite fixer les guidages linéaires sur le granit Ajoutez à cela la faible densité du granit.
MOI j'utiliserais un marbre en fonte acheté sur leboncoin à la place de devoir acheter 3 pièces en granit et de devoir les "rectifier".
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour
sur quoi tu te base pour évoquer une nécessité de plus de 10cm d'épaisseur ?

Le granit n'a pas une rigidité infinie, et donc se déforme donc comme tous les autres matériaux.

Infos provenant de ce site :

Rigidité de la Fonte grise : 40 à 60 % de celle de l'acier (rapport des modules d'Young).

Rigidité du granit : 20 à 30% de l'acier soit moitié de celle de la fonte.

C'est (peut-être ?) pour cette raison que les marbres en granit sont grossièrement 2 fois plus épais que ceux en fonte.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Pas d'inconvénient pour la fixation : un insert scellé, j'ai fait quelques tests de cisaillement et il faut que j'en fasse à l'arrachement. De plus, trouver un marbre en fonte de 900x700 va être particulièrement difficile et surtout très cher même sur leboncoin alors que le granit j'en ai 5 revendeurs à proximité et les 3 plaques sont à 400/500€.
De plus, de nombreux hobbyistes renforcent leur châssis métal avec un mélange époxy/granulats pour justement pallier aux faiblesses du métal (vibrations/stabilité). J'ai cru voir que certains constructeurs produisent même des CNC avec des composants en granit.
Et par dessus tout, je n'ai aucun moyen d'usiner un potentiel châssis en acier ou en fonte alors qu'on peut obtenir une planéité plus que satisfaisante avec du granit.
Question RDM, les limites du granit sont de toutes façons supérieures aux contraintes théoriques maximales qu'endureront les plaques donc inutile d'avoir plus rigide.
A titre d'info les simu avec un chargement de 15kg sur un point précis du rail donnent 0,052mm de déplacement et une contrainte max de 9,8MPa et il n'y a quasiment aucune chance que ce cas se produise.

Autre point, le métal ça rouille et ça se déforme avec la température donc moins stable que le granit dans le temps.
simu.png
 
Dernière édition:
E

enguerland91

Compagnon
j'ai fait quelques tests de cisaillement et il faut que j'en fasse à l'arrachement
Tu vas avoir une énorme surprise sur la tenue à l'arrachement du granit. Elle est quasi nulle. Sur les tables en granit pour l'optique (j'ai travaillé 20 ans les coudes dessus) il fallait surtout ne pas solliciter les inserts à l'arrachement en veillant à ce que la pièce que l'on voulait fixer ne constitue pas un "pont" au dessus de l'insert.
Par ailleurs pour percer proprement du granit il faut des forets tubulaires carotteurs diamantés Enfin la faible masse volumétrique du granit impose de l'utiliser en fortes épaisseurs sur une machine-outil, d'où la remarque déjà faite et à laquelle je plussoie.
Perçage granit 1.jpg

Perçage granit 2.jpg
 
Dernière édition:
Aiwass

Aiwass

Compagnon
des CNC en granit, on en a déjà vu passer ici, que se soit du "monobloc" ou du mix époxy/granulat. sa tiens la route, y a pas de soucis a se faire la dessus.
 
E

enguerland91

Compagnon
des CNC en granit, on en a déjà vu passer ici, que se soit du "monobloc" ou du mix époxy/granulat. sa tiens la route, y a pas de soucis a se faire la dessus.
Tu aurais les liens sur ce forum ? MOI tous les exemples que j'ai sur ce forum comme sur MB il s'agit de béton et non de granit/époxy car tout le monde a reculé devant le prix à mettre dans la résine époxy. Micluc peut-être ? Tout le monde a applaudi à cette réalisation mais personne n'a acquis ses moules pour faire la même cnc.
Autant un moulage est justifié pour faire un bâti, autant des pièces assemblées en granit pour faire un bâti c'est beaucoup de travail délicat avec des outils peu courants pour un résultat non convaincant pour MOI.
Quelqu'un a commencé sa cnc de très grande précision mais je ne crois pas avoir vu la machine finie.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Faible masse volumique ? à 2,6T/m3 c'est pas ce que j'appellerai faible mais tout est relatif, par rapport aux 7,8T de l'acier on est loin j'en conviens.
Toutefois, manipuler une plaque de 125kg (en considérant 900x700x25) que je ne pourrais pas rectifier par mes propres moyens et une plaque de 70kg que je pourrais travailler sans trop de problème je crains de ne pas vraiment avoir le choix.
Percer ça pose aucun pb, les forets diamantés font très bien le boulot et il suffit de quelques dizaines de secondes pour forer un trou de diamètre 10 par 13 de profondeur.
 
B

babel

Apprenti
Salut je suis retombé la dessus j'en profite pour vous le transmettre tant qu'à faire , en anglais par contre mais bon il y a de bon traducteur ... ;P


Dès que je retrouve la méthode original proposée par witworth pour le rectangle ( ainsi qu'une methode pour usiner des angle à 90 ° base aussi de trois plaque ), et je reporte ça ici je pense que ça fera on bon complément :wink:.

J'en profite au passage pour faire un petit édit historique :P :
source : https://www.gracesguide.co.uk/Joseph_Whitworth

1830s He developed an economical method of producing accurate plane surfaces, using colouring matter (the forerunner of today's 'engineer's blue') and scraping techniques on three trial surfaces. Some claim that the same three plate method already existed, using grinding techniques, giving less accurate results. The development led to an explosion of development of precision instruments using these flat surface generation techniques as a basis for further construction of precise shapes. 'The following is his own account, of his idea of "a true plane," and of the mode in which he applied it: "Up to that time the most accurate planes had been obtained by first planing and then grinding the surfaces. They were never true. My first step was to abandon grinding for scraping. Taking two surfaces, as accurate as the planing tool could make them, I coated one of them thinly with colouring matter, and rubbed the other over it. Had the two surfaces been true, the colouring matter would have spread itself uniformly over the upper one. It never did, so, but appeared in spots and patches. These marked the eminences, which I removed with a scraping tool till the surfaces became gradually more nearly coincident. But the coincidence of two surfaces would not prove them to be planes. If one were concave and the other convex, they might still coincide. I got over this difficulty by taking a third surface, and adjusting it to both of the others. Were one of the latter concave and the other convex, the third plane could not coincide with both of them. By a series of comparisons and adjustments I made all three surfaces coincide, and then, and not before, know that I had true planes."'[5]. See also observations in the 1888 obituary below.

Witworth est donc le papa tout simplement de ce que l'on appel la précision mécanique ... inventeur du bleu d'ingénieur , et de la surface de référence et du grattage ...entre autre ... il à 27 ans , en 1830 :D ... Mes respects et merci .
Fin de l'édite et du moment de souvenir .
A plus
 
Dernière édition:

Sujets similaires

S
Réponses
25
Affichages
908
simonpbmeca
S
thierry74
Réponses
24
Affichages
1 133
thierry74
thierry74
tydji
Réponses
31
Affichages
1 325
AlainDuRove
A
misty soul
Réponses
4
Affichages
805
serge 91
serge 91
O
Réponses
14
Affichages
701
tatave
tatave
P
Réponses
10
Affichages
700
p027372
P
T
Réponses
32
Affichages
3 018
MARECHE
M
D
Réponses
5
Affichages
606
psemel
P
yvon29
Réponses
9
Affichages
1 473
daniel g
D
P
Réponses
37
Affichages
1 383
Dodore
Dodore
Haut