Advertisements

Digression - Rainure de clavette, nombre de passes

G
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 414
  • Auteur de la discussion
  • #1
Digression intéressante, créée par le déplacement de messages, sur la vente de cet objet:
Tête à fraiser, rectifier, à excentration réglable


A ma connaissance, personne n'usine de rainure de 8 avec une fraise de 8... Mais c'est un précurseur de l'usinage tronchoïdal si j'ai bien compris...
 
Dernière édition par un modérateur:
Advertisements
F
FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 113
Marrant l'introduction de ce brevet... A ma connaissance, personne n'usine de rainure de 8 avec une fraise de 8... Mais c'est un précurseur de l'usinage tronchoïdal si j'ai bien compris...
Tu pourrais préciser pourquoi personne n'usine de rainure de 8 mm avec une fraise de Ø 8 mm ?
Il m'arrive de le faire avec une fraise en bon état, je ne vois pas où est le problème.
 
Romain 63
Romain 63
Compagnon
23 Avril 2013
1 281
FR-28 Perche
Bonsoir, on a coutume de dire qu on rentre pas un mètre dans un mètre, alors pour des rainures précise on fait normalement un débourrage et deux finitions après tout dépend des tolérances, de la profondeur et surtout (à mon sens) de la rigidité de la machine.
 
G
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 414
  • Auteur de la discussion
  • #4
Oui, comme dit @Romain 63 , tout dépend de la précision et de la matière. Faire une rainure d'à peu près 8 dans du plastique avec une fraise de 8, ca va. Mais une rainure précise dans de l'acier, c'est pas gagné. Ne serait ce qu'à cause la flexion d'outil qui est en générale > qu'une tolérance de rainure de clavette par exemple...
 
F
FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 113
Avec une fraise ne dépassant pas trop, des passes de 1 mm et une petite avance, sur la Dufour ça se passe bien.
 
G
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 414
  • Auteur de la discussion
  • #6
Je n'ai pas dit que c'était impossible, mais :
Si tu usines une rainure de largeur L avec une fraise de diamètre L, tu peux essayer de faire attention, d'y aller doucement, etc. Une fois l'usinage fini, tu ne peux que constater que ta cote est bonne (ou pas). Avoue que ce n'est pas terrible comme technique... Si tu as déjà passé quelques heures à usiner une pièce et qu'à l'arrivée tu foires ta rainure en jouant à pile ou face...
Alors qu'en usinant la rainure en 3 fois avec une fraise de diamètre < L , tu controles bien la largeur (et la position), et tu peux corriger avant que la rainure soit finie. C'est quand même plus sûr comme technique...
Et même en terme de temps de réalisation, je pense que c'est plus efficace.
Mais chacun fait comme il veut :)
 
Dernière édition:
Landsmànn
Landsmànn
Ouvrier
13 Mars 2016
350
Salutations , malgré le fait que les usineurs soient français , allemands , japonais , américains ou encore danois et qu'ils respectent les tolérances d'usinage Je passe ma vie à reprendre les logements de clavette à la main sur mes accouplement machine lorsque j'intervient sur celles ci pour la première fois . C'est pourtant pas compliqué de prendre la clavette à posé comme étalon ce qui évite lorsque tu dépose la dite clavette de déformer l'arbre . Pour ceux qui aiment utilisé une massette ( masse , tracteur , éléphant , etc )pour mettre les clavettes en place , pensez à la percer et à la tarauder pour en facilité la dépose surtout sur les clavettes noyé ( alors que pour une noyée tu peu usiner avec plus de jeu dans la longueur ) , lorsque je taille une clavette , je coupe un peu plus long ce qui facilite aussi la dépose car elle dépasse du bout d'arbre ( lorsque c'est possible ) Bref comme dis Romain 63 , ébauche , finition et tout devrais bien se passer pour ceux qui interviennent derrière vous . N'oublions pas que le jeu est l'âme de la mécanique bonne journée à tous
 
F
FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 113
Alors qu'en usinant la rainure en 3 fois avec une fraise de diamètre < L , tu controles bien la largeur (et la position), et tu peux corriger avant que la rainure soit finie.
Qu'entends-tu par 3 fois ?
Par exemple, pour une rainure de 8 mm, une fois centré, tu fais 2 passes avec une fraise de Ø 7 ou Ø 7,5 mm, puis la dernière passe avec une fraise de Ø 8mm ?
 
romain
romain
Compagnon
17 Mai 2008
1 681
Ain, au pays des oiseaux
Bonjour,
Non, Tu fais une ébauche au milieu, puis une passe d'un coté, puis de l'autre pour avoir les bords exacts de la rainure.
C'est ce qu'on fait quand on veut avoir un résultat exact. Je t'avoue que moi aussi, je fais souvent en direct avec la fraise du diamètre, mais tout dépend de l'application et des tolérances nécessaires.
Bonne journée.
 
  • Réagir
Reactions: g0b
F
FELIX
Compagnon
16 Octobre 2008
1 113
Bonjour Romain,
Bon, si je comprends bien, pour finir l'usinage de la rainure tu prends une fraise d'un diamètre inférieur à la largeur de la rainure.
Si la rainure n'est pas débouchante, quelle forme auront les extrémités, elles n'auront pas le diamètre égal à la largeur de la rainure !
D'ailleurs, je n'ai jamais bien fait attention ce point sur les pièces du commerce.
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 533
Cannes
quelle forme auront les extrémités, elles n'auront pas le diamètre égal à la largeur de la rainure !
Oui, et c'est ce qu'on souhaite en général.
Les clavettes sont ajustées sur leur largeur, là où s'effectue la reprise d'effort, mais pas sur leur extrémité. Il faut donc mieux avoir un petit peu de tolérance à ce niveau.
Pour la tolérance de largeur, c'est en général assez précis, cela réduit le matage.
Quant à reprendre à la main une rainure parce qu'on trouve que la clavette est trop serrée, il faut être sûr de ce qu'on fait : il y a des montages spécifié en ajustement serré. Si on élargit trop, on réduit la durée de vie du montage.
 
G
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 414
Si la rainure n'est pas débouchante, quelle forme auront les extrémités, elles n'auront pas le diamètre égal à la largeur de la rainure !
Si tu parles des clavettes à extrémité arrondie (type A ou C), effectivement, le rayon sera légèrement plus faible. Mais ca ne pose pas de problème pour le montage (le jeu est dans le bon sens !) et ce n'est pas ça qui donne la solidité de l'assemblage.
 
Landsmànn
Landsmànn
Ouvrier
13 Mars 2016
350
Oui, et c'est ce qu'on souhaite en général.
Les clavettes sont ajustées sur leur largeur, là où s'effectue la reprise d'effort, mais pas sur leur extrémité. Il faut donc mieux avoir un petit peu de tolérance à ce niveau.
Pour la tolérance de largeur, c'est en général assez précis, cela réduit le matage.
Quant à reprendre à la main une rainure parce qu'on trouve que la clavette est trop serrée, il faut être sûr de ce qu'on fait : il y a des montages spécifié en ajustement serré. Si on élargit trop, on réduit la durée de vie du montage.
Ce n'est pas directement le rainurage qui est à reprendre mais plutôt l'arbre car lors de l'extraction de la clavette c'est le haut de la rainure qui à tendance à s'évaser ce qui déforme l'arbre d'où l'impossibilité d'introduire celui-ci dans un alésage . Je peu comprendre que le montage soit " serré " mais une clavette dois pouvoir être mise en place avec un maillet sans forcer , si tu force à l'introduction une déformation de l'arbre sans suivra automatiquement et le montage sur un alésage se fera en forçant . Dans un atelier équipé pas de soucis pour le démontage , extracteur , chalumeau , vérin , autre , mais quand tu as un petit malin qui ta chauffé à blanc un alésage pour que papa rentre dans maman et que tu te trouve à l'autre bout du monde avec ton opinel et ton pc tu ne peu que pester sur le soin qui à été apporté au montage car malheureusement 9 fois sur 10 c'est la clavette qui fais ch__r . Toi de ton côté tu peu tout avoir bien fait mais celui qui a claveté l'alésage le fait avec un outil pas une fraise . Donc si je peu me permettre avant de monter cette fameuse clavette se serais bien de faire un essais à blanc alésage/ axe sans clavette , de vérifier que la clavette coulisse dans la rainure de l'alésage et de mesurer les profondeur d'usinage axe / alésage pour être sur que la clavette ne sois pas trop épaisse . Après ça dois se monter tout seul
à plus
 
Advertisements
Haut