Arrivée et restauration Hispano-Suiza Hss 143

Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a Toutes et a Tous!
Cela faisait longtemps que j'en rêvais et puis j'ai décidé de sauter le pas.... je me suis offert cette fraiseuse Hispano Suiza HSS143 de 1946. Au début j'ai pas trop tilté quand le vendeur m’a indiqué l’année… 1946… mhm mais oui ça fait 71 ans! Ceci dit ça me dérange pas… Il y a beaucoup de bonne et très bonne machines anciennes valable, il faut juste estimer justement l'état pour acheter la base au bon prix. En fonction de ce que l’on veut en faire, tout est là. Pour moi, c’est pour me faire plaisir et faire du copeau amateur ;o)

En regardant cette machine de près, je suis assez impressionné je dois dire. Elle est extrêmement moderne pour son âge. Il ne manque que les translations rapides pour être au top de la machine conventionnelle !

Au départ, j’envisageais une Aciera F4. Au vu des tarifs (certainement justifié au regard de la qualité des machines SI elles ne sont pas trop usées…), j'ai du changer un peu mon projet... et une « occase » qui se présente : la Hispano-Suiza HSS143. Je ne savais pas qu’Hispano avait fait des machines-outils…. On connait pour les voitures de luxes… les pièces d’aviation, les armes… Renseignements pris bah si et pas des moindres : c’était fait a Genève sur le site de Charmilles (si mes renseignements sont exacts, d’après un lien sur un site Suisse qu’il faudrait que je retrouve).

La suite un peu plus tard….a ++ Jim974

20181023_224225 - Copie.jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
  • Auteur de la discussion
  • #7
Donc le premier constat c’est que rien n’est cassé. Toutes les fonctions sont présentes, le vendeur m’a fait faire le tour de la machine (commandes et mise en marche) avant de la charger dans le camion. C’était un peu bruyant mais bon pas trop anormal au premier abord et sous l’excitation devant l ‘engin ! Et puis pas vraiment le temps de verifier trop, la machine était déjà sur palette et la palette presque dans le camion. Bon de toute façon j’avais pas trop envie de trop réfléchir : cette machine me plait et je la veux.

Ce qui me plait particulièrement c’est la qualité de fabrication particulièrement soignée de cette fraiseuse, dans le plus pur style des machines helvétiques : ajustements irréprochables, matériaux et accessoires de très grande qualité, conception étudiée et visible jusque dans le moindre détail. Par ailleurs, un autre détail a particulièrement attiré mon attention : la glissière de guidage transversale en X fait toute la course de la table. Ca ressemble pour ça un peu à une Aciera F4. La précision et la rigidité de la machine s’en ressent ! C’est peut-être surement un peu aussi l’origine du « malheur » des choses trop costaud (machine, voiture…) du coup on se dit c’est du costaud, les gens peuvent avoir une propension à surcharger voire négliger l’entretien….

Autre caractéristique intéressante même si on ne s’en sert pas tous les jours : vitesse de broche donnée jusqu’à 3000t/min…
 
Dernière édition:
Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
  • Auteur de la discussion
  • #8
pour le nom, c'est ce que je me suis dit... ca laisse reveur... en tous cas le matos est a la hauteur du nom...
Vu ses 71 ans et les heures de boulot qu'elle a dut faire, elle semble en effet en assez bon etat relatif.:mrgreen:
mais....................... et oui parce qu'il y a un mais.......... ou plusieurs mais....:|
 
Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
  • Auteur de la discussion
  • #9
bon il faut aussi admettre que je suis un peu maniaque :supz: donc une fois le déchargement effectué et la machine en place, je teste les commandes plus précisement.
la commande des Y rentrant grogne. Je démonte la vis des Y et la sort par le bouchon de la glissiere verticale: le roulement de butee type "magneto" est ecaillé.
Au sujet des caractéristiques que j’aime bien, il y a aussi la broche sensitive avec course de 60mm et 3 vitesses d’avances automatiques sur cette pignole : irrésistible !

Donc je commande quelques roulements et je trouve un variateur de fréquence pour essayer tout ça. Mhm première petite déception, le moteur ne peut pas être connecté en 220V triangle mais que 380V étoile. Bon ok je commande un moteur 2,2kW neuf et installe ce dernier en lieu et place du 1,8kW que je conserve bien précieusement de coté quand même (roulements morts….).

Je cherche une huile de BV qui irait bien. Le manuel indique une huile vacuoline C ou vaacum oil co et une viscosité a20°C = 9° Engler… Bigre il faudrait retourner dans le passé et demander a Doc de quoi il s’agit ?? Une huile pour pompe à vide ?? étonnant… en fait je me dis que vu les régimes de rotation, il faut une huile pas trop épaisse ? mais en même temps je me dis que les boites de vitesses de vehicules modernes peuvent aussi tourner vite. Une chose est certaine : en plus de 70 ans, les lubrifiants ont fait d’ENORMES progrès ! Le proprio précédant mettait de l’huile hydraulique HLP32. Je me renseigne aupres d’un revendeur d’huile. On me conseille effectivement une POL 32. Mhm. Je trouve un peu dommage de pas pouvoir mettre mieux qu’une huile minérale si on a mieux aujourd’hui (bruit, usure, anti moussant, anti corrosion etc). Les 9° Engler a 20°C ça donne environ 77-75°cst a 20°C. donc en trouvant un graphique de correspondance des viscosité en fonction des températures, l’huile la plus approchante est l’huile de viscosité ISO 32… on revient pas si mal avec la HLP 32 finalement. Je fais des recherches et je tombe sur ca : « huile transmission hydraulique synthefluid 5L » La description du produit : Synthefluid est une huile semi-synthétique utilisée dans toutes les transmissions automatiques et circuits hydrauliques des véhicules légers, bus, matériels de TP et véhicules utilitaires… ça me plait déjà mieux, ça correspond mieux avec une histoire de boite de vitesses et de pignons… avec les avantages modernes : indice de viscosité élevé (l’huile garde mieux sa tenue à chaud, plus que l’huile hydraulique, d’après les caractéristiques des fiches techniques détaillées comparées des différents produits.) en plus 16,50€HT le 5 litres, ça va. C’est intéressant, le total des huiles (BV +avances ) fait 5L… (2,2L dans la BV et 2,8L dans la BA). D’apres les normes couvertes, cette huile s’apparanterait a de la Dextron III. Ce qui est plutôt adaptee pour une BV. Donc je commande un bidon. L’huile est rouge.

Voir la pièce jointe 349297
 
Dernière édition:
manu 08
Ouvrier
23 Juillet 2015
257
ardennes
tres belle machine avec tete sensitive me semble t'il ?
la distance entre la table est l'outil a l air plus que respectable
quel est le type d'arbre de broche? la mienne de 1956 avais l air deux fois plus vieille
je te souhaite beaucoup de plaisir en perspective de sa remise en route, de la facon dont tu en parle tu as l'air deja amoureux
 
Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
Branchement provisoire du variateur, reprise des commandes pour piloter le variateur, potentiomètre provisoire, pose d’une prise 220V en 25A avec le disjoncteur qui va bien et « moteur » ! on peut passer toutes les vitesses. C’est assez bruyant, on dirait des bruits de roulements et de pignons dans tous les coins… de toutes évidence, tout ceci est bien fatigué mais ce n’est pas vraiment une surprise. Comme dit mon père, « une machine comme ca, ça devait couter cher, alors ils ont du s’en servir beaucoup, ça devait pas trainer dans un coin »… surement. Mais il s’agit d’une usure normale, il est encore temps de faire quelque chose. En fait on pourrait faire de deux façon : la première, on laisse tout comme ça et on continu de s’en servir tel quel… la deuxième option, celle que je choisi : il est encore temps de faire quelque chose, c’est maintenant ou jamais. On peut « sauver » la machine et supprimer des ennuis par une bonne révision. Mais comme toujours dans ces cas-là, comme une vieille bagnole ou une maison, quand on touche un truc, il y en a un autre et ainsi de suite…. C’est l’engrenage ! mais c’est pas grave j’adore ça. Donc je commence le démontage et remontage de la vis de Y pour voir. Ok ça venait bien du roulement écaillé, la ca marche super. Donc on continue : démontage complet de la boite de vitesse et de la tête de fraisage.
 
Dernière édition:
Jim974
Compagnon
16 Janvier 2015
951
68
Hello Manu08, merci pour ton message! oui c'est un peu ca, le coup de foudre mecanique! :mrgreen:
pour la distance entre la table et le nez de broche, la notice donne 400mm. mais je pense qu'il y a un peu moins avec ce porte outil (ER32).
Pour la broche, ce sont pour les deux (broche horizontale et broche verticale dans la tete) monté sur des roulements a double rangées de rouleaux reglables (la cage interieure est conique, tout comme la portee roulement sur l'arbre...) donc on peut ajuster tout ca.
 
Dernière édition:
Haut