Epaisseur minimale d'un copeau

  • Auteur de la discussion AVN
  • Date de début
A
AVN
Ouvrier
19 Déc 2009
402
89 sud
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour
C'est à la fois une question d'ordre général et limité car je m'intéresse qu'aux copeaux de tour et de rabotage/rainurage; de plus je ne suis pas sûr qu'elle soit posée en bonne rubrique.
Pour limiter les cas de figure, je propose de considérer un acier genre XC 48 ou faiblement allié aux environs de 60/80 kg/mm².
Sur des pièces de l'ordre de Ø 20/30 mm que peut-on espérer comme copeau minimal ( ou profondeur de passe minimale) en tournage selon l'outil utilisé ( HSS ou carbure ou ...)?
En rainurage, je reviens un peu sur deux posts que j'ai passés "Rainurage hélicoïdal" et "Canon du 1873" où j'évoquais l'usinage et l'utilisation de rodoirs ou gratteurs en hélice. Je poursuis mes bricolages sur ce sujet et je rencontre des difficultés pour obtenir des surfaces parfaitement lisses sans aucune trace d'arrachement. Mes essais sont faits sur des ébauches en acier doux (étiré) ou en Stubs avec des outils de coupe soit en barreau traité soit en Stubs trempé ( à peine revenu), lubrification avec huile spéciale ou suif. Le problème me semble être dans la profondeur de passe: trop faible, l'outil glisse, un poil de plus, il engage trop.
Qu'en pensez-vous ? Opérations faites sur machine manuelle ( genre Rapid-lime maison), vitesse d'avancement 100 mm en 5 ou 6 secondes ( 1 m/mn).
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 829
Nancy
Bonjour,
Le copeau minimal dépend de beaucoup de choses mais surtout des jeux de la machine et de la finesse d'affutage. Sur mon EMCO 11 j'arrive à faire des passes de 5/100 . Sur l'acier moyen je dirais plutôt 1/10. Il faut donc jongler pour arriver à la cote finale (très vieux débat déjà traité dans de multiples posts)
Salutations
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 383
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour,

Pour ce qui est du copeau minima ont y arriva toujours sur un tour ou fraiseuse si pas trop de jeux dans les mouvement, par contre pour du rainurage c'est souvent le problème par ce que c'est du a la flexion de l'outil.

Chez nous on avait une machine a rainurer avec mat interchangeable et l'outil était toujours en appuis sur se mat, le système est simple c'est deux clavette pentées qui glissait une sur l'autre, se système permettait de faire des passes aux centième avec un état de surface très correcte le tout arroser avec de l'huile entière.


Voici le principe.

@ +


[attachment=0]mat.JPG[/attachment]
 
V
Vanell
Nouveau
16 Juin 2012
4
Bonsoir,

La "vitesse d'avance" normalement c'est la vitesse de coupe si c'est des m/min. Sinon je pense que si tu voit des traces de l'arrachement de matière c'est que tu va trop vite dans la matière. Un bonne état de surface est fonction de ta vitesse de coupe (m/min), de ta profondeur de passe et de ton avance si c'est un tour ou une fraiseuse (mm/tour) et d'autre paramètre incontrôlable comme les jeux de la machine.
Si tu a l’impression que ton outil flanche soit tu va trop vite avec une profondeur de passe trop faible l'outil glisse sur la matière, soit tu peu essayé d’affûter ton outil si possible.

Salutation, V
 
Haut