emboutissage tôle

  • Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
12 Décembre 2007
167
Waterloo Belgique
- emboutissage tôle
#1
bonjour,

pour étudier la faisabilité d'un projet j'aimerais calculer la force necessaire pour emboutir une pièce.

il s'agit d'emboutir une cloche, donc il s'agit d'une pièce circulaire.

seulement je ne trouve pas de formule rapprochée pour calculer l'effort necessaire pour réaliser cela.

Donc si quelqu'un à cela sous la main ?
peut etre aussi savoir calculer en cas d'un emboutissage à chaud ou à froid

pour info je compte prendre une tôle entre 1 et 1,5mm d'épaisseur, la cloche finie devrait avoir un diametre d'environ 130mm
 
- emboutissage tôle
#2
l'emboutissage demande des machines énormes !
J'en ai vu pas mal dans mon boulot et c'est assez énorme même pour des petites pièces !
Oublie ce type de machine à titre privé ...

Par contre, j'ai déjà vu un mec qui forme les plats en acier sur un tour et il repousse avec divers contre-moule l'acier jusqu'à lui donner la bonne forme. Ca parait assez simple, il suffit d'avoir plusieurs contre-forme pour arriver à la forme définitive. J'avais vu un reportage à la télé sur ce métier. Mais bon, c'était il y a plusieurs années et je serais infoutu de t'en dire plus !
Ca marche par fluage successif .
 

jajalv

Administrateur
22 Août 2007
11 644
Rhône-Alpes-Auvergne
- emboutissage tôle
#3
bigeye a dit:
Par contre, j'ai déjà vu un mec qui forme les plats en acier sur un tour et il repousse avec divers contre-moule l'acier jusqu'à lui donner la bonne forme.
Ce genre de travail se fait généralement sur un "tour à repousser".
Ce type de machine n'est plus guère utilisé, et est particulièrement dangereux. (pour certaines opérations, le tourneur était même obligé de s'attacher).
Cette technique s'apparente plutot au tournage sur bois, mais au lieu de faire des copeaux, on repousse du métal (technique très employée jadis pour la vaisselle en étain).

Si la cloche est du type démoulante (aucune partie en contre-dépouille), je pense que c'est faisable, en faisant au préalable une forme en bois, et en formant la tole sur celle-ci à l'aide d'une molette lisse.

Bonne journée.
 
12 Décembre 2007
167
Waterloo Belgique
- emboutissage tôle
#4
pour les matrices, je compte les réaliser en acier taillé dans la masse.

j'ai a disposition une cintreuse hydraulique pour gros tuyau de chauffage, je pense qu'elle développe déjà quelques tonnes.
j'ai aussi un verrin hydraulique crique pour camion (10Tonnes)

mais sans doute qu'en chauffant la tôle l'effort à produire sera bien moindre.

enfin bon, moi j'ai besoin d'une formule pour calculer tout ca, après je verrai si j'abandonne l'idée ou non.
 
19 Novembre 2007
895
POMMEUSE (77)
- emboutissage tôle
#6
En ce qui concerne le repoussage, il doit encore exister, de nos jours, des société qui font du repoussage (terme employé pour déformer, à froid une feuille de métal pour lui donner une forme spécifique) car la société Paris-chaines (A bagnolet) vend des pièces qui sont fabriquées en repoussage.

En ce qui concerne l'emboutissage de tôles, il faut un outil spécifique, et ne pas oublier les serre-flan, en effet, si tu ne veux pas que ton métal fasse des vagues à la base de la cloche, il faut avoir retenu le métal lors de l'emboutissage. Ces outils nécessitent donc la puissance nécessaire à l'embouti, plus la puissance absorbée par le serre flan.
 
8 Mai 2007
2 985
Vienne Isére 38
- emboutissage tôle
#9
ça n'engage que moi mais je pense pas que ce soit la peine de trop te prendre la tete , tu coince ta piéce entre deux brides ou ta contre forme et qui ce serre a l'aide de boulon le tout monté sur un chassis de type presse en ipn avec ta cintreuse qui doit pouvoir enboutir ça sans probléme puique elle doit pouvoir cintré au minimum jusqu'au 40/49
le seul probléme c'est si ta cloche doit avoir une dimension précise , il faudrat faire tes formes en fonction de l'élasticité de ta tole...