Cône femelle SA40

  • Auteur de la discussion CALCULATE
  • Date de début
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
400
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
Bon jusqu'à présent je n'avais jamais réalisé de cône dans ma vie. J'ai donc essayé de faire un cône femelle pour un SA40. J'ai réglé mon petit charriot et du premier jet j'ai réalisé ce cône femelle en alu. Je suis assez satisfait car il n'y a aucun jeu entre les deux cônes, et je me dis que pour la première fois ce n'est pas trop mal. J'ai essayé de le toiler mais peine perdue.
Ce n'est pas trop mal oui, mais lorsque l'on regarde le cône mâle que j'avais enduit de bleu, on se rend compte que cela pourrait être mieux. Mais malheureusement j'ignore comment faire mieux, alors je me tourne vers vos conseils pour améliorer ma conception.
A bientôt

Calculate

P1110167.JPG


P1110171.JPG


P1110170.JPG


P1110168.JPG
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
C'est certainement un problème d'état de surface
Ton outil ne doit pas être terrible est-ce qu'on pourrais avoir une photo de la partie coupante , il est en ARS ou en carbure?
L'alu ne se toile pas ça fait des surfaces dégelassent
 
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonsoir,
quand ont veux avoir ce type de porté c'est presque impossible pour vous, le plus simple c'est de creuser une partie du centre pour avoir deux porté une au début, une au font...
le fait de regardé au bleue est un bon reflex, pour re-régler votre angle faut placer un comparateur en opposition avant de le desserré. pour pouvoir réglé très fin...
votre état de surface est pourri ! désolé :wink:
l'alu pour ce travail ne vas pas.
 
Dernière édition:
H
hello!
Apprenti
9 Fev 2016
104
Bonsoir.

Prendre un acier assez dur qui s'usine bien comme le xc48.
Un outil carbure et de plus forte section.

Contrôler le jeu du petit chariot.

Surtout, s’entraîner à avoir une avance la plus régulière possible à la main. Là on voir que ce n'est pas du tout linéaire comme avance. :smt031
 
lusi
lusi
Compagnon
10 Jan 2009
2 358
Grand Duché de Luxembourg
Le cône porte sur le petit diametre.

Je referai le contrôle.

Nettoyer le pieces.
Retracer 4 traits à 90 degés le long du cône.
Assembler les 2 pieces et toirner 1/4 de tour.

Verfier visuellement les traits.

Amicalement

Rappel 1/4 de tour!
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
Il faut quand même dire que pour du tournage le feutre est mortel. Le trait est trop fin et on voit tous les défauts
Moi je fait seulement 3 traits et 1/4 de tour à droite et à gauche
Le noir de fumé obtenu avec une bougie est plus adapté pour du tournage
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
400
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour à tous,
Et tout d'abord un grand merci à tous ceux qui se sont intéressé à mon problème.
Dodore tu voulais voir mon outil, je te le montre c'est un HSS de 10 x 10 que j'ai affuté de nombreuses fois et qui tourne avec un Myford S7. Avec un comparateur j'ai réglé l'angle du cône avec un vrai cône et j'ai vu que tout le long du parcours, le comparateur déviait à un certain moment et à un très petit endroit de 5/1000. Je pense que cela vient d'un pète dans le cône et cela ne m'a pas inquiété car tout le reste était impec. J'ai tourné avec une vitesse de 740 t/mn et j'ai poussé sur le petit charriot avec le plus d'uniformité possible.....ouais mais dans l'alu cela n'a pas été comme je l'espérais. Tu dois avoir raison Usidep l'alu pour ce travail ne va pas.

Revenons à l'alu. Je dois dire que c'est la seconde fois que j'usine de l'alu, je me suis concentré sur l'acier et n'ai donc aucune expérience avec l'alu. Pourquoi j'ai choisi l'alu pour cet essai c'est tout simplement que je n'avais pas de cylindre en acier du bon diamètre; j'ai donc pris un parallélépipède en alu. D'abord lors de la transformation du parallélépipède en cylindre, j'ai choisi la tête à aléser, une Gamet que j'utilise très souvent. Hé bien le résultat fut différent des autres fois avec de l'acier, beaucoup moins bon. Je tournais lentement à 40 t/mn et une descente de 12,5 t/mn. J'ai essayé plusieurs vitesses et la vitesse la plus faible m'a semblé la meilleure. Au total donc avant de commencer le cône je n'étais pas vraiment content de mon cylindre. Encore une fois aucune expérience avec l'alu et ça se sent.
Alors comment faire pour aléser dans l'alu , Quelle vitesse ?
Ensuite avec le cône, même problème; alors qu'avec de l'acier il me semble que j'aurai eu une surface quasi correcte là elle est pourrie selon Usidep (et je suis entièrement d'accord avec lui). Qu'est ce que j'ai fait de mal ? les vitesses ou mon outil qui n'est pas bon ?
D'autre part j'ai vu qu'avec la tête à aléser on pouvait faire des cônes......houlà c'est un truc que je n'ai jamais fait. Régler les deux vitesses horizontale et de descente de différentes manière ne me semble pas évident. Est ce simple ou pas ?
Et avec un outil au carbure j'obtiendrai de meilleurs résultats ? Si oui avec quelles vitesses ?
A bientôt
Calculate

P1110174.JPG


P1110172.JPG
 
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonjour,
une fois que l'ont a respecté les formules de vitesses et d'avances, en dehors de la rigidité, c'est l'affutage qui est en cause.
donc au final revoir l'affutage !
mon conseil: regardez les plaquette carbure prévu pour l'alu...
faite un petit plat ou est la pointe... :wink:
c'est logique si ont à une pointe ont fait des filetages/cillons ! (reste plus qu'a planter les salades :lol:)
ont à pas de taille de l'outil, je pari sur un carré autour des 20mm ?
 
Dernière édition:
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Apprenti
10 Déc 2016
187
Bonjour
Tout d'abord juste une précision sur le terme Alu .L'alu pur est tellement mou que ce n'est pas facile à usiner ça colle très facilement même en lubrifiant.
Mais sous le terme alu on désigne souvent des alliages d'aluminium sans enter dans les details on peut citer les grands types d'alliages:
Alu silicium alliage de fonderie
Alu magnesium
Alu cuivre
Alu cuivre magnesium "Dural"
Suivant le type d'alliage l'usinabilité est différente
Au regard de l'outil je ferais en sorte d'avoir un angle de coupe plus aigu et un dégagement arrière plus important afin d'éviter le bourrage du coupeau ( c'est surtout vrai qu'en on prend des fortes passes)
Après entièrement d'accord, il faut "moucher "très légèrement la pointe de l'outil au touret mais attention il faut avoir la main très très légère, si on est pas sûr mieux vaut le faire manuellement à la pierre abrasive c'est une opération qui peut changer du tout au tout l'état de surface de plus un pierrage de la face de glissement du copeau est souhaitable afin d'éviter le copeau adherent, naturellement la lubrification est indispensable pour ma part j'utilise de l'huile soluble Pour ce qui est de la nature de l'outil l'acier rapide me donne entière satisfaction mais je ne suis pas opposé au carbure si l'angle de coupe est respecté ça donne aussi de bons résultats.
Mais par expérience entre un outil qui donne un bel état de surface et un autre qui donne de piètres résultats il y a parfois très peu de différence !
Ne vous découragez pas il faut essayer c'est prix de l'expérience
 
Dernière édition:
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
J'aurais aimé avoir des photos uniquement de la partie coupante
Première remarque un outil de 10x10 pour un tel alesage c'est riquiqui il aurait fallut un outil de 16 ( je ne suis pas sur qu'un outil plus gros passerait)
En general pour couper de l'AU4G ( dural ou 2017) il faut normalement tourner avec un outil en ARES à 100 m/mn, dans un alesage et en plus avec un si petit outil il y a de grand risque que ça vibre donc il faut diminuer la vitesse
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
400
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonjour à tous,
pas de chance Dodore ce matin j'ai réaffuté l'outil, j'ignore pourquoi, d'autant plus que ce n'était absolument pas nécéssaire..... par contre j'oublie pratiquement toujours de faire le mouchage, mais bon pour de l'acier ça marche parfaitement, enfin pour moi. J'ai pris une vitesse de 80m/mn je pensais que cela suffisait. Mais je ne suis nullement découragé, je vais recommencer et me forger ainsi une petite expérience.
DA l'auvergnat j'ignore de quel alu il s'agit, je l'ai acheté chez le ferrailleur sans me préoccuper des nuances. par contre je vais tenir compte de tes remarques concernant l'affutage. En ce qui concerne le pierrage j'ignorais ce que c'était (je ne suis qu'un amateur) . Une recherche sur Internet m'a permis de trouver cette définition :
"Il y a 15 ans, le pierrage représentait la méthode de rectification par excellence dans l’usinage de précision des surfaces". Est ce de cela dont tu veux parler, parce que là j'en suis très très loin. Bon je vais également augmenter ma lubrification.
Usidep mon outil c'est du 10x 10 (je l'avais écrit)......mais il parait qu'il faut que j'augmente un peu.
Grand merci pour tous vos conseils et au prochain essai, qui je l'espère sera meilleur
A bientôt
Calculate
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
Le pierrage on dit aussi moucher c'est faire un petit rayon sur la dépouille ( attention que sur la dépouille ) pour enlever l'angle vif un peu comme sur une pastille carbure
Comme ici à 1mn 10 il manque le petit coup de pierre sur ce mouchage pour l'arrondir
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 971
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir

Ces espèces de saignées ressemblent à ce qu'on obtient lorsque qu'un copeau adhèrent se colle sur la face de coupe de l'outil...
Ça fait un bruit caractéristique du genre grognement pendant quelques secondes puis ça disparaît....

Avais tu bloqué le trainard et le transversal ?
Nb ça ne doit pas être la cause du mauvais état de surface, mais...
Par contre avais tu serré un peu « gras » la glissière du chariot supérieur ?

La vis de ce chariot est elle bien droite?
J'ai eu un problème qui me donnait un défaut à chaque tour de la vis... j ai tout démonté et nettoyé: rien trouvé, pourtant après il n'y avait plus ce problème...
Bon c'était sur mon premier tour à courroie, et tout était usé et de partout...
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
400
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonjour à tous,
Ce qui est incroyable avec le forum c'est qu'il y a une multitude d'avis et de commentaires, et qu'au total cela fait réfléchir. Bravo.
Tout d'abord Dodore merci de m'envoyer la façon d'affuter l'outil. Pourtant c'est exactement comme cela que je fais depuis un bon moment maintenant, sauf le mouchage. Je sais qu'il faut le faire mais dans l'acier cela ne m'a jamais perturbé outre mesure, et je m'en suis donc dispensé. Mais bien entendu je vais le faire pour aléser l'alu; d'ailleurs en ce qui concerne le mot pierrage, j'ai trouvé sur Internet ou le forum, que le pierrage était équivalent au honage. Ca c'est quelque chose que je connaissais, enfin je ne l'ai jamais pratiqué mais je savais que ça existait, sans plus, mais ça ne correspond pas au juste à ce que tu dis. Enfin ce n'est pas grave, disons que je vais faire le mouchage (à la pierre abrasive pour ne pas tout casser) mais pas le honage (pour l'instant du moins).
Par contre yvon29 tes remarques sont très intéressantes. D'abord bien entendu j'ai bloqué le trainard mais pas le transversal. Je ne l'ai pas touché mais tu as raison la prochaine fois je vais le bloquer aussi. Par contre oui ma glissière du charriot supérieur est peut être un peu trop serrée, je vais rerégler son serrage (ho juste diminuer un poil !!). Mais ce qui m'a fait réfléchir c'est ton interprétation des saignées. Disons qu'au début je ne lubrifie pas car on est très loin de la phase finale, mais en fin de travail je lubrifie mais peut être pas assez, surtout dans la fin du cône. Par contre il me semble que le grognement dont tu parles je l'ai entendu. Mais je ne sais plus maintenant si c'est au début du travail ou à la fin. Bon tout cela c'est extra pour moi pour la prochaine fois.
Merci de vos remarques et à bientôt

Calculate
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
Je t'ai proposé la vidéo sur l'affûtâge c'était seulement pour te montrer le mouchage ou pierrage de l'outil (j'avais dit à 1 mn 10 )
Il ne faut pas confondre pierrage ou honnage ou encore rodage ( pour parler français) d'un cylindre et le pierrage d'un outil qui est fait à la main avec une pierre India pour les outils ARS il est vrai que ça demande un coup de main pour bien tenir la pierre sur la face en dépouille et faire un léger rayon . C'est en cherchant une vidéo sur ce mouchage a la pierre que j'ai trouvé cette vidéo
Pour ma part je l'ai toujours fait que ce soit pour l'acier ou l'alu et on a toujours un état de surface meilleur
 
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Apprenti
10 Déc 2016
187
Bonjour

Voici une photo de « Pierre » que j’utilise pour « pierrer » les outils ceci sont les termes du métier mais on pourrait dire plus justement outil abrasif manuelle pour polir. Je pense que le terme pierre est resté car initialement c’était des pierres naturelles si j’en crois le catalogue Otelo les pierres « Arkansas » sont encore des pierres en matériaux naturels.

Oui quand on « pierre » on fait en quelque sorte du « flat honing manuel » sans le savoir !!

Reste que le « honing » se fait sur des machines spécifiques mais pas manuellement donc ce n'est pas du honing comme l'a précisé Dodore
upload_2017-4-10_16-30-16.png


Quant au « mouchage » de la pointe qui consiste à faire un mini rayon il faut faire très attention de conserver une dépouille sinon le remède serait pire que le mal (il vaut mieux en mettre plus que pas assez !)

Voici une autre photo qui montre le copeau adhérent en bout de l’outil et le mauvais état de surface qui en résulte. Ceci a été pratiquement immédiat sans lubrification, probablement sur un alliage de magnésium. Ce n’est pas la peine de noyer la machine sous le lubrifiant je lubrifie simplement avec une burette et ça ne va pas trop mal. Comme je l’ai déjà dit on minimise aussi ce phénomène en polissant la face de coupe.

Le copeau adhèrent et la garantie d’un mauvais état de surface
upload_2017-4-10_16-33-17.png
 
Dernière édition:
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
Tout à fait
En général , mais pas toujours, le copeau adhérant est la cause d'un angle de coupe trop petit, pour l'alu il faut un angle de 30 degrés et quelque fois plus
 
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Apprenti
10 Déc 2016
187
Un angle de coupe(angle entre la dépouille est la face d'attaque) trop grand n'arrange pas les choses. Est ce bien cela? Si oui je suis d'accord car on augmente la pression de coupe et on ne favorise pas l'écoulement du copeau.
 
Dernière édition:
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
400
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour à tous,
Bon j'ai donc repris mon ancien cône femelle, j'en ai coupé un bout à la fraiseuse et ai recommencé la réalisation du cône en suivant tous les conseils. J'ai d'abord fait un mini rayon en bout (mouchage si je me souviens bien des explications), j'ai augmenté ma vitesse de rotation à 1050 t/mn, ce qui correspond à une vitesse de 113m/mn pour un diamètre de 34 mm, qui est la moyenne des deux bases du SA40,j'ai bloqué le traînard et le transversal, et voilà ce que ça donne. Bon c'est mieux que la première fois mais ce n'est pas encore parfait, loin de là. En fait je fais mes passes à 0,2 au rayon et les passes finales à 0,1, comme pour l'acier. Par un moment ma surface intérieure du cône était parfaite, et puis j'ai voulu glacer pour terminer, donc j'ai recommencé plusieurs passes sans changer la largeur de passe, et c'est là que des stries sont apparues. Bon je comprends mal ce qui m'arrive avec l'alu alors qu'avec l'acier j'arrive de la même façon à avoir pratiquement un miroir. Au point de vue lubrification c'était bien lubrifié. J'ai un ami qui est aussi un amateur comme moi et qui m'a dit qu'avec du carbure je n'aurai plus de problème. Je n'ai pas cet outil au carbure mais je vais m'en procurer un ....pour voir.
Par contre une fois le cône mal dans le cône femelle il faut le retirer au maillet car il est solidement accroché.
Enfin tout ceci n'était qu'un essai ou plutôt un apprentissage du travail sur de l'alu avec du HSS, mais pour moi diable, l'acier se travaille beaucoup mieux !!!!!!
Désolé la photo du cône interne est un peu floue.
A bientôt

calculate

P1110180.JPG


P1110181.JPG
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 409
F-69400 villefranche sur saone
Un angle de coupe(angle entre la dépouille est la face d'attaque) trop grand n'arrange pas les choses. Est ce bien cela? Si oui je suis d'accord car on augmente la pression de coupe et on ne favorise pas l'écoulement du copeau.
Attention à l'appellation des angles de l'outil . J'ai rechercher sur internet et on trouve un peu tout
Moi j'ai toujours employer les termes comme indiqué ici
https://www.usinages.com/threads/outil-qui-a-de-la-coupe.43215/
Reponse#3
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 150
FR 12520
Personnellement les photos d'état de surface, sont toujours plus moches que la réalité, peut-être la lumière du flash???
Passe de 0,2 ou bien a 76 ?:wink:
Marcus
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 971
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Je pense que il vaut mieux terminer par une passe d'épaisseur et d'avance cohérente avec les dernières passes...

Donc, épaisseur au moins 0,5 mm et avance au moins 0,10 mm/ tour : c'est à la main que tu tournes la manivelle, essaye d'avoir un vrai copeau le plus réguler que tu pourras

Au fait, utilise tes deux mains pour tourner la manivelle....

Par contre ton outil devra présenter un plus grand rayon :je dirais 0,5 mm ....
Pour des passes trop faible l'outil ne travaille pas forcément dans les meilleures conditions....

Si tu vois que en ébauche tu as un bon état de surface, reproduis en finition les mêmes conditions!


L'angle de coupe est celui entre le dessus de l'outil et la face de coupe ( celle sur laquelle glisse le copeaux)
 
Haut