Advertisements

Construire l'echappement à chevilles

  • Auteur de la discussion arylide
  • Date de début
arylide
arylide
Nouveau
27 Mai 2017
46
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous!
J'ai rencontré un problème en faisant le mecanisme de l'horloge comtoise à secondes. Vu que je veux le faire avec l'echappement à chevilles, je dois faire la roue d'echappement et puis l'ancre lequel va activer cette roue. Mais, en fait, j'ai besoin des quelques-uns dimensions supplémentaires. Je joint le foto, que j'ai trouvé sur internet, et vous pouvez voire que j'ai besoin de la cote qui est marqué avec "?", alors que je pouvais construire les dessous (dit les palettes) de l'ancre, maintenant j'ai besoin de l'entraxe de cette roue et l'ancre ou juste la longueur de bras d'ancre ca va aller.

J'espere que certain peut m'aider, car je ne peux pas trouver cet infromation sur internet déjà pendant 3 jours.

Merci d'avance pour votre aide.

 
Advertisements
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Bonsoir,

Pour un échappement de Lepaute avec roue 36 chevilles

Le centre de l'ancre est sur la tangente verticale à une distance égale à l'entraxe choisi soit 2R

R= distance du centre de la roue des chevilles mesuré à l'extérieur des chevilles.

Cordialement
 
arylide
arylide
Nouveau
27 Mai 2017
46
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonsoir,

Pour un échappement de Lepaute avec roue 36 chevilles

Le centre de l'ancre est sur la tangente verticale à une distance égale à l'entraxe choisi soit 2R

R= distance du centre de la roue des chevilles mesuré à l'extérieur des chevilles.

Cordialement
Bonjour,

Merci beaucoup pour votre reponse.
Mais j'ai une question de precision. Est-ce qu'il y a la formule exacte pour definir cette distance? Car je veux la precision, pour avoir la rouage correct.

Cordialement
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Bonjour,

À ma connaissance il n'y a pas d'autres formules.
Celle que je vous ai indiqué est très exacte et sert au dessin de l'échappement avant réalisation.

Cordialement
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
Salut à tous,

Je pense que l'on peut dire que plus les bras le l'ancre sont longs, moins l'amplitude sera grande et plus la lentille de balancier pourra être lourde et la pendule précise.
Le diamètre de la roue à chevilles doit aussi avoir son importance. Plus il est grand, moins le frottement sur le plan de repos sera important et donc perturbera moins l'isochronisme du balancier.



A l'occasion je regarderai dans mes bouquins.
@+
JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Mais j'ai une question de precision. Est-ce qu'il y a la formule exacte pour definir cette distance? Car je veux la precision, pour avoir la rouage correct.
Calculs d'échappement:

Ouverture de l'ancre: 2 alpha = 2 arcs cos R/a (R= rayon roue; a = entraxe roue-ancre)

Rayon roue= R = a cos alpha

Calcul entraxe a = R/cos alpha

Pas = 360°/E

Cepaeyho
 
Dernière édition:
arylide
arylide
Nouveau
27 Mai 2017
46
  • Auteur de la discussion
  • #7
Calculs d'échappement:

Ouverture de l'ancre: 2 alpha = 2 arcs cos R/a (R= rayon roue; a = entraxe roue-ancre)

Rayon roue= R = a cos alpha

Calcul entraxe a = R/cos alpha

Pas = 360°/E

Cepaeyho
Bonjour,
Pouvez-vous ecrire ces formules plus precisement? (Genre mettre tout ça sur le dessin pour expliquer) Parce que j'ai l'impression de me perdre enter tout ca, je ne comprends rien maintenant.

Et encore pour la question du balancier. Peut-être pour l'echappement de Lepaute a 36 chevilles il y a la longueur definie du balancier? Sinon, y a-t-il la formule pour definir cette longueur obligatoire pour que l'horloge fonctionne normalement.

Cordialement
 
Dernière édition:
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
J'ai rencontré un problème en faisant le mecanisme de l'horloge comtoise à secondes. Vu que je veux le faire avec l'echappement à chevilles
Est-ce que la structure du mouvement de comtoise sera conservée ( cage, piliers ) ?
Dans l'affirmative, il faudra compter le rouage, déterminer la longueur du balancier et faire avec l'espace disponible.
Cela me semble tout à fait possible. Ensuite il faudra tâtonner pour trouver l'angle de levée optimum.
Toutefois, si elle doit avoir une trotteuse qui indique la vraie seconde, la roue à cheville devra avoir 30 ou 60 dents, un balancier qui bat la 1/5 seconde ou seconde (généralement). Il faudra alors recalculer et refaire tout le rouage, si non, la trotteuse fera peut-être bien un tour en une minute, mais ne comptera pas vraiment les secondes.
Ici des pendules à échappement à chevilles que j'ai remises en état :

http://sulka.fr/taillage3/

http://sulka.fr/taillage5/

Quelques infos sur la façon de calculer la longueur d'un balancier :
http://sulka.fr/bal/

"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique: Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !"


Albert Einstein
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
La dimension ? de votre plan est:

Le centre de l'ancre est sur la tangente verticale à une distance égale à l'entraxe choisi soit 2R

R= distance du centre de la roue des chevilles mesuré à l'extérieur des chevilles.

Ou bien calcul par les formules
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
@jdg,

Le centre de l'ancre est sur la tangente verticale
Et pourquoi pas sur la tangente horizontale ?

Ainsi Arylide, s'il conserve la cage d'origine, pourrait mettre l'ancre au centre et cela résoudrait pas mal le problème de place.

C'est pas une bonne idée ça ?

@+

JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Et pourquoi pas sur la tangente horizontale ?

Ainsi Arylide, s'il conserve la cage d'origine, pourrait mettre l'ancre au centre et cela résoudrait pas mal le problème de place.

C'est pas une bonne idée ça ?
Oui chef tu n'as que de bonnes idées mais il aura un problème important de maintient de l'huile sur la partie active des palettes...

( l'angle de levée optimum devrait être de 1,5°)
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92


@arylide

Mais c'est qu'il nous fait travailler un dimanche !!! Je vais me plaindre au prés de Poutine...
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
Oui chef tu n'as que de bonnes idées mais il aura un problème important de maintient de l'huile sur la partie active des palettes...
Si tu utilises de la "Juramachin", certainement. Comme avec tous les échappement de pendules. De toutes façons, la "Juramachin" ne tient pas, même pour les pivots. C'est une huile idéale pour les horlogers qui souhaitent revoir leurs clients régulièrement et pour les bricoleurs... En utilisant un lubrifiant plus adapté, le problème diminue significativement. Chacun a ses petits secrets... Par expérience, j'ai constaté q'un échappement à chevilles devait être lubrifié plus souvent. Il faut garder à l'esprit que l'huile ne reste pas seulement sur les levées, elle se répartie aussi sur les chevilles et si elle est trop fluide, va migrer sur la serge.

l'angle de levée optimum devrait être de 1,5°
Comment fais-tu pour mesurer, en réalité, cet angle ?
J'aurais tendance à penser que cet angle dépend de la longueur des bras de l'ancre, du diamètre des goupilles, de la force motrice et du poids de la lentille.
Mais je ne suis qu'un modeste raccommodeur de garde-temps. Je ne suis pas un théoricien, je me base sur l'observation et du bon sens.
Les horlogers ont de plus en plus de problème avec des garde-temps "repensés" par de grands théoriciens.
Quand ça fonctionne bien, c'est que tout est bon !

Je pense que celui qui créé et construit un échappement à chevilles ou autre, n'aura pas un résultat optimum du premier coup.
Il lui faudra observer, réfléchir et modifier sûrement plusieurs fois avant d'obtenir un résultat satisfaisant. Ce qui importe c'est de faire la bonne intervention, pour ne pas ajouter un nouveau problème et gagner beaucoup de temps.
C'est ce qui fait l'intérêt de cette aventure.

@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
En utilisant un lubrifiant plus adapté, le problème diminue significativement. Chacun à ses petits secrets... Par expérience, j'ai constaté q'un échappement à chevilles devait être lubrifié plus souvent.
C'est exact il y a maintenant des lubrifiants avec additifs spéciaux dans l'industrie servant à maintenir le film à l'endroit voulu.

J'aurais tendance à penser que cela dépend de la longueur des bras de l'ancre, du diamètre des goupilles, de la force motrice et du poids de la lentille.
Pour moi cela dépend surtout du diamètre de la roue, du diamètre des chevilles et de l'angle de levée "théorique"(1,5°) qui déterminent la conception.

Je pense que celui qui créé et construit un échappement à chevilles ou autre, n'aura pas un résultat optimum du premier coup
C'est certain mais si on respecte les principes de base le résultat est plus rapide. Il peut travailler très bien avec des amplitudes très faibles et un pendule lourd même d'une facture assez primitive pour ne pas dire "grossier".
C'est pour ces raisons que l'échappement Lepaute se retrouve fréquemment dans de très anciennes horloges de tour.

C'est un échappement simple à repos style Graham avec 1/2 pas d'ouverture. Facile à construire et à régler.

Les horlogers ont de plus en plus de problème avec des garde-temps "repensés" par de grands théoriciens.
C'est certain car il y a beaucoup de mauvais théoriciens pensant connaitre l'Horlogerie !

La théorie doit être absolument vérifiée par la pratique et de longs essais.........

N'est pas Horloger qui veut...!
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut