fabrication broyeur végétaux

  • Auteur de la discussion tchoucar
  • Date de début
T
tchoucar
Nouveau
26 Avr 2020
6
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour tous le monde,
Je vais vous présenter ici mon projet de broyeur à végétaux.
Il tournera autour d'un moteur 230V monophasé de 3ch.

Pour sa réalisations je me suis basé sur diverses conceptions trouvées sur net, que j'ai adapté à ma sauce. J’espère que le résultat sera concluant quand les premiers essais serons réalises.

1ère étape, modélisation de l'arbre de coupe et de ses couteaux en 3d.
Je me suis décidé à partir sur un rotor à 6 couteaux.

Le diamètre de l'arbre est de 55mm au plus faible, 75mm au plus gros.
Les couteaux font 135mm de largeur de coupe,

mon broyeur v9.jpg
mon broyeur v91.jpg


Ensuite je suis passé à la réalisation de l'ensemble. J'ai récupéré un vieux arbre de moteur électrique que j'ai usiné au bonnes dimension au tour. Puis toujours dans la récupération j'ai simplement souder au centre 2 gros écrous.
IMG_20200430_175928_1.jpg


Pose de l'ensemble sur une ébauche de châssis.
IMG_20200501_112445.jpg



Fabrication du support du contre couteau. Pour ce faire j'ai fabriqué un "faux" couteau dans une chute pour caler l'ensemble.
Le contre couteau sera ensuite usiné avec des lumières pour être réglable.
IMG_20200502_163521_1.jpg


Après je vous avoue que j'ai avancé sans trop faire de photos
IMG_20200510_194920.jpg

IMG_20200510_194925.jpg

IMG_20200510_194934_1.jpg




Alors le moteur est un 3000 tour/min. La transmission sera au début assuré par un ensemble pignon/chaine pour que le rotor tourne à 1300 tr/min.
C'est de la récupération d'une vieille transmission de moto.

A terme si l'ensemble est concluant je passerai sur un ensemble poulies/courroies pour assurer une transmission plus fluide et surtout avoir un peu de souplesse.

Voila au j'en suis pour le moment, il manque sur les photos le carter de protection de transmission que j'ai réalisé mais pas photographié.

Il me reste à faire:

- une trémie d'éjection pour les copeaux, mais j'attends d'abord de faire un essais en réel pour voir comment l’éjection se passe.

- Monter la couronne sur l'arbre de coupe. Il faut que je réfléchisse car je veux la monter sur un volant d'inertie pour compenser la faible puissance de mon moteur.
Il faut donc que je regarde ce que j'ai comme matière première et réfléchir au diamètre/poids de ce volant.

- Et biens sur après essais, un bon coup de peinture ...



Bon maintenant les questions:

- Déjà, qu'est-ce que vous pensez de ce projet ? l'ensemble vous semble cohérent ou pas ?

- Enfin, comme vous pouvez le voir, il n'y a pas de couteaux. C'est normal, je veux les fabriquer.
Pour ce faire je suis partis dans l'idée de les faire moi même à partir D'acier XC48.

Plusieurs raison à cela:

- Pas cher
- relativement dur après trempe
- s'usine facilement avant trempe
- La trempe reste superficielle, ce qui devrai permettre de garder une certaine souplesse de l'ensemble mais en ayant quand même un bon tranchant.


Avez-vous des conseils pour réaliser la trempe de cet acier ? C'est une opération que je n'ai jamais réalisé sérieusement.
J'ai déjà trempé quelques petit bout d'acier, mais sans procédure ni rien. au pifomètre avec des résultats aléatoires.


Bonne soirée.
 
C
cf63
Compagnon
13 Juil 2008
2 013
Clermont Ferrand
Bonsoir.

Beau projet et excellent début de réalisation.

Quelques suggestions:
La largeur de coupe est importante, 3 cv me semble une limite basse, sinon il faudra limiter le Ø de broyage
( je possède un modèle du commerce avec 1 moteur 3cv 3000t/mn mono ; 2 couteaux sur disque, c'est presque le minimum mais bonne évacuation )

Il faut absolument que le système puisse s'ouvrir" facilement" avec une sécurité électrique efficace pour les cas de bourrage et remplacement des lames.
Les lames doivent être trempées sinon la dure de vie est trop faible.

L'évacuation des copeaux sera telle suffisante car j 'imagine que vous aller passer des branches de Ø10 ( gros volume)
Sur certains modèles du commerce, il y a un disque qui aide les copeaux a s'évacuer.

Belle trémie pour les branches.
Cldt, cf63.
 
J
jf62
Compagnon
6 Avr 2013
961
Pas-de Calais
Bonjour
Au vu du mien de 2,8 kW muni d un reducteur épicycloïdal a double étage pour tourner a environ 60 tr/mn avec une "fraise" de 90 de large, je pense que ta réduction est très insuffisante, a la première branche sérieuse le moteur va caler à mon avis.
 
T
tchoucar
Nouveau
26 Avr 2020
6
  • Auteur de la discussion
  • #4
Déjà deux réponses, c'est super.

Alors niveau diamètre de broyage, je ne compte absolument pas passer des branches de 10cm.
Comme vous me l'avez fait remarquer la puissance est bien trop faible.
Si la lame fait 135mm de large c'est uniquement dans le but d'avoir un entonnement large et que des branches ne se coince pas dans la trémie.

Je compte rester dans les 4 à 5 cm de diamètre maximum.

La trémie se démonte assez facilement. Il y a seulement 4 vis en face avant et le pieds au dos.
En 2 minutes c'est démonté, et j'aurai un accès complet à tout le rotor. Une sécurité sera bien entendue présente. :wink:

J'ai choisi de tourner assez vite ( 1300tr/min) pour favoriser une évacuation des copeaux.
En tournant doucement ça évacue uniquement ver le bas, hors j'aimerai que les copeaux soit "projetés", pour atterrir directement dans une remorque si possible.
Le problème des broyeurs lent c'est que tout tombe au sol juste devant...

C'est dans ce but que justement je veux monter un volant d'inertie, pour compenser le manque de puissance du moteur.
Je n'ai pas pesé l'ensemble mobile, mais juste l'arbre sans les couteau fait au moins 25kg.

De façon totalement arbitraire, je me dit que monter un volant d'un diamètre de 300mm et d'un poids de 50kg devrai me permettre d’emmagasiner assez d’énergie pour que le broyeur ne se coince pas.

J'ai fait le choix de partir sur cette voie en me disant que au pire, si ça tourne trop vite je monterai un réducteur pour tourner doucement.


Quoi qu'il en soit c'est un prototype, qui j'espère fonctionnera. Ça m’embêterai d'avoir fait tout ça pour rien. :lol:

Sur vos broyeur, c'est un moteur asynchrone comme le mien, ou un simple moteur à charbons comme ceux que l'on retrouve sur les perceuse en simplement plus gros ?

Bonne soirée, et si vous avez des conseils sur la trempe de mon acier XC48 pour les lames je prends volontiers .

Merci
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
1 959
Bonsoir
Pour moi la puissance est trop faible avec cette démultiplication, mais je ne demande qu'a être surpris,
Faire tourner un volant d’inertie de 50kg à 1300rpm n'est pas à prendre à la légère si je puis dire, ça peut faire beaucoup de dégâts si c'est mal géré,
Pour moi c'est un pansement sur une jambe de bois, ça va juste déplacer le problème plus loin, il ralentira plus doucement, mais finira par caler, car une fois l'énergie dissipée il va falloir l'énergie pour couper la branche + l’énergie consommée pour "relancer" le volant...
 
tooof
tooof
Ouvrier
5 Juin 2017
448
Grasse (06)
Moi je suis surtout inquiet pour la trempe artisanale des lames. Pas assez trempé, c'est pas grave, mais ça peu devenir cassant si c'est trop trempé. Et la , si ça casse, ça va partir loin...

J'ai cru comprendre qu'il y avait des aciers dédiés ( lesquels ?)pour ca, :wink: ce serai moins jusqu'au-boutiste, mais plus prudent.
 
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 110
FR-55 Bar le Duc
Je compte rester dans les 4 à 5 cm de diamètre maximum
Là, tu rêves: je possède un broyeur Eliet Major (moteur thermique Honda de 9cv) et les branches de 40/50mm passent mais une par une en les retenant et à condition que ce ne soit pas du bois dur et sec.
 
tranquille
tranquille
Compagnon
12 Avr 2008
5 820
FR-12320 - Aveyron - Conques
Dubitatif sur la puissance aussi . Tu devrais faire un essai pour valider, y compris avec des lames simples.
Chez Eliet, on est sur une fonction "hache" et non pas "ciseau", ce qui demande moins de puissance
(hache : coupe en biais, ciseau : coupe perpendiculairement au fil du bois)

Ceccato en a un de 3cv mais en double coupe http://ceccato-olindo.it/prodotto/tritone-sprint-230v-400v/

Le mien qui dépote bien !

20200404_161055.jpg
 
Dernière édition:
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 110
FR-55 Bar le Duc
Oui, une vingtaine de couteaux triangulaire (pour pouvoir les tourner d’1/3 de tour quand une face ne coupe plus) répartis autour du rotor (qui tourne vite) à des angles différents.
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 223
nord montpellier
bonjour ,
tel que présenté , mon sentiment est que c'est bien plus un avaleur qui va davantage déchiqueter que couper en petits morceaux ; conclusion : les fibres du bois vont s'écarter sans se briser et tout va bourrer ; à mon sens , les couteaux et la semelle doivent faire un angle très ouvert pour sectionner et donc évacuer par la suite des coupes et pas des déchiquettements
A++++
 
tranquille
tranquille
Compagnon
12 Avr 2008
5 820
FR-12320 - Aveyron - Conques
il y en a qui ont ce principe dans le commerce, avec une contre-lame. Sur le mien, en premier étage, je suis comme ça mais en tangentiel



12918_3_1523263280_IMG_0357.jpg
 
Dernière édition:
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 110
FR-55 Bar le Duc
Le mien est fait comme ça:

8D901CCE-B2EF-475E-9490-6965FC166771.png
 
tranquille
tranquille
Compagnon
12 Avr 2008
5 820
FR-12320 - Aveyron - Conques
J'ai un petit Eliet Maestro comme ça. Ca coupe bien mais pour le ligneux, ça avale un peu. J'ai eu du mal avec des osiers. ça reste un bon principe, le Ceccato, c'est plus bourrin
 
Dernière édition:
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 297
F-69 sud-ouest Lyon
La trémie se démonte assez facilement. Il y a seulement 4 vis en face avant et le pieds au dos.
En 2 minutes c'est démonté, et j'aurai un accès complet à tout le rotor. Une sécurité sera bien entendue présente. :wink:
Pour moi c'est beaucoup trop. Tu dois pouvoir l'ouvrir en 10 à 20 secondes par un système monté sur charnières qui dégage les couteaux, sinon tu vas vite trouver ça fastidieux.
Fermeture /ouverture par un système rapide genre sauterelles, interrupteur de sécurité qui coupe l'alim du moteur.
Après le problème c'est surtout l'affutage des couteaux.
 
Haut